L’artiste Ocean à propos d’Elie Kamano : « Il parle de Sankara mais, devant l’argent, il agit en Bongo »

vendredi 20 février 2015 à 22h47min

C’est l’histoire d’un concert qui finit par des coups de poings et une convocation à la gendarmerie. Et pour cause, l’artiste Elie Kamano serait parti avec la caisse d’argent à la fin de son concert. L’artiste a gardé la cagnotte et a rechigné à honorer les dépenses faites par les organisateurs. Les explications qui s’en sont suivies ont tourné au pugilat et l’un d’entre eux a porté plainte contre le reggae man à la gendarmerie pour coups.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
L’artiste Ocean à propos d’Elie Kamano : « Il parle de Sankara mais, devant l’argent, il agit en Bongo »

Elie Kamano, a donné un concert le 13 février à la maison du peuple de Ouagadougou. Depuis, plus rien ne va, entre l’artiste guinéen et les deux co-organisateurs du concert. Passamdé Augustin Sawadogo dit Ocean et Souleymane Koanda appelé Black Soul, tous deux animateurs d’émissions reggae, respectivement sur une chaine de télé privée et sur une radio locale.
Une information qui a circulé après le concert avait fait état de ce que l’artiste aurait convoqué les deux organisateurs pour non payement de son cachet. C’est plutôt le contraire, à en croire ces derniers. Après le concert, alors que les créanciers attendaient d’être payés, « il m’a dit qu’il ne pouvait pas faire le bilan sur place, il a embarqué les vendeurs de tickets (des jeunes d’origine guinéenne) et l’argent. Je l’ai suivi et avant que je n’arrive chez lui, il avait déjà fait son bilan seul. Il m’a dit qu’il manque 20000f CFA pour faire 1 million. Il a parlé comme si le concert était un échec total. Nous avons eu des échanges vifs », soutient l’animateur Ocean qui est par ailleurs lui-même artiste musicien de reggae. Il propose alors de régler les factures impayées (publicité dans les médias, décoration, lumière…) avant de continuer la tournée à Bobo et à Koudougou. Ce que l’artiste n’a pas accepté préférant régler à la fin de la tournée.

Le lendemain, Ocean, cette fois accompagné de l’autre organisateur Souleymane Koanda, se rend chez l’artiste en vue de poursuivre la discussion. C’est là que tout dégénère. L’artiste soutient que les entrées ont donné moins d’un million. « Black Soul a dit qu’il mentait parce qu’à l’entrée il a fait distribuer 2000 flyers. La tension est montée et il a donné un coup de poing à Black Soul, nous avons séparé. Une fois descendus, ils se sont encore battus. Black Soul est alors allé porter plainte contre Elie Kamano à la gendarmerie de Boulmiougou pour coups », ajoute l’animateur télé.

Les trois se rendent alors à la gendarmerie. « Les gendarmes lui (à Elie Kamano) ont dit qu’il n’a pas le droit de faire le bilan seul, même s’il avait vendu un seul ticket. Devant les gendarmes, il a dit qu’il a vendu un peu plus d’un millier de ticket, ce qui fait 2 000 000 f CFA, ensuite il a dit qu’il a eu 1 100 000 f CFA. On s’est retrouvé du coup avec 3 bilans. Les gendarmes lui ont dit de m’aider à payer mes dettes. Il a rétorqué qu’il ne refusait pas de payer, mais que cela sera après la tournée. Ils lui ont dit que le premier était important pour une question de confiance ».
Les frais de diffusions à la radio et à la télé, les affiches, la décoration de la salle de concert, les frais de répétitions de l’artiste, la lumière, la confection des badges, autant de factures impayées brandies par l’animateur télé. Les artistes musiciens qui ont fait la première partie du concert et ceux qui ont accompagné l’artiste en live, n’ont rien perçu non plus, contrairement à ce qui était convenu. Ce que nous avons pu confirmer avec deux artistes.

Ocean a alors décidé d’honorer les engagements pour selon lui, sauver son honneur et son intégrité. Il déplore par ailleurs l’écrit d’un journaliste de la place, qui, sans avoir vérifié l’information a indiqué que c’est Elie Kamano qui les a convoqués parce qu’ils n’auraient pas réglé son cachet.

« Elie Kamano nous a déçus à plus d’un titre »

Les deux organisateurs, qui ont décidé de ne plus poursuivre l’aventure à Bobo et à Koudougou avec Elie Kamano, estiment que ce dernier a abusé de leur confiance. Ils s’étonnent du hiatus qu’il y a entre le message chanté par l’artiste et son comportement. « Quand vous n’avez jamais trompé, quand vous n’avez jamais trahi, de prime abord quand vous abordez quelqu’un vous ne pensez pas à la trahison. Je lui ai dit devant les gendarmes qu’il parle de Sankara mais, devant l’argent, il agit en Bongo », ajoute Ocean avant que son compagnon Black soul ne rempile : « Elie Kamano nous a déçus à plus d’un titre. J’ai longtemps pensé que c’était un rastaman vu son engagement, ses textes, mais je me suis rendu compte qu’il roulait pour l’argent. Il a braqué la caisse à la fin du concert alors qu’on n’avait même pas fini de remercier nos invités ».

Nous avons joint l’artiste au téléphone pour entendre sa version. Actuellement à Bobo, il dit avoir été le seul organisateur de son concert. Il rassure qu’il animera une conférence de presse à son retour pour s’expliquer. Attendons donc de voir !

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés