Garderies populaires publiques de Ouagadougou : Des parents d’enfants ont manifesté ce lundi matin

lundi 18 mai 2015 à 23h59min

Des parents d’élèves des garderies populaires publiques de la ville de Ouagadougou ont investi la direction de la promotion de l’éducation (DPE) sise au quartier Gounghin de Ouagadougou ce lundi matin. La raison : depuis un peu plus de deux semaines, les encadreurs de leurs enfants, mécontents de ne pas pouvoir organiser la sortie récréative et la sortie culturelle des enfants comme cela se fait chaque année, ont cessé toute activité. Contraignant les enfants à rester à la maison.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Garderies populaires publiques de Ouagadougou : Des parents d’enfants ont manifesté ce lundi matin

Le directeur de la promotion de l’éduction qui a été approché aurait expliqué qu’il n’y avait pas d’argent dans les caisses pour l’organisation de ces sorties. Précisant que le problème se situe à un niveau supérieur. Pour Damien Nikièma, parent d’enfant, les parents payent 49 500 fcfa par enfant chaque année pourtant. Ce montant incluant 3 000 fcfa pour la sortie récréative et 2 000 fcfa pour la sortie culturelle des enfants. « Ce sont des activités qui contribuent à l’éveil de l’enfant, tout autant que ce qui lui est enseigné en classe », renchérit M. Nikièma. C’est alors qu’ils ont apporté leur soutien au débrayage des encadreurs et tenu à se faire entendre des autorités.

Ce lundi matin à la DPE, ils étaient donc plusieurs dizaines de parents d’élèves à avoir fait le déplacement. Le Président de la délégation spéciale (PDS) de la ville de Ouagadougou saisi a dépêché le Directeur de la Police municipale pour un échange avec les manifestants. Le Commandant Clément Ouango a alors expliqué aux manifestants que le PDS va les rencontrer l’après midi même à la Mairie centrale pour un échange direct. Comment expliquer aux manifestants qu’il faut attendre « jusqu’à » 15 heures encore pour un problème qui est connu des autorités depuis très longtemps ? S’est interrogé un des délégués à la rencontre restreinte. Certains délégués ont exigé que le PDS lui- même vienne échanger avec la foule ne serait- ce que pour cinq minutes, en attendant la réunion de l’après midi s’il y a lieu. « Il est en entretien avec ses supérieurs », répond l’émissaire du PDS. La solution alors, que le Directeur de la police municipale lui- même donne ce message de report à cette foule déjà à bout de nerf. C’est ce qui a été fait. Avec succès. « Ce soir à 14 heures 30, tout le monde à l’hôtel de ville », c’est le message qu’ils se sont passé.

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 mai 2015 à 14:01, par mopust
    En réponse à : Garderies populaires publiques de Ouagadougou : Des parents d’enfants ont manifesté ce lundi matin

    Je crois qu’aujourd’hui on doit proceder par delegation pour exposer les problèmes à la Transition.J e sais que la Transition a trouvé les caisse de l’ETAT vides mais au debut elle a manqué de décisions courageuses.Je leur en voulais mais maintenant j’ai compris et je ne revendique que la lutte contre le banditisme,une election apaisée,la lutte contre le vol des capitaux.Vous voulez que vos enfants sortent,nous-meme parent d’élèves on est assis comptant sur des missions pour atteindre les fins du mois.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 15:12, par Megd’
    En réponse à : Garderies populaires publiques de Ouagadougou : Des parents d’enfants ont manifesté ce lundi matin

    Les gens ont simplement dealé la somme et il faut que les parents d’élèves élèvent le ton. Il faut sévir et très vite. C’est en cela qu’Allasane Ouattara me plait. Il n’hésite pas à limogé un ministre qui se rend coupable de malversation. Dans ce pays de transitaire, chacun veut vite finir sa villa car il sait qu’il ne pourra jamais revenir à son niveau actuel.

    Il va falloir mener un audit de la transition par les nouvelles autorités légitimes qui prendront le pouvoir.

    Une transition de merde en somme avec un président de la CENI cyniquement et notoirement incompétent qui a comme unique discours le coût des élections. Sinon comment comprendre que les opérateurs ne soient pas équipés d’un minimum de précaution contre les coupures de courant ? On devrait même interdire les perdiems et ne servir que le kit logement/déplacement/alimentation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2015 à 17:51, par Dimi
    En réponse à : Garderies populaires publiques de Ouagadougou : Des parents d’enfants ont manifesté ce lundi matin

    papi kafando, mami kafando, tonton zida ces bambins ne meritent pas ca.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés