Front des forces sociales : Edouard Nebnoma Zabré est le nouveau président

lundi 13 juillet 2015 à 02h44min

Plus d’un mois après le décès de son président-fondateur, Norbert Michel Tiendrebéogo, le Front des forces sociales (FFS) a tenu dans le samedi 11 juillet dernier, son 2e congrès extraordinaire. Pour les militants, il s’est agi d’analyser la situation politique nationale, se donner des orientations et élire un nouveau président. Edouard Nebnoma Zabré, secrétaire général sortant, a été porté, à l’unanimité, à la tête du parti.

Front des forces sociales : Edouard Nebnoma Zabré est le nouveau président

« Le FFS face aux défis de l’alternance au Burkina Faso », c’est sous ce thème que s’est déroulé le Congrès extraordinaire post Norbert Tiendrebéogo du Front des forces sociales. Pour l’occasion, ce sont des militants venus des 13 régions qui ont pris d’assaut la salle de conférences du Conseil burkinabè des choses.
Ce premier congrès organisé après le décès du père-fondateur du parti avait pour objectifs de :
- raviver nos liens de camaraderie au sein du Front des Forces Sociales et permettre au Peuple burkinabè de comprendre que le parti a survécu suite à la disparition de notre auguste Président, ce qui est à l’honneur de sa mémoire ;
- donner des orientations fortes quant à la direction à prendre en vue pour les élections couplées à venir ;
- se donner des objectifs pour le renforcement de la base du parti sur l’étendue du territoire national à partir de cet instant et pour les prochaines années ;
- conformer les instances dirigeantes de notre parti à la législation en la matière ;
- s’informer sur les initiatives malheureuses prises et qui n’ont pas donné des résultats probants pour le regroupement sankariste ;
- se donner les orientations nécessaires quant aux alliances à établir et conformes à nos idéaux de progressistes.

Des principes directeurs pour raviver le parti

Au cours de leurs travaux, les congressistes ont élaboré des principes directeurs pour raviver leur parti. Ils ont notamment retenu La collégialité et la participation active, l’objectivité, la disponibilité, l’action orientée vers le résultat, le don de soi et le patriotisme. Afin d’y arriver, ils estiment que l’intégrité, la compréhension mutuelle, la confiance en soi, la sincérité, l’humilité et la modestie doivent sous-tendre les principes directeurs du parti.

La situation nationale est préoccupante

Dans l’optique de raviver le parti, les congressistes ont porté Edouard Nebnoma Zabré à la tête du parti pour « continuer l’œuvre de Norbert Tiendrebéogo ». Secrétaire général sortant, il a travaillé pendant longtemps aux côtés du défunt président. « On ne remplace pas Norbert Tiendrebéogo. On continue son œuvre. Car de par son charisme, son engagement et sa détermination, il est irremplaçable », a-t-il lancé dans une salve d’applaudissements.
A peine investi, il s’est prononcé sur la situation nationale marquée par la tension entre le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida et des éléments du RSP et les élections à venir. « La situation nationale est préoccupante. A la lecture du discours du président du Faso, président de la transition, il y a de quoi s’inquiéter. Mais nous fondons le vœu que la mise en place du Cadre de concertation des sages, on pourra sortir le Burkina de cette situation triste et malheureuse qui n’honore personne. Au contraire, elle risque de nous plonger dans une situation très inquiétante d’incertitude. Nous faisons donc le vœu que chacun puisse entendre le message de la raison afin qu’on sauve le Burkina », a-t-il indiqué.
Pour les élections à venir, le FFS ne présentera pas de candidat mais soutiendra le parti politique à même de provoquer un véritablement changement.

Quid du RSP ?

Dans le débat sur la dissolution du Régiment de sécurité présidentielle, la position du FFS est claire. « Certes le RSP est un corps d’élite mais sa mission première n’est pas de s’occuper de la sécurité du chef de l’Etat. Nous pensons qu’il faut redéployer les éléments à d’autres missions auxquelles ils sont plus aptes », a précisé le tout nouveau président du FFS.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés