Fédération des Associations Islamiques du Burkina : La section Ouest interpelle les responsables nationaux sur des faits peu islamiques

lundi 11 mai 2015 à 01h31min

Au travers d’une lettre ouverte, la section ouest de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) est montée au créneau pour dénoncer l’inorganisation de sa structure mère. Contre les violations des textes qui régentent la FAIB, la section ouest dénonce entre autres le non renouvellement du bureau de la Fédération nationale depuis sa création en 2005, l’opacité des fonds de cette structure et l’échec du bureau national dans la mise en place des Fédérations régionales et provinciales. Ci-dessous, la lettre ouverte de la section Ouest de la FAIB à sa structure mère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fédération des Associations Islamiques du Burkina : La section Ouest interpelle les responsables nationaux sur des faits peu islamiques

Objet : Pour une manifestation de la vérité

Chers frères,
As-salâmou aleïkoum,

Nous rendons grâce à Allah et nous le glorifions. Nous nous refugions auprès de Lui contre le mal qui est en nous et contres nos mauvaises actions. Toute personne que Dieu guide nul ne peut l’égarer et toute personne que Dieu égare nul ne peut la guider. Qu’Allah nous guide.
Nous témoignons qu’il n’y a aucune divinité digne d’adoration sauf Allah, unique et sans associé, et nous témoignons que Mohammad est Son envoyé et son fidèle serviteur. Paix et bénédiction d’Allah sur lui, sur sa famille, sur ses vertueux compagnons ainsi que sur tous ceux qui auront œuvré dans la juste voie jusqu’au Jour J. Puisse Dieu nous compter parmi ces derniers.
Ceci étant, nous responsables de la coordination islamique de l’ouest interpellons publiquement les plus hauts responsables de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB) sur les faits suivants :
1- Les 16 et 18 décembre 2005, a eu lieu le premier congrès constitutif de la FAIB et le bureau fédéral actuel a été formé et installé à l’occasion ;
2- Jusqu’à la date du 06 décembre 2014, les associations membres de la FAIB n’ont été convoqués ni en Assemblée Générale, ni en Congrès ;
3- Aucune structure régionale ou provinciale de la FAIB n’a pu être installée non plus.

Pourtant, les textes de la FAIB (charte et règlement intérieur) obligent les dirigeants élus à :
-  Tenir une assemblée générale au moins une (01) fois par an ;
-  Tenir un congrès tous les cinq (05) ans ;
-  Renouveler par conséquent le bureau fédéral tous les cinq (05) ans.
Au regard de tout ce qui précède, il ressort nettement que l’actuel bureau fédéral a violé ses propres textes de bout en bout et a lamentablement échoué dans sa mission à lui confier par le congrès. C’est cet amer constat que la coordination des associations islamiques de l’ouest a fait en vous adressant une correspondance sous forme de recommandation le 25 novembre 2014 pour exiger la tenue d’un congrès avant fin décembre de la même année.
Votre réaction à cette correspondance a été de convoquer à la hâte une assemblée générale extraordinaire le 6 décembre 2014 à l’issue de laquelle vous avez pris l’engagement solennel d’organiser ledit congrès les 9, 10 et 11 janvier 2015. Cet engagement ne sera pas respecté et aucune explication ne sera non plus fournie.
En réaction à cette attitude, notre coordination de l’ouest a répliqué pour dénoncer ce fait négatif et demander la démission pure et simple du secrétariat général pour incompétence le 10 janvier par lettre ouverte (non publiée).
Le 15 janvier 2015, la FAIB à la surprise générale a convoqué des membres pour soi-disant procéder à la l’inauguration officielle de son siège sis Ouaga 2000. A cette occasion il est ressorti que le congrès devrait se tenir dans les quatre vingt dix (90) jours, autour du 15 avril 2015 en principe. Malheureusement jusqu’à cette date aucun congrès n’a eu lieu. En lieu et place, c’est encore une assemblée générale convoquée oralement, en catimini, et de manière sélective le dimanche 19 avril 2015. C’est une fois de plus une violation des textes et un manquement grave à la parole donnée, puisque qualifié d’assemblée illégale d’après votre porte-parole !
Nonobstant, des actes importants ont été présentés ou annoncés.
Le bilan moral (oral) de presque dix (10) ans d’activité a été sommairement présenté et l’annonce du fameux congrès a été faite pour fin mai 2015.
Au regard du compte rendu qui nous a été fait, nous sommes au regret de constater que le rapport d’activité présenté aux participants est truffé de contre-vérité pour ne citer que ce qui suit :
-  La question du quota paritaire entre chrétiens et musulmans n’a trouvé son application effective qu’après la lettre de la coordination des associations islamiques de l’ouest aux autorités de la transition. Elle ne peut figurer à votre actif ;
-  L’organisation du Hadj en agences est une initiative du MATDS et celui des affaires étrangères de l’époque. L’ex-ministre BASSOLE Djibril pourrait éclairer nos lanternes. N’est-ce pas ?

Par ailleurs, l’acquisition d’un terrain d’une valeur de quarante quatre (44) millions suscite plutôt beaucoup d’interrogation. D’où vient tout cet argent quand-on sait que les associations membres ne cotisent pas ? Autant plus qu’il n’y a pas eu de bilan financier pour vos dix (10) années de gestions solitaire.
Bref, il n’y a que de contre-vérités sur tout ce que vous affirmez comme des parties positives à votre actif. Le comble est que vous avez volontairement omis de parler de vos insuffisances ! Et Dieu seul sait qu’il y en a à la pelle. L’absence d’AG et de congrès en neuf (09) ans de gestion vous interdit de vous affubler d’un bilan positif.
En vérité, la soi-disant assemblée générale du 19 avril ressemble bien à une précampagne pour votre éventuelle reconduction au prochain congrès. Que vous vouliez tout faire pour toujours vous maintenir à la tête de la FAIB, vous vous trompez d’époque. L’insurrection populaire inch’Allah a ouvert les yeux à tout le monde et surtout aux musulmans. Nous disons fermement aussi que "plus rien ne sera comme avant !". Nous disons donc "Non" à votre plan machiavélique (perfide) et nous exigeons votre démission pure et simple et la mise en place d’une commission ad-hoc comme annoncer dans notre lettre du 10 janvier dernier.
-  Non à l’incompétence et à la magouille de toute sorte ;
-  Non à la tentative de patrimonialisation de la FAIB ;
-  Seul Allah est Omnipotent et Omniprésent ;
-  L’Islam vrai, c’est la sincérité, le dévouement à la cause des pauvres, des veuves, et des orphelins, l’humilité et surtout la crainte du jugement dernier ;
-  Appelons tous les musulmans de toutes les régions, sincères et soucieux de l’avenir radieux de l’Islam au Faso à se mobiliser pour barrer la route à cette forfaiture.
« … Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous. » S6V152
Que Allah aide à la manifestation de la vérité, car Lui-même est Al Haqq (La vérité).

Assalamou Alaïkoum

Signée : La coordination des Associations
Islamiques de l’Ouest

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés