Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

mardi 13 janvier 2015 à 22h55min

A quand la baisse du prix du carburant à la pompe au Burkina Faso ? Surtout après la chute du cours du baril de pétrole à l’international depuis juillet 2014. La question trotte dans la tête du citoyen lambda qui a du mal à y répondre. Et c’est pour éclairer les lanternes de tout un chacun que les premiers responsables de la nationale des hydrocarbures (SONABHY) ont animé une conférence de presse ce 13 janvier 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

« Il est bon que le citoyen soit exigeant, mais il est mieux qu’il puisse avoir l’information vraie ». Cela, le Directeur général de la Sonabhy, Gambetta Aboubacar Nacro et ses collaborateurs l’ont voulu à travers des échanges francs sans ambages avec les hommes et femmes de médias et quelques représentants de la ligue des consommateurs. L’épineuse question des hydrocarbures révèle que l’Etat, bien qu’il paie ses dettes, doit de l’argent à la Sonabhy qui se trouve dans un dilemme : Faut-t-il « faire baisser les prix à la pompe d’environ 15 F CFA pour décembre et vivre dans le souci constant d’être en rupture ou garder intact le niveau des prix pour permettre à la Sonabhy d’améliorer un tant soit peu sa trésorerie et continuer d’assurer sa mission ? »

« La Sonabhy ne fixe pas les prix »

La société choisit la 2e option en souhaitant que « les prix restent stables pendant un bout de temps » ce qui lui permettrait d’ « améliorer sa trésorerie » qui est négative de plus de 100 milliards de francs CFA. Et le Directeur général de rappeler que « la Sonabhy ne fixe pas les prix à la pompe ». Ce rôle est dévolu au comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) qui regroupe quatre départements à savoir le premier ministère, le ministère de l’économie et des finances, le ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat et le ministère de l’énergie. A Ouagadougou par exemple, le prix du super appliqué à la pompe était de 732 FCFA toute l’année alors que le prix réel sur le marché était de 694,11 FCFA en janvier et de 717,44 FCFA en décembre 2014. Le gasoil à la pompe, lui était à 656 FCFA, tandis que les prix réels étaient de 693,47 FCFA en janvier et de 657,56 FCFA en décembre.

Le consommateur a donc toujours à la pompe les produits à un prix inférieur à celui qu’il aurait payé si l’on devait appliquer le prix réel. La Sonabhy supporte le manque à gagner alors qu’elle doit honorer les factures des fournisseurs qui s’élèvent à des dizaines de milliards et des frais bancaires de plus de 5 milliards de FCFA. Et bien que la trésorerie soit négative, pour que la societé puisse faire face à ses obligations, Gambetta Aboubacar Nacro atteste que « la Sonabhy est une société rentable » et qu’ « elle a de bons résultats ».

Et le gaz ?

En cette période de fraicheur, le gaz est beaucoup prisé par les populations. Certes, il n’en manque pas mais « la Sonabhy n’est pas arrivée à satisfaire les besoins en terme de remplissage de bouteilles » souligne le Directeur général. Même s’il rassure que des efforts sont faits depuis près d’un mois pour minimiser les désagréments, des factures impayées demeurent. Mais, avec son réseau de distributeurs et le concours de l’Etat qui « va faire des contrôles pour traquer les spéculateurs », les choses devraient rentrer dans l’ordre car « la Sonabhy est une societé d’Etat et elle appartient à tous les Burkinabè ».

BASSOLE Herman Frédéric
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2015 à 22:23, par CBB
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Vraiment pardon ! On est pas des spécialistes des hydrocarbures, mais un peu de respect et de transparence ! On crie que le pétrole a connu une chute vertigineuse sur les marchés et vous venez tenir de tels discours !
    Vous avez un monopole ! Faites l’effort de transparence ! C’est pour demain, autrement il risque de se passer l’irréparable avec la SONABHY.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:40, par Newman
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Ne vous foutez pas des gens, à chaque fois que le baril augmente, vous réajustez les prix ; et puis il ne faut pas attendre 100milliards pour réagir. Soyez honnête baissez les prix du carburant. on a fait trop de sacrifice, si réellement ça ne va pas la solution c’est la privatisation ça évitera les trésoreries négatives

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:55, par dijoncte
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Si c’est pour augmenter les prix là il n’y pas de calcul à faire. Vous vous foutez de nous ou quoi ? Est ce que c’est notre faute si toujours cette maudite société est toujours endettée.
    Mr le DG ,ton rôle c’est quoi ? Comme tu connais pas je vais t’expliquer.

    Tu dois d’abord nous donner les raisons de cette dette, deuxièmement qui est a la base.en clair il faut situer les responsabilités .un point c’est tout. Si tu peux pas faire ça, dégage.parcequ’on vous attend au tournant le jour que allez vouloir augmenter même de 5fr,on va vous rappeler que nous tous on est allé à l’école et que le burkina la appartient à nous tous.

    C’est pas comme le temps de computer dès. Ngawwww ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 23:20, par antopasc
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    A vrai dire, je ne suis pas économiste mais ne comprend pas vos calcul. Le baril coute aujourd’hui moins de 50 dollars et vous parler de prix réel qui coute 700. En augmentant les prix en 2012 vous promettiez de faire des ajustements en fonction de l’évolution du cours du marché. Aujourd’hui, vous nous surprenez en disant que la SONABEL vous doit 40 Milliards. Réclamez votre argent à la SONABEL et ne le mettez pas sous le dos du consommateur. nous payons l’électricité le plus chère de la région. soyons sérieux le baril coute environ 27500 FCFA et vous nous parler que le prix normal à la pompe doit dépasser 700FCFA le litre. c’est incroyable. Réclamez à ceux qui vous doivent notamment la SONABEL et l’Etat car il ya de l’argent. La preuve le CNT s’octroie plus de 1,7 millions au mois de décembre et se fixe le salaire de 880000F par mois. Ne vous trompez donc pas de cible

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 00:12, par Ensemble
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Demander le prix du carburant au Mali. Vous allez comprendre notre douleur et la foutaises qui continue. Ils vident la casse et c’est nous qui payons.

    Nan Lara, en Sara.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 00:27, par amdi
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je pense qu’il faut être honnête. Pourquoi le DG de la SONABHY ne donne pas la structure des prix des hydrocarbures ?
    Sur le marché international, le prix du baril de pétrole était à 106 Dollars et comme 1 baril = 159 litres. En prenant le dollars en juin 2014 à 482 FCFA (source boursorama), le baril était donc à 51 092 FCFA. Ce qui donne le litre de pétrole sur le marché 321F CFA.
    En ajoutant les frais de dépôts côtiers, le transit, le transport, marge importateur (SONABHY) la Taxe sur les produits pétroliers, la marge distributeur (TOTAL, SHELL, etc..) et la marge détaillant (stations services), le litre d’essence était vendu à Ouaga à 732 FCFA le litre.
    Aujourd’hui avec un baril à 45 dollars et avec 1 dollar = 558 FCFA (source boursorama), le prix du baril est de 25 110 F CFA. Et le prix d’1 litre de pétrole sur le marché international est de 158 F CFA.
    En d’autres termes le prix du litre de pétrole sur le marché international est passé de 321 FCFA en juin 2014 à 158 FCFA aujourd’hui 13 janvier 2015, soit une baisse de 103%.
    Simple question : le prix du baril en janvier 2015 est le même qu’en avril 2009, est que l’essence était vendu à Ouaga à ce prix. Même en prenant en compte l’inflation, mais tout de même.
    Et, le DG dit si bien que la SONABHY ne fixe pas les prix. Et c’est vrai puisse que la SONABHY prend simplement une marge importateur qui est un montant fixe par litre. Donc que le prix monte ou descende, la marge de la SONABHY est la même.
    En clair, les problèmes de la SONABHY sont à rechercher ailleurs, certainement dans la gestion avec la réduction de certaines charges. Le consommateur ne peut pas être comptable des problèmes de gestion. C’est un abus de position dominante (monopole)

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 00:42, par Zouber
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Foutaises mille fois. Je pensais qu’on mettait des hommes intelligents à la tête des grandes sociétés. A chaque que le prix du baril baisse, au lieu de d’appliquer une baisse significative, la SONABHY nous sort des bla bla bla réchauffés et ridicules. Lorsque monsieur le DG prenait fonction c’est en ce moment qu’il devait parler de dette. Et dire qu’il prépare les esprits à une réduction de 15 f. Ne vous moquez pas des consommateurs, vous finirez par nous mettre à bout.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 01:04, par veritas
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Bonsoir à tous

    Mdr en chassant blaise vous pensiez que les prix auraient change
    Mdr vous n avez encore rien vu

    Lol wait and see Comme jadis a l époque des ref et des 37

    Cdt

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 01:46, par Tardivement
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Le DG se fout des honnêtes citoyens. C’est pas à nous de renflouer les caisses de votre société pour que vous vous payez de gros salaires. La règle est simple, les débiteurs sont connus, alors recouvrez vos créances un point et c’est tout. C’est vraiment trop facile, nous payons régulièrement la SONABEL qui ne vous paie pas, nous payons nos impôts et l’Etat ne vous paie, nous payons le carburant à un prix élevé pour maintenir la liquidité dans votre société. Mais on est où là ? On nous fait payer le prix de la mauvaise gestion d’une société alors que nous n’en sommes comptables. Et le jour où vos créances seront payées, serons nous remboursés ? Je crois que vous gagnerez à avoir un autre langage que ce lamentable argument.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 02:25, par Sans rancune
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    La trésorerie correspond aux soldes des comptes bancaires et à la gestion de l’ensemble des flux entrants et des flux sortants relatifs aux avoirs disponibles.
    Elle permet de prévoir les excédents de trésorerie mais aussi les potentielles difficultés et futures tensions.
    La trésorerie peut être révélatrice pour une entreprise d’un problème de rentabilité de son activité ou d’un manque de capitaux propres.
    Un déficit de trésorerie peut aussi parfois correspondre à un simple décalage entre les entrées et donc les encaissements et les sorties de trésorerie et donc les décaissements. Le recours au crédit bancaire permet le plus souvent de résoudre les problèmes de trésorerie. Une insuffisance importante de trésorerie peut conduire un acteur économique à se retrouver en situation de cessation de paiement. Au niveau de la SONABHY, ce n’est ni plus ni moins qu’un problème de mal gestion chronique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 03:39, par h-town
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Ca s’appelle simplement etre imcompetant ! ils ne savent pas ce qu’ils font. Que Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 03:42
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Vous vous foutez de qui ? Et vous essayez de nous brandir une menace de rupture de carburant ! T’inquiète DG, c’est le gouvernement qui va vous obliger à revoir votre copie car on croyait que tout le monde avait tiré les leçons du soulèvement populaire des 30 et 31 Octobre mais visiblement non. C’est dommage que seule la force soit respectée au Burkina. Les gens qui disent qu’il ne faudrait pas manifester veulent bien berner le peuple, le dialogue ne marche pas avec nos politiciens, il faut les muscles et nous allons le faire si le gouvernement ne s’assume pas. C’est pas un DG qui décide au Burkina et tout le monde le sait. Dors cher DG, tu verras.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 03:59, par zwwa
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Dc. vs voyez que c’est facile d’accuser les autres... je pensais que vs pouviez tout changer pendant la transition maintenant que vous voyez les choses de vous meme vous nous envoyez des excuses a la con, quand on ne connait pas on demande on ne fait pas des promesses dans le vide.... Courage a vous...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:03, par TarbZanga
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Bonjour Mr le Directeur de la SONABHY
    J’ai quand meme quelques questions qui me tiennent a coeur et que j’aimerais a vous les poser, dans l’espoir d’obtenir des elements de reponses.
    1. Etes vous sur que le prix de l’essence a l’international est de 694,11 FCFA ? Je vis au USA et j’ai fais quelques pays Europeens durant l’annee 2014. Le pris du galon (qui equivaut a "PLUS" de 3,5 litres) a varie entre $3 (1500 FCFA) et $2 (1000 FCFA). Je suis tres fort en Maths mais je peux conclure le litre a ete vendu a l’international a moins de 500 FCFA.
    2. Porquoi vouloir rattraper un retard aussi considerable en ces moment de changement politique et socila dans un pays pauvre comme le Burkina ? A ce que je sache, la population et le peuple n’est pas responsable de ce retard et il n’est pas justifiable de faire payer le citoyens lamda pour ce dont il na pas consommer. Nous savons ceux qui ont utiliser le budget de cette societe dont vous avez la charge. Demandez au gouvernement ZIDA de les rechercher et les condamner. Le temps n’est plus a la parole, mais aux acts. Le peuple a assez souffert !
    3. Le petrol et l’essence quittent le Nigeria et autres pays pour arriver au Burkina. Les citernes Maliennes traversent le pays des hommes integres pour acheminer le jus precieux a leur populations. Alors pourquoi le carburant Malien est moins cher que celui Burkinabe ??? il ya un doute a lever, mr le directeur.
    4. Vous dites que le prix est fixer par les 3 institutions citees. Alors pourquoi prennez vous la responsabilite de dire qu’il y’aura pas rabais du prix du carburant ? Etes vous maitre de vous meme, maitre de ces 3 institutions ou faites vous la loi des prix ?
    5. Je demande a la presse nationale de faire plus de recherches sur le cout du carburant a l’internationalk et faire une comparaison aux prix au Burkina pour voir combien le pauvre citoyen Lamda paie a la pompe, pour ne pas dire 2 fois ce qu’il doit reellement payer ! Ce qui n’est pas normal. Les USA ont baisser le prix du carburant depuis Aout 2014 et cela a permit a l’economie americaine de se relever de pres de 15 ans de crises. Cette economie qui a connue une periode sombre ces dernieres annees est l’une de plus brillante actuellement. Alors pourquoi la baisse du cout de l’essence plongera t’elle le Burkina dans plus de dettes ?
    Le gouvernement a change, les hommes ont changes, le pouvoir a change, mais est ce que les choses ont changees vraiment ???
    J’ai pitie, je pleure, j’ai mal pour mon pays...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:19
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Moi je peu comprend que le manque a gagne a ete creer avant vous,mais n a rajoutez pas.C est au regard de tout ca qu on deplore la part qui etait alloue au membre du CNT.vous ne voyez pas un paradoxe entre vos declarations et les traitements qui etaient alloue a nos honorables membres du cnt ?si on peut trouver autant d’argent pour eux ,il fo en trouver aussi pour subventioner plus.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:20, par zwwa
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Voila pourquoi on dit de ne pas dire ce que l’on ne sait pas.... Faut pas aimer faire des promesses dans le vide ou tenir des discours du genre l’ancienne administration ne foutait rien, maintenant vous nous justifiez le maintient des prix par une situation qui existait depuis et qui était la raison de ceux ci, dite moi dans ce cas qu’est ce que vous avez apporté de nouveau, nous ne somme actionnaire de la Sonabhy pour être ceux qui doivent renflouer vos caisses, un DG ai payé pour apporter des solutions pas pour justifier les problèmes existants et très sincèrement je ne vois pas la nécessité d’avoir changer de DG si c’est pour perpétuer les problèmes ! Quand on ne connait pas on demande on ne fait pas des promesses populistes a la noix..... D’ailleurs même pourquoi ne pas purement supprimer ce monopole qu’a la SONABHY et ouvrir le marche du carburant comme cela ait fait au Mali car la SONABHY est la preuve même de notre incapacité a gérer une société qui de plus devrai être un secteur sensible donc bien gérée...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 05:52
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    C’est simple, privatise’pour ammener la concurance comme
    Au MALI

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:03, par goin
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    pour une explication je suis plutôt dans le brouillard après lecture, je pense que le journaliste devrait présenter les coûts comparatifs sous forme de tableau en précisant les périodes.Je demande par ailleurs à quiconque s’y connait de mieux nous éclairer. Et la SONABHY doit davantage communiquer sur son mode de fonctionnement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:19, par youblobissan
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Soyons honnêtes ou soyez honnêtes. Nous aimons copier les occidentaux dans le mauvais sens quand cela arrange les dirigeants mais nous ne le faisons pas quand cela doit arranger le peuple. En France par exemple le prix du litre de carburant fluctue avec le prix du baril, c’est ainsi que dans la journée le prix peut fluctuer deux fois. Le baril de pétrole est au plus bas maintenat, environ 60 dollars US. En plus nous avons du mauvais carburant mal raffiné donc lourd ( gasoil comme essence) et vendu au même prix que le vrai le super 95 et autre. Notre carburant n’est pas adapté aux nouveaux véhicules que nous importons et ainsi c’est de l’argent qui sort pour les pièces de rechange. Chers gouvernants, ayez pitié de vos concitoyens. Vous, vous roulez avec des véhicules prisr en charge. Ce n’est pas le cas du petit citoyen. A défaut de diminuer le prix du carburant à la pompe, importez du bon carburant au norme international. Nous ne fabriquons pas de véhicules donc notre carburant doit être le même que celui des pays fabricants. Le peuple doit ouvrir l’œil et revendiquer ses droits . C’est maintenant que la ligue des consommateurs doit agir. Mais au Burkina Faso, l’intérêt du peuple n’intéresse personne.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:28, par hv
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Soignons vigilants !Nacro pense qu’il est plus intelligent en nous servant une alternative :"« faire baisser les prix à la pompe d’environ 15 F CFA pour décembre et vivre dans le souci constant d’être en rupture ou garder intact le niveau des prix pour permettre à la Sonabhy d’améliorer un tant soit peu sa trésorerie et continuer d’assurer sa mission ? »
    Et il penche tout de go vers la 2e proposition. Il veut tout simplement nous préparer à accepter une baisse de 15f ; c’est niet mon cher. La baisse doit être conséquente. Tant que le baril sera en dessous de 50 dollars, nous n’entendons pas payer le carburant à plus de 400f comme l’a bien dit Bazié de la GGTB.
    Si vous devez même 1000 milliards, c’est votre problème ; tu sais où il allé cet argent. De plus, peux-tu nous dire combien tu touches ? Même le plus petit de tes employés touche mieux que moi qui suis professeur FONCTIONNAIRE ! Alors fais gaffe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:30, par SAKSIDA
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Entre le mois de décembre et celui de janvier, l’état ivoirien a effectué deux baisses du prix du carburant pour le bonheur des populations.
    Comparaison n’est pas raison, mais si cela est possible en cote d’ivoire, je suis sur que quelques choses peut être fait au burkina.
    Réduisez un peu les taxes par exemple est une solution.
    C’est l’état qui subventionne et les taxes vont aussi dans les caisse de l’état.
    La où il y a une volonté, il y a toujours un chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 06:37, par piucet
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Ca c’est se foutre de la population. Le prix du pétrole a été divisé par plus de deux et c’est comme ça vous parlez. L’incompétence de certains dans la gestion ne dois en aucun cas faire souffrir le peuple. Vivement la libéralisation de ce secteur. Le candidat qui optera pour la libéralisation des hydrocarbures aura plein votes

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:12, par tianfolah
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Le peuple ne peut pas payer à la place des dirigeants. Que ces derniers diminuent leur rythme de vie . Des qu’il y a une petite cérémonie,on aligne les 4x4 et les véhicules de tous genres sans oublier les bons qu’on dstribue aux copines et copines. Et il semblerait aussi que des bons sont échangés contre de la liquidité dans les stations d’essence et tout cela sur le dos du pauvre citoyen. Que les dirigeants arrêtent de saigner le peuple par sa gabegie descfoliesvde grandeur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:18, par ke
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Pas d’accord avec le DG de la SONABHY. La dette de 100 milliards vous incombe mais pas à la population. Avec vos salaires faramineux, vos nombreux voyages luxueux aux frais de la société et la dilapidation des fonds par certains de vos devanciers, nous ne pouvons accepter le maintien du prix du carburant à la pompe. C’est à vous de faire des efforts maintenant. Sous la direction de son excellence SOULEY Mohamed, la SONABHY fonctionnait mieux et sans bruit....

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:21, par ida
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    s’il vous plait arrêter de nous prendre pour bête et diminuer le carburant. ne vous foutez pas de nous !!!! vous circuler avec des souche de bon d’essence et vous ne savez pas que les autres souffrent pour avoir rien que 1litre d’essence. libéraliser alors la vente du carburants comme le font certains pays voisins et vous verrez !! thrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:28, par YIRMOAGA
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    AH WAI ! nouvo DG, un peu de modestie. C’est pas les consommateurs qui vont éponger les passifs des délinquants ? Soit vous êtes un gestionnaire ou bureaucrate à la solde ? Donc jusqu’à la fin de la transition y aura rien ? On subi et les délinquants..........enfin vous faites votre apparition négati.....

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:31, par wendbiiga
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    C’est écoeurant. Le Burkina n’a ni pétrole ni gaz naturel et malgré cela les prix à la pompe sont en deça des prix sur le marché international. Qui supporte les manques à gagner ? Même en Côte d’Ivoire, pays producteur de pétrole et de gaz et qui possède une grande raffinerie, les prix à la pompe sont nettement supérieurs à ceux d’ici. Comment comprendre cela ? Il y a des individus, malgré qu’ils soient allés à l’école ignorent que le Burkina Faso est un pays aux ressources très limitées. Par exemple la SONABEL doit des milliards à la SONABHY parce que, entre autres raisons, les universités publiques n’arrivent pas à payer leurs factures d’électricité. Oubien il faut privatiser les universités publiques aussi ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:35
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Pour un baril de pétrole de 115 à moins de 50 dollars vous êtes toujours au même prix à la pompe. vous croyez que vous êtes les seuls burkinabé à connaître les marchés financiers mondiaux, ne prenez pas les gens comme des idiots. 5 milliards de charges bancaires on n’est où là ? le jus s’achète cash (même l’État) à la pompe expliquez-nous alors d’où viennent ces charges là. vous êtes des dealers et des détourneurs de camions citernes et ça se sait. Que les autorités prennent leurs responsabilités pour démettre les incompétents qui cachent mal leur mal gouvernance avant que le vaillant peuple ne s’en mêle. Que fait l’ASCE pour nous éclairer sur la gestion de cette société ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:40, par Sid Pa Yii
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je pense qu’il faut faire une audit de cette société ainsi que de la SONABEL , ainsi on verra plus clair...du reste il y a un rapport sur une gestion peu orthodoxe de cette boîte du temps de Hubert Yaméogo donc le trou creusé ne date pas d’aujourd’hui ! Au fait dites nous clairement l’accord négocié par l’ancien président avec le Nigéria pour les 300 000 barils, c’est quoi exactement : prix préférentiels ? gratuité ? alimentation d’une caisse noire ? Il faut une totale transparence dans la communication sinon les masques vont tomber et en ce moment........Courrier confidentiel la balle est dans ton camp !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:44
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    On s’en fou d’une baisse de 15 F il faut que le litre coûte moins de 500 FCFA à la pompe. Plus rien ne doit être encore comme avant. Vive la Révolution !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:47
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je réagis à partir du titre pour dire qu’il aurait été plus important de nous dire réellement ce qui s’ est passé dans les caisses de SONABHY pour que l’on cherche à renflouer ses caisses. Quelles sont les garanties qu’elles se seront pas à nouveau dans la situation délicate de départ. Jusqu’à quand cela va durer et qu’elles en seront les indicateurs. Y aurait t il pas d’autres alternatives ? Pourquoi avoir attendu maintenant pour nous informer de notre participation ou contribution forcée à une "caisse de solidarité" quelconque ? Pourquoi ne pas prospecter plus tôt du côté de l’or ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 07:52, par La semaine prochaine
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Mr le DG de la SONABHY, ne vous foutez pas du peuple du Burkina Faso. Si vous n’avez pas le pouvoir de baisser les prix à la pompe, il faut le dire mais ne vous foutez pas de nous avec ce verbiage. Dans tous les cas si d’ici lundi 19 janvier, si rien n’est fait pour baisser le prix à la pompe, on verra comment vous allez rentrer dans votre bureau. J’espère que vous n’avez pas oublié que vous avez remplacé un DG il y a de cela 2 mois. Pour compter du 19 janvier le prix baisse de 30 à 40F sur l’essence et 20 à 30 sur le Gazoil.
    Est ce que c’est le problème des consommateurs s’il y a des trous, deficits à la SONABHY ? La C.I, le Bénin ont baissé le prix à la pompe. Rendez vous le 19 janvier.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:00, par Kassoum NEYA
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Quand il s’agit d’augmentation du prix du carburant au plan international, la répercussion est instantanée ; mais lorsqu’il y a baisse c’est tout autre chose. Quel paradoxe ? Il faut diligenter rapidement un audit et sanctionner s’il le faut. En plus l’État doit payer ses dettes vis-à-vis de ses institutions comme la SONABHY. Comment comprendre que nos voisins maliens traversent notre territoire pour aller se ravitailler en carburant dans les villes portuaires et revendre ce carburant à un prix plus bas que celui au Burkina ? SOYONS SÉRIEUX !
    Ne prenez pas les honnêtes citoyens burkinabè comme des dupes et sachez que plus rien ne sera comme avant. Si non, ..... A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:05
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    M. le nouveau DG
    A propos du GAZ qui est prisé et devenu rare, je pense qu’au delà de la problématique du remplissage vous devez inscrire dans votre lettre de mission la nécessité de régler définitivement la question DES REVENDEURS A TOUS LES COINS DE RUES DU GAZ A OUAGADOUGOU. N’est-ce pas selon vous une source de spéculation. Quand en période de pénurie la bouteille remplie se négocie à presque 30.000FCFA, qu’en dites-vous. En fait vous êtes informés, à moins que votre structure ne soit partie prenante du DEAL...
    Au delà du fait que tout le monde est devenu vendeur de gaz à Ouaga, il faut penser également à la question de la sécurité des personnes. Autant de bouteille remplies de gaz partout, le jour ou ça va exploser vous en serez tenus responsables, tout comme les autorités communale qui sans volonté regardent proliférer ce genre de commerce honteux.
    A la limite, comme disait un des internautes, si la SONABHY ne s’en sort pas, il serait bon ton de privatiser tout simplement, déjà que le gaz est revendu hors circuit.
    Avant la fin de votre mandat, rencontrez SVP les autorités communales pour ensemble envisager de solutionner la question des revendeurs non autorisés de gaz. Je rappelle que vous êtes tout aussi responsable. Si vous ne vous penchez pas sur cette question sérieuse, l’histoire le fera tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:07
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je pense que DG se moque de notre intelligence car avec les calculs on sait que le prix du baril a chuté de 40% et tu viens nous donner des faux chiffres mais Mr le DG tu penses qu’ on ne sait pas calculer ? Vraiment la transition est entrain d’échoué avec ses hommes qui ne sont pas à la place qu’il faut si vous mettez un incompétent vous allez avoir des résultats médiocres et on voit qui’ l n’ y a pas des hommes à la place qu’il faut. Le nouveau DG est incompétent je le dis et je le répète pour savoir ça il fallait suivre sa conférence de presse pour savoir qu’il est vraiment nul et il ne maîtrise pas bien le domaine de carburant. Vraiment la transition n’ a faire vite laisser la place pour qu’on puisse bien gérer le pays et j’ ai compris que la transition est là pour se remplir les poches.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:13
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Contre la férule humiliante... Contre la SONABHY vampire...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:21
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je pense que DG se moque de notre intelligence car avec les calculs on sait que le prix du baril a chuté de 40% et tu viens nous donner des faux chiffres mais Mr le DG tu penses qu’ on ne sait pas calculer ? Vraiment la transition est entrain d’échoué avec ses hommes qui ne sont pas à la place qu’il faut si vous mettez un incompétent vous allez avoir des résultats médiocres et on voit qui’ l n’ y a pas des hommes à la place qu’il faut. Le nouveau DG est incompétent je le dis et je le répète pour savoir ça il fallait suivre sa conférence de presse pour savoir qu’il est vraiment nul et il ne maîtrise pas bien le domaine de carburant. Vraiment la transition n’ a faire vite laisser la place pour qu’on puisse bien gérer le pays et j’ ai compris que la transition est là pour se remplir les poches.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:21, par ComocBissongo
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Foutaises !!!!! C’est qui le responsable de ce déficit ? En tout cas c’est pas nous le peuple, pourquoi c’est nous qui devons payer ? Répondez Monsieur le DG.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:22, par ATTAKI
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je pense que DG se moque de notre intelligence car avec les calculs on sait que le prix du baril a chuté de 40% et tu viens nous donner des faux chiffres mais Mr le DG tu penses qu’ on ne sait pas calculer ? Vraiment la transition est entrain d’échoué avec ses hommes qui ne sont pas à la place qu’il faut si vous mettez un incompétent vous allez avoir des résultats médiocres et on voit qui’ l n’ y a pas des hommes à la place qu’il faut. Le nouveau DG est incompétent je le dis et je le répète pour savoir ça il fallait suivre sa conférence de presse pour savoir qu’il est vraiment nul et il ne maîtrise pas bien le domaine de carburant. Vraiment la transition n’ a faire vite laisser la place pour qu’on puisse bien gérer le pays et j’ ai compris que la transition est là pour se remplir les poches.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:26, par Hommenoir
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Ecoutez ! il faudrait qu’on se respecte dans ce pays là. Depuis quand c’est le consommateur qui doit supporter la mauvaise gestion d’une boîte ? Excusez moi, mais si le prix du pétrole était toujours le même sur le marché mondial est ce à dire que vous n’alliez jamais faire face à vos engagements ?
    Je crois que c’est le lieu ici pour les toutes organisations de la société civile dignes de ce nom de s’insurger contre ces propos irrespectueux des responsables de la SONABHY. Le Gouvernement doit prendre ses responsabilités. Si rien n’est fait pas ce gouvernement de transition pour alléger les souffrances des populations qui croupissent sous le poids de la pauvreté, le peuple va prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:28, par Dimathème
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Je ne sais pas si je dois vomir où si ce monsieur n’insulte pas mon intelligence. Je sais tenir une calculatrice. Depuis avril 2012, ici à Ouaga nous payons 732f le litre d’essence. Comparaison n’est pas raison. Au Togo l’essence et le gasoil en 2014 coutaient respectivement 655 F CFA et 679 F CFA le litre. Au Niger on a jusqu’à ce jour 540 F pour l’essence et 538 F pour le gasoil. En Côte d’Ivoire, l’essence est passé de 735 F à 690 F tandis que le gasoil est passé de 615 à 590F le litre.
    Selon Global Petrol Price (fr.globalpetrolprices.com/gasoline_prices/) le prix moyen de l’essence, le 12 janvier 2015 était de 1,1 $ US. Si le monopole crée problème, privatisez la sonabhy et on aura la paix.
    Un ministre de l’ex régime disait sans honte à la télévision que le Burkina achetait du carburant de qualité raison pour laquelle le prix à la pompe était l’un des plus élevé dans la sous région, messieurs, si le Niger, le Togo, la RCI achètent du carburant de qualité moindre et que cela m’empêche pas leurs engins de bouger, achetez là-bas aussi.
    Je suis surpris qu’on tienne encore ces discours sans honte et sans gène devant des journalistes qui au lieu de fouiller sur le net et voir le prix pratiqué chez nos voisins vont s’assoir et gôber tout ce qui sera dit dans la conférence de presse. Où est l’esprit critique du journaliste s’il ne s’agit que d’aller écouter et revenir verser sans aucune analyse ?

    Ce monsieur parle de ce qu’il ne sait pas. Ses techniciens ont pondu des chiffres et des justificatifs mais il faut creuser pour voir. L’Etat vous doit, donc le peuple vous doit de l’argent ah bon ?! Si c’est un service dites le clairement au lieu de donner les mêmes justificatifs chaque année.Le prix du super sans plomb est de 732 F/l depuis Avril 2012 monsieur le directeur général.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:30, par hervos one
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Est ce que vous savez que si dans deux semaines les produit pétroliers ne baisse pas de pour cent vous allez tous foutre le camp et en vitesse ? qu’est ce que cela veut dire ça ! le burkinabé n’est pas si analphabète au point de ne pas comprendre que la sonabhy est entrain de voler le peuple ! dépuis au moins six mois le prix du baril ne vaut pas 100 dollars US ;or si le baril monte de 1 CEDI Ghanéen vous augmenter autaumatiquement de cent franc cfa. si vous voulez que ce soit la rue qui fixe les nouveau prix , la rue le fera et pas de 15 francs mais de 400 francs cfa si nous devons tenir compte de l’evolution de la baisse sur le marché international. "n’tapèlé"

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:35, par Fatao
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Vous aviez fait de ce que vous vouliez de l’argent de la SONABHY. Et c’est le peuple qui doit payer. 1000f d’augmentation dur la grosse bouteille. Non, il faut supprimer cette boite car elle contribue au malheur du peuple. A écouter le DG, et à voir lui même sa vie on ne croyrerais à une personne qui se trouve dans une société qui est loin de faire profiter les Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:35
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    C’est quand la prochaine marche les gars ? il faut que la SONABHY baisse le prix des hydrocarbures. L’insurrection des 30 et 31 octobre prend en compte l’amélioration des conditions de vies des Burkinabé. Le prix du baril baisse et vous n’êtes pas censés revoir le prix du carburant a la baisse ? Chers Burkinabé, si nous ne levons pas la voix, rien ne changera. Faisons-nous attendre pour qu’ils baisse le prix du carburant. Vous voyez chers compatriotes, le CNT et le gouvernement de transition se frottent les mains dans cette situation d’exception. Il nous appartient aussi de gagner quelque chose après cette insurrection, et cela passe par l’amélioration de nos conditions de vie dont la baisse du prix du carburant et la suppression de l’IUTS. Il faut que les choses changent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:37, par silence
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Encore du rififi, DG mesure t-il la portée de ses paroles. Par ricochet pas de baisse de prix des produits de première nécessité.
    Au début le REN-LAC a demandé le gel et le recouvrement des avoirs de ceux qui ont pillé le peuple et jusqu’à présent rien à l’horizon et vous voulez que ça soit le même peuple qui se sacrifie encore pour renflouer la caisse.
    J’invite la CCVC a lancé une marche sur la SONABHY là le DG va comprendre qu’il n’est pas labà en temps que gestionnaire des intérêts des actionnaires, mais du peuple.
    Il faut que le CNT se prononce comme il se tape la poitrine d’être les représentants du peuple, il doit pouvoir nous dire si ça tien la route.
    Au secours les diablotins de blaise veulent tuer le peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:40, par La Doctrine
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    J’attends routours que le DG nous situe au moins sur la durée de cette mesure. A partir de quand au moins on va pouvoir sentir la baisse du prix du baril à la pompe au Burkina Faso ? Dans un mois, deux mois, trois mois ou quand exactement ? On peut faire des sacrifices mais il faut que l’on sache jusqu’à quand va notre sacrifice. Sinon, c’est clair que l’on ne peut pas faire indéfiniment des sacrifices.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:45, par Mensonges
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Bobard, il y’a plus de 6mois que les prix ont commencé à baisser pour attendre, le pôle de 130dollar à moins de 45dollar (soit un baisse de plus de 65%). Or c’est quand le Baril a atteint les 130 dollar, que nous avons eu une augmentation pour nous figer à 732 f CFA jusqu’à présent. Or si on devait suivre la baisse, le litre devait passe de 732f à moins de 500f. Donc si l’ancien régime a disparu avec les fonds de la SONABHY, c’est mieux pour vous de le signifier clairement au lieu de raconter vos histoires.
    Sinon, comment les autres pays ont fait pour baisser leurs prix. Vos explications ne tiennent pas !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:47, par sanou john deere
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Les gars. Trêve de commentaires. Tout le monde RDV le samedi à 9h devant la Sonabhy pr exiger immédiatement le prix de l,essence à 500f non négociable

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:51
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Ils ne valent pas mieux que leurs prédécesseurs. toujours prêt à vendre le peuple pour se remplir les poches. on doit plus continuer à sacrifier le peuple pour des intérêts égoïste. le carburant a toujours couté plus chers au Burkina comparé aux autres pays de la sous région. la justification de Mr le DG ne tien pas. si des individus ont vidé la caisse, de grâce ne demander pas au peuple de se sacrifier. il faut donner un sens à la transition

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:52, par ASPIRINE
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Monsieur le DG donc l’état est devenu commerçant et de plus mauvais commerçant car il gère mal et quand le prix du carburant diminue il maintient son prix pour voler les populations. Donc chaque commerçant de ce pays peut jouer aux pratiques de la sonabhy pour renflouer sa caisse !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:53, par jonassan
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    NULL. Quelle est cette entreprise qui ne recule devant rien pour imposer ses dictats monopolistiques ? Il faut etre idiot et mécréant ppour s’exprimer ainsi.
    LE MAINTIEN DES PRIX POUR RENFLOUER SES CAISSES. UN IMPOT SPECIAL SUR LES REVENUS DES BURKINABE SERAIT PLUS LEGAL QUE CE QUE VOUS OSEZ RACONTER. A LA SONABHY LE PRIX NE DOIT PLUS SE RAPPORTER A QUELQUE CHOSE. Vos dires me font plus mal qu’un maintien manu militari des prix. Si chaque entité public ou privé arborait ce comportement, fini l’économie au Burkina.
    SI A UN COUT DE DISTRIBUTION SUPERIEUR AU COUT DE PRODUCTION IL FAUT AJOUTER DE QUOI REMPLIR LES CAISSE IL VAUT MIEUX FERMER BOUTIQUE. Il faut éviter de confondre comptabilité d’exploitation avec économie. Le prix du pétrole est baissé de moitié (de plus de 100 dollars le baril à moins de 50 dollar). Si la SONABHY est incapable de suivre le rythme il faut fermer la SONABHY. Il faut démocratiser la filière de la distribution pour que les gestionnaires incompétents soient envoyés à la touche. L’Etat ne perd rien. Ces déclarations prouvent aux yeux de tous que le problème de la Sonabhy est bel et bien un problème de gestion. Des gens qui s’amusent sur l’artifice du prix de vente pour combler des goulots budgétivores voire d’entonnoirs de détournement dans l’entreprise.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:55, par serein
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    D’une manière générale, notre éducation s’est beaucoup dégradée. Nous ne nous respectons plus les uns les autres. Voilà quelqu’un qui explique une situation et propose une solution pour l’intérêt général, tout ce que les gens trouvent à faire c’est de l’insulter, de le ménacer ou de menacer l’entreprise. L’irréparable pour la SONABHY, ce serait l’irréparable pour tous les burkinabè. Ayons un peu de tolérance et soyons vigilant sinon les quelques radicaux qui ont le vent en poupe actuellement vont détruire le pays. Ce serait vraiment dommage pour nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:56, par Raogo
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Et par rapport a la gestion même de la Sonabhy Monsieur Nacro ! Que dites vous sur le faite que certains membres de l’Ancien pouvoir déchu a travers la sonabhy (vache laitières) faisaient des prélèvements abusif a des fins privé et électorale ? n’est ce pas aussi ces façon de faire qui font que maintenant c’est a nous consommateurs de payer ? alors que ces messieurs sont des Multi milliardaires !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:58, par Raogo
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Et par rapport a la gestion même de la Sonabhy Monsieur Nacro ! Que dites vous sur le faite que certains membres de l’Ancien pouvoir déchu a travers la sonabhy (vache laitières) faisaient des prélèvements abusif a des fins privé et électorale ? n’est ce pas aussi ces façon de faire qui font que maintenant c’est a nous consommateurs de payer ? alors que ces messieurs sont des Multi milliardaires !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:00
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Monsieur le directeur général, vous devez pas tenir un tel propos :( L’épineuse question des hydrocarbures révèle que l’Etat, bien qu’il paie ses dettes, doit de l’argent à la Sonabhy qui se trouve dans un dilemme : Faut-t-il « faire baisser les prix à la pompe d’environ 15 F CFA pour décembre et vivre dans le souci constant d’être en rupture ou garder intact le niveau des prix pour permettre à la Sonabhy d’améliorer un tant soit peu sa trésorerie et continuer d’assurer sa mission ? ») Les maliens vont cherchés le carburant au Nigéria, Benin, Togo ... ils traversent notre pays et pourtant le carburant coûte moins chère au mali.

    La société choisit pour la 2e option en souhaitant que « les prix restent stables pendant un bout de temps » ce qui lui permettrait d’ « améliorer sa trésorerie » qui est négative de plus de 100 milliards de francs CFA. Si la société a une trésorerie négative qui sont les responsables ? la population ? les responsables de la société ? votre travail est d’élucider cela ;

    A Ouagadougou par exemple, le prix du super appliqué à la pompe était de 732 FCFA toute l’année alors que le prix réel sur le marché était de 694,11 FCFA en janvier et de 717,44 FCFA en décembre 2014. Le gasoil à la pompe, lui était à 656 FCFA, tandis que les prix réels étaient de 693,47 FCFA en janvier et de 657,56 FCFA en décembre.
    Le consommateur a donc toujours à la pompe les produits à un prix inférieur à celui qu’il aurait payé si l’on devait appliquer le prix réel. La Sonabhy supporte donc le manque à gagner alors qu’elle doit honorer les factures des fournisseurs qui s’élèvent à des dizaines de milliards et des frais bancaires de plus de 5 milliards de FCFA. Monsieur NACRO, vous qui étiez nos enseignants vous nous enseignez que un projet non rentable doit être abandonné. Si vous trouvez que le peuple doit toujours payer le lourd tribut je pense qu’il a raté son insurrection.
    Notre pays est producteur de ciment pourtant le prix du ciment est toujours élevé. Or le ciment a l’ usine du Togo le ciment coûte 2000 FCFA. je pense que les anciens dirigeants voulaient spolier le peuple et nous demandons que vous prouvez que nous avons eu raison en plaçant notre confiance en vous ;
    Si non on donnera raison à ceux qui disaient que ceux qui viendront après( le régime COMPAORE) seront pire que ceux que nous avons chassé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:01, par Paisible
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Vraiment je commence à regretter d’être né au Burkina Faso mais à cœur vaillant on gagnera la bataille. Je pense que je m’achèterai un vélo et je continuerai à préparer avec le bois. Heureusement aussi avec l’avènement des lampes tempêtes chinoises buvez et purgez vous avec votre pétrole. Dites nous qu’est ce qui s’est passé pour que vos caisses soient vides ? Vous êtes tous maudits et Dieu vous le payera ici bas et à l’au delà vos actes ignobles. Ne jouez pas aux ignorants avec les gens et ne nous prenez pour bêtes à trainer partout où vous voulez. Je suis tout à fait d’accord avec Pr Laurent BADO quand il dit que la porte de l’enfer s’ouvrira au Burkina si on y prend garde. Parce que dans ce Burkina une minorité de gens profitent de la misère des autres (la masse laborieuse) pour se partager des milliards. Attention la lutte des classes a commencer avec le régime déchu et vous les rescapés du système pense toujours continuer dans cette exploitation humaine par vos décisions provocantes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:06, par general
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    merci de vous défendre avec des argument peut convaincant.je vais vous dire que ce sont ces genre de propos qui crée l’incivisme a court ou a long terme.s’il vous plait soyer honnête avec vous et la communauté vous serez reconnaissant.l’idéale aurai voulu que le prix de l’essence dans les pompes montent ou diminuent en fonction du prix a l’usine.si tel n’est pas le cas,il faut s’attendre à la révolte de la population le jour que vous allez vouloir augmenter le prix du carburant parce que le prix du baril a augmenté.s’il vous plait cher autorités cherchés a trouver une solution sinon sa peut être mauvais.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:16, par Le sage
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    M. Le DG,
    Très prochainement, les femmes vont sortir avec les spatules et les louches contre vous et surtout avec le soutien du balai.
    Si le gaz ne manque pas chez vous, ce n’est pas le cas pour nous. depuis début décembre je n’ai plus de gaz. De plus, une dame que je connais tourne avec des bouteilles vides dans son véhicule depuis le début de cette année.
    N’encouragez pas la corruption svp (donner 1000 frs pour être servi en premier en cas d’approvisionnement)

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:17, par L’impartial
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Mr le DG, votre sortie est nulle, vous n’avez convaincu personne. Vous demandez un délai pour renflouer vos caisse, ce temps cours jusqu’à quand ? combien de bénéfice faites vous par mois et combien de temps vous faut-il. Si des gens se sont sacrifiés pour braver et mettre en déroute la garde prétorienne de COMPAORE,c’est pour mettre fin à jamais au système de pillage et d’exploitation honteuse des masses laborieuses qu’est le peuple ; et vous, il me semble que vous inscrivez votre gestion dans la méthode COMPAORE. alors si vous ne pouvez pas gérer la sonabhy dans l’esprit d u changement et la transparence vous pourrez faire la place à quelqu’un d’autre car sortir et étaler au peuple cette platitude c’est du parjure(faire un faux serment).
    Nous sommes prêt à accepter des sacrifices si des justifications chiffrées et convaincantes nous sont fournies, mais offrir un chèque en blanc à un DG est d’une époque révolue.
    Mr NACRO, préparez une autre sortie pour mieux expliquer la situation de la sonabhy ou alors procédez immédiatement à une baisse sensible des prix des hydrocarbures.
    Vous devriez faire au plus vite un audit de la sonabhy pour ne pas paraître plus tard complice d’une gabegie de plusieurs décennies. Le peuple veut savoir réellement pourquoi il paie plus cher le carburant à la pompe que les maliens alors que les citernes maliennes traversent le Burkina pour aller se ravitailler dans les pays côtiers. Mêmes, le colporteur du 19ème siècle ou encore mieux le caravanier de l’empire du Ghana ayant précédé celle du Mali pourrait expliquer au mieux ce "B.A.BA" du commerce mondial.
    Nous ne sommes pas des nez percés, encore moins nous n’avons pas des chaînes aux pieds pour nous rendre corvéables à merci. Si pour que tes agents se paie des primes faramineuses de rendement nous disons non et milles fois non. Sous la RDP(Révolution démocratique et populaire, nous avons abandonné des journées les classes pour confectionner des briques, ramasser sur la tête des pierres sauvages et parcourir des kilomètres en chantant parce que le sacrifice que nous faisions était pour l’intérêt du plus grand nombre de citoyens. Aujourd’hui ce même peuple avec sa jeunesse plus combattante et déterminée est capable de plus de sacrifices à la condition qu’il comprenne le sens de son effort.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:26, par Fatao
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    J’aime bien ce que vous dites M. Raogo

    Et par rapport a la gestion même de la Sonabhy Monsieur Nacro ! Que dites vous sur le faite que certains membres de l’Ancien pouvoir déchu a travers la sonabhy (vache laitières) faisaient des prélèvements abusif a des fins privé et électorale ? n’est ce pas aussi ces façon de faire qui font que maintenant c’est a nous consommateurs de payer ? alors que ces messieurs sont des Multi milliardaires ! C’est le vrais problème de la situation actuelle de la SONABHY

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:27, par Michael
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    A quand le véritable changement ? -100 milliard ? ou sont passé ces milliard ? vous avez augmentez le prix du carburant proportionnellement à chaque augmentation du prix du baril donc veuillez réajuster pour les baisses ! Mais c’est compréhensible ! Quand les sociétés sont gérées par des incompétents qui ont pour seul mérite d’être le frère, le cousin , l’amant ou la maitresse de X ! Si vous êtes autant incapable alors libéralise le marché et faites faillite !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:32, par Le jah
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Je crois que ce DG doit savoir qu’il y a beaucoup de Burkinabé qui ont fait des études supérieures et même dans le domaine de la finance. Nous avons tous la faculté d’analyser des propos. Même si tu n’est pas spécialisé Mr le DG dans le domaine, l’opportunité d’avoir des conseillers est toujours permise. Depuis quand ou c’est dans quel pays une entreprise a but lucratif fonctionne a perte hors mis celles a but sociales ? Je crois que Mr le DG il faut toujours avoir le bon sens de respecté l’intelligence de ton prochain et surtout le peuple Burkinabé. Comme le disait un internaute il faut situer les responsabilités, là le peuple s’aura réclamé les dents du panthère a celui qui a consommé la tête

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:35, par le fonctionnaire
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    bon vous voyez ! c’est pas du tout sérieux ça , en quoi le consommateur est responsable de la mauvaise situation financière de la SONABHY ? est ce que nous prenons notre essence à crédit dans les stations service ? est ce que nous ne payons périodiquement nos factures d’électricité à la Sonabel ? et alors en quoi les dettes de la Sonabel envers la Sonabhy doivent être supporté par le consommateur ?
    alors peuple burkinabé c’est pas la Sonabhy qu’il faut incriminé mais le gouvernement de transition qui ne semble pas favorable à une baisse c’est pour cela on nous invente des argument à dormir debout, donc vous avez jusqu’au 19 janvier pour baisser les prix d’ au moins 100 f sinons la rucratie vas se remettre en branle . a bon entendeur ? bonjour
    tchouuuuuuur n’importe quo i !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:35
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    je rejoins le raisonnement de Mr serein "Voilà quelqu’un qui explique une situation et propose une solution pour l’intérêt général, tout ce que les gens trouvent à faire c’est de l’insulter, de le menacer ou de menacer l’entreprise. L’irréparable pour la SONABHY, ce serait l’irréparable pour tous les burkinabè". si la sonabhy est en cessation de paiement, il n’aura plus de carburant ce qui nous arrange pas. inciter plutôt l’Etat et la sonabel a payé ses dettes pour permettre à la sonabhy de rentrer dans ses fonds

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:37
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    C’est dommage ces de voir un tel raisonnement de la part du DG. Le peuple n’est pas responsable de votre situation. Si dans les jours qui suivent on ne voit pas une diminution du prix dans les pompes, vous serez responsable des actes du peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:42, par Sidzabda
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    Monsieur le DG, si c’est de l’aumone vous demander, adressez votre requête ou vos souhaits à la Grande mosquée ou à l’église. selon le texte qui régis ce comité, il doit revoir les prix si le cours mondial baisse, un point un trait. si la SONABEL est redevable à l’Etat, c’es tle consommateur qui paiecher et double car il paie cher l’électricité et il paie cher aussi, le carburant. alors, de grace ; vos plaintes sont sans fondement ; on revoit les prix à la baisse, un point c’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:50, par rachidathe
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    soyons serieux quand vous parler de dette ,les pauvres citoyens ne payent pas le carburant et meme le gaz a credit, expliquer nous cette histoire de dette qui fais qu’on ne peux pas diminuer le carburant pourtant le cout a chuté au plan internationnal ?
    si cela avait augmenté les minuites a suivre vous augmentez sans tenir compte que vous aviez un stock qui pouvait satisfaire la clientele avant les nouvelles mesures.Prenez nous au serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:55, par OUEDER
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Ce qui fait mal au Burkina c’est qu’il y’a des gens qui ce crois intelligents et prennent les autres comme des idiots. Avec la chute vertigineux du prix du pétrole, vous voulez nous faire croire que l’on peut diminuer de 15 f seulement le prix de l’essence ? Vous nous prenez pour bête ? On est tous aller à l’école ! Il suffit d’une simple règle de trois pour savoir que l’on peut diminuer d’1/3 le prix a la pompe. En plus est ce la faute du peuple si la SONABHY a des dettes ? On exige une baisse considérable du prix sinon ce que le gouvernement de Blaise a vecu ne sera rien comparer a ce que ce gouvernement va vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:59, par ATTAKI
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Bonjour Monsieur le N° 2 Wendbiiga je ne sais pas si vous suivez l’actualité. Sinon la Côte D’ivoire a baissé 2 (deux) fois de plus le prix du carburant l’ essence ne vaut 700F et le gazoil moins de 600F et vous pouvez vérifier sur le site abidjan.net ; le prix actuel du carburant en RCI. Je t’informe que le carburant Ivoirien était plus cher avant 2014 mais actuellement on vent le carburant plus cher que la RCI. Vous pouvez appeler quelqu’un à Abidjan ou en RCI pour vérifier ok passe une bonne journée.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:06, par yisso
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    quand même vous aussi, actuellement le prix du baril coûte moins de 46$.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:28
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Qui a déjà consommé le carburant à crédit à la station ? Qui n’a pas payé son courant sans que son compteur soit déposé ? Pour une fois, DG SONABHY et Ministre de l’Energie, prenez-nous au sérieux ! Ceux qui ont creusé ce trou sont ceux qui doivent payer !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:30, par okana
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    s’il ya eu des problemes de gestion a la sonabhy que les responsables rendent compte. Le peuple burkinabe n’a pas a payer a leur place . Si les prix ne descendent pas d’ici la nous allons devoir nous mobiliser et descendre dans la rue pour exiger que justice soit faite . Nous n’accepter pas qu’on continue ce vol organise contre le peuple burkinabé .

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:37, par ahmed
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    sortons tous marcher

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:38, par Anta
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    M.Nacro, on voit bien que vous n’achetez ni gaz ni essence. Le point de vu du mangeur est diamétralement opposé à celui du mangé. Les travailleurs et la population vont sortir et on va voir si vous n’allez pas baisser le prix de l’essence. Allez coincer vos débiteurs pour récupérer votre argent, car nous n’allons pas payer à la place de la SONABEL qui nous vole déjà ou du Gouvernement qui donne des millions aux faux députés parvenus au CNT par la force des machettes et des gourdins.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:53, par Transition
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Vous volez l’argent et c’est nous ki devons cotiser pour rembourser ; mais k’est ce ke les syndicats attendent pou reagir ? Grève illimitée comme en Guinée si le prix du carburant et gaz ne baisse pas de 25 pr cent ; Tchrrr..................

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:54, par Transition
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Vous volez l’argent et c’est nous ki devons cotiser pour rembourser ; mais k’est ce ke les syndicats attendent pou reagir ? Grève illimitée comme en Guinée si le prix du carburant et gaz ne baisse pas de 25 pr cent ; Tchrrr..................

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:01, par LeVeilleur
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    « Il est bon que le citoyen soit exigeant, mais il est mieux qu’il puisse avoir l’information vraie »... Tels sont les propos du directeur de la SONABHY. Cependant, est ce que toute la vérité a été donner aux citoyens ? s’il est vrai que la SONABHY connait une trésorerie négative est ce que c’est aux citoyens de supporter cet état des faits ? Dans un contexte de libéralisme du secteur, est-ce la solution que la SONABHY aurait proposée aux consommateurs ? est ce que cette trésorerie négative est la résultante du fonctionnement normal de la SONABHY ou il y a eu des opérations non éligibles qui ont été opérées ? cette dernière question taraude l’esprit si on considère la phrase du directeur de la SONABHY qui dit je cite "la Sonabhy est une société rentable" Peut on parler de retard e paiement ou de clientèle défaillante quand on sait que les hydrocarbures sont des denrées dont toutes les secteurs socio éconimiques utilisent ? Si cette situation est imputable aux impayés de l’Etat n’est pas plus indiqué de chercher la solution de ce coté quand on sait que le citoyen paie ses impôts normalement ? faire supporter des charges supplémentaires au citoyen c’est indubitablement faire usage du dictat de monopole. Aussi, que tout le monde s’assume et qu’on trouve une solution réelle, transparente et juste sans usage des techniques fallacieuses car, en raison de la délicatesse du sujet, des revendications ne faibliront pas...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:01, par ousmane
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Du respect au peuple monsieur NACRO.Comment une société peut être rentable et en même temps déficitaire.Le temps du mensonge au peuple est terminé.Moi,j’attends seulement le mot d’ordre de grève de l’Union D’Action Syndicale pour aller au front et je sais que c’est ce que beaucoup attende.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:15, par ahmed
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Bonjour
    c’est dommage. Tout ça pour ça ? Mr le DG aurait dû se taire au lieu s’insulter l’intelligence des Burkinabè. Qu’il donne des détails sur la structure des prix et il comprendra.
    Proposition : faite un audit de la getion de la SONABHY depuis 10ans. je suis persuadé que vous allez recouvrer les 100milliards de déficit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:18, par BILI-BILI
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Parent NACRO , un conseil ; un peu de modestie quand vous parlez. A ce rythme , tu risque de te noyer. On peut se faire comprendre le plus simplement possible, tu n’as pas besoin de parler fort,ni gesticuler comme si c’était la bagarre. Les consommateurs sont dans leurs plein droits de demander la baisse du prix du carburant du moment ôu le prix du baril a chuté. Maintenant c’est à vous de leur faire comprendre que la santé financière de la SONABHY n’est pas au beau fixe ; mais avec "manière" ; mais vous parlez on dirait un employeur qui s’adresse à son personnel qui demande augmentation de salaire ! Franchement, vous avez fait une mauvaise sortie, et prochainement il faudrait revoir votre manière de vous adresser aux populations, et ce, dans votre propre intérêt !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:23, par YIRMOAGA
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Le DG n’a pas à fixer le prix du carburant. Le Ministre du commerce est où ? Lui il a la gestion, que les quantités ne manquent pas. La fixation ou baisse du prix revient au Ministre du commerce. Quand les gens vont sortir, il va partir et le Ministre serait là et va proposer un autre au poste de DG. Pas clair ? Donc attention et si vous pouvez pas gérer cette situation, ne vous salissez pas avec les produits pétroliers. Ailleurs ça peut être moins salissant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:31, par Le citoyen
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Combien touche un directeur de SONABHY par mois ? Quels sont les différents avantages associés à son poste ?
    Nous avons compris pourquoi les députés étaient insouciants. Que les gens prennent alors des décisions responsables et non égoïstes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:39, par sergy
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Chers internautes,vous vous trompés d’adversaire.Le coupable ici c’est le gouvernement et le PM en tête.Le ministre du commerce a déclaré que le prix du carburant est fixé par une commission interministériel placé directement sous l’autorité du PM. Seule cette commission décide du prix du carburant.Quant au DG de la SONABHY,comme tout parvenu,il cherche à protéger son mentor de Zida.Mr le DG ce fardeau est pourtant très lourd pour ton petit dos.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:44, par maxwell2
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    si le rix du litre à la pompe ne baisse pas c’est que zida et son kafando assurent la continuité du regime de blaise compaoré. le dg de la sonabhy a eu du mal à se justifier. aucune raison ne peut justifier le maintien des prix. c’est une harnaque. ligue des consommateurs, ou es tu ?
    on souffre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 12:51, par Lamda
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Si vous n’avez pas peur de Dieu, ayez pitié de la souffrance du citoyen Burkinabè.
    Dieu vous voit et vous jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:00, par le mouhounois
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    je soutiens mes prédécesseurs quand à la mauvaise volonté du DG de la SONABHY sur la baisse du prix du carburant. Lui, peut dire ce qu’il veut dans la mesure où le carburant de ses véhicules est supporté par l’État donc n’influe pas sur ses revenus. 100 milliards de déficit et vous parlez d’une société qui a de résultats. excusez_moi, Mr le DG, si j’en crois aux quelques notions de comptabilité de gestion dont je dispose, une entreprise est dite rentable si elle engrange des profits positifs hors tel n’est pas votre cas. arretez de divertir le peuple, si c’était pour augmenter, la SONABHY allait ruer comme un cheval fou pour l’appliquer.Lorsqu’on parle de réduction, elle n’est plus responsable dans la détermination des prix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:18, par Douramane SIDIBE
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    On est fatigué des blas-blas-blas comme raisons avancées sur le prix des hydrocarbures au Burkina ; les consommateurs qui ont toujours acheté leurs produits à la pompe sont-ils responsables du déficit de la SONABHY ? soyez un peu sérieux !!!!!!!
    La SONABHY a -t-elle attendu une seule fois pour augmenter les prix lorsque les marchés du brut s’enflamment ?
    C’est vraiment révoltant !
    De toute façon, c’est la lutte des classes ; ; ; ; nan laara an saara !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:20, par Douramane SIDIBE
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    On est fatigué des blas-blas-blas comme raisons avancées sur le prix des hydrocarbures au Burkina ; les consommateurs qui ont toujours acheté leurs produits à la pompe sont-ils responsables du déficit de la SONABHY ? soyez un peu sérieux !!!!!!!
    La SONABHY a -t-elle attendu une seule fois pour augmenter les prix lorsque les marchés du brut s’enflamment ?
    C’est vraiment révoltant !
    De toute façon, c’est la lutte des classes ; ; ; ; nan laara an saara !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:33
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Les gars. Trêve de commentaires. Tout le monde RDV le samedi à 9h devant la Sonabhy pr exiger immédiatement le prix de l,essence à 400f non négociable

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:44
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Dites moi pourquoi la SONABHY est la structure la plus prisée du Burkina Faso malgré que nous ne sommes pas un pays petrolier ?
    Dites moi pourquoi la SONABHY est la premiere mine d’or des structures d’Etat au burkina ?
    Dites moi pourquoi il faut être parrainé pour travailler à la SONABHY ?
    Dites moi pourquoi les responsables de la SONABHY n’ont pas de soucis de carburant ?
    Dites moi si le souci de nos gouvernants dans un pays démocratique révolutionnaire comme le notre devrait être la recherche du bien-être de la population ou celui d’une classe ?
    Dites moi si nous pouvons être capable de chasser le Baobab Blaise Compaoré et se laisser phagocyter par les pratiques de son régime ?
    Dites nous si nous sommes encore dans les années 90 ?
    A nous de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 13:47, par BURKINA FASO
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Les députés du CNT ont renoncé à une partie de les salaires. Pourquoi ne pas réaffecter la différence à la SONABHY ? Cela pourra s’en doute résorber certains problèmes et comme ça, les braves députés auront contribué aux bien être de leurs concitoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 14:00
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Comment le Président Kafando a pu permettre que le DG nous serve un tel plat ?
    nos dirigent, ils ne peuvent pas nous comprendre ne payant pas de carburent, donc sortons et marchons sur la sonabhy et la sonabel !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 14:08, par ATTA
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    DG arrêter de nous pomper l air.Nous en avons marre de vos discourt,nous savons comment fonctionnent les sociétés tel que la SONABEL,et la SONABHY,c est a hauteur de milliard de bénéfice par moi.Donnez nous la date du marche, pour que nous sortions demander des comptes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 14:33, par le mouhounois
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien à l’état des prix

    je soutiens mes prédécesseurs quand à la mauvaise volonté du DG de la SONABHY sur la baisse du prix du carburant. Lui, peut dire ce qu’il veut dans la mesure où le carburant de ses véhicules est supporté par l’État donc n’influe pas sur ses revenus. 100 milliards de déficit et vous parlez d’une société qui a de résultats. excusez_moi, Mr le DG, si j’en crois aux quelques notions de comptabilité de gestion dont je dispose, une entreprise est dite rentable si elle engrange des profits positifs hors tel n’est pas votre cas. arretez de divertir le peuple, si c’était pour augmenter, la SONABHY allait ruer comme un cheval fou pour l’appliquer.Lorsqu’on parle de réduction, elle n’est plus responsable dans la détermination des prix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:29
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    On attend tous que l’autorité du contrôle d’état fasse un tour à la SONABHY pour voir ce qui ne va pas et nous clarifier honnêtement. Sinon cette sortie du DG n’a pas sa raison d’être. La SONABHY avec la complicité de Arthur KAFANDO (ex ministre du commerce) a augmenté le prix du gaz en 2013. La bouteille de 12 KG a passé de 4000 frs à 5000 frs et la bouteille de 6 KG de 1560 frs à 2000, soit une augmentation de 25% environ. Nous avons difficilement avalé cette nivaquine. Et quand vient le tour de la SONABHY de s’aligner avec la baisse du baril, elle refuse. Vous voulez remplir les poches de ZIDA ou quoi ? Puisque lui même ne dit rien............ c’est qu’il consent à maintenir les prix en l’état. Si rien n’est fait, on marchera sur la SONHABY Pian................ A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:34, par Nongba
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    ça commence à venir un peu peu !
    Sur ce sujet qu’est ce qui a changé par rapport au discours du régime précèdent.

    ç’aurait été même sous l’ancien régime, ils auraient, il ne se reste que par démagogie, diminué le prix du carburant de 20 ou 30 f.

    S’opposer s’est une chose, diriger c’est autre chose.
    Diminuez le prix du carburant Messieurs. Au moins vous auriez fait quelque chose de si simple que le peuple réclame mais que blaise ; son CDP et son pourri d’ex-directeur de la SONABHY n’ont pas fait.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:45, par toupur
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Dg, vous avez fait mauvaise sortie. Erreur de votre part en faisant croire au peuple Qu il doit se saigner encore pour renflouer une caisse violee et volee par par des filous de la republique. Attention on ne vous croit pas mais on vous suit de pres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:46, par soul
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Si je comprends bien vous demandez au peuple de se sacrifier. J’ai un conseil à l’endroit du personnel de la SONABHY, s’ils ne prennent pas leur destin en main on finira par privatiser la société. Merci camarade !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:56, par toupur
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    ErreuR, on ne vous croit pas mais on vous suit de tres pres. Attention

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 17:33, par v7
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Et voilà un pays qui est entrain de sombrer si rien n’est fait, d’un côté c’est le train de vie de l’ ETAT qui est incontrôlable ( institutions inopportunes et budgétivores) et de l’autre côté un manque de vision futuriste.
    - Le dédoublement des institutions : préfecture et mairie qui affiche leur dualité chaque jour que DIEU fait dans nos communes rurales. Gouvernorat et conseil régional qui à notre sens coûte plus que ce qu’ils apporte en un mot le fonctionnement est à perte.Une fois de plus avec l’aide de DIEU l’installation du SÉNAT a avorté. La nouvelle trouvaille qui risque de nous mené à la perte est le CNT si l’on ne prend pas des dispositions pour une orientation efficace dans le cadre de la transition qui n’a que onze mois au maximum. On aurait du mettre en place une structure d’hommes et femmes en nombre réduit et moins budgétivore.
    Avec nos maigres ressources,il va falloir les gérer avec avec beaucoup de prudence afin d’honorer ses engagements vis à vis de la SONABHY , SONABEL......Afin d’ épargner au peuple burkinabê de boucher les trous dont il n’est pas responsable.Il y a trop à faire pour cette transition dans ce laps de temps (les lois non taillée sur mesure,jeter les bases d’une société dans la quelle tout le peuple se retrouvera.DONC REVOIR A LA BAISSE LE PRIX DU CARBURANT DE MANIÈRE CONSÉQUENTE DANS L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE LA NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 17:53
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Tout cela, c’est du pipeau ! Aujourd’hui, vous parlez de déficit en centaine de milliards alors qu’on en parlait précédemment qu’en dizaine de milliards il y a un ou deux ans ? il faut que les journalistes retrouvent des articles précédent sur le sujet pour nous éclairer. Le déficit n’a pu se creuser aussi vite alors que vos marges se sont largement améliorés ces 6 derniers mois avec la baisse des cours mondiaux. Ma conclusion est toute simple : la Sonabhy et la Sonabel doivent être audités rapidement car je suis convaincu que des milliards voire dizaine de milliards ont été pillés par le régime Compaoré. Idem dans d’autres sociétés d’état. Il faudra construire rapidement une nouvelle Maco pour mettre tous nos grands voleurs aux cols blancs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 17:56, par Le sage
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    DG,
    Si c’est vrai que « la Sonabhy est une société d’Etat et elle appartient à tous les Burkinabè » alors diminuez le prix, parce que c’est ce que le peuple veut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 18:30, par soul
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Si je comprends bien vous demandez au peuple de se sacrifier. J’ai un conseil à l’endroit du personnel de la SONABHY, s’ils ne prennent pas leur destin en main on finira par privatiser la société. Merci camarade !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 19:42, par sacsida
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    le DG ne sait pas comment il est arrivé à la SONABHY, c’est grace au 30 et 31 octobre, ZIDA a laissé filé l’argent de la SONABHY et celui de la SONABEL chez François dès les premiers heures de ses fonctions, avant de limogé les DG(grosse erreur), pour nous faire croire que plus rien ne sera comme avant. vider donc les comptes de ses DG, faite des rappels de fond de notre argent volé et parqué à l’extérieur par l’ancien régime pour combler ce vide, sinon vous serez tous comptable de ce qui adviendra, nous n’allons plus payer les impôts pour que des parvenus se bourrent les poches au détriment de la pauvre population. Le CNT, les membres du gouvernement doivent revoir leur rémunération à la baisse. ne vous habituez pas à un rythme de vie qui ne pourra pas continuer après la transition, puisque vous allez tous partir après novembre 2015. on nous chante tout le temps qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses et on s’octroie des montants faramineux.
    en réalité, l’ancien régime n’a même pas eu le temps de tout ramassé, puisque l’insurrection leur a tous surpris, ils n’ont pas vu venir le danger. arrêter de nous pomper l’air. ce qui s’est passé était la volonté du bon Dieu. apprenez à connaître Dieu et vous comprendrez qu’il est tjrs au courant de tout sur cette terre. que ceux qui veulent jouer avec le peuple sache qu’ils seront punis au delà de leur fait.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 19:47, par Idriss
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Merci à AMDI pour sa recherche et son écrit.
    Je suis incrédule et très déçu du discours du DG de la SONABHY. Il y a déjà six mois que la SONABHY profite de la baisse du prix du baril. La suggestion et la menace du DG ne sont que le reflet de son intention de continuer dans la mauvaise gestion. De plus cette une pure injure au peuple, alors que c’est le peuple qui t’a permis d’être DG. Tu défends les actionnaires de la SONABHY, mais ne soyez pas trop gourmands (c’est peu dire).

    Si je prends les données de AMDI, et considérant que la SONABHY maintienne la marge bénéficiaire (alors que ses charges en taxes sont réduites de moitié), le prix du litre devrait être à 570 fcfa (732 - (321 - 158)). Ceci signifie que au prix de 321 fcfa sur le marché et à 732 fcfa à la pompe, le bénéfice grossier est de 411 fcfa. Si la SONABHY maintient toujours ses bénéfices, de même que toute la chaîne (distributeurs), il peut réduire le prix actuel de 162 fcfa. Mais le DG et son équipe sont malhonnêtes. Il propose un 1/10è et si ça chauffe, il pourra aller 5/10è voire diminuer de 162 fcfa (10/10è). Il a toujours le bénéfice qui est énorme car parallèlement ses charges sont réduites du fait de la baisse sur le marché.
    Le DG est un ingénieur statisticien économiste et me fait honte par son raisonnement renversant. Il considère la dette comme des pertes et profits. On ne la réclame pas et on avance. Ce DG ne peut rien apporter en termes de bonne gestion et de gouvernance car il ne réfléchit pas dans ce sens.
    Baissez le prix pour le peuple et vendez le carburant au prix actuel à la SONABEL pour rentrer dans vos dettes. En deux ans votre problème est résolu.
    En somme le prix du litre devrait être entre 372 fcfa et 500 fcfa et la SONABHY ne se porterait pas mal.
    La bataille pour la baisse du prix doit se faire avec le mouvement "Vie chère" et la société civile. Le peuple doit exiger cette baisse. Si on veut un sacrifice du peuple, on le demande, on ne l’impose pas. Ce sont de tel comportement qui amène à la radicalisation.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 22:19
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    hummmm !!!!!!! je suis d’avis qu’on vive dans le souci permanent du manque ! c’est ça la vie. le garantie c’est pour les moches. alors, baissez maintenant les prix et arrêtez de nous baiser.
    Eh ??? dites-moi François percevait combien la dessus déjà ? commencez par enlever ça !
    vraiment ! des intellectuels mais pas d’inteligents quoi !
    ou c’est toujours de la ruse qui gouverne ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2015 à 00:45, par Yamzoulounga
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Peuple du Burkina, preparons pour une nouvelle marche dans les jours qui suivent. L’heure de la deuxieme revolte a sonne ! ce gouvernement est pire que le precedent. Ils nous prennent pour des cons. comme le chantait un chanteur bourkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2015 à 08:52, par maxi maxi
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Des gens ont puisé les fonds de notre SONABHY pour financer des meetings, contre meetings afin de remplir nos stades de façon recto verso avec ou sans intercalaires. On change de DG. On ne dit rien.Un nouveau vient. Il nous dit que comme la trésorerie est négative, qu’il maintienne le prix du carburant comme tel malgré la baisse du baril à l’international.
    Vers 11H40 GMT (12H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 47,03 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,67 dollar par rapport à la clôture de lundi. Vers 08H00 GMT, il est même tombé à un nouveau plus bas depuis mars 2009, à 46,54 dollars.

    Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,40 dollar à 44,66 dollars. Vers 11H10 GMT, la référence du brut américaine est descendue à 44,20 dollars, son plus bas niveau depuis mars 2009.

    "Alors que les prix du WTI tombent sous les 45 dollars, et avec le Brent qui s’en approche, on dirait toujours qu’il n’y a pas de fin en vue à la chute des prix du pétrole", a commenté Ole Hansen, analyste chez Saxo Banque.
    Vous avez besoin d’argent mais la meilleure façon pour en arriver à cela est d’ordre structurelle. Travailler à réduire le train de vie de l’état. Des gros gros salaires, des indemnités, des grosses 4X4 que les saoudiens eux même n’ont pas ; ici au Faso nous l’avons.Les séminaires sur la pauvreté ça s’organise avec les acteurs concernés pas dans les hôtels.Nous avons le kilowattheure le plus élevé de la sous région.Nous payons nos factures malgré que c’est dur...
    Augmenter les salaires ou baisser le prix du carburant maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2015 à 10:04, par Idriss
    En réponse à : Hydrocarbures : Pour pouvoir renflouer ses caisses, la SONABHY souhaite le maintien en l’état des prix

    Webmaster laisse passer les vrais arguments pour la baisse du carburant.
    J’ai écrit et tu n’as pas publié. Mais je réécris. Suivant les éléments de AMDI, le carburant peut se vendre à 570 fcfa et la SONABHY va continuer d’engranger le même sinon plus de bénéfice. La baisse de 162 fcfa vient de la baisse sur le prix du baril (321 - 158) en maintenant la marge bénéficiaire de la SONABHY et toute la chaîne de distribution dont le montant global est de 411 fcfa (732 - 321). L’Etat aussi y a sa part habituelle (taxe sur les hydrocarbures). L’augmentation du bénéfice résultera de plus d’hydrocarbure consommé, ça c’est sûr.
    Pour la dette de la SONABHY, aviez-vous exigé ou réclamé le paiement ? C’est par là qu’il faut commencer. La SONABHY ce n’est pas un bureau d’étude. Demandez à vos créanciers de vous payer.
    De plus le DG voudrait dire aussi que le bilan des sociétés d’Etat est faux car la SONABHY n’y était pas déficitaire il me semble. Même s’il y a déficit, la responsabilité de la Direction de la SONABHY et aussi de l’Etat. Pourquoi faire payer cela par le peuple. C’est très méchant et cruel surtout pour un croyant protestant.
    Vendez le carburant à 732 fcfa à la SONABEL pour pouvoir recouvrer vos dettes et ne reverser les taxes pour compenser ce que l’Etat vous doit.
    La baisse est possible, mais le DG veut gruger le peuple. C’est la continuité dans les pratiques de l’ancien régime. Le mouvement "Vie chère" doit sonner la mobilisation très rapidement car cela à trop duré. Il faut exiger la baisse du prix des hydrocarbures.
    La baisse de 15 fcfa proposé par le DG ne représente même pas le 1/10è de ce qui est possible en maintenant les mêmes marges de bénéfices pour tous les acteurs (411 fcfa). C’est une astuce pour ensuite accepter une baisse de 5/10è (75 fcfa) ou 10/10è (150 fcfa), ce qui ne change rien à leurs bénéfices. La SONABHY devrait baisser le prix du carburant et proposer un prix qui choisira entre 360 fcfa et 490 fcfa. Cela correspond à une baisse proportionnelle de 51 % par rapport à la baisse mondiale et à une baisse de 33 % qui permet de ne pas rentrer dans une crise d’approvisionnement. Déjà les six mois écoulés ont permis à la SONABHY d’engranger de ce qui devait être fait en un an en moins de temps. Il faut être plus responsable et plus sérieux M. le DG. Vos prédécesseurs ont fait une mauvaise gestion, faites la différence et non pire qu’ils ont fait.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés