Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

dimanche 29 mars 2015 à 22h54min

Josiane Ki a été élue miss université 2015. 22 ans et étudiante en troisième année de droit à l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA), elle a été distinguée parmi 17 autres belles créatures. L’élection de miss université qui fait désormais office de miss du Faso, a eu lieu samedi 28 mars 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

Miss université de transition. C’est le moins qu’on pouvait dire de cet évènement savamment cogité par Honoré Bambara, promoteur de Miss Université, qui le confirme eu égard aux difficultés rencontrées pour sa tenue. En effet, ce sont dix-huit candidates issues de différentes universités, lycées et collèges du Burkina, qui ont pris part à la compétition. Avant, elles ont séjourné dans la ville de Bobo-Dioulasso pour les préparatifs. Ont-elles pour l’occasion appris à se connaître, à connaître les potentielles touristiques de la ville et partant, de tout le Burkina Faso. Puisque connaître et savoir vendre le Burkina Faso était le chapitre central et important de cette édition 2015.

A cela s’ajoutait le port de la tenue traditionnelle, de la tenue de soirée, et de la tenue de jeune fille. Chacune d’elle, dans sa tenue traditionnelle samo, mossi, gourounsi, gourmatché, peuhl, kassena etc. Et chacune d’elle s’est présentée dans sa langue vernaculaire.
Entre défilé et danse avec le sourire visiblement forcé, les candidates ont rivalisé de beauté, de l’élégance, de charme et de savoir-faire, féminins. Et il fallait, à l’issue de cette première étape, éliminer dix candidates. 8 auront été retenues pour continuer la compétition après, néanmoins, la nomination de miss Facebook de Telmob et Miss sms Telmob qui remporte chacune un lot d’une valeur de 700 000FCFA.
S’en est suivi la dernière étape où les candidates se sont soumises à l’exercice de « vendre le Burkina Faso », à travers une présentation de la diversité culturelle et des potentialités touristiques du pays. Ce thème a, en effet, été retenu par les organisateurs au regard de la situation transitoire que traverse le pays. « Beaucoup d’ambassades avaient inscrit notre pays dans une zone rouge, une destination à ne pas prendre », indique Honoré Bambara qui souligne, de plus, la menace de la maladie à virus Ebola, Boko Haram. Tout cela, dit-il, peut être conjugué aujourd’hui au passé. Comme lui, les candidates ont invité qui veut, à venir visiter le beau Burkina Faso, une terre d’hospitalité et d’accueil. Cette étape voulue pour jauger la beauté intellectuelle des candidates a permis au jury de porter leur choix à l’unanimité sur Josiane Ki. La deuxième dauphine est Princesse Poadiagué et la première Wéli Cissé-Barry.

Le nécessaire accompagnement des autorités

L’événement Miss Université a sérieusement besoin d’un accompagnement institutionnel. Elle a aussi besoin de soutien des autorités. « Nous avons aussi besoin du soutien de la première dame », indique Honoré Bambara. A-t-il, toutefois, salué toutes les personnes qui ont œuvré à la réussite de l’évènement, en particulier les mécènes. L’initiative, selon lui, est noble et mérite d’être pérenne.

Pour Sonia Folané, présidente du jury, toutes les candidates ont été à la hauteur de la compétition. Le choix du jury s’est porté néanmoins sur Josiane Ki, qui a su se démarquer à travers son « speech », sa présence scénique, sa beauté intellectuelle, etc. Très enchanté par cette distinction, la « plus belle » du Burkina dit remercier toutes les personnes qui l’ont encouragée et soutenue dans cette quête. Elle entend dans les jours à venir, s’investir dans la promotion du tourisme burkinabé. « J’entends m’intéresser aussi à la cause de l’orphelin », dit-elle toute souriante. A entendre Honoré Bambara, le premier objectif de la miss université reste son année académique. Mais, précise-t-il, cette année, la miss a un cahier de charges, en ce sens qu’elle va agir pour les étudiants, pour des vieilles personnes et enfin pour des personnes handicapées. Miss Université représentera miss du Faso dans tous les concours sous régionaux et internationaux.
- Josiane Ki, remporte un million de FCFA, une moto, un ordinateur, un téléphone de marque Samsung Galaxy, 25 000 FCFA de crédit de communication pendant douze mois, cinq pagnes Vilsco.
- Wéli Cissé Barry, (première dauphine), remporte 300 000 FCFA, deux pagnes Vilsco, un téléphone smartphone, 25 000 FCFA de crédit de communication.
- Princesse Poadiagué, (deuxième dauphine), remporte 200 000 FCFA, deux pagnes Vilsco, un téléphone smartphone, 25 000 FCFA crédit de communication.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 mars 2015 à 20:15, par Eddy
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Bien, Felicitation à la miss université.
    Par contre, pour des gens qui ont vu la céremonie, ils ont pu relever le coté pitoyable de l’organisation et de l’animation de la ceremonie. S’il vous plait au moins regarder ce que les autres pays font pour vous inspirez. Le decor etait nul, l’organisation decevante. Aucun structure ne peut soutenir un manque d’innovation. L’animateur de la RTB devra arreter ce maniere de faire ces conories.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 03:02
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    doner non complet d la deuxieme dauphine tout l mode peut dire qil sapel pricess fo pas elle va s cacher

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 06:45, par Nabiga de Koudougou
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Une vilaine Samo ouais ! J’ose croire que Dame Folané n’a pas refourguer l’affaire à "sa fille"...
    Quand est-ce qu’elle passe présenter officiellement le trophée à Sa Majesté avant d’aller à Toma ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 07:36, par le paysan.
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Que DIEU accompagne la beauté burkinabè que les burkinabés aient ensembles un esprit,le cœur beau comme la créature Josiane KI c’est la voie du développement du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:39, par Dany de kawa
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Eh Nabiga il faut te taire ! Sache que l’origine de la beauté se trouve en pays samo. C’est plutôt votre majesté qui doit se déplacer pour aller voir et saluer la miss à Toma dans l’espoir d’avoir à son retour une femme samo pour en faire une reine qui va donner de la valeur à son palais.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 11:47, par léveillé
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    je croyais qu’avec la fuite de Blaise,ce genre de manifestation symbole d’une civilisation dégénérée n’aurait plus de raison d’être au Burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:38, par hacianne
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Voici un theme de memoire en genre :
    Election Miss Burkina :émancipation féminine ou vulnérabilité féminine.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 18:41, par rouxel
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    toutes mes felicitation a la nouvelle miss burkinabe josiane ki a su je suis francais et chez nous la beaute fait partie de la valeur d un pays je suis venue dans votre merveilleur pays a koudougou et j ai rencontre une fille manifique qui est tout pour moi j ai hate revenir le plus vite possible la retrouver magre les allea de la vie aussi je recherche un hebergement chez l habitant a pas cher en france je fait partie des pauvres je mes toutes mes economie pour la retrouver c est ma miss dans c etre univaire j espere que Mlle josiane ki a su sera presante en final a miss monde je vous remercie tous de prendre connaissance de mon message ROGER

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 19:17, par Dieudonné
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Hahahaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, depuis quand une samo peut etre belle ? sacrilege. peute etre miss de la foret. repart vite rejoindre les autres villageois dans la foret Tougan ou Toma avant que sa majesté le tout puissant n’apercoive que t’es echapée de l’enclos ! felicitation quand meme. tu merites etre femme de mon esclave. Et dans tou cela un certain Dany de Kawa ose defier le Nabiiga. tu sais ce que cela signifie ? attention, il ya trop de samo dehors l’enclos.

    Unité dans la diversité,c’est le Faso qui gagne !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 19:18, par Aany Yadrolopo
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Serieusement, une universite n’a- t- elle pas mieux a faire qu’a developper la bassesse ? Que savez- vous vraiment de la beaute ? Dites simplement que vous selectionnez les plus putes des filles pour leur commercialisation immediate, ouais ! Quelle est cette immaturite de se croire plus beau que l’ autre ? Tchrrrr..Et meme si c’etait vrai, et meme si c’ etait possible, quel merite ? Dieu n’a pas dit tu mangeras a la sueur de tes fesses. C’est la meme chose que de miroiter a ces filles naives et meme betes qu’ on puisse se faire un passage dans ce monde en vendant son illusion de beaute. Webmaster, tu es samo mais faut laisserr passer. je ne m’attaque pas a ta soeur mais aux petits depraves qui continuent d’ organiser ces concours bidons pour se laver les yeux et meme plus !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 12:04, par Lepro
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Bambara, well done !

    Même en période difficile, tu nous fais rêver et tu sublimes l’élégance et la beauté de nos sœurs.
    Burkinabès, sommes nous pauvres ? Oui, mais créatifs et fiers de notre culture.
    Tu mérites une médaille et un place dans l’Histoire du Burkina Faso.
    Toutefois, à l’avenir Mr le promoteur, un tour chez le barbier et chez un bon styliste, achèverait de vous crédibiliser et de magnifier votre brillante initiative de promouvoir élégance et savoir.

    Bravo Hono !

    Lepro(toujours vigilant !)

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:31, par Ange
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    je voudrais juste que les organisateurs expliquent pourquoi ils ont retiré les télephones offerts publiquement aux candidates. Est ce vraiment Telmob qui a demandé la recupération des ces phones ? quand aux choix de votre miss et de vos dauphines............je pense que c’est un choix fait bien avant l’élection. c’est dommage.

    Cela est injuste de profiter de la naivété de nos enfants. je reste à l’écoute

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 17:59
    En réponse à : Miss Université 2015 : Josiane Ki a su « vendre » le Burkina

    Miss université 2015 futur maitresse d’un gourou.kiakiakiakiakia c’est femme de quelqu’un qui va maigrir encore dans ça là...wait & see

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés