Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

lundi 16 mars 2015 à 12h38min

Le Général de brigade Djibrill Yipènè Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères du Burkina Faso, ne fait plus partie du corps de l’armée. Mis en disponibilité pour une période de deux ans, Monsieur Bassolé qui a porté l’information officielle à la presse ce dimanche 15 mars 2015 entend désormais se consacrer à la politique où il est pressenti pour être candidat à la prochaine élection présidentielle du Burkina Faso. Nous vous proposons l’intégralité des questions abordées lors de ce point de presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

Mon Général, quel est l’objet de ce point de presse ce matin ?

Il s’agit de vous donner l’information relative à l’adoption du décret de ma mise à disponibilité. En tant que tel, c’est un acte administratif à la demande de l’intéressé ou, au constat que l’administration fait, on accorde une disponibilité à un militaire pour convenance personnel ou pour tout autre raison. Personnellement je suis détaché de l’armée depuis 1999. Depuis 16 ans, j’assume des fonctions politiques, internationales et je n’exerce aucun commandement militaire.

Ma demande de mise à disponibilité n’est qu’une simple régularisation puisque depuis la fin du détachement, je suis employé par l’Organisation de la coopération islamique en tant qu’envoyé spécial dans le sahel. Ce décret revêt une importance particulière dans le processus dans lequel je me suis engagé pour donner une réponse prochainement à l’appel des jeunes qui veulent que je sois candidat à l’élection présidentielle. Avant de formuler cette réponse, il fallait que je sois en règle vis-à-vis de la loi. A partir de maintenant je suis libre de m’engager en politique, d’exercer des fonctions politiques ou internationales.

Est-ce qu’on peut avoir la durée de cette disponibilité ?

Deux ans à compter du 10 février 2015. Mais en réalité comme je le dis, ce n’est qu’une formalité. Je n’ai plus de lien avec le commandement de l’armée, je ne suis plus dans la chaîne de commandement. C’est la deuxième fois que je prends une disponibilité et depuis 1999, j’ai une carrière plus politique que militaire.

Est ce que vous avez consulté vos frères d’armes, est que vous avez leur soutient ?

Je ne voudrais pas que la réponse à cette question donne lieu à des confusions. Dire aujourd’hui que l’armée me soutient ne veut absolument rien dire. Ce n’est pas politiquement correct. Par respect pour la hiérarchie militaire, par égard pour mes compagnons d’armes, j’ai pris l’engagement de m’entretenir avec eux sur le projet que j’ai. C’est pour vous dire qu’il n’y a pas d’hostilité, il n’y a pas d’objection. En réalité mes compagnons d’armes me voyaient déjà dans la tenue civile exerçant des fonctions civiles, politiques et diplomatiques depuis 16 ans maintenant. En réalité, je ne suis plus apte à revenir dans les rangs pour exercer les fonctions de commandement.

Donc au delà de cette disponibilité des 2 ans, vous ne reviendrez plus dans l’armée ?

C’est clair. Et je crois que nous autres anciens, ayant obtenu ce niveau dans l’armée et ayant gravi tous les échelons, il est temps de laisser la place aux plus jeunes. Et d’ailleurs, j’ai été commandant de la gendarmerie. C’est la plus haute fonction qu’une autorité puisse exercer. Il vaut mieux laisser la place aux jeunes qui se bousculent, qui souhaiteraient être aussi chef d’état major ou promus aux grades de général. Je pense qu’il faut que je tourne la page de l’armée, laisser la place aux jeunes officiers de l’armée qui sont capables d’exercer le commandement. J’ai exercé le commandement de la gendarmerie quand j’avais 39 ans. Aujourd’hui il y a bien de colonels, qui ont cet âge et qui sont aptes à diriger l’institution.

Une partie de la société civile donne de la voix pour exiger la démilitarisation de la scène politique, qu’est-ce que vous en pensez ?

Je ne crois pas que l’échiquier politique soit militarisé. Je ne vois pas de militaire faisant obstruction ou intrusion dans la vie politique. Les militaires sont des citoyens comme les autres. Ils ont exactement les mêmes droits. Il y a des lois et règlements qui prévoient les conditions de leur accès aux fonctions politiques. Si ces textes sont respectés, je crois qu’il faut accepter que des militaires, sur la base de leur expérience et leurs ambitions puissent servir leur pays à ce stade.

Je ne m’inscrirai pas du tout dans ces discours à tendance exclusiviste. Il ne faut pas pointer du doigt des catégories de citoyens pour leur dire « vous, vous n’avez pas droit ». Il vaut mieux, dans ces conditions-là, s’en tenir aux textes et à la Constitution.
Il y a des organes qui sont habilités à dire qui est éligible et qui ne l’est pas en fonction d’un certain nombre de faits. Laissons ces organes jouer leur rôle et laissons finalement le peuple décider de savoir lequel des citoyens peut être porté à la direction du pays .

Votre décision concernant ces jeunes qui attendent votre décision de candidature n’est qu’une question de jours ?

Effectivement ce n’est qu’une question de jours. Je suis désormais habilité à le faire. Vis-à-vis des lois et règlement relevant de mon pays, j’ai la possibilité désormais de m’engager en politique. Je fixerai bientôt une date à laquelle j’inviterai l’ensemble des jeunes dans tous ses composants pour leur présenter mon projet de société et répondre à l’appel qu’ils ont lancé.

Propos retranscrits par A.D.
Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mars 2015 à 18:38, par Le Sage
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Le problème n’est pas une question de militaire au pouvoir. On NE veut pas de Franc-maçon à la tête du Burkina. Un point un trait !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 18:43, par Le coq du matin
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mr ou Tonton Bassolé la politique de ce pays est menee par des troupeaux des brebis au depart aiguisees en loups svp ecoutez votre coeur ecoutez vos conseillers et allez vers le pays reel meme si vous ne serez pas president votre pierre est attendue pour la constru tion du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 18:55
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    TU AS PRIS DISPONIBILITE ET DESORMAIS LES PORTES SONT OUVERTES POUR TE TRADUIR DEVANT LA CPI ET TU REPONDRA DE TOUS LES CRIMES ET DELIS QUE TU A COMMIS AVEC TON CHF BLAISE

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 18:56
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    TU AS PRIS DISPONIBILITE ET DESORMAIS LES PORTES SONT OUVERTES POUR TE TRADUIR DEVANT LA CPI ET TU REPONDRA DE TOUS LES CRIMES ET DELIS QUE TU A COMMIS AVEC TON CHF BLAISE

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 18:57, par vérité no1
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Un militaire ne doit pas faire la politique mais hélas, c’est le Faso ! Si Boko Haram nous attaque, qui va tracer le plan de guerre ? Si les généraux prennent leur disponibilité et laissent les...., qui va nous sauver en cas de.....?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 19:01, par prince
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Pourquoi ne laissez pas passer mes propos ? je dis encore Djibril= Blaise = Francois compaore= Golbert Djinguire=Gilbred Ouedraogo. Donc on ne veut pas de ce monsieur. Je n’ai pas mal parler la. Ou bien vous etre de son cote ? Cas meme Laissez passer mon commentaire

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 19:03, par YELKAYE
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Alors si je comprend bien, Blaise a nommé Général un CIVIL ? Puisque vous n’aviez plus de commandement mais vous aviez fêté votre statut de général quelle honte, n’aviez vous pas penser à ceux de l’armée qui étaient jeunes et qui en voulait réellement ce titre de général ?
    Plus de Militaire dans la politique, un militaire c’est pour la vie d’après ZERBO.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 19:03, par wedaga
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Tout ce que nous voulons, c’est la rupture totale avec l’ancien régime, avec Bilaise, le blesseur !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 19:04, par yapega
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    on ne veut plus de militaire président, démissionnaire soit-il de l’armée. surtout pas quelqu’un qui n’a pas eu le courage de dénoncer publiquement la révision de l’article 37. s’il avait quitté le gouvernement le 27 ou le 28 octobre 2014, nous l’aurions soutenu sana réfléchir. qu’est ce qui nous dit qu’il ne roule pas pour blaise, françois et autres ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 19:51, par YIRMOAGA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Disponibilité de 2 ans ? Et après les 2 ans il redevient homme militaire ou politique ? Un pied dedans et un dehors ? Abaaa ? Tout est flou, pas au niveau du probable candidat, mais du PF et du PM ministre de la défense. Oubien le PM ZIDA veut emboiter le même chemin plus tard ? Un départ définitif est encore mieux et clair On veut pas de futures chefs de ZONE ou de Guerre après leur échec aux élections à venir. Aucun chef militaire ne veut assumer un échec, même en politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 20:04, par zapata
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Ce que je retiens de ce monsieur avec qui j Ai collaboré, EST Sa rigueur et son sens du patriotisme. Sans passion je dis que c EST la meilleure offre dont dispose le Burkina a cote de zephirin diabre. Bonne chance a eux

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 20:10, par Sitoyen Intègre
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mr Djibrill Yipènè Bassolé que j’admire bcp a eu des propos qui le rattrape ; il dit avoir quitter les rangs ilya 16 ans pr des fonctions civils et politiques donc a mon avis c’est une injustice lorsque le régime déchu lui avait arrosé des galons de général. Je propose qu’on lui retire purement et simplement son titre de général qu’il repart ds l’arme ou pas. Je précise même que je vais le voter au prochaine élection.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 20:11, par citoyen
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Bassolé sera candidat. Il l’est déjà. sortez les textes qui l’interdisent. Vous savez ? le pays a emprunter un tournant très dangereux. l’état a perdu le pouvoir. quand un PM va acceillir sont MATDS, c’est le pouvoir à l’envers. Ministre revoyez la version latine. Cela est relatif à la "mission. " le ministre va en mission et il est envoyé par quelqu’un à qui il vient rendre compte. C’est UN. le pouvoir est dans la rue. comment comprendre que quand des osc demande la démission de quelqu’un c’est ce qui est fait. Example Paramanga. C’est DEUX. le pays n’a plus de tête. Seul un Homme d’ETAT peut redresser le pays et le remettre aux politiciens. Voyons la réalité en face.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 20:13, par ziyiga
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Tu va droit au mur....attention tu es sur une pante raide..attention.va te reposer.lepeuple aspire au vraie changement..Blaise compaore a exploiter,piller assassiner le peuple burkinabe avec ta complicite..et a meme voulu s’eterniser au pouvoir avec la modification de l’article 37.. Que tu a soutenu..le peuple Burkinabe a lutter seul face a là dictature de Compaore..pour sa liberte..et des gens on perdu la vie ...dans cette lutte...aujourd’hui on viens nous dire que tu es l’hommede la situation...le peuple t’attend au tournant....si Bassolet a oublier le peuple se souviens...lhomme vois le fruit mur sur l’arbre se precipite pour l’enlever mais ne vois pa le piege qui est a cote qui encercle le fruit.....

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 20:23, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    L homme qui aurait vu l assistance le fuir comme de la peste,semble-t-il,parce ce que lors d un rassemblement dans une commune rurale de la province du Séno,pourtant acquise à la cause CDP, manipulation oblige,il aurait affirmé qu en cas de victoire à la prochaine présidentielle,il ferait revenir Blaise Comaporé à Ziniaré pour l aider à gouverner.Probablement que la population a été choquée d avoir eu affaire à un homme sans conviction,incapable de tracer son propre chemin .

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 21:34, par verite
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mon President on vous attendait depuis longtemps,nous sommes pret Et Vous serez president de ce pays, c est Le peuple qui decidera.en tout cas si les gens ne veulent pas que Ce pays la brule,il faudra eviter les exclusions, nous avons a l esprit ce qui s est passe dans certains pays voisins a cause des exclusions, c est plutot Le peuple souverrain Et non un groupuscule de partis politiques Et de soit distant OSC qui vont decider. Monsieur Le ministre,on vous croit on vous suit.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 23:46, par sawadogo idrissa
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Félicitations a vous mon général,la jeunesse est plus que comblé par cette nouvelle.
    Nous assurerons une victoire éclatante au soir du 11 octobre.Car le seul juge crédible aujourd’hui au Faso c’est le détenteur de suffrage universel donc le peuple dans son ensemble.Arretez vos débats sans fondements et allons a l’élection présidentielle et que le meilleur gagne.
    Une fois encore felicitations a vous mon général.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2015 à 23:56, par adams kiema
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Je ne comprend pas la réaction de certains ,vous dites qu’il est militaire et vous avez chanté cela depuis longtemps et voilà qu’on nous annonce qu’il a eu sa disponibilité,làencore vous criez qu’il est militaire que voulez vous enfin.
    arretons les débats inut,le Burkina et les burkinabés ont besoin actuellement d’un nouveau mobilisateur qui puisse regarder les yeux ouvert les réalités du pays et d’y apporter des solutions.Que dernier puisse réconcilier les burkinabé avec la politique,que ce dernier puisse nous assurer la sécurité et la stabilité et ce mobilisateur est Djibrill Yipéné BASSOLE.
    car il est un homme d état a qui les bailleurs font confiance .
    allons donc à l’élection présidentielle et que le meilleur gagne.Et je suis sur que se sera lui.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 00:00, par patriote
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    D’accord avec l’internet nr 1 : on ne veut pas de candidat president "Franc macon" au Burkina Faso. Ce sera tres dangeureux...

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 00:05, par harouna
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Chers camarades arrêtons les jugements fictifs et allons aux élections,monsieur BASSOLE a respecté la loi et s’est conformé aux textes.Il est désormais un civil alors certains ont peur et le voyent comme un danger,sinon je ne comprend pas cette animosité,le seul juge actuellement au Faso,c’est nous le peuple.Alors allons aux élections et vous verrez que nous aimons l’homme.
    a travers le monde les grandes nations qui ont pu sauver leurs peuple,sont celles qui avaient à leurs têtes,les responsables qui avaient des expériences et connaissances sur le plan militaire.
    nous nous voulons de BASSOLE et nous ferons de lui notre futur président.Allons aux élections et vous verrez que le peuple c’est ce qu’il veut et son choix c’est BASSOLE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 00:13, par adams kiema
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Ha les politiciens,des qu’ils ont un adversaire qui dérange,il faut le traiter de tous les noms.
    monsieur BASSOLE a pris congés de l’armée,nous devons le féliciter au lieu de le charger.
    il s’est conformé à la loi et aux textes.
    donc allons aux élections et vous verrez qu’il est le choix du peuple,c’est pas les mots coupables,ni suspects dont nous avons besoins.
    nous voulons d’un homme d’état qui peut apporter des solutions à nos préoccupations et cet homme d’état aujou sur la scène politique nationale n’est d’autre que BASSOLE et nous ferons de lui notre futur président du Faso si DIEU le veut.
    car pour nous il est la solution à nos préoccupations.
    felicitations mon général pour l’obtention de votre disponibilité,le peuple vous votera.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 00:20, par bamba moussa
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Je suis déçu de la politique de ces politiciens malhonnête qui nous trompe tout le temps,ils ont cri sur tous les toits qu’il est militaire et le monsieur respecte la loi et se conforme aux textes et prend sa disponibilité et ils montent tous au créneau pour dire qu’il reste militaire,qu’est ce qu’ils veulent a la fin ces vieux politiciens,moi je dis allons aux élections et vous verrez comment le peuple aime et attendait que SEM Djibrill Yipéné BASSOLE se prononce et s’engage en politique pour que nous le chois sons comme futur président.
    c’est un homme de valeur pétri d’expérience et ayons l’amour pour son prochain.
    pour nous il y a rien a faire nous le voterons pour qu il soit le futur président pour que la jeunesse soit au travail,que nos mères et Sœurs aient des microfinances et que nos centres de santé soient équipés et modernisé.Il est la solution

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 00:28, par adama kone
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Felicitations au général par ce qu’il aime sa patrie et respecte la loi,il s est conformé aux textes en prenant la disponibilité.Que ceux qui s’existent parle ce qu’ils le voient en vrai adversaire comprenne que le peuple c’est de qu’il veut et le dernier mot lui revient ,car il est le seul juge.
    nous le peuple attendions depuis longtemps une telle nouvelle.Nous allons le voter et l’accompagner a Kosyam au soir du 11 octobre.Car il est l’homme idéal et la solution aux préoccupations du BURKINA.
    il incarne un nouveau modèle qui ne s’appuie pas sur les autres mais,apportera un nouveau dessin pour le Burkina,car il nous donnera le goût de réussite et de réussir,par ce que BASSOLE est et sera la solution du BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 02:26, par Arnaud
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Apres avoir volé l argent du pays remplir ta maison maintenant tu veux nous corrompre avec , c ’est normal nous sommes dans un pays sans justice où l impunité est maître, les voleurs et assassins recomposés ou promu à des hauts postes , on ne peut que recevoir des candidatures pareilles. De plus on a faim et un homme qui a faim n est pas libre donc beaucoup on a perdu notre intégrité, notre dignité, la notion de la logique, en un mot plein de facteurs te font croire que le peuple est idiot (la majorité). Mais attention car le peuple se réveille, ils vont t aider à dilapider ton argent dans des campagnes et après ta défaite , te traduire en justice. Parce que on ne nait pas idiot , on le devient grâce et quant on a un président comme blaise, françois, djendjéré, djibril etc
    Ce forcing ne peut pas marché sauf à prouver la naïveté de mon peuple. Les gens payés pour ta propagande vont te baiser comme ils l ont fait avec blaise en le faisant croire qu il est l élu de Dieu et qu’il était irremplaçable ; comme si Dieu est yourouba.
    Ne te laisse pas tromper par les millions(volés avec blaise) rempli dans des cantines chez toi, ne peuvent que t induire en erreur, je ne pense que ça te permette de gagner des élections (françois et blaise et gando en avaitent plus mais kdal, ils n ont pas pu acheter le peuple. Cr à trop chercher on risque de tout perdre. T’as bien volé, fuis pendant que les kaf et zida te protège cr si un intègre prend le pouvoir ça risque de te rattraper.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 02:33, par Arnaud
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Apres avoir volé l argent du pays remplir ta maison maintenant tu veux nous corrompre avec , c ’est normal nous sommes dans un pays sans justice où l impunité est maître, les voleurs et assassins recomposés ou promu à des hauts postes , on ne peut que recevoir des candidatures pareilles. De plus on a faim et un homme qui a faim n est pas libre donc on a perdu notre intégrité, notre dignité, la notion de la logique, en un mot plein de facteurs te font croire que le peuple est idiot (la majorité). Mais attention car le peuple se réveille, ils vont t aider à dilapider ton argent dans des campagnes et après ta défaite , te traduire en justice. Parce que on ne nait pas idiot , on le devient grâce et quant on a un président comme blaise, françois, djendjéré, djibril etc
    Ce forcing ne peut pas marché sauf à prouver la naïveté de mon peuple. Les gens payés pour ta propagande vont te baiser comme ils l ont fait avec blaise en le faisant croire qu il est l élu de Dieu et qu’il était irremplaçable ; comme si Dieu est yourouba.
    Ne te laisse pas tromper par les millions(volés avec blaise) rempli dans des cantines chez toi, ne peuvent que t induire en erreur, je pense que ça ne te permette de gagner des élections (françois et blaise et gando en avaient plus mais kdal, ils n ont pas pu acheter le peuple. Cr à trop chercher on risque de tout perdre. T’as bien volé, fuis pendant que les kaf et zida te protège cr si un intègre prend le pouvoir ça risque de te rattraper.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 02:53, par Nabiiga
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    C’est la honte que tu n’as pas mon cher gendarme. T’es parti pleurer devant Blaise, on le sait. N’est pas vrai ? Il t’a pardonné car il te croyait judas lors de l’insurrection. N’est pas vrai ? C’est encore vrai qu’ en te pardonnant, il t’a tout promis pour gagner les élections comme lui, Blaise le faisait., Le seul bémol est que Blaise, en son temps, volait ces élections, achetait la conscience des populations avec de l’argent pillé directement et au du plus fonde du trésor public ; aujourd’hui, le tripatouillage ne plus possible encore moins chercher à acheter les gens. L’identification biométrique t’attends au coin. Continue à rêver, c’est ton droit de toutes les façons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 02:55, par ziyiga
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique  »

    Tu va droit au mur....attention tu es sur une pante raide..attention.va te reposer.lepeuple aspire au vraie changement..Blaise compaore a exploiter,piller assassiner le peuple burkinabe avec ta complicite..et a meme voulu s’eterniser au pouvoir avec la modification de l’article 37.. Que tu a soutenu..le peuple Burkinabe a lutter seul face a làdictature de Compaore..pour sa liberte..et des gens on perdu la vie ...dans cette lutte...aujourd’hui on viens nous dire que tu es l’hommede la situation...le peuple t’attend au tournant....si Bassolet a oublier le peuple se souviens...lhomme vois le fruit mur sur l’arbre se precipite pour l’enlever mais ne vois pa le piege qui est a cote qui encercle le fruit.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 03:02, par Paulin
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    C’est un scud de Blaise pour laminer le vote MPP au sanguié. Si vous observer bien les choses ,les candidatures déclarées ou a déclarer obéissent toutes au même schéma de volonté:barrer coûte que coûte la voie qui peut sembler royale au MPP pour accéder au pouvoir. Sinon le général sait lui-même qu’il n’a aucune base politique pour espérer remporter la présidentielle.Il semble que Djibril Yipènè ait eu un entretien de plus de 4h avec Blaise au moment où celui-ci se trouvait encore à Yamoussocro . Que se sont-ils dit pendant 4h ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 03:32
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Djibrill Bassolet, in you we trust !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 04:15, par saw.ibrahim
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    rien ne peut être contre la volonté de Dieu le président est déjà connu

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 04:26, par Vincent
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    On ne veut pas de ce monsieur, je ne suis pas politicien. Je suis un burkinabe qui veut le bien de mon pays. On est fatigue de ce system compaore et ses collaborateurs montes comme ce fameux djibril Bassole dont son nom plane partout sur le site des Maconiques. Ces gens la n’ont pas de pitie ni de honte a tuer les populations. On ne le veut pas Soro Guillaume tu as compris.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 05:09
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Ce n’est pas après avoir servi Blaise avec tant de zèle que tu seras Président au Burkina ! militaire ou pas. Dans une élection transparente, tu n’a aucune chance. On nous parle de ses manœuvres pour nous éviter la guerre civile, c’est une manipulation et il fallait qu’il se prononce plus tôt. Il faut vraiment que la justice commence à travailler sinon la rue risque de reprendre du service.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 05:24, par Divine
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Victimes et ayants droits des martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014 au Burkina Faso UNISSEZ-VOUS !
    L’union faisant la force, unis, attachés vous les services d’avocats nationaux sérieux et internationaux talentueux pour porter plainte contre X pour homicide, coup et blessures volontaires et même pour associations de meurtrier !
    Sinon vous il n’y aura ni vérité ni justice pour vous !
    CRNC, Transition avec son tandem (KAF_ZIDA) et leurs cris de souris du genre :
    « Tout restera comme nous l’avons trouvé » ;
    « visitez notre panthéon »
    etc…
    Dans 8 mois mes chers victimes et ayants droits de nos martyrs de l’insurrection vous n’aurez que les larmes provenant de vos yeux hasards pour constater qu’il y a aucune justice en votre endroit.
    A bon entendeur….salut cas même.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 07:17, par Divine
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Victimes et ayants droits des martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014 au Burkina Faso UNISSEZ-VOUS !
    L’union faisant la force, unis, attachés vous les services d’avocats nationaux sérieux et internationaux talentueux pour porter plainte contre X pour homicide, coup et blessures volontaires et même pour associations de meurtrier !
    Sinon vous il n’y aura ni vérité ni justice pour vous !
    CRNC, Transition avec son tandem (KAF_ZIDA) et leurs cris de souris du genre :
    « Tout restera comme nous l’avons trouvé » ;
    « visitez notre panthéon »
    etc…
    Dans 8 mois mes chers victimes et ayants droits de nos martyrs de l’insurrection vous n’aurez que les larmes provenant de vos yeux hasards pour constater qu’il y a aucune justice en votre endroit.
    A bon entendeur….salut cas même.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 07:21, par DOUESSAA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    IL FAUT TE FLATER HO. RIEN NE SERA COMME AVANT

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 07:22, par YIRMOAGA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    En apparence, voilà un homme d’état, par son calme, sa connaissance en général, son expression cool, ses idées nobles, mais handicapé par son statu, son appartenance à un corps de la société, un statu qui l’interdit de s’investir dans une organisation malgré sa volonté à briguer un mandat électif tant qu’il fera partie de ctte organisation. Le GAL doit quitter cette institution et les principes ne lui feront plus ombrage. Se conformer aux textes c’est pas se mettre en disponibilité, mais quitter simplement et cela prouvera l’honnêteté du futur candidat qui est un homme de loi. Pas de leurre en jouant sur les termes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 07:47, par adama kiema
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Je ne comprend pas la peur de ces politiciens malhonnête,ils criaient tous ici que BASSOLE était militaire et voilà qu’il prend sa disponibilité et voilà que ce sont les mêmes qui s excitent pour dire que sa disponibilité pose problème.
    Je me pose la question suivante ;que veulent ils afin ces politiciens ?
    le seul juge aujourd’hui dans ce pays est le détenteur du suffrage universel et c est donc le peuple.Allons donc à l’élection présidentielle et que le meilleur gagne.
    nous,nous allons voter Djibrill Yipéné BASSOLE par ce que quand nous regardons la scène politique,il est le plus crédible pour gérer notre pays.
    BASSOLE est la solution et il gagnera les élections si DIEU le veut.
    cet homme fait peur actuellement à ces politiciens qui n’ont pas de programme de société.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 08:46, par le vigilant
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    La démocratie doit triompher. Ceux qui n’ont pas de programme de société ou ne peuvent pas battre campagne ne doivent pas nous polluer l’air. Les plaisantins en politique doivent se mettre de côté. Djibril est la solution actuellement dans cette anarchie créer par certains hommes politiques et autres organisations dites de la société civile devenues FAN CLUB de la transition.. Vive Djibril. le soir du 11 OCTOBRE nous allons t’accompagner afin que tu puisses accompagner notre pays à la vraie réconciliation et pour le développements équilibré dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:00
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    bravo a toi djibril

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:36, par OUEDRAOGO Nynvouï
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    La situation du Général Bassolé vient d’être régularisée après plus de 16 ans de carrière politique ! Maintenant, il est libre de faire la politique. Mais on est où là ? Ce Général ne peut que nous ramener en arrière car il a soutenu jusqu’à la dernière minute la modification de l’article 37 de la Constitution du Burkina Faso. A contrario, en sa qualité de Général de Gendarmerie (le 1er au Burkina), il se serait démarqué clairement des conclusions du conseil extraordinaire des ministres du 21 octobre 2014.
    Du reste, au regard des dispositions des chartes de la Transition et de l’UA, le Général ne peut qu’être disqualifié !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:39, par Papa Faso
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Humm, cela nous donne une idee du fonctionnement de l’armee sous l’ere Compaore. Quelqu’un qui reconnait ne pas etre dans la chaine de commendement depuis 15 ans et on le nomme general. Si ca ne s’appelle pas arragement je ne sais comment on peut appele ce fait.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:43
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Bonjour,
    Si depuis 16 ans Djibrill Bassolé n’exerce plus de fonction militaire, comment a-t-il acquis ces galons de
    général ???

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:43, par le maître
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Monsieur BASSOLE gagnerait a encourager le dénouement des affaires de crimes de sang comme celle de NORBERT ZONGO.si jamais il s’ en sort blanchi de ce dossier je vous jure que rien ne pourra l’empêcher de s’ installer à Kossiam.Parce que beaucoup pense qu’il y est pour quelque chose

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:53, par sieni Arsène
    En réponse à : mon point de vue sur la canditure du géneral

    Les militaires sont tous nos frères et nous sommes régis par la même loi fondamentale qui est la constitution. Être candidat ne veut pas dire qu’il est d’office élu seul ta voix peut faire changer le scrutin et porter ton candidat au pouvoir . Évitons de porter des jugements car seul Dieu juge , évitons l’exclusion sociale et cultivons la tolérance et la cohésion sociale. Qu’il soit soldat du rang s’il est à mesure de porter sa pierre à l’édification de notre pays laissons le. A nous jeunes soyons des artisans de paix et aussi des acteurs dans ces élections en nous inscrivant massivement sur les listes electorales

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 09:53, par adama zongo
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Très cher djibril bassole je me demande si c’est réellement les jeunes qui demandent a ce que vous deposiez votre candidature pour les prochaines élections n’ êtes vous pas en train d’ obéir aux ordres d’un certain Blaise compaore si non nul ne peut nous emmener a faire quelque chose qui nous déplaise

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:05, par Sampawende
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    SVP, dites moi, quelles sont les conditions pour un parti politique pour se presenter à une election présidentielle ?

    J’ai pu comprendre qu’il faut une ancienneté d’un an au moins !

    Si toute fois ce n’est pas le cas il faut qu’une condition d’ancienneté d’au moins un an soit respecté.
    Parlant de toi Bassolet, tu n’as pas démissionné mais tu as pris une disponibité de 2 ans ; le pouvoir a un mandat de 5 ans ; si toute fois tu es élu et chose que j n’espère mèm pas, tu vas encore renouveller pour 2ans ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:07, par DA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Djibrill Bassolé, président = militaire au pouvoir = non respect de nos martyrs = assassinats d’hommes politiques, leaders d’opinion, journaliste d’investigation, juge constitutionnel, etc = retour aux crimes de sang, crimes économiques = retour CDP au pouvoir = injustice pour les 27 ans de Blaise compaoré = retour de la compaorose en un mot.
    la patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:22, par Osselet
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Aux internautes qui écrivent bcp, nous n’avons pas le temps de lire vos discours.
    Soyez bref, ça donne envie de lire.
    Laissez tomber cette affaire de religion, animiste, chrétien, musulman, franc maçon.
    Djibril, le yic est que ta femme n’est pas bien, c’est une Simone Gbagbo.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:41, par La verite
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Salia avait raison quand il dit que c est le cdp qui est toujours au pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:44, par le regard
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    vivement que Djibril soit candidat.
    Hier c’est nous qui demandons le respect de la constitution. Des gens respectent la constitution et d’autres se mettent à crier sur tous les toits . Soyons nous mêmes des démocrates sincères..
    Le grade Général est donné à la discrétion par le président de la république. le Capitaine Blaise Compaoré doit regretter à l’heure actuelle pour le fait d’avoir donner le titre de Général à Bassolet.
    Homme d’Etat, homme de grande sagesse , très fin et lucide . il est celui qui va amener la stabilité et la paix et le développement durable à notre pays. Vive BASSOLET

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 10:52, par Raogo
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Votre éventuel candidature devra être valide par le conseil constitutionnel et ceux en rapport avec les texte en la matière alors ne devancé point l’iguane dans l’eau mon général.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 11:14
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    qui a empêché l’armé de tirer sur la foule lors de l’insurrection du 31 octobre ? alors cessez de le jeter en pâture de la sorte. Chacun a droit en tant que citoyen de participer aux élections dans son pays. Et ayant respecté les lois en ce qui concerne l’implication des corps habillés dans la politique, je pense que plus rien ne peut empêcher ce Mr de se présenter. Que le meilleur gagne !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 11:40, par Lecitoyen
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Que celui qui n’est pas prenne son bulletin de vote. Sa candidature est légale. Et il sera candidat. Rendez-vous dans les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 11:44, par Lecitoyen
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Que celui qui n’est pas d’accord prenne son bulletin de vote. Sa candidature est légale. RENDEZ-VOUS DANS LES URNES.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:03, par Osselet
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Aux internautes qui écrivent bcp, nous n’avons pas le temps de lire vos discours.
    Soyez bref, ça donne envie de lire.
    Laissez tomber cette affaire de religion, chrétien, animiste, musulman, franc maçon.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:38
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    J’ai mal en mon pays car nulle part ailleurs dans le monde,vous ne verrez quelqu’un (ministre des affaires étrangères) chuté avec son mentor revenir quelques 5 mois après pour dire sans honte qu’il est l’homme de la situation.Où étiez-vous quand le vaillant peuple s’opposait à votre oeuvre diabolique de modification de l’article 37 pour permettre à votre mentor fuyard de s’éterniser au pouvoir ?Vous qui demeurez ses valets zélés étiez là à applaudir à tout va en l’encourageant dans ses desseins diaboliques pour sauvegarder vos propres intérêts.Maintenant que des martyrs se sont sacrifiés en faisant fuir votre mentor comme un lapin chez ses beaux parents,voilà que ce général en paille ou ces autres colonels de salon sortent pour dire qu’ils ont un destin national.Nous ne sommes pas amnésiques car si vous aviez encore une once d’honneur,vous devriez vous faire tout petit en vous cachant car tout ce que le peuple a pu endurer pendant 27 ans comme crimes économiques et surtout de sang,vous êtes aussi comptable.Donc votre place actuellement devait être à la MACO dans l’attente que lumière soit faite concernant vos nombreuses forfaitures.Qu’à cela ne tienne,général de gendarmerie en paille sèche,nous allons vous transformer en gendarme couché lors des élections présidentielles du 11 octobre 2015 avec un score epsilonesque parce que comme je le disais tantôt,le peuple burkinabè n’est pas si amnésique que vous le croyez et si vous espérez compter sur vos vieilles recettes faites de corruption avec des bols de riz gras et des t-shirts,vous allez l’apprendre à vos dépens.Tchurrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:40, par Spartacus du Burkina
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Difficile de savoir ce que ce Burkina là veut. Presque 50 ans de pouvoir militaire et ça ne nous suffit pas.Tantôt on en veut ;Tantôt on n’en veut pas. Ou allons nous.Personne n’a entendu ce Mer ni avant ni après l’insurrection et même au moment chaud du débat sur A37.Aujourd’hui c’est un hero qui va sauver ce pays même si son état de santé reste à désirer.On gagnerai dès à présent à instaurer un pouvoir civil avec des technocrate qui travailleront sur l’économie de ce pays sahélien que de s’accrocher à des hommes de tenu ;gendarme soit il et qui doit son grade de général qu’a Blaise et non aux faits d’armes.il affirme sur RFI ne pas être de l’armée depuis 1999,alors pourquoi as tu été nommé general ?comment Blaise nomme til un civil général ?
    Réveillez vous peuple du Faso avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:48, par Adams
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Monsieur BASSOLE ! vous dites avoir pris disponibilité au sein de l’armé désormais, et libre de faire la politique !!! Que pouvons qualifié les activités que vous meniez au temps de Blaise ? A cette époque je pense que vous étiez dans l’illégalité d’exercer vos fonctions politique, que vous n’arrivez pas à bien clarifier !! et c’est en ce moment que vous avez été promus Général !! Prenez les gens aux sérieux, c’est quel façon de vouloir nous mené en bateau !! N’oubliez pas qu’il y a des crimes poliques et économique que vous devriez réponse !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:48, par Spartacus du Burkina
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Internaute 40:Ton Gal dit ne pas etre dans les décisions de l’armée depuis 1999(16ans) ;alors ne vient pas me dire qu’il a donner des ordres a ce même armée le 31 octobre 2014

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 12:49, par wendbiiga
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Bienvenu ! On va te voter et même si ça ne marche pas au 1er tour, tu t’allieras aux autres partis affiliés au CDP pour la victoire finale. Tu es l’espoir de la jeunesse. Que l’intervenant 5 sache que c’est le chef de l’Etat qui est aussi chef suprême des armées.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 14:06, par Pascal
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    La theorie est facile mais la pratique est difficile. M.Compaore n’etait pas petit et il a meme ete l’homme des situations pendant 27 ans. Et si aujourd’hui il est dechu c’est que c’etait plus fort que lui. Le pays a change,les enfants d’hier ont grandi et veulent du nouveau. En tout cas que M.Bassole reflechisse bien parce que l’esprit du pouvoir s’est envole de leur mains,il est ou ? personne ne le sait.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 14:13, par m
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Si nous avons chassé le mécanicien du village parce qu’il répare mal nos motos, ce n’est sûrement pas à ses apprentis que nous irons encore confier nos motos !
    Nous allons tout changer ! Le vrai changement. En Moore ça s’appelle Teksongo

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 14:58, par J’ai honte !
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    franchement vous les burkinabés là je ne sais pas comment vous réfléchissez quoi ! c’est à la manière Mikael jackson ou quoi un pas en avant un pas en arrière. comment accepter un monsieur qui à travailler avec le dictateur blaise jusqu’à ce qu’on le chasse pourqu’il arrete de travailler et c’est cette meme personne là qui revient pour etre président et vous criez partout oui à Bassolé oui à bassolé. vous ne savez pas que c’est blaise qui revient de cette facon ou bien vous faites exprès ou bien vous ou je ne sais meme pas comment vous qualifier....je suis un saambiga mais franchement arretons ca et avancons un peu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 15:00, par Ninja choc
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    La comédie musicale "Le bal des vampires" version Burkinabé ?
    Bon ! au suivant ! YAC et son Burkina Nouveau venez venez les suçeurs de sang du peuple ! On se torche le c...avec la Charte de la Transition et son interdiction à tous ces charognards du régime Compaoré qui ont soutenu officiellement ou officieusement la modification de l’article 37... d’être éligibles ! VIVA le FASO des POLITICIENS COMEDIENS !
    D’après que BASSOLE a les bailleurs avec lui ? mdrrr ! ZEPH tu rentres chez tous les vrais bailleurs de ce monde c’est ce que les gens ne savent pas ! fini l’ethnicisme ! ZEPH tu es le plus propre et le plus crédible parmi les présidentiables là. On est derrière toi

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 15:44
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Les seules reactions a la candidatures de bassolet prouvent que c est un candidat tres tres serieux qui fait tres tres peur a ses adversaires il n a meme plus besoin de publicite ces adversaires la font a sa place

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 16:00, par Blessé de Guerre
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Vivement on attendait cette declaration. Mon général on est avec vous. Militaire ou pas c’est l’homme que ns voulons

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 16:02, par SOME
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    a lire les interventions on peut dire que personne ne eut de lui car personne n’est dupe de ce qui se joue au burkina Vraiment il n’y a que l’egoisme dans ce pays et dansa cette classe politique. On ne veut pas de vous et justement parce qu’on n’en veut pas on va vous l’imposer C’est ca la democratie Circulez vous n’avez rien a dire. Tous les elements sont mis en place pour trafiquer tout et continuer a faire ce qu’ils veulent Mais ils se trompent : lepeuple burkinabe n’est plus ce qu’ils pensent qu’il est. VOUS NOUS TROUVEREZ SUR VOTRE CHEMIN ET MAL MAL MAL ..Seule la lutte paie. c’est LA PATRIE OU LA MORT et NOUS VAINCRONS contre les apatrides que vous etes
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 16:34, par NulNestIndispensable
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mon Général, jusque là vous avez bénéficié du respect des Burkinabé et je pense qu’il faut tout faire pour garder ce respect. Ceux qui vous poussent vers les présidentielles vous guident vers un fossé. Blaise n’écoutait personne et voilà où il en est aujourd’hui. Soyez un Général comme Feu Garango.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 17:09
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Internaute 56 faut revoir ta copie. La tunisie et l’Égypte sont là pour le prouver. Ce sont les gars de Moubarak qui gouverne en Égypte et les anciens gars de Ben Ali qui sont au pouvoir en Tunisie. Donc faut suivre l’actualité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 17:22, par KANKANGOU DU GULMU
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Vraiement BASSOLET tu viens de nous faire comprendre toutes les betises de cette bande de CDP car si depuis 16 ans vous n’etiez plus aux commandes comment Blaise vs a bombardé de galons de general ? Ne nous prenez pas pour des aveugles ou des sourds. Croyez-vs pouvoir ns tromper encore une fois en disant que les jeunes veulent que vs soyez candidat aux elections présidentielles ? Ns avons assez entendu cette meme musique au temps de Blaise qui avait mis en place ces groupes de voyoux qui se reclamaient "LES AMIS DE BLAISE" Alors ns avons assez de vous, car un militaire reste un jusqu’à sa mort. La preuve est que Blaise est resté militaire dans son comportement malgré qu’il disait avoir quitté ce camp. yaan ya boin bala ???
    PAR kANKANGOU, LA BLKINBIGA

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 17:43, par La verite
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Ceux qui disent que c edt bassole qui dire l armee de n est pas tirer sur les gens moi je m inscrit en faux car ceux qui sont Mort les 30 et 31 octobre ne sont pas mort noiyes dans le barrage de tanghin la plus part a reucu les ballets assassines des militaires et les mlitaires fuyaient pour sauver leur pea la foule alait les ecrasser quand leurs munitions alaient finies.si bassole n a rien dit a blaise compaore le mardi 21 octobre l ors du conseil des ministres extraordinaire pour le projet de loi de la modification de l article 37 c est qubil etait pour.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 17:56, par TIENFO
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Je suis tout à fait du même avis que les intervenants n°1 et n°19. Les gens semblent se connaître dans la journée dans nos différents lieux de service. Tout n’est qu’apparence. Il y a des bras de fer dans un gang de velours qui pourront nous faire mal après octobre 2015. Des gens qui se décrètent subitement des amis des « gens » qu’ils fuyaient il n’y a pas encore longtemps. Votons utile. Des religions veulent faire leur entrée en force au Faso à la faveur des élections de 2015. Faisons attention aux différentes candidatures.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 18:20, par ben sirac
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Incroyable !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 18:22, par ma yé wende
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    il faut qu’on soit claire et qu’on reste ferme : Tous ceux qui ont supporté le projet de révision de la constitution ne doivent même pas se présenter.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 18:31, par Hyacinthe
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    "A PARTIR DE MAINTENANT je suis libre de m’engager en politique", "DEPUIS 1999, j’ai une carrière plus politique que militaire". Donc depuis tout ce temps là tu exerçais la politique en toute illégalité ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 19:20, par RADOLPH
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    En dehors d’un militaire digne, probe,intelligent et sage comme Thomas SANKARA,(On n’en même pas de nos jours) on ne veut pas voir de miliaire au pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 19:28
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    les gens ne voyent pas le danger de l’immixtion des militaires dans la politique car imaginons une situation ou pendant la campagne électorale, Djibril Bassolet et le futur président du Faso qui sera élu ont une altercation verbale violente et que plus tard ce même Djibril retourne dans l’armée en tant que Général, la politise et monte les petits soldats contre le président élu. Les candidatures de milliaires créeront une bombe à retardement si la transition ne tranche pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 19:42, par RAS
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Au stade actuel de l’histoire politique sociale et économique de notre pays le prototype du président qu’il nous faut est un homme suffisamment riche très intelligent et calme. Qu"il ne soit pas dans les besoins élémentaires, qu’il soit très ambitieux et un très bon négociateur. Sans quoi 3 mois de règne sera trop pour lui. LES BURKINABE VEULENT TOUT ET TOUT DE SUITE. BASSOLET EST.POUR LE MOMENT A LA HAUTEUR PARMI LES PRÉSIDENTIABLES.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 20:12, par oudy sandrine
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    selon la constitution Mr djibrill Bassole est libre d’engager sur le plan politique,vue l’appel lancé par la jeunesse, l’homme de la situation a décidé de prendre disponibilité pour repondre à cet appel.quoi de plus de correcte pour une personne qui aime sa patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 20:20
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Le Général de brigade de gendarmerie Djibrill Yipènè Bassolé a animé, le 15 mars 2015, un point de presse pour donner l’information relative à l’adoption du décret de sa mise à disponibilité. Nous n’étions pas conviés à ce point de presse. Cependant, à la lecture des propos rapportés par les confrères, certains passages méritent qu’on s’y intéresse. Il y a des non-dits, mon général !

    Primo, Bassolé a reconnu « Personnellement je suis détaché de l’armée depuis 1999. Depuis 16 ans, j’assume des fonctions politiques, internationales et je n’exerce aucun commandement militaire ». Alors, pourquoi et surtout comment le président du Faso a bien pu le nommer général ? N’y avait-il pas d’autres officiers supérieurs de la gendarmerie qui sont toujours dans le commandement qui pouvaient prétendre à cette nomination prestigieuse de premier général de la gendarmerie ? Voilà une révélation de Djibrill Yipènè Bassolé qui confirme que les galons de général sont distribués sans tenir compte des fonctions que la personne assume à l’instant au profit de l’armée. Voici qui confirme également que les galons de général sont des récompenses pour les amis du président du Faso.

    Enfin, la disponibilité de Djibrill Yipènè Bassolé sonne comme une perte pour l’armée en général et la gendarmerie en particulier. D’abord, il n’exerce aucun commandement militaire. Ensuite, il a été nommé général avec une forte médiatisation il y a à peine un an, plus précisément, le 1er avril 2014. A peine un an et il se prend une disponibilité. Quelle perte !
    Deuxio : Djibrill Bassolé, en affirmant que « personnellement je suis détaché de l’armée depuis 1999 » et plus loin « c’est la deuxième fois que je prends une disponibilité et depuis 1999, j’ai une carrière plus politique que militaire », ne dit pas tout. Il y a des zones d’ombres dans son CV.

    Le dimanche 4 mars 2012, à la clôture du Congrès ordinaire du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), le nom de Djibrill Bassolé figurait parmi les conseillers politiques au même titre que Simon Compaoré, Rock Marc Christian, Salif Diallo, etc. A cette période, était-il en activité dans l’armée puisque les statuts du personnel des forces armées l’interdisent ?

    Aussi, pour Bassolé : « Ma demande de mise à disponibilité n’est qu’une simple régularisation puisque depuis la fin du détachement, je suis employé par l’Organisation de la coopération islamique en tant qu’envoyé spécial dans le sahel ». Cette nomination a été entérinée en février 2013. De ce fait, depuis cette date, Djibril Bassolé est un fonctionnaire ou contractuel de l’OCI. Alors, pourquoi le nommer général ? Continuait-il à avancer en garde pendant son détachement ? Nous restons convaincus que le grade de général a fait des frustrés à la gendarmerie, surtout parmi les vaillants et braves officiers qui se battent sur le terrain.
    Tertio : Dès le lendemain des évènements des 30 et 31 octobre 2014, une certaine opinion a laissé entendre que le clan Compaoré l’accuse de traitrise pour avoir levé ou affaibli le dispositif militaire afin que les manifestants passent facilement. En lisant ses propos, surtout la partie où il reconnaît ne plus avoir de liens avec le commandement depuis 16 ans, on se demande comment une telle personne peut lever un dispositif qu’il n’a pas placé ? Djibril Bassolé doit revoir sa communication pour mieux convaincre.

    Adoua Kassiro

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 20:35, par sankara janvier
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    maintenant MR DJIBRILL BASSOLE est de libre de se consacrer à la politique,vue l’appel lance par la jeunesse consciente de prendre son destin en main.l’homme de toutes les situations a decide de prendre une disponibilite afin de se consacrer a cet appel,quoi de plus correcte pour un patriote qui aime son peuple

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 20:36, par mbayiri
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Jai honte pour les politiciens de mon pays.!!!! Rien que des laches et traitres au premier degre et donc passibles de la peine capitale. Le peuple doit s’assumer plus de TRAITRES EN VIE !!!! AFIN DE VENIR NOUS NARGUER QQ JOURS OU SEMAINES OU ETRE LA A DEMANDER PARDON. IL FAUT QUE NOUS RENOPUVELLONS LA CLASSE POLITIQUE comme on nettoie une cible militairement parlant... et il seront les premiers. HONTE A CEUX QUI BAILLONNENT LEUR PEUPLE

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 22:01, par yamsoba
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    il faut au moins 2ans de disponibilité pour pouvoir être candidat. si les gens laissent passer ce coup d’etat constitutionnel, que blaise revienne se presenter car lui aussi ses 2mandats seraient plus pris en compte donc par la constitution charté

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 22:15, par sidsaya
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Trop de bla bla pour rien. Général ou pas Yipénè Djibril BASSOLE est avant tout un Burkinabè qui a le droit de jouir de ses libertés civiques et politiques. Le chien aboie la caravane passe.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2015 à 23:46, par le moderateur
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    c’est maintenant que vous savez qu’il faut de la place pour les jeunes ? dites plutôt que c’est parce que Blaise n’est plus là oui ! ce n’est pas aujourd’hui que vs êtes commandant ou général
    des bon à rien

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 04:53, par caporal chef
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Donc, vous été civil quand Bilaisse vous a nomé géneral ? Et après tout ce temps ministre affaire étrangé c’est maintenant vous commencé politique ? On peut pas vous a aidé, mon géneral !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 05:16, par ZWWA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    “Ahahahah en tout cas il a raison il est mieu de voter maintenant et d’arreter tous ces blablabla la”

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 05:24
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    voici mon candidat,

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 06:36, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    A quand la relecture du code électoral pour nous situer sur qui peut ou pas être candidat en 2015 ? En laissant le flou actuel et les gens (comme le général) se déclarer, les autorités de la transition vont envenimer les choses car une interdiction de candidature venue tard va créer beaucoup de remous.

    De même, il y a un délai pour modifier la constitution et le code électoral. Passé ce délai, on sera obligé d’élire le président et l’assemblée avec les mêmes tares qui ont provoqué la situation actuelle, y compris l’article 37 à problème.

    Prenez vos responsabilités et vite !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 09:55
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Ce monsieur a toujours pensé aux jeunes. Son passage au Ministère des Affaires étrangères l’a prouvé. Il a responsabilisé les jeunes à tous les niveaux ambassadeurs (notamment en nomment des jeunes ambassadeurs adjoints dans les missions permanentes), directeurs...
    ll est aussi animé d"un esprit de justice car sous lui le nombre de diplomates nommés ambassadeurs a augmenté. Aussi il avait exigé une transparence dans les critères d’affectation et le respect de ces critères. Dès qu’il a tourné le dos pour aller au Darfour comme médiateur des Nations Unies et de l’Union Africaine tout a été mélangé encore. Et avec ça vous réclamez les civils pour gouverner. La bonne gouvernance n’est pas une question de civil ou de militaire c’est une question de discipline et d’honnêteté et ce monsieur il a toutes ces vertus. Ce qui n’est pas le cas de ces nouveaux opposants dont on connait les pratiques depuis belle lurette.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 13:30, par NEBNOMA
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Nous ne voulons plus de militaire et d’ancien combattant au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 13:53, par Thinkwice
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mr Djibrill Yipènè Bassolé pourquoi pas une demission à la place d´une disponibilité de 2 du moment que vous ne comptez plus revenir dans l´armée ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 14:09, par FORGERON
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Bonjour,

    Je ne suis pas un homme de droit et je ne connais pas trop le droit mais je voudrais quand même intervenir.
    Je pense que le Général pouvait démissionner ou demander une retraite anticiper avant de vouloir prétendre au pouvoir. Car la mise en disponibilité de deux ans n’est pas suffisante.
    La mise en disponibilité ne veut pas dire qu’il n’est plus militaire car il reste toujours dans la liste active des militaires. Et je pense qu’il y a un délais minimal aussi pour valider cette non appartenance à l’armée et la date limite de dépôt des candidatures à la présidentielle 2015.
    Est-ce que le Général pourra respecter ce délais ? Plus rien ne sera comme avant, cette phrase vient d’un Colonel !!!!!!!! Donc hé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 14:32, par oudy sandrine
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    je dirai a ceux qui disent qu’on ne veut pas d’un franc maçon que toute personne a la liberté d’appartenir à la religion de choix,le Burkina Faso est un pays laïc .mr djibrill bassole sera bien et bel candidat aux elections prochaines car il remplit tous critères pour briguer la magistrature sûpreme.il a pris sa disponibilité pour ça on donc il n’ya plus reproches à lui faire.cest l’homme qui peut apporter ce réel changement dont le pays a besoin actuellement

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 15:26, par TOUBABOU
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mon Gle vous être convainquant je vous donnerai ma voix.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 15:46, par afou
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Bien vue mon général le peuple vous soutien

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 17:09
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    regardez bien chers frères internautes, on a un grave problème, c’est le faite de juger les uns et les autres ; vous le voulez vous le voulez pas laissez le se présenter de toute façon vous ferez votre choix dans les urnes non ! Dieu et le temps nous diront la réalité ! ou bien ? si les textes lui permettent de se présenter, la réalité des urnes est tout autre ? ne jugeons pas et nous ne seront pas juger ? que la paix et l’amour du Dieu vivant soient sur nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 17:14, par Ouvrez l’oeil !
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Si votre champion Blaise Compaoré avait réussi à réviser la constitution et se représenter comme vous l’avez souhaité notamment au cours du Conseil des Ministre du 29 octobre 2014, alliez-vous vous présenter ?

    Cela ressemble à de la lâcheté : exploiter la victoire du Peuple pour vos ambitions personnelles...Vous n’avez jamais eu le courage de dire à votre champion BC d’abandonner cette idée de la modification de l’article 37 de la constitution. Mais une fois que BC est chassé du pays, vous vous trouvez maintenant des ambitions présidentielle...Un général ne doit pas se comporter de la sorte...c’est honteux !

    Ouvrez l’œil !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 17:28
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    "Aux termes de l’article 35 du décret 2009-126 portant statut particulier des personnels de la Gendarmerie Nationale : "Les militaires de la Gendarmerie Nationale doivent garder une neutralité absolue en matière politique et ne participer sous aucun prétexte, à des réunions à caractère politique"
    L’article 171 de la loi 037-2008 portant statut général des personnels des forces armées nationale, quant à lui renseigne que : " L’état de militaire cesse :
    - au décès du militaire,
    - a la retraite ,
    - suite à une démission du militaire de carrière ou la résiliation du contrat du militaire Servant en vertu d’un contrat régulièrement accepté par le ministre chargé des armées ,
    - a la nomination dans un corps de fonctionnaire civil ou d’agent des collectivités publiques
    - a la perte de grade
    - a la réforme définitive "
    Dites moi svp, le militaire en disponibilité est il toujours militaire ou a-t-il perdu son état de militaire ?
    S’il est tjrs, comme le laisse penser l’article 171 de la loi 37, est-il tenu à "la neutralité absolue" de l’article 35 du décret 2009-126 ?
    Le contentieux électoral de 2015 s’annonce belle !!!!! Bonne réflexion !!!!! sources christophe birba

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 17:38, par Tousida
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Les militaires dans les casernes. Rien d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:07
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Koutoubouyééé quittez dans caca (blaise) pour se précipiter dans anus (djibril yacouba gilbert et tous les gnougnanfiers là) Yakooo peuple du burkina

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:04, par crs margound
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Mon Général, que veut dire cette façon de croiser les doigts dans votre ceste ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 15:35, par Benefilius
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Beaucoup de courage et de la réussite à vous Mr BASSOLE.
    RDV aux urnes !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 14:47, par Patarbtaalé
    En réponse à : Djibrill Yipènè Bassolé : « Je suis désormais libre de m’engager en politique »

    Je pense que les jeunes du burkina n’ont pas assez souffert. Ils veulent toujours souffrir. sinon pourquoi vouloir qu’un militaire ou "ex militaire" soit toujours président ? Depuis l’indépendance seul Maurice Yaméogo a été civile. Encourager la candidature de Bassolé, c’est se diriger vers le gouffre. Je ne vois pas la différence entre lui et Blaise. demandez aux gendarmes : à la CAN 98, il leur a volé leurs frais pour la sécurité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés