Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

Communiqué de presse • vendredi 27 février 2015 à 23h13min

Le vendredi 20 Février courant, les médias ont rapporté la saisie de divers produits avec des dates de péremption modifiées dans un entrepôt au Burkina Faso. Selon des rapports de presse, environ 1280 tonnes de produits ont été saisies, dont certaines portant la marque Coca-Cola (Coca-Cola, Fanta et Sprite). Les rapports ont également indiqué que 12 personnes ont été arrêtées à la suite de cette intervention policière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

Coca-Cola accorde la plus haute importance à la protection des consommateurs et à la qualité et l’intégrité de ses marques et produits. En tant que société, notre priorité est d’offrir à tous les consommateurs des produits d’une qualité irréprochable qu’ils peuvent consommer en toute confiance. En outre, en tant que pionnière des boissons gazeuses dans le monde, tous nos produits sont fabriqués dans le strict respect des règlementations et standards des pays où ils sont vendus. Ils respectent également et scrupuleusement les normes strictes de sécurité et de qualité de notre compagnie, lesquelles sont les mêmes à travers la planète.

Aussi, à la suite des cas de fraudes découverts récemment dans le pays, nous avons pris les mesures d’urgence suivantes pour protéger l’intégrité des consommateurs du Burkina Faso :
-  Un rappel de produit est actuellement en cours pour retirer du marché tous les produits potentiellement concernés par cette fraude.

-  Des Echantillons de produits ont été prélevés sur le marché à des fins de tests de laboratoire pour en vérifier la validité ;

Coca-Cola regrette vivement cet incident malheureux qui a porté atteinte à la qualité et à l’intégrité de ses produits et assure tous les consommateurs de ses produits que toutes les mesures appropriées sont en train d’être prises pour déterminer l’ampleur du problème et protéger l’intégrité des consommateurs et de ses produits.

Coca-Cola continuera de suivre avec la plus grande attention la situation et prendra les actions nécessaires à mesure que les enquêtes diligentées évolueront.

Contacts Media :
Don Ayao Dussey
Public Affairs and Communication Manager
Coca-Cola, Central East and West Africa Ltd.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 février 2015 à 11:24, par Anita Manour
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    La seule façon de vivre mieux, est de consommer ce que nous produisons : bissap, zoom koom, gnamakoudji. Même n’étant pas périmés, sait-on jamais les constituants réels de ces boissons avec des dosages de produits chimiques dont on ne connait pas les effets néfastes directs sur l’homme.
    Pour réellement le savoir, il suffit de prendre du coca et verser le contenu sur du foie. vous verrez ce qui se produira.
    Bref, les réseaux sociaux peuvent nous renseigner davantage sur la consommation de ces boissons gazeuses : avantages comme inconvénients.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:26, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    - La multinationale a parlé !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:31, par Bodo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Pour moi, vous devez ester en justice contre OBOUF pour atteinte à l’image de vos marques. Car déjà, de nombreuses personnes doutent de la qualité intrinsèque des boissons gazeuses.

    Si à cela on ajoute des problèmes de péremption, que va devenir le client ??

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:35, par vigilance
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Mais, vous n’avez rien dit de rassurant pour les consommateurs. Vous n’êtes pas des génies pour identifier ou déterminer à travers tous le Burkina les stocks ou les produits "potentiellement concernée par la falsification des dates de péremption".
    La seule solution pour moi est :
    - de retirer et de détruire toutes les canettes sur le marché ;
    - d’arrêter la distribution pour un délai de 3 mois le temps d’assainir le marché ;
    - de porter plainte contre le Groupe Obouf pour atteinte à votre image.
    Sinon tous ce que vous dites là, c’est comme cè un deal entre vous. Maintenant que le deal a foirer, vous voulez faire volte-face.
    Il s’agit d’une atteinte très graves à votre notoriété en tant que marque internationale et vous devez agir vigoureusement en justice au lieu de vous contenter d’un communiqué de presse pour le moins laconique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:36, par tingsaba
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    A monsieur, Don Ayao Dussey, Public Affairs and Communication Manager
    Coca-Cola,
    Nous apprécions votre réaction cependant, nous pensons également que si votre société faisait bien son travail en matière de suivi et de contrôle qualité de vos produits sur le terrain elle aurait décelé cette situation. Ou bien ya des personnes impliquées aussi chez vous !!!.
    Aussi nous demandons pour un début de déjà retirer la licence à ce criminel. La suite viendras

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:38, par FACOLY
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Ce qui me choque, c’est le silence de notre administration face à cette situation. En effet, qu’attend notre administration pour exiger le retrait de ces produits du marché. Que l’Etat ne soit complice de cette conduite criminelle de la société OBOUF ! Il faut diligenter le retrait des produits incriminés du marché ! Merci à Caca-Cola.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:44, par EMMANUEL
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Merci à Coca cola de nous rassurer ; mais je pense que Coca cola doit déposer une plainte contre cette acte qui porte atteinte à la réputation de ses produits.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:48, par lawide
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    je pense sincèrement que la société coca-cola n’est ni de près ni de loin mêlée a cette histoire de cannette périmées.L’État doit veiller au grain a travers les contrôles inopinés dans les différents magasins et boutiques car nous les africains nous sommes très peu soucieux de la santé de la population ;nos frontières sont poreuses et la corruption gagne du terrain jusque dans nos produits de consommations.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:55
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Foutaise. Avec les milliards de milliards d’argent que vous amassez, vous devez avoir vos propres services de contrôle, qui s’assurent que les produis périmés sont effectivement détruit et non reverser au pauvres peuples d’Afrique. Mais je suis content tout de même. Tant que le capitalisme gouvernement ce monde, les pauvres et les faibles mourons pour que les puissants et les riches amassent encore et encore. Pauvre de l’humanité du 21ème siècle.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 11:57, par basb
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    En plus de cela, il faut : 1) suspendre le contrat d’exclusivite de ce partenaire (C’est un minimum quand un partenaire joue avec votre reputation), et 2) se constituer comme partie civile au proces a cote de la population.

    Pour cela, j’invite les leagues des consommateurs a prendre des avocats pour que les populations se constituent partie civile et demandent des dommages et interet dont les montants obtenus seront affectes a la subvention des produits contre les cancers gastriques et autres. Nous invitons les grossistes/commercants qui se ravitaillent avec lui de se joindre a nous, sinon nous allons les poursuivre aussi de complicite (active ou passive).

    Quant aux avocats qui se fendent en communique, qu’ils se rappellent que Nicolas Sarkozy et son avocat sont dans les harcanes de la justice en France et cela ils doivent mediter que defendre un client ne veut pas dire entrer en collision avec lui, surtout qu’il s’agit d’une presomption d’empoissement de masse donc un genocide national.

    Pour le moment, ils se pretendent "avocat" mais dans la justice classique. Mais quant ce sera la justice du peuple, ils subiront le meme sort que leur client (ce qui a ete fait au cours de l’insurection doit ramener tous dans de justes propos et ne pas provoquer la population paisible par essence).

    "Plus rien ne sera comme avant" et si tout va bien, leur client va devoir changer de type de commerce, en tout pas de produits alimentaires. Si l’Etat et la justice n’y parviennent pas, nous allons nous en charger, et ce n’est pas une menace. Deja que nous peinons a payer nos factures de sante, nous n’allons laisser personne l’alourdir.

    Que les choses soient claires !!...On ne s’amuse plus.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:00, par Jacky Kab.
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Si Coca Cola n’a pas autorisé d’imprimer des dates sur les cannettes, nous attendons une plainte en bonne et due forme de leur part contre la société Obouf. Pas des déclarations lacunaires.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:04, par Sidik
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    A l’adresse de l’avocat de la société OBOUF qui doute de l’état nocif des boissons vendus par son client après falsification des dates et qui pense que c’est seulement le gout qui a changé je propose ceci :

    1) qu’on invite cet avocat à ne boire uniquement au quotidien que le contenu de ses cannettes jusqu’à la dernière goutte de la dernière cannette

    2) que l’appareil servant à changer les dates de péremptions soit utilisé pour modifier la date de péremption des produits pharmaceutiques en cours de péremption et remis à cet avocat pour qu’il en utilise le cas échéant quand un membre de sa famille sera malade.

    Ainsi il pourra nous confirmer les jours à venir si un produit dont la date est falsifié a seulement un gout changé ou est nocif ;

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:06
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    COCA COLA doit être dans le box des accusés ce sont ses produits et les OBOUF sont ses concessionnaires, à elle de prendre en charge les dégâts causés au peuple burkinabé et régler le reste avec ses complices.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:06, par KABAKO
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Je suis d’avis avec toi Anita. C’est ça la souveraineté alimentaire. Merci et bon début de weekend à tous

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:07, par Adams Legran
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Faites 1 tour sur youtube et tapez " la recette sécrète de coca cola " . Vous serez abasourdis !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:10, par YIRMOAGA
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    COCA-COLA a parlé sans rien dire ? Y a t-il fraude, trucage par changement de date, importation de produits périmés de la firme coca-cola, y a t-il danger quant à la consommation de tel produit, la position de la firme locale, etc etc..?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:10, par Freeman de T
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Anita Manour (internaute 1), c’est ce que je fais déjà chez moi. Mon frigo est toujours garni de ces boissons à base de produits locaux que mon épouse prépare de ses doigts experts. En suivant l’info à la télé, elle m’a encore donné raison. Parce que pour ce qui doit transiter par mon tube digestif, je préfère toujours les produits locaux frais. Alors faites comme moi. Notre économie ne s’en portera que mieux.
    Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:19, par PAWALMDÉ
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Et si la Multinationale portai également plainte contre le Groupe OBOUF ? Après tout, ce sont des produits portant ses marques qui sont pointés du doigt, et risquent de faire l’objet d’un boycott des consommateurs ? N’y a t-il pas préjudice, tant au plan de l’image que du point de vue financier ? A moins que.....

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:22, par malagda
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Anita Manour ajoutez sucre blond de la SOSUCO qui vient des champs de canne à sucre que nous voyons dans les cascades. Presque toutes les boissons locales sont sucrées avec une poudre blanche chimique. Ce qui les rend toxiques également. Il semble que ce "sucre "vient de la Chine.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:25, par léveillé
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Même non périmées,la consommation abusive de ces boissons c’est pas bonne pour la santé,alors quand elles sont périmées......

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:27
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    "Un rappel de produit est actuellement en cours pour retirer du marché tous les produits potentiellement concernés par cette fraude." expliquez moi svp cette phrase

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:27, par Jus
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Aurevoir boissons cancereuses. Hei ! Pardon, gazeuses.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:29
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    buvons du zom koom

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:38, par Sidik
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    N’y a t-il pas de contradiction dans votre propos ?

    Pendant vous affirmez que tous vos produits sont fabriqués dans le strict respect des règlementations et standards des pays où ils sont vendus, au meme moment vous cherchez à retirer du marché tous les produits soit disant potentiellement concernés par une fraude.

    - Alors d’où proviennent ces produits si vous êtes les seuls fabricants et veillez au respect "Strict" des réglementations en matière de fabrications,

    - Est-ce une stratégie subtile pour protéger votre revendeur et partant votre société qui selon votre communiqué est un incident malheureux qui a porté atteinte à la qualité et à l’intégrité de vos produits ?

    - n’essayez surtout de vouloir dupé le peuple avec les resultats que vous voudriez préfabriquer dans des laborateurs juste pour garder votre clientèle et achalandage au Burkina.

    Votre revendeur qui vient d’être chopé est le Boko Haram du burkina. disons qu’il est même pire que Boko Haram, car Boko haram s’en prend à une catégorie de personneS par contre celui-ci compte décimer tout le Burkina.

    Si notre justice estime qu’elle n’a pas les mains libres pour condamner ce criminel, qu’on livre le soit disant presumé coupble à la population pour une suite à donnner

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:44
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Anita Manour, tout à fait d’accord avec toi, mais tu as oublié de citer le Dagara Dan et la Bangui, à côte de Bissap, Zoom Koom, Gnamakoudji. Consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons. 27 ans après le slogan reste et demeure d’actualité. Qu’il était visionnaire Thom’ Sank

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:49, par Sidik
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    N’y a t-il pas de contradiction dans votre propos ?

    Pendant vous affirmez que tous vos produits sont fabriqués dans le strict respect des règlementations et standards des pays où ils sont vendus, au meme moment vous cherchez à retirer du marché tous les produits soit disant potentiellement concernés par une fraude.

    - Alors d’où proviennent ces produits si vous êtes les seuls fabricants et veillez au respect "Strict" des réglementations en matière de fabrications,

    - Est-ce une stratégie subtile pour protéger votre revendeur et partant votre société qui selon votre communiqué est un incident malheureux qui a porté atteinte à la qualité et à l’intégrité de vos produits ?

    - n’essayez surtout de vouloir dupé le peuple avec les resultats que vous voudriez préfabriquer dans des laborateurs juste pour garder votre clientèle et achalandage au Burkina.

    Votre revendeur qui vient d’être chopé est le Boko Haram du burkina. disons qu’il est même pire que Boko Haram, car Boko haram s’en prend à une catégorie de personneS par contre celui-ci compte décimer tout le Burkina.

    Si notre justice estime qu’elle n’a pas les mains libres pour condamner ce criminel, qu’on livre le soit disant presumé coupble à la population pour une suite à donnner

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:00, par Yiigré
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Que la compagnie Coca-Cola décide de retirer du circuit de la distribution et de la vente les cannettes de boissons périmées et supposées périmées est une bonne décision pour les consommateurs et la population burkinabé.Mais, toutefois que prévoit-elle en termes de dédommagement des consommateurs solidairement au patron du Groupe OBOUF ?A ne pas perdre de vue aussi que les gens ont consommé pendant longtemps ces boissons par fraude et par duperie de l’importateur et n’eut été la récente découverte nous serions toujours en train de consommer ses boissons sans véritablement nous soucier de qu’elles étaient impropres et nocives pour la santé.Jusqu’à quel degré la compagnie Coca-Cola est responsable dans cette affaire pour les stocks des produits de sa marque qui sont périmées pour certaines depuis 2011 mais ne sont pas aussitôt retirer de la vente jusqu’à être importer par nos véreux commerçants ici au Burkina Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:05, par closyke
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Au lieu de simplement retirer les produits, Coca Cola devrait aussi intenter une poursuite judiciaire contre ce falsificateur( OBOUF) et mettre en route sa toute puissance comme elle aurait fait si une telle chose se produisait aux Etats Unis. Cette petite sortie est juste pour amuser la galerie, le Burkina n’étant pas un gros enjeu pour elle.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:14, par Benaocyn
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Anta Manour, c’est vrai. Rappel : 04 août 1983 - 15 octobre 1987. Un digne fils d’Afrique nous a dit : "Produisons ce que nous consommons, consommons ce que nous produisons" = SOYONS NOUS-MEMES ET SOYONS FIERS D’ETRE NOUS-MEMES. Il en a fait une conviction et une pierre angulaire de sa politique. Il y a cru, a vécu pour cela et a payé de sa vie pour cela. 27 ans après son assassinat, c’est accompagné de l’ombre de Thomas Sankara que les autorités mises en place suite à l’insurrection et à la fuite de Blaise Compaoré, ont pu s’assoir sur leurs fauteuils transitoires. C’est le point levé que le Col. Zida s’est fait adouber par les forces vives le 31 octobre 2014 (J’ajoute qu’il est camarade de Norbert Zongo depuis le 13 decembre 2014). C’est l’annonce de la réouverture du dossier Thom Sank et l’expertise de sa tombe (par le fait du Prince), qui a permis au Président Michel Kafando de conforter son assise transitoire. Tous les dirigeants de partis politiques, d’OSC et autres qui ont été artisans du changement se sont adossés à l’ombre et à l’image de Thomas Sankara. Y A T IL MEILLEURE REHABILITATION ? C’EST UNE RECONNAISSANCE DE FAIT ET QUELQUE CHOSE QUI S’IMPOSE
    Tant que l’Africain, le burkinabè n’aura pas compris et appliqué le principe selon lequel on ne peut compter que sur soi-même, que nul ne viendra faire notre développement a notre place, nous aurons avalé la pilule de notre propre destruction. Le chemin restera encore et toujours long, qui mène au développement. Il n y a pas toutes ces deconvenues dans Bissap, Gnamakou, Zom-koom, Dolo, Dafani, usines de transformation de produits locaux, Entraineurs locaux de football (j’ai écouté une émission radio ce matin qui parlait des onze entraineurs des Etalons les 20 dernières années ; très très peu d’entre les expatriés ont fait mieux que Saboteur !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:15
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Je demande à tous mes frères burkinabè d’arreter de consommer ces boissons gazeuse (coca-cola, fanta, sprite...). Contentons nous de nos produits locaux : bissap, gnamakoudji, zoomkoom, jus de tamarin, .... C’est plus naturel

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:23, par mr
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Bien dit internaut N#1comsomont ce que l’ont connait.
    C’est naturel et on es sure.ns notre problem es que ns faisont
    confience au blanc tendisque lui ne ns fait confience...
    Regrouper 10 blanc et donner leurs du zom kom et regrouper
    le meme nobre 10 noirs africains et donner leurs du coca
    cola vs veureux....je sais de quoi je parle....etre pauvre en sous sol
    ne pas trop grave mais etre pauvre ds la tete ??? C’est ca notre problem.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:46, par Messoh !
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Kôrô Yam, vous n’avez pas mentionné le nectar blanc le Bandjui bien prisé de mes esclaves de la Comoé, Kénédougou et je n’en sais où encore. Il sont parvenu même à embouteiller ce nectar. Bravo !!! Pour une fois.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:47, par vérité no1
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Merci Anita Manour, on doit boire le bissap qui soigne d’ailleurs les maladies artérielles et lutte contre l’hypertension selon une étude britannique. Je suis actuellement aux USA et je bois toujours mon bissap et tamarin que j’achète dans les magasins africains. Même avec une date de péremption à jour, les canettes tuent à cause du fort taux de potassium pour préserver le produit. Aux USA, ceux qui ont les moyens préfèrent boire les jus d’orange et autre. Les américains noirs qui ne font que consommer ces boissons gazeuses sont frappés par des maladies cardio-vasculaires ! En attendant, merci à The Coca-Cola Company pour cette mise au point. Ils savent très bien que partout aux USA, aucune boutique ne vendra une boisson périmée !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 14:02, par billy
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    @Anita Manour
    Je savais pas vous étiez chimiste pour faire de telle analyse... Bref ! c’est l’ignorance dans nos pays qui vont nous mettre en retard dans cette affaire.
    Tu parles de bissap, zoom koom, gnamakoudji, connais-tu les avantages et les inconvénients aussi pour en parler ??? L’eau que tu utilises pour ta fabrication locale de cette boisson, sais-tu comment c’est traitée ???
    Arrêtons un peu !!!
    Le problème dans cette histoire, c’est la corruption dans nos institutions, faute de contrôles et de sérieux, nous les africains seront toujours les ramasses poisons de l’occident.

    Merci de plublier svp.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 14:04, par Sidrata
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Kôrô, c’est que la multinationale a parlé sans rien dire. Vous imaginez si c’était en Europe ou aux Etats-Unis, ce scandale a eu lieu, n’en parlons pas si c’était en Chine ? Nous sommes un dépotoir, nos vies n’ont aucune valeur, on peut nous faire manger même ce qui est impropre à la consommation du porc. Obouf est un criminel, un assassin, etc. son âme n’a autre destination que le milieu incandescent de l’enfer !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 14:18, par DOSSO
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Coca cola devrait commencer à retiré l’agrément au groupe O.BOUF avant de pouvoir défendre la firme sinon c’est considéré qu’ils sont au courant de l’affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 14:47, par Jeunedame seret
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Caca Cola ! Cette réaction est juste un prétexte pour pouvoir sauver les produits Obouf. On connaît le deal ; on comprend la complicité. Pourquoi ne en révoltez-vous pas ? Vous voulez endormir le consommateur.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:02, par le villageois
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Billy, d’accord avec toi. Mais, si l’Etat prenais le problème à bras le corps on pourrait créer des PME qui produisent ses boissons locales, à l’image de DAFANI, et respectant des normes de sécurité pour les consommateurs.
    Pour éviter ces types de conneries dans notre pays, il faut également que l’Etat commence à sanctionner les brebis galeuses de ses structures de contrôles.
    Il faut aussi que nos journalistes, eux qui doivent nous informer, aient le courage de leurs confrères occidentaux en menant des enquêtes sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:19, par Badra
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Il faut que l’Etat prenne des mesures conservatoires en faisant retirer toutes les canettes du marché national et faire supporter ce retrait à la société OBOUF car certainement des gens continuent de consommer ces canettes périmées.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:20, par vérité no1
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    @billy, je ne sais pas quelle eau vous voulez utiliser pour votre bissap mais je vous informe que même l’eau de nos robinets peut faire l’affaire. Si tu veux tu peux utiliser l’eau de javel pour ton bissap !!!!! Point barre !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:25, par Fatao
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Quelle analyse ??? Coca Cola doit aussi déposer une plainte contre OBOUF le faite de changer les dates sur les canettes. ou c’est votre système pour écouler vos cannettes périmées dans les pays pauvres ?????? Personne ne pourra encore faire confiance à de telles boisons. Les Africains doivent vraiment se réveiller car c’est pour cela qu"on a une courte espérance de vie.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:33, par Ouvrez oeil !
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    OBOUF est le livreur attitré de boissons gazeuses de bon nombre de nos surfaces de vente telle Marina Market etc. Que font ces super-marchés pour rassurer leurs consommateurs ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:38, par wait and see
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    je suis indigné de la réaction de COCA COLA. Je m’attendais au minimum qu’il traduit OBOUF en justice pour ce crime commis contre le peuple burkinabé. Secundo interdire ce malfrat de commercialiser désormais leurs produits.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:45, par anselmo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Bonjour ! ç’aurait été l’idéal de consommer ce que nous produisons ; mais seulement si c’est produit à la maison ou de façon industrielle ; sinon si ce sont nos produits locaux fabriqués de façon artisanale et commercialisés sur place, je doute fort de sa qualité ; vu qu’en Afrique, par inconscience ou par cupidité les gens ne respectent aucune règle d’hygiène, encore moins des dosages scientifiquement étudiés, vive l’intoxication alimentaire. Il n’est pas rare de voir des brins de cheveux, ou des saletés diverses dans nos produits alimentaires ; vraiment vu cet aspect je préfère encore les produits industriels des grandes firmes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:51, par maxi maxi
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Il y a une question qui taraude mon esprit. Une marqueuse de date de péremption est destinée aux entreprises industrielles. Qu’une société commerciale entre sur le territoire avec cette marqueuse dans l’optique d’anti dater des produits périmés me donne à réfléchir.
    Quelle est la date d’acquisition de cette marqueuse ? Si nous répondons à cette question, nous pouvons donc savoir depuis quand ces criminels ont commencé à empoisonner nos pauvres consommateurs.
    Le consommateur dépense son argent pensant acheter un produits Coca cola dit de qualité. Il tombe malade quelques années plus tard. Il est obligé de dépenser avec son faible revenu sans couverture santé ou assurance maladie pour se soigner. S’il guérit tant mieux ; s’il ne guérit pas il ira dans un hôpital où il manque de l’oxygène. Conséquences il va directement au cimetière puisque la morgue n’est pas encore fonctionnelle.
    Solutions :
    1- Comme Thomas Sankara l’avais suggéré:Consommons ce que nous produisons : bissap, gnamakoudji, zoom koom, jus d’orange, ananas nature, jus de pain de singe.
    2-Contrôler toutes sociétés commerciales possédant des étiqueteuses.
    3-Suivre tous les produits en provenance de certains pays(vous comprenez ce que je veux dire)
    4-Protéger l’intégrité des consommateurs d’Afrique noire. Leur marché ne doit pas être des corbeilles destinés à écouler des objets périmés.
    5- Interdire l’accès à la Mecque à certains empoisonneurs qui reviennent avec des titres d’ El Hadj. Il en existe aussi pour le cas du ciment
    6-La multinationale a parlé sans rien dire.Que compte t-elle faire ? Les consommateurs attendent...

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 16:06, par article 37
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Le Burkina ressemble à un pays où l’erreur est permise. Comment Coca Cola a pu attendre autant de jours pour réagir. En Europe ou aux Etats Unis les directeurs Généraux se seront prononcé et communiquer sur la question.
    Au Burkina ici c’est un "Coca-Cola, Central East and West Africa Ltd." qui se charge des canettes pourris envoyé dans un petit pays.
    Voilà comment on traite les pauvres.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 16:27, par ouedraogo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    même si vous n’êtes pas révolutionnaire , reconnaissons que SANKARA était en avance sur son monde.Consommons burkinabe avait-il lancer comme slogan sous la révolution.Aujourd’hui tout le monde voit la vérité comme l’eau de roche.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 17:10, par MasterInfo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Bonjour à tous ;

    Avec la mondialisation nous ne pouvons pas nous limiter à consommer uniquement nos produits locaux notamment le bissap, le zoom koom et le gnamakoudji mentionnés par Anita Manour. C’est une bonne idée, mais elle n’est pas nouvelle. Dans chaque secteur de Ouagadougou, par exemple, nous avons des braves femmes qui s’emploient déjà dans ce domaine.

    Cependant, il convient de souligner que comme les produits Coca-Cola, nos boissons locales ne sont pas aussi à l’abri de mauvaises manipulations. Ici, il est plutôt question de garantir des produits de qualité, quelle que soit leur provenance, pour le consommateur burkinabé. Concernant les produits Coca-Cola qui font l’objet de débat dans ce forum, nous pensons qu’une grande compagnie comme Coca-Cola peut et a les moyens pour garantir la qualité de ses produits. Cela peut passer par la création d’emplois. Par exemple, dans tous les pays, Coca-Cola pourrait mettre en place ses propres structures indépendantes de « contrôle qualité », mais collaborant de manière éthique avec les ligues de consommateurs et les structures étatiques exerçant dans ce domaine.

    Ainsi, la mise en place de structures de « contrôle qualité », non seulement garantiront la sécurité du consommateur, mais aussi elle sera source d’emplois pour les jeunes dans nos pays. Bref, tout est question de volonté. C’est parce qu’il y a des consommateurs en bonne santé que Coca-Cola arrive à écouler ses produits. Si ces consommateurs se sentent leur santé menacée, ils iront voir ailleurs. Nous invitons donc Coca-Cola à se pencher sur notre piste de réflexion.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 17:27
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    #25, le dagara dam - la meme est trop faible. Nous on est au gnantoro, bidonboueh. Avec une pate de Yamaha, le nom chretien du chien, on est au 7eme ciel. Et si ma panthere est d’accord meme avec moi ce soir- la, je peux pas dire que le paradis n’est pas sur terre. Le bonheur n’est pas loin, ooh. C’est ceux qui veulent acheter avion qui vons souffrir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 17:38
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Billy, internaute 34 ; c’est quoi ton problème ? Si tu veux, tu peux boire même l’acide ça va te nettoyer le ventre. On te parle et tu refuse d’écouter.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 17:55, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Les gens dorment.
    Visiblement, la plupart de nos concitoyens ignorent que nous avons au Burkina des "experts" des "occasions" commerciales juteuses.
    L’affaire est simple : On guette une situation qui fait chuter les prix d’un produit donné : Le cacao ivoirien pendant la crise, les carcasses de viande ou de poisson qui n’ont pas respecté la chaîne du froid, les boissons oubliées dans les magasins pendant les révolutions égyptiennes et Tunisiennes, les poulets et volailles actuellement avec le retour de la grippe aviaire au Nigéria, etc... Même au niveau local, quand une quantité d’huile, d’eau minérale ou autre est retirée de la vente à cause d’un défaut, ces "dealers" sont la pour les récupérer et les vendre quand même, faisant alors un super-bénéfice. L’autre "affaire" est celle des grands magasins et supermarchés de Ouaga qui refusent de perdre sur les produits laitiers et de charcuterie (plus dangereux que les boissons gazeuses) dont les dates de péremption sont généralement courtes. Plusieurs clients ont fait état de dates changées une, voir deux fois pour vendre malgré tout.
    La rumeur de Ouagadougou parle de ces faits depuis des années, et la même rumeur fait état de protections haut placées dont bénéficient (bénéficiaient ?) ces empoisonneurs. On a l’impression que c’est la chute de certains de ces "protecteurs" qui permet aujourd’hui aux forces de l’ordre, au ministère du commerce et à la justice de "sortir" ces affaires.
    Alors pourquoi pas le grand, très grand balayage maintenant ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 18:05, par lemarabout
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    C’est à cause de ces conneries que moi j’ai choisi de boire le dolo qui est un produit local fait à base du sorgho.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 18:29, par tecumseh
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    1 Coca cola n’est pas une quincallerie de ouagadougou ou un commerce general import export de karpala.
    2 : Notre problème c’est OBOUF ; coca à Obligation de fournir un produit de qualité à la sortie de ses usines. C’est nos véreux commerçants qui sont allés chercher des produits périmés chez des grossistes et non chez coca cola pour venir nous empoisonner.
    3 : Est ce coca cola qui à lâché ses produits périmés là par para ou qui à fait les contrôles aux frontières ??.
    4 : Pour ce qui est des actions en justice, Wait and see avec le bataillon d’avocats que ces gens ont, OBOUF va faire un gros cac.........
    Donc n’accusons pas les autres des erreurs de nos propres compatriotes

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 18:46, par Charles
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    posé plaid contre Obouf. là ont sai que vous n’est pas complice

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 19:01, par ZIDA HONORE
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Mes frères Burkinabe, la seule façon de nous en sortir est de consommer BURKINABE.
    A COca cola, si vous vous préoccupez de la santé de ces millions de clients qui vous enrichissent, il faut graver la date de péremption plutôt que de l’écrire sur les canettes

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 20:47, par Filsdupaysan
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Hihihhiiiiii, moi boirai plus produits Coca cola. C’est fini maintenant et forever. Mon dolo, mon gnimpiema, mon bissap, mon banji, ma production nationale et locale depuis mon champs ici. Hihihihiiiii, Coca cola a été piraté !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 22:12, par SOYONS_FERMES
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Quand j’ai lu cette réaction de COCA COLA mon esprit me laisse croire que c’est un marché conclu avec le Groupe OBOUF. Ce doit être deux complices. Ils se sont entendus. Coca Cola a certainement fabriqué ces cannettes qui n’ont pas trouvé preneur dans le délai imparti et il s’est périmé. Comment faire pour ne pas pour ne pas tomber dans la perte ? La solution c’est qu’il faut l’écouler en Afrique et voilà OBOUF. On lui propose moins cher et le tour est joué. Si COCA COLA n’était pas mêlé à cette histoire elle n’allait pas dire qu’elle procédait au retrait de ses produits

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 23:10
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Humm. Ceux qui parlent des boissons locales risquent d’être déçus aussi car il est dit que les fruits de l’oseille simple st trempé dans de la teinture pour leur donner la couleur du bissap. Vous voyez donc que c’est aussi dangereux pour notre santé. On se résoudra à ne boire que de l’eau.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 23:19, par PAR L’HOMME INTEGRE
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Cela nous rappel toujours de la célèbre phrase du CAPITAINE THOMAS SANKARA:Nous devons accepter de vivre Africain ;c’est la seul facon de vivre digne et de vivre heureux !SVP Consommons Burkinabè !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 03:42
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Foutaises ! Coca cola n’est même pas capable d’informer correctement ces consommateurs pour étiqueter correctement ces canettes avec la composition détaillée de ses boissons depuis des décennies. A partir de ce simple constat, cela fait pratiquement 40 ans que je boycotte leurs produits en ne les consommant pas ! La multinationale se réveille maintenant alors qu’elle savait que ce trafic existait depuis longtemps car on était dans un régime Compaoré complètement corrompu. Et, les affaires sont les affaires ! l’argent qui rentre dans leur tiroir caisse n’a pas d’odeur ! Je demande aux consommateurs de boycotte leurs produits en consommant du dolo local ou des jus fabriqués localement. Au moins, le peu d’argent que nous avons permettront à nos braves femmes d’augmenter leurs revenus au lieu d’enrichir ses multinationales avec le club de ces multimilliardaires en dollars.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 05:32, par Okpayielo
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Bonjour à tous les internautes m’ayant précédé par leurs réactions fort intéressantes, passionnées avec un seul point en commun : justice doit être rendue aux Burkinabè, voire à tous les pays africains utilisés à nos jours comme de véritables dépotoirs et autres terrains d’expérimentation inavoués par ladite communauté internationale réelle seulement en les USA, France, GB, RFA.
    Suite donc au flagrant délit de falsification de date de péremption de produit alimentaire par OBOUF, il me semble qu’une interrogation fondamentale doit être posée : en tenant simplement compte :
    - de la date de fabrication apposée sur le produit à départ usine et la date de péremption également apposée (supposément dans les mêmes conditions),
    - le temps de mise à la consommation (s’entend le temps d’importation + le temps des formatiltés administratives requises y compris le dédouanement),
    combien de temps réel dispose le consommateur avant expiration du délai de consommation.
    Ce premier questionnement a pour but, vous l’aurez déviné, de se donner une idée de l’ampleur de l’implication (complicité corruptive) d’un certain nombre d’agents de l’administration publique dans cette affaire (rappelons-nous le cas des explosifs ayant détruit les habitations dans le quartier Larlé). Restons simplement vigilants sur les suites de cette affaire car la langue de bois propre dépuis 27 ans à nos autorités judiciaires, s’évertuant à un habillage plutôt qu’à la manifestation de la vérité et des faits, a déjà commencé : on nous parle déjà de quelques 6 mois d’emprisonnement éventuel, qui, ce ne sera aucune surprise, évoluera avec l’aide des avocats à zéro (sursis !).
    Est-on même en mesure de désigner actuellement combien de personnes ont contracté maladie ou sont mortes des suites de ces produits périmés ? Il n’y a certainement pas meilleur génocide que de tels actes. Pire, l’auteur en est parfaitement conscient des risques vitaux des suites de telle falsification et mise à consommation. S’ils font bien leur travail, les juges verront certainement qu’aucun de ces produits n’a jamais été mis à la disposition des familles de OBOUF depuis le début de ces manipulations frauduleuses.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 08:35, par wonou
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Un communiqué de COCA COLA n’est pas suffisant. COCA COLA doit rompre son partenariat avec le Groupe OBOUF pour nous convaincre de sa bonne foi. Pourquoi serait-il exclu que tout cela ne se fait pas avec sa complicité. Une multinationale, il n’y a que les affaires qui comptent même au détriment des Etats et des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 08:39
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    La sortie de cola cola me conforte dans ma pensée. Leurs produits périmés ne sont consommables que par les pauvres, notamment les burkinabè . Ils ont oublié qu’il y a des alphabétisés et des intellectuels au Burkina Faso. Mon pauvre pays est un dépotoire à merdes !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 09:56, par Le Grand
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Pour moi, les autorites doivent imperativement envoyer sur le terrain, des agents de securites afin de rappatrier tous les stocks de cannettes disponibles sur la place du marche. Cela doit se faire de maniere simultane, car, connaissant le milieu, d’autres stocks « pourraient » etre dissimules par certaines personnes lorsqu’elles apprendront que de l’autre cote, l’on ramasse les stocks.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 10:05, par Julien
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    le mal est déjà fait et vous l’avez laisser se produire ; je suis presque certain qu’une telle quantité de boisson fabriquée et périmée sous votre marque "The coca cola company" ne saurait être commercialisée sans votre structure ne soit informée. J’espère que les prélèvement effectués ne serviront pas à ramener des résultat pour venir le produit était encore de bonne qualité et qu’il n’y pas de risque sanitaire notable en le cosommant. c’est trop tard maintenant de réagir (ou faire semblant de réagir), vous allez tous payer !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 10:24, par ledoux
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Coca cola a été très légère dans sa déclaration. Je n’ai lu nulle part qu’elle va ester en justice contre ces falsifications, ni qu’elle va engager une procédure pour dédommager d’éventuelles victimes.
    Je pense que nos organisations de défense des consommateurs doivent lancer un actionnariat populaire (collecte de fonds) pour payer les avocats de la partie civil. Comme ça ces faussaires sauront qu’ils ne sont pas plus forts qu’un peuple uni.
    SANKARA disait "consommons ce que nous produisons"

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 11:18, par Konkona
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Monsieur Don Ayao Dussey, Public Affairs and Communication Manager,

    Est-ce que ce grand groupe qu’est COCA-COLA que nous connaissons depuis des années fait le suivi de ses produits commercialisés ? En termes plus précis, est ce que vos équipes de contrôle font des contrôles inopinés dans les boutiques des grossistes et autres comme OBOUF ?

    Je suis indigné lorsque vous dite : "Coca-Cola regrette vivement cet incident malheureux qui a porté atteinte à la qualité et à l’intégrité de ses produits et assure tous les consommateurs de ses produits que toutes les mesures appropriées sont en train d’être prises pour déterminer l’ampleur du problème et protéger l’intégrité des consommateurs et de ses produits.". De quel incident parlez-vous ? Pensez-vous que "incident" soit approprié pour ce genre de cas ? Je vous propose plutôt : " Coca-Cola regrette ce comportement inhumain, indigne, criminel qui a porté atteinte à la qualité..............................". En toute logique, vous la justice doit vous entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 12:19
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    il faudrait que les consommateurs portent plainte contre OBOUF pour falsification, fraude.... et portent plainte contre Coca Cola qui ne peut pas être au courant de ce trafic avec les moyens qu’ils ont ! ces avocats nous prennent vraiment pour des idiots. Tant que les cannettes traficotées sous leur licence leur rapportaient beaucoup d’argent, ils ont fermés les yeux et ne se sont jamais inquiétés et, maintenant, ils se réveillent comme le médecin après la mort. Donc, ils sont complices. Enfin, je demande à la ligue des consommateurs et à tous, de boycotter tous ces produits gorgés de sucre et autres substances dont la composition n’est même pas détaillée sur l’emballage par cette multinationale ! Et, quand, ces pauvres avocats disent qu’ils vont faire des analyses.... pas besoin, il suffit de prendre quelques canettes périmées dans un magasin exposé au soleil dont l’air est à 40°C voire plus et leur dire d’accepter de les boire séance tenante pour savoir s’ils sont eux mêmes convaincus de ce qu’ils disent !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 15:07, par Batang Biiga
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Comme je ne peux plus être sûr de la qualité des boissons et connaissant la faiblesse du genre humain devant l’argent,voici ma décision : plus jamais de coca cola et autres boissons importées pour mes proches et moi,c’est irrévocable !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 17:03, par Ninja Choc
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Hé hé hé heureusement que je ne bois pas "sucrerie" ! je "bière" donc je suis tranquille !!! hihihi mes frères musulmans, marchez contre OBOUF heinn ! il est allé à la Mecque malgré ça regardez ses agissements ! quand j’imagine depuis combien d’années il deal ainsi...combien de mois de Ramadan, combien de fêtes de Tabaski on a eu à acheter de telles boissons ! yaakoo deh ! vraiment yaako aux burkinabé et à tous ceux qui sont abonnés aux boissons gazeuses en canettes !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 18:21, par POKO TANGA
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    On ne cesse de dire consommons Burkinabè.
    Mes sœurs mettons nous au boulot .
    Moi particulièrement j accuse mes sœurs burkinabé. Combien de nous peuvent faire de bon jus pour la maison ? avec un Moulinex on a plus besoin de boite de tomates.
    Les jus de fruits faites a la main est très riche mais on laisse tout cela pour prendre des boissons de provenance douteuse.
    Simple remarque ; tout ce qui boivent ses boissons sucrées ont un gros ventre.
    Prenons soin de notre famille femme et arrêtons de vouloir faire comme l’ occident.
    Même le simple riz prenons ce qui est cultivé en AFRIQUE au lieu de prendre uncle sam qui est d’ailleurs truqué.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 20:59
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Uhmmmmmmm.....nous n’avions rien compris jusque là...!Dieu nous fait voir un tout petit peu ce qu’ils manigance pour votre sort.Nous demeurrons toujours aveugle et inconscient, et nous fesons confiance à qui encore ?les belle elogance, c’est ça meme qui va nous tuer tous.
    la leçon a retenir : consomme ce que tu produits et ce que tu sais faire.
    juste qu’à quand reveillerons nous ?
    ce que je sais , devant Dieu nous ne pourrons jamais l’accuser de quoique ce soit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 21:25, par Daniel de kabore
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Je pense que le consommateur burkinabé doit porter plainte pour intoxication et prolifération de maladies cancéreuses .Cette plainte doit être formulée à l’encontre du Groupe OBOUF et de la multinationale COCA COLA.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 21:50, par Dieu Veillle sur son Peuple
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Uhmmmmmmm.....nous n’avions rien compris jusque là...!Dieu nous fait voir un tout petit peu ce qu’ils manigance pour votre sort.Nous demeurrons toujours aveugle et inconscient, et nous fesons confiance à qui encore ?les belle elogance, c’est ça meme qui va nous tuer tous.
    la leçon a retenir : consomme ce que tu produits et ce que tu sais faire.
    juste qu’à quand reveillerons nous ?
    ce que je sais , devant Dieu nous ne pourrons jamais l’accuser de quoique ce soit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 23:04, par yaadega
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Coca Cola ne doit rien se reprocher. Ce je que sais dans ma famille ADIEU LES CANNETTES ET AUTRES ET BONJOUR ZOM KOOM BISSAP

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 00:55, par alasko
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Cette affaire me rappelle l affaire probo koala des dechets toxiques déversés à abidjan,
    A mon avis, dans le box des accusés selon l ordre du plus au moins responsable :
    - L administration douaniere avec ses organismes de contrle qualité, tous payés par le contribuale burkinabé pour nous éviter cette situation.
    - coca cola est loin d etre une victime dans cette affaire, elle ns incite à consommer ses produits avec ses pub couteuses et ne depense rien pour ns assurer un minimum de securité, bcp de gens ont consommé parce que c est coca cola et non une autre marque, abus de confiance, alors elle doit payer com traffigura à abidjan ( probo koala), apres coca cola est libre de poursuivre obouf ou pas.
    - obouf, pour moi est le moins responsable, c est juste un hom d affaire véreux qui est moins rresponsable de notre santé que les autres. Il n’osera jamais citer les deux premiers à la barre et sa couverture politique, sinon il meurt deux fois.
    Félicitation à la police.
    Justice et transition, le peuple vs observe, ds tous les cas il peut se faire justice lui meme.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 13:01, par anatole
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Coca-Cola ne nous rassure pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 17:03, par SAVADOGO Abdoy
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    OK, bonne réaction de la part de la multinationale. Seulement elle doit rester vigilante.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 18:55, par La voix du Sahel
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Si le service de vérification des qualités des produits faisait ou avait bien fait son travail, ils auraient découvert cela bien avant. On sait qu’il ya toujours un chemin d’entrée des produits au Burkina. En ce moment je pense à toutes ces consommations de fin d’année. Alors tout le monde est resposnable dans cette affaire : et l’Etat et l’entrepise. Il faudra partager les responsabilités et que chacun reponde devant la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 20:13, par thomas
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    coca cola ; rien de rassurant dans vos dires ,dite nous quelles en sont les conséquences ou si ya rien en face.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 20:59, par Les Eculucubrificadabrations de Moi Goama
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Probo Koala comme Coca- Cola. That rhymes. La rime est riche. Malheureusement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2015 à 21:00
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    OBOUF, ouf, tu nous bouffes la vie !!! Va au gnouf !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 12:16, par Maiga Amaadou
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Toute entreprise ou société qui vent des produits alimentaires doit être rigoureuse sur certains aspects notamment la date d’expiration.
    Il ne faut pas tromper le client il doit avoir tous les constituants du produits indiques sur l’emballage avec les bonnes date de production et de consommation.
    Si une entreprise décide d’user de sa mauvaise foi pour trahir le client en lui vendant des produits périmés il doit être traduit devant les tribunaux pour répondre des actes poses mais aussi il doit être interdit de commercialiser des produits alimentaires.
    Coca cola est une très grande marque qui acquis la confiance des clients dans le monde entier et si cette confiance est mise en mal la firme doit faire le nécessaire pour que cela ne se produise plus
    Aujourd’hui le monde est devenu un village ,consommer les produits locaux c’est bien ,c’est l’idéal mais on a le choix dans choisir ce que l’on veut consommer en toute liberte

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 09:41, par FREDDY
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    BUVONS ZOOMKOOM ES MIEUX . BRAFASOOOOO TU ES OU ? COCA COLA TU ES COMPLICE DE TOUT CES FRAUDE ...

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 13:28, par yvan herwik
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    vraiment ce petit morveux pense que c’est en demandant pardon qu’on va le laisser continuer ces putain d’activité.
    pourquoi demander pardon,donc il es vraiment conscient de son acte après tout.
    tu emplois 1000 ou 40.0000 employe nous on sen tape royalement de sa,oki.
    et puis essaie de bien parler pour ne pas envenimer ta situation.
    même si ce sont tes concurrent qui te font cela,nous on sen fiche.
    changer la date de péremption non tu te crois ou la même.
    donc t veux nous faire gober cette histoire que tu as commencer cette falsification en 2011.
    peu importe l’année, tu as duper le peuple durant tout l régime de blaise,tu as empoisonne des gens et tu as pris l’argent que ta eu avec afin de te rendre a la Mecque et de sur-quoi tu es fière que l’on t’appel l hadji.
    tu devrai retirer ce titre c’est mieux.
    argent de sang.seul DIEU aura une bonne justice pour toi.
    mais avant tout c’est nous le peuple qui allons nous en charger.
    que tous les commerçants qui ont les produits de obuf n’ont qu’a ramasser leur produit et aller se faire rembourser.
    et il faut qu’on lui retire le droit d’exercer,il ira au village se courber pour cultiver.
    pauvre merde de pauvre taches

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2015 à 11:25, par vigier france
    En réponse à : Affaire de boissons gazeuses périmées : La réaction de Coca-Cola

    Il y a beaucoup de bla bla bla, mais je ne sais toujours pas si je peux consommer des canettes de coca cola que j’ai oublié
    dans ma cave depuis 1 an.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés