Caucus des OSC burkinabè : Le Mouvement des Jeunes Socialistes fait son entrée

mardi 31 mars 2015 à 13h32min

Le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) du Burkina a animé une conférence de presse le samedi 28 mars 2015, au centre d’éducation ouvrière. Objectif, présenter le mouvement et se prononcer sur des sujets tels que l’éducation, la santé et la bonne gouvernance.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Caucus des OSC burkinabè : Le Mouvement des Jeunes Socialistes fait son entrée

Le débat idéologique, voilà qui semble préoccuper le MJS. C’est du moins, l’ambition affichée par ses fondateurs. En effet, précise son président, Adama Congo, le mouvement – naissant - prône « une redistribution des richesses ». Et d’ajouter, « nous refusons un monde où le capitalisme dicte sa loi aux Etats et où les travailleurs subissent le dictat des finances. »

Dans ce sens, Adama Congo et ses camarades, tout en relevant le faible taux de scolarisation au Burkina, s’insurgent contre la montée fulgurante des universités privées. Des universités qui, selon eux, sont inaccessibles aux enfants de familles à faibles revenus.

De la bonne gouvernance

Les événements des 30 et 31 octobre sont porteurs, selon le MJS, d’un message clair du peuple qui rejette une certaine façon de gouverner et qui aspire à une « nouvelle gouvernance efficace, sobre et vertueuse, porteuse de transformations socio-économiques profondes et de changements significatifs dans son vécu quotidien ».

Et pour eux, la suite convenable à donner à ce message, passe par la promotion de la bonne gouvernance, de la transparence et de l’éthique dans la gestion des affaires publiques, par l’équilibre des pouvoirs entre le législatif, l’exécutif et le judiciaire, et par le renforcement de la protection des libertés publiques.

Aucune relation avec les partis socialistes Burkinabè

Dernier né des organisations de la société civile, le MJS Burkina, est une association – ne disposant pas encore de récépissé - de jeunes de 15 à 35 ans. Il est, selon ses fondateurs, un mouvement d’action citoyenne, de prise de position et d’éducation populaire.

A en croire M. Congo, le MJS n’est la base arrière d’aucune formation politique. « Nous ne sommes pas politiques et nous n’avons aucune relation avec les partis socialistes burkinabé », a-t-il précisé. Néanmoins, la volonté du Mouvement d’adhérer à l’Internationale de la jeunesse socialiste est clairement affichée.

Et les « valeurs du socialisme », le MJS promet de les propager au sein de la jeunesse burkinabè, notamment auprès des étudiants et des jeunes travailleurs. Au rang de ces valeurs, le Mouvement cite le droit à un logement décent, à un enseignement de qualité accessible à toutes les couches sociales, et l’accès à la santé pour tous. Sauf qu’il lui reste à se doter d’un programme d’activités. Mais déjà, ces fondateurs disent inviter tous les Burkinabè à « rester soudés pour dissuader d’éventuels fauteurs de troubles » à la bonne marche de la Transition en cours.

Aïssatou Diallo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés