Appel à la dislocation du Régiment de sécurité présidentielle : Les Organisations de la société civile de Bobo sont dans l’arène

dimanche 8 février 2015 à 22h49min

Des Organisations de la société civile (OSC) de Bobo, appuyées par des partis politiques de l’ex opposition ont manifesté ce samedi 08 février 2015 pour réclamer la dissolution du Régiment de sécurité présidentiel (RSP). Réunis à la place Tièfo Amoro, les manifestants ont rallié le gouvernorat de la région des Hauts-Bassins pour y remettre leur déclaration au gouverneur, avant de rebrousser chemin pour le meeting.

Appel à la dislocation du Régiment de sécurité présidentielle : Les Organisations de la société civile de Bobo sont dans l’arène

L’on se croirait au temps fort de la lutte contre la modification de l’article 37. Sorties « vainqueur » de ce combat, des Organisations de la société civile (OSC) de la ville de Bobo-Dioulasso, appuyées par des partis politiques de l’ex opposition ont repris le « combat ». Cette fois, Kaba Diakité et sa troupe demandent la dislocation pure et simple du Régiment de sécurité présidentiel (RSP). Contre donc le RSP, les OSC spécifiques de la ville de Bobo ont été prolixes en déclarations. Tour à tour, différents leaders d’associations ou de mouvements ont livré des messages au public de la Place Tièfo Amoro.

Comme dans un concours oratoire, chacun a voulu impressionner par la teneur des mots. Ainsi, Eloi Savadogo de la Ligue des jeunes, a laissé entendre qu’ils n’ont pas de problème avec les militaires : « Nous n’avons pas de problème avec les militaires. Nous avons un problème avec un nom : le RSP. Le RSP doit savoir que Blaise Compaoré est parti ; Il est à Yamoussoukro. Il est donc temps pour eux de se fondre dans l’armée régulière pour protéger le peuple. »… Dans la même lancée, Kaba Diakité, le coordonnateur du Balai Citoyen et par ailleurs porte-parole des OSC spécifiques de Bobo va également livrer des messages « forts : « Depuis 1999, l’on demande la dislocation du RSP. C’est Blaise Compaoré qui avait besoin du RSP parce qu’il savait ce qu’il avait fait pour arriver au pouvoir. On ne veut pas avoir de militaire et de super militaire au Burkina. Pour la sécurité du président, on n’a pas besoin d’un camp, d’un millier de soldat ».

En lutte pour la dislocation du RSP, les OSC ont également évoqué des menaces qui planeraient sur eux dans la ville de Bobo. La maison de Nabaloum (un activiste pour la transparence dans les opérations de lotissement) partie en feu la semaine dernière, le véhicule annonceur des OSC attaqué par des gens armés de machettes, et des rumeurs de plus en plus insistantes de milices dans la ville sont des signes inquiétants pour les OSC.

Profitant de la remise de leur message au gouverneur Alfred Gouba, Kaba Diakité a, au nom des Organisations de la société civile de Bobo, évoqué l’idée de la mise en place d’un groupe d’auto-défense citoyenne. En attendant, il a laissé entendre que des personnes suspectées pour être les agresseurs du véhicule annonceur des OSC ont été identifiées. Ils font l’objet d’une plainte.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Doit-on avoir peur pour Bobo ?
Les prémices sont évidentes. Les inquiétudes aussi. Bobo va mal. Très mal. Particulièrement dévastée par l’insurrection populaire, la citée paisible est en train de plonger, lentement mais « bêtement » dans un cycle de violence. Le chant du cygne a commencé pour d’autres. Et plus qu’ailleurs au Burkina Faso, les conditions d’un affrontement généralisé sont en train d’être réunies. Déjà, on parle de machettes. On s’achète des machettes. Et on n’a même déjà brandi des machettes dans la deuxième ville du Burkina.

Malheureusement, comme dans une fatalité, l’on assiste impuissamment à la montée de la haine et à l’appel à la violence. Déjà, des organisations de la société civile qui se sentent en insécurité envisagent de mettre en place « des groupes d’auto-défense citoyenne ». En sourdine, des individus de tout acabit sont en train de s’activer. Il y a péril en la demeure et les réunions pour ou contre X se multiplient. Les discordes sont alimentées par des divergences idéologiques, politiques, sociales, économique…

Il est donc temps que les services de renseignement s’activent. Il est aussi temps pour les forces de l’ordre et de sécurité d’agir. En retrait tout au long des attaques au cours de l’insurrection populaire, nos forces de l’ordre doivent revenir sur le terrain de la sécurité. Il est temps pour l’autorité d’agir. Il est temps de dire non à la fatalité. Il est temps de freiner l’élan dramatique des uns et des autres. Il est surtout temps de barrer la route aux fauteurs de troubles qui agissent de plus en plus à visage découvert à Bobo…

O.B
Lefaso.net

Messages

  • Bonsoir,
    Si les OSC appellent à une organisation d’auto défense citoyenne, ceci n’est ni plus ni moins que sombrer dans le cahot et la guerre civile.Blaise aurait eu raison de dire qu’après lui c’est le cahot. Nous avons des institution capable, je veux bien le croire encore, de défendre les citoyens. Adressons nous à elles.

  • Tant que les autorités ne recadrent pas les OSC ( car, m21,balai citoyen ) ouaga et bobo vont tomber dans la violence .voyez les déclarations de Marus Ibriga et Hervé Ouattara ces dernières heures, c est une incitation à la violence. De grâce responsables de la transition faites quelque chose pour réconcilier les burkinabé .vous parlez seulement d élections , vous vous acharnez sur les fonctionnaires proches du CDP et vous oubliez l essentiel : La réconciliation .

  • Tant que les autorités ne recadrent pas les OSC ( car, m21,balai citoyen ) ouaga et bobo vont tomber dans la violence .voyez les déclarations de Marus Ibriga et Hervé Ouattara ces dernières heures, c est une incitation à la violence. De grâce responsables de la transition faites quelque chose pour réconcilier les burkinabé .vous parlez seulement d élections , vous vous acharnez sur les fonctionnaires proches du CDP et vous oubliez l essentiel : La réconciliation .

  • POUR MOI IL Y AURAIT PROBLÈME SI LES FAUTEURS DE TROUBLES N’ÉTAIENT PAS À VISAGE DÉCOUVERT. ET EN CE MOMENT LA RÉSOLUTION EST FACILE. AUSSI C’EST FACILE DE SAVOIR QUI EST COMMANDITAIRE .SANS FAIRE APPEL À LA VIOLENCE PERSONNE N’EN A LE MONOPOLE .MALGRÉ QUE CERTAINS PENSENT AVOIR LES MOYENS FINANCIERS DONT LA SOURCE VIENT DE LA VENTE DE NOTRE TERRE (PARCELLE) A NOUS TOUS.DIEU EST TOUJOURS DU CÔTÉ DE CE QUI EST JUSTE. POUR DIRE LA VÉRITÉ CERTAINES PERSONNES DISPARAÎTRE DU FASO POUR QUE LA PAIX REVIENNE DEFINITIVEMENT.ET ÇA TOUT LE MONDE LE SAIT MAIS MANQUE DE COURAGE

  • Kaba Diakité a, au nom des Organisations de la société civile de Bobo, évoqué l’idée de la mise en place d’un groupe d’auto-défense citoyenne Ha bon ? et qu’est ce que les autorité attendent pour l’arrêter ? Mise en place de groupe d’auto-défense ? dans ce pays là ? les OSC vraiment vous déconnez. vous voulez dissoudre le RSP et créer des milices !!? vraiment on n’est pas sorti de l’auberge.

  • Tant que les autorités ne recardrent pas les OSC ( car, m21,balai citoyen ) ouaga et bobo vont tomber dans la violence .voyez les déclarations de Marus Ibriga et Hervé Ouattara ces dernières heures, c est une incitation à la violence. De grâce responsables de la transition faites quelque chose pour réconcilier les burkinabé .vous parlez seulement d élections , vous vous acharnez sur les fonctionnaires proches du CDP et vous oubliez l essentiel : La réconciliation .

  • Certes, c’est Gilbert DIENDERE qui a placé ZIDA, parce que lui même, sait qu’il est impopulaire alors qu’il ne voulait pas laisser le pouvoir échappé aux mains du RSP. ZIDA, ayant maintenant compris l’aspiration du peuple, se rallie au peuple et RSP le veut pour n’avoir pas respecté les clauses. DIENDERE, lui même, est champion dans les trahisons. ZIDA, aspire au sankarisme. Lui même connaissant le RSP sait bien que sans la dislocation de cette milice fabriquée par BLAISE COMPAORE, ni lui, ni le peuple, ne saurait vivre dans la quiétude. Qui BLAISE n’a pas trahi ? Je crainds que certains de nos opposants ne tombent sous le coup de cette milice d’ici les élections si ce groupuscule reste sur place. Nulle niérait l’implication du RSP dans les crimes de sang orchestrées au BURKINA FASO mêmes dans les évènements du 30 et 31 Octobre. Quel groupuscule a eu à empêcher un conseil de ministres si ce n’est le RSP ? Pourquoi donc, garder ce groupe compact.
    Quel parti a voulu nous plonger dans le chaos comme ce que nos frères et soeurs de la Côte D’IVOIRE ont connu avec le FPI ? C’est bien le CDP.
    Par conséquent, la solution la plus probable, c’est de se débarasser de ses 02 Maux pour espérer avoir la paix au BURKINA FASO.

  • Kaba laisse les gens tranquille ?
    On ne veut pas ton comportement qui manque de retenu ? on ne doit pas parler de la même manière : d’autre sont intelligent ,d’autre non Donc on doit pas avoir les mêmes avis ? c’est claire pourquoi s’emprendre aux commercant qui cherche leur gagne pain ? ou au CDP ? qui se cherche avec votre comportement ?le pays n’est pas pour vous je pense que vous avez compris maintenant. Vous n’est pas plus burkinabè que les autres du CDP ? et ce qui ne pense comme vous ? Vous manifester pour vos interêts : on t ’a vu te defendre pour allez au CNT ? donc pensons à l’avenir du pays en travaillant pour nos enfants et au lieu de defendre des intérêts personnel et égoîste.
    Et pourquoi chaque fois vous pensez que le CDP est derrière tout ce qui arrive dans la transition ? on es tous Burkinabè et je pense que les OSC risque de devenir le troubleur de la paix (confère message de ibriga) au burkina après qu’on ait pu sortir de l’impasse de l’article 37 grace à DIEU.
    Paix au Faso et Que DIEU nous benisse.

  • C’est fini le ton est donné et on ira jusqu’au bout et cela quelque soit ce que ça va nous coûter et même en perte en vie humaine.Le RSP doit savoir que le Burkina n’a pas besoin de mercenaires
    .Pour la dislocation du RSP en avant ;
    - Pour une armée unifiée en avant,
    - Pour la défense de notre démocratie en avant ;
    - Pour la défense de notre pays en avant
    « La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons ! »
    Soyons prêts pour le combat à venir si jamais les Autorités de la Transition ne réagissent pas vite pour démanteler le RSP.
    Notre prochaine sortie sera sur le camp de cette garde prétorienne et cela quelque soit le nombre de morts.

  • Si le RSP veut se mettre en marge de l’armée, alors les rsp doivent être considérés comme des rebelles armés et traités comme tel !!!

  • Mes respects Mr O.B ;
    Pour une fois quelqu’un pose intelligemment la question de Bobo. Si on ne fait pas attention le chaos du Burkina viendra de l’ouest. Cette magnifique région a été délaissée, oubliée par les politiques. Ceux de Bobo qui devaient défendre Bobo ont été incapables et tous au soldes de ceux de Ouaga et très occupés par leurs propres business. Où allons comme ça ? N y a-il aucun homme ou femme dans ce pays capable de comprendre qu’un développement harmonieux d’un pays en fonction des richesses de chaque région est indispensable à la stabilité politique, économique et sociale.
    Vous savez quant on a rien à perdre, on fait perdre aux autres ce qu’ils ont.
    Après bobo il y aura Ouaga. Donc attention au chaos, les islamistes ne sont pas loin, ils ont beaucoup d’argent et de patience
    je souhaite beaucoup de courage et de volonté au futur gouvernement de notre cher Burkina-Faso qui aura beaucoup de responsabilité à ce niveau.

  • A Bobo c’est le balai citoyen qui appelle à terminer le boulot en parlant des incendies et pillage des CDPistes............

  • S,il ya une ville au Burkina qui n,a rien compris c,est bien bobo dioulasso.Mettez-vous au travail au lieu de casser le peu que vous avez.Une chose est sure c,est pas le balai citoyen qui creera des jobs pour vous.Tant que le the occupe les 8h de votre journee il n,ya point de salut pour bobo.

  • Tant que c,est ce Mr Kaba qui fait la loi dans cette ville ca finira Par une guerilla urbaine.Kaba est un delinquant confirme,a la faveur des evenements et en l,absence totale de l,etat voir complice de ces bandes de "causa nostra"bobo entrain de prendre une direction dangereuse.Dommage pour la ville paisible de bobo qui ma vu naitre il ya 50 ans.

  • Balaka et anti Balaka, il est temps que tout un chacun accepte de s’assumer. Si aujourd’hui, les militants de l’ex mouvance sont tout à fait inactifs et aphones, ils portent en eux les dérives de la dynastie. La grandeur d’esprit des déchus d’aujourd’hui mérite d’être reconnu. Tout de qui est aujourd’hui est l’actif de l’insurrection qui, est la coépouse d’un coup d’Etat. La création d’une milice d’auto défense entraînera ipso faction du camp d’en face la même organisation. Personne n’a le monopole de la violence. La transition est en train de donner des signes évidentes d’un laisser aller. Nous avions dit et nous le répétons, les us des OSC est un couteau à double, si toutes fois les paramètres l’ayant accouchés n’ont pas été assistés. Je sais de quoi je parle, et , mieux que quiconque nous avons fait, défait et de manière en solo continu d’asseoir, ce à quoi nous pensions juste. Eu moment opportun, nous nous verrons obliger pour l’honneur de défier quiconque dans le terroir de nos assurances.

  • Quel a été l’origine du saccage du véhicule du balai citoyen ? ils ont ils ont intimé l’ordre a des boucher au alentour du grand marché de BOBO de rentré a la maison avec leur viande afin de participer a un mouvement de contestation contre le RSP ; les boucher les ont tous simplement répondu qu’il sont déjà sortis avec leur viande et de surcroit il n’avait par de réfrigérateur pour conservé leur marchandise ; les OSC ont insisté et résultat le ton est monter et leur véhicule a été caillasser ; ca aurez pu dégénéré et même être pire ; si pour si peut vous voulez mettre en place des groupe d’auto défense ; ADVIENNE QUE POURRA ; le gouvernement de la transition devra répondre de ce laisser aller dans la ville de Bobo-Dioulasso ; Sacher simplement que PERSONNE N’A LE MONOPOLE DE LA VIOLANCE

  • Il faut de la modération, Bobo a des problèmes à se développer depuis bien longtemps. Quand vous faites un commerce à Bobo, on vous demande souvent : pourquoi Bobo ? Les affaires tournent moins qu’à Ouaga, on a peu de bonnes routes... Si en plus il faut chaque fois fermer le marché central, sachant que c’est une ville très commerçante, où allons-nous ? Allons-nous tous nous replier sur Ouaga ? C’est maintenant qu’il faut calmer les esprits, malgré les divergences. La politique n’est pas la fin du monde ! L’Afrique a vécu sans partis politiques avant la colonisation ! Récemment, c’est chez le Mogho Naba que la médiation a été faite ! Je ne suis pas mossi, mais il faut reconnaitre sa grandeur ! Que les hommes de ce pays en tirent les conséquences et modèrent leurs propos !

  • Maintenant ont comence a comprendre....
    Continuer les wartigi vont fuir nous rejoindre ici
    En occident et quand vs allez finir de vs tuer ils
    Reviendrons prendre leurs pouvoir et vs comprendrez
    Que incendier maison et avoir haine envers les autres ne va
    Pas vs donnez travail

  • maintenant ont comence a comprendre....
    Continuer les wartigi vont fuir nous rejoindre ici
    En occident et quand vs allez finir de vs tuer ils
    Reviendrons prendre leurs pouvoir et vs comprendrez
    Que incendier maison et avoir haine envers les autres ne va
    Pas vs donnez travail. soyez intelligents que vous memes et ne pas se laissez manipuler.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés