Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

mercredi 7 janvier 2015 à 01h40min

Le bureau exécutif de l’UNDD, section Côte d’Ivoire, dirigé par son secrétaire général en la personne de Gnissi Dominique s’est réuni en session extraordinaire aux fins d’examiner la situation politique du Faso.

Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

Monsieur Benoit Traoré, envoyé en mission au Burkina Faso par le BEN de la section Côte d’Ivoire dans l’objectif de toucher du doigt les réalités de notre politique actuelles afin de motiver la conduite de la section ivoirienne. Après avoir soigneusement écouté leur missionnaire et les réactions des membres du BEN, Gnissi a exhorté ses camarades à ne pas avoir peur. La culture politique de l’UNDD, c’est aussi la critique constructive. Nous devons critiquer et faire des propositions au gouvernement, avec pour seul objectif, le bien de tous les Burkinabè. Le SG UNDD-CI a salué le discours de fin d’année du président Kafando Michel qui a recentré l’opinion politique et les positions de certaines organisations de la société dites civiles qui voulaient dicter au gouvernement sa conduite et s’imposer à 18 000 000 de Burkinabè au Faso et plus de 18 000 000 de Burkinabè de la diaspora.

En ce qui concerne le vote des Burkinabè de l’étranger, Gnissi a révélé que c’est le MPP qui manœuvre pour remettre en cause ce droit acquis par décret. Refuser à d’autres Burkinabè d’exercer leur droit de citoyenneté, c’est se mettre dans une posture de dictature, donc d’antidémocrate. « Que ceux qui pensent qu’ils peuvent étouffer le droit de vote des Burkinabè de l’étranger retiennent qu’ils rêvent debout. Nous aussi nous savons marcher. Pour la cause, je rencontre au moins 10 associations par jour et je peux vous assurer que le MPP joue avec le feu. Si ce sont eux qui ont financé le 31 octobre qu’ils le disent », dira la panthère des Ballets comme l’ont surnommé ses camarades.

Outre cela, la question de la présence de la diaspora à l’assemblée nationale est non négociable dit la section de l’UNDD, section Côte d’Ivoire : « Nous sommes plus nombreux que ceux qui sont au pays et les lois se votent sans nous. Tous les Burkinabè de l’étranger doivent dire non à cette injustice. Oui nous devons participer aux élections législatives, mais des législatives couplées ou avant la présidentielle. Cela éviterait des législatives pipées d’avance. Les Burkinabè ont souffert de cette situation, le moment est venu d’entrer dans l’alternance tant souhaitée ».

Section UNDD, Côte d’Ivoire

Vos commentaires

  • Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 02:54, par vis versa En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Avec la question de la participation de la diaspora burkinabé aux votes à venir, se pose imparablement la volonté d’une véritable ouverture démocratique des principaux "partis transitionnaires" , au regard leur course éperdue vers le pouvoir après une OPA privatif et sans fard sur l’espace politique .
    Webmaster , pardon ! pour une fois, laisser passer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 03:39, par Abou En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Ce monsieur que vous voyez en photo sur l’article m’a tellement déçu lors du débat du Grand Talk. La platitude de son argumentaire rivalisant avec la virulence de ses invectives, j’ai fini par me demander s’il valait la peine de continuer à écouter ce genre de personnes qui prétend représenter une partie de la jeunesse politique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 04:18, par jonassan En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    A qui la faute si après 27 ans de règne sans partage le régime Compaoré que vous avez bétonné n’a pas laissé les conditions matérielles d’une organisation d’élection propre des étrangers ?
    De quel droit, vous substituez-vous aux burkinabé de l’étranger. Vous allez vite en besogne, l’UNDD n’est nullement le plus fort à l’étranger. Vous de Côte d’Ivoire, vous êtes plus nombreux que les burkinabé du Ghana ?
    VOTRE SALE JEUX A ECHOUE AU BURKINA ET ECHOUERA HORS DU BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 04:31, par Le Citoyen aguéri En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Mon ami de l’UNDD de Côte d’Ivoire, c’est trop tard ! Les burkinabè de l’étranger doivent se patienter, le temps que l’on assainisse la chose électorale intérieure avant d’envisager leur participation aux élections. Le peuple voit clair les choses sans que cela ne soit l’œuvre ou la manœuvre du MPP. Comme vous êtes hors du pays, vous connaissez peu de chose du pays. Quand il s’agissait de mouvement de contestation pour la libération du peuple du joug du régime vampire de Blaise, les burkinabè de Côte d’Ivoire sont restés muets. Pour les élections maintenant, ils parlent de DROIT. Vous n’avez pas honte ! KOUTABA Justin et le Président Blaiso, lamentablement déchu, sont en Côte d’Ivoire là-bas avec vous sans oublier son ami Alassane OUATTARA qui digère difficilement l’insurrection populaire de 30 et 31 octobre. Qui est fou. Nous avons les yeux clairs au pays ici. Blaise savait bien qu’en interne il ne pouvait plus compter sur le vote intérieur pour être réélu, voilà pourquoi il s’évertuait pour le vote des burkinabé à l’extérieure. Laissez nous le temps d’assainir le processus électoral à l’intérieur du pays d’abord et 2025 et 2030 comme ça porte vous sera ouverte pour toute élection sans réserve. Prenez votre mal en patience. Nous avons aussi que vous êtes poussé et manipulé en Côte d’Ivoire là-bas par le Blaiso déchu et ses thuriféraires. Du calme et cesser d’accusez le MPP gratuitement. Sachez que c’est un peuple éclairé qui a chassé Blaise COMPAORE sans que cela ne soit l’œuvre d’aucun parti et encore moins le MPP. Il ne faut pas nous diviser. Bien au contraire ce sont les éléments de l’ancien régime qui travaille en bas pour agiter le pays afin de confirmer que "sans Blaise, le pays est ingouvernable". Mais qu’ils se calment car le peuple est vigilant et même très vigilant. Bref, rien ne vous empêche de venir vous inscrire sur les listes électorales au pays ici et participer au moment venu aux élections d’autant plus que la Côte d’Ivoire n’est pas loin. Ce sera là un véritable acte patriotique. N’ignorez pas que ces déchus en fuite ont pillé nos ressources ! Le peu qui nous reste, permettez-nous de rectifier d’abord l’intérieur avec. La mal-gouvernance s’est installé depuis 27 ans et la rectification en cours demande beaucoup de ressources. A bien l’élément de Hermann, la honte nationale !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:33, par Fcomp En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    en temps normal ton parti devrai être interdit au burkina pauvre de toi. tjr le MPP en acusation.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:34, par xmen En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    le MPP est t’il chargé de l’organisation de ces election ? quand vous n’avez rien à dire il veut mieux se taire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:36, par diaspo En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    techniquement il sera difficil de prendre en compte les burkinabé de l’ext pour cette election. l’undd et son mentor le cdp ont entrainé le pays dans cette situation dc mr de l’undd souffrez d’attendre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:55, par Paratsida USA En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    J’ ai peur qu’avec deja des doigts accusateurs de ce genre que nous puissions participer aux elections de 2015. Et puis un parti comme l’UNDD est mal place’ aujourd’hui pour nous defendre.Vous avez ete le socle et le rebond de la dictature Compaore’.
    Nous avons suivi avec interet l’installation des organes de la CENI ici aux USA mais NOUS NE SERONS PAS SURPRIS de ne pas voter a cause de votre nombre, et surtout DE LA Nouvelle residence de Blaise dans une Cote d’Ivoire geree par son ami Alassane Ouattara. C’est tres important pour la suite. A cette allure, les Ingredients sont bien concoctes pour dire que celui qui veut voter en 2015 rentre au BURKINA. Attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 05:57, par Blaise Sankara En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Encore des propos démesurés comme on entendait de la part des faucons de la majorité avant le 31 octobre. Quels statistiques ou récencement ont montré qu’il y a plus de bourkinabé à l’étranger qu’à l’intérieur ?. Le droit des bukinabé de l’étranger de voter ne relève pas d’un décret mais de la constitution, le décret n’ est qu’une mise en œuvre de ce droit consacré par la constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 06:10, par kafaindo En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Vote Burkinabè de l’étranger. « Encadrer le vote de nos ressortissants en Côte d’Ivoire, la plus forte communauté que nous ayons à l’étranger, risque d’être assez difficile », a tranché le Chef de l’Etat. Michel Kafando a indiqué par conséquent qu’il « a peur que le danger ne vienne de là-bas », parce que selon lui, « on n’a pas assez d’amis actuellement en Côte d’Ivoire ».

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 06:58, par awoto En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    C’est juste mon frère ! la transition ne doit pas venir saper les acquis à défaut de mieux faire ! Depuis que kanfando est parvenu au pouvoir il n’a jamais effectué une mission d’explication auprès de la diaspora. Même pas un secrétariat d’état des burkinabés de l’étranger. Prenons le temps d’achever la révolution si non on aura à recommencer .

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 07:11, par guerrier En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    bla bla bla bla... continue d´envenimer la situation.
    De tels propos n´ont pas leur place ici au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 07:17, par Lustre En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    On est tous d’accord que la diaspora contribue à sa manier au développement de la mère patrie. Mais il serait mieux que cela soit formaliser :
    - Les Burkinabé de l’étrange payent-ils IUTS comme ceux résidant au Faso ?
    - Les Burkinabés de l’étrange payent-ils les taxes et impôts sur tous les produits
    (allumettes, sucre, huile, essence, électricité, eau, …) ?
    - Rentrent-ils au moins au pays une fois tous les deux ans ?
    S’il est vrai qu’ils ont des droits (dont celui du vote), il faut souligner qu’ils doivent avoir des devoirs envers le Faso.
    Ce n’est qu’une fois ces devoirs remplis, que l’on peut prétendre à ces droits.
    (Sinon il est facile de rester là-bas et voter des dirigeants qui viendront nous tyranniser ici au Faso, et vous, vous serez à l’aise à l’étranger). Donc comprenez nous, il faut que nous soyons sûrs, que vous êtes des vrais patriotes (qui remplissent leurs devoirs envers le Faso) avant de vous laisser rentrer dans vos droits.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 07:18, par OUI En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    POUR LE VOTE DES BURKINABÉS DE LA DIASPORA EN AVANT !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 07:27, par Yssif En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    On vous voit venir. Vous avez préparé la triche avec vos mentors (Blaise et Koutaba) et vous voulez nous prendre pour nez percés. Tu peux me dire pourquoi Blaise a envoyé Koutaba son intime là-bas ? Jusqu’à la veille du soulèvement Koutaba, parcourait toute la Cote d’ivoire pour, prétendait-il, enrôler les gens. Attendez, tu penses que mes parents qui sont à Kouassikro (région de Soubré) s’intéressent aux votes au Faso ? Ce sont vous les désœuvrés d’Abidjan qui voulez exister par la prostitution qui vous agitez. En plus, tu ajoutes de l’eau à notre moulin. Nos compatriotes de la diaspora sont plus nombreux que ceux de l’intérieur comme toi-même tu le rappelles. Nulle part au monde le choix d’un président ne doit dépendre plus des résidents à l’extérieur que ceux de l’intérieur. Quoiqu’on dise nos parents de l’extérieur connaissent moins nos réalités et vivent moins nos malheurs. La preuve, pendant que nous avions marre de Blaise, la plupart de nos parents en RCI ne comprenaient pas notre posture. Beaucoup d’entre eux m’ont appelé pour manifester leur compréhension que j’estime légitime car découlant d’une connaissance insuffisante de nos réalités ici. On ne peut en effet, les en vouloir car ils ne retiennent que ce que Blaise a fait en RCI pour eux que nous tous d’ailleurs avions applaudi en son temps. Mais cela ne saurait suffire car il est élu aussi pour ceux de l’intérieur et là le constat est qu’il nous conduisait comme du bétail. Donc pour une fois même si je ne souhaite pas que le MPP accède au pouvoir, sur ce sujet précis je suis d’avis avec eux s’il s’avérait que c’est effectivement leur position. Et puis vous précisément vous êtes mal fondé pour revendiquer quoi que ce soit. Je vous revois sur le plateau de Africa24 (ou Vox Africa je ne me rappelle plus) injuriant tous les manifestants, les traitant de putschistes, d’ingrats, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 07:51, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    - UNDD de Côte-d’Ivoire, nous ici au Burkina, nous préférons mille fois le MPP à votre parti traître avec un grand traître à sa tête !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:11, par TRAORE En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Le responsable UNDD, si il tient à construire le burkina quil revienne au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:15, par le profane En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    personne n’est contre votre vote.mais si les aspects financiers et organisationnels dont on parle sont fondes vous allez devoir attendre.et puisque vous savez marche,alors marchez enCI.que vaut l’UNDD au BF pour peser tant a l’exterieur ?vous avez soutenu la modification de l’article 37 qui nous a conduit aux martyrs.soyez fiers de la clemence du peuple plutot que de vous mettre a accuser le MPP qui n’a fait que livrer sa lecture sur la question comme tant d’autres partis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:22 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Vous voyez sa manière de parler ? Ce gars là est bête hein. Les frères Yaméogo et Compaoré ainsi que les Abel, salif kaboré qui ont toujours eu un deuxième ou première maison en RCI pensent utiliser cette diaspora pour revenir au pouvoir. Venez marcher on vos attends. En plus il dit qu’on est 18 à l’intérieur et qu’ils sont plus de 18 millions à l’extérieur. Cette fois les étrangers ne voteront pas. Demandez à tout ce beau monde de se présenter en RCI ; de toutes les manières nombres d’entre vous ont la nationalité de ce pays et vous allez voter pour eux. 9a ne sera pas ici.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:27, par Mminga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    la panthère des Ballets
    Vous dites que vous aussi savez marcher ????
    Mais il ne sagit pas de savoir le faire mais de le faire pour la bonne marche des choses ; pour le changement. Nul ne vous a guerre vu à l’oeuvre, quand il sagit de vous faire voire, voila que vous sortez des gros mots.
    Vous pensez que quelqu’un aurai pu financer notre insurection populaire ???
    PATHETIQUE
    Desormais plus rien ne se ferra comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:34, par BARKIBIGA En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Quelle honte vous avez souhaité une alternance en soutenant bec et ongle Blaise COMPAORE jusqu’à sa chute ? Quittez là oui, n’accuse rien au MPP, c’est le temps qui est bref pour tout coordonner dans les ambassades et les localités où habitent les burkinabés dans leurs pays d’accueil

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:36, par Moussa Coulibaly En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    "Nous aussi nous savons marcher." Qu’attendez vous pour marcher alors ?

    "Nous sommes plus nombreux que ceux qui sont au pays" Spécialiste en démographie, d’où tirez vous ces chiffres ? Alors que vous disiez un peu plus haut qu’il y a aussi bien 18 millions au Burkina qu’à l’étranger.

    Vous n’avez pas encore tiré les leçons de ce qui est arrivé, continuez seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:44, par Karim Jules Zongo En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Si c’etait un vrai parti politique qui parlait, on pouvait dire quelque chose. Mais UNDD, c’est un non evenement

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:46, par Dieudonné En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    En voila des gens qu’il faut recadrer et vite. parler du financement de l’insurrection populaire, c’est manquer du respect au peuple Burkinabè. Que signifie démocratie pour vous, cadre de l’UNDD ? au moins le MPP a eu le mérite de participer activement aux évènements des 30 et 31 octobre. reconnaissez en toute humilité que vous avez perdu d’avance. juste l’avis d’un observateur ayant vécu ces dates historiques de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:56, par Le peuple debout En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Ce Monsieur soulève une question cruciale pour la vie de la nation . En effet il est très important aujourd’hui que les burkinabè de étrangers soient inclus dans le processus électoral à venir. Cependant je pense que ces questions peuvent être abordées sans aucune forme d’arrogance. Ce parti UNDD n’a rien compris jusque là de ce que s’est passé au Burkina. Pour qui prenez vous cette jeunesse qui est sorti massivement pour dire non à ce régime de Blaise Compaoré.Une jeunesse vendue ? En voilà qui contredit cet communiquer laminaire de cet pseudo parti à la suite de notre révolution . Des internautes avaient fustigé l’hypocrisie de cet ce parti . Si le CDP et alliés ne peuvent concevoir tout autre forme de discours en dehors de l’arrogance , le temps n’est pas encore venu pour eux de se prononcer sur des questions touchant la vie de notre patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 08:57, par LE DISEUR DES VERITES CRUES /// En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Non ! Il n’y aura pas de vote de Burkinabè de l’étranger cette fois-ci. Ne pensez pas saboter la transition depuis votre refuge en CI. Personne ne remet en cause le droit acquis. Mais reconnaissons que dans les circonstances actuelles, les conditions ne sont pas réunies pour cela. Un point zéro trait.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:06, par ouedraogo En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    encore les hommes de Herman !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:07, par jeremie En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    va te faire en enfer nous bien faire les chose pour ne pas commettre les heureur que vous avez fait avec votre mentor erman.tu a interêt à fermé ta bouche.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:14, par vis versa En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Le vote des burkinabé de l’étranger est l’un des premiers tests de culture démocratique pour certains grands partis " transitionnaires", au delà de leurs seuls calculs électoralistes, quant à leur volonté volonté réelle de lutter pour l’élargissement du champs de participation de tous les burkinabé y inclus ceux de l’étranger, à la gestion de la chose publique .
    Assurément, on commencera à voir la grande différence entre politiciens manipulateurs, égoïstes et véreux et hommes d’Etat, soucieux de rendre au peuple ses droits confisqués par les mêmes depuis 27 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:29, par révolutionnaire En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    si vous étiez courageux comme nous ici ,il fallait prendre un car direction via Burkina pour nous soutenir lors de l’insurrection .il semblerait que vous aviez accueilli Blaise le sanguinaire en héros à l’aéroport en CI à son retour du Maroc .c’est la transition qui doit décider mais pas le diaspora.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:30, par Desiré SANOU En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Mon frère vous c’est le passé. On avance au Faso. UNDD UNDD un parti mort avant même le 30 octobre qui se prend pour un parti donneur de leçon. Venez faire vos meeting ou soit disant conférence ici on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:34, par jean En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    c’est si simple à mon avis. La CENI établi le cout par pays et détermine ce que chaque Burkina résident dans ce pays pourra apporter comme contribution à l’effort de démocratie de son pays. supposons qu’il y’a 5 000 000 de votants en cote d’ivoire et le cout est de 10 000 000 000 F alors chaque burkinabé résident votant déboursera 2000 F au titre de l’effort de démocratisation dans son pays .

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:38, par Le Burkina d’Abord En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    UNDD mon oeil ! De quoi se mêlent ces gens ? N’importe quoi ? Vous et votre mentor êtes passés maitres dans la roublardise et les compromissions de toute sorte baties autour de l’argent ! L’argent est votre seul motif, leitmotive et boussole ! Le reste vous vous en fichez ! Vous savez tous que Hermann était meme fini avant la Révolution !
    Toujous promptes à proférer des invectives et lancer à tort et à travers des piques !
    Arrêtez de nous distraire et laisser le Burkina avancer, laissez Kafando et Zida travailler ! Ils en ont pour 10 mois ! Facilitez nous la tache en vous cachant pour manger les milliards de Blaise ! N’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 09:39, par beti En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    TU ME FAIT HONTE TOI QUI PARLE AINSI. C’EST VOTRE POSITION BIZARE QUI FAILLI NOUS NOUS COUTER UN GENOCIDE AU FASO TAISEZ VOUS ET LAISSER LE MPP TRANQUILE

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:05, par Le vigilant En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Burkinabés de l’étranger attendez 2020. Ne nous conduisez pas dans une poudrière, le temps est très court pour faire tout cela sans entraves.Surtout vous burkinabés de Côte d’ivoire, vous êtes des vrais ’’mounafikas’’quand on luttait ici ,vous aviez perdu tout votre temps à nous menacé de ne pas marcher contre Compaoré. Moi j’ai raccrocher au nez beaucoup de mes parents de la RCI lors de l’insurrection. Vous ne vivez pas ici et c’est vous qui saviez juger mieux que nous. Vous aviez intérêt à vous comporter comme étranger en côte d’ivoire
    Je sais de quoi je parles, je suis née làbà et je vois souvent notre orgueil vis à vis des ivoiriens.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:06 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Voilà les fossoyeurs de la démocratie de retour.... où étiez vous quand Blaise refusait ce droit aux burkinabè de l’étranger ? Au tranquille dans le front alimentaire..... tchrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:18, par Merci En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Quand in vous dis que le mpp est derrire et qu il ya po de réels démocratie
    Vous dites koi .... vous savez vous allez chier dans ce pays la
    Bonne journée à tous

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:26, par Koumbem Tipousga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Bonjour

    Pas de temps pour réagir à des inepties de classe exceptionnelle.

    Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:26, par Alias En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Bonjour,
    C’est triste votre intention...
    Oui, les Burkinabè, quelque soit ou ils se trouvent sont avant tout et après tout des Burkinabè. Mais le problème c’est qu’ils ne résident pas au Burkina et ne vivent pas les mêmes réalités que les Burkinabè résident au Burkina Faso...
    Les choses ont évolué... Le vote des Burkinabè de l’étranger seraa une réalité. Preuve il y a un décret d’application. Mais un décret d’application ne veut pas dire que tout est OK. Il faut des dispositions et des conditions à remplir. Mon cher... pardon... toi même tu sait qu’il faut beaucoup de choses pour le cas des burkinabè de la RCI. Un autre pays, le vote est possible... Mais en RCI, le vote, ce droit là, il faut en toute sagesse attendre encore. Mais si vous avez la chance que les conditions véritables sont réunies, vous allez voter. Mais je vous prie d’apprendre à être sage quand vous venez au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:29, par fasocrate En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Monsieur de l’UNDD,
    il me semble que vous n’avez pas encore suffisamment une appréciation saine de la situation actuelle de notre pays. vous pensez que mettre le MPP en point de mire et en faire votre cible est un programme politique ? Vous n’avez fait qu’apporter le malheur dans ce pays. De grâce, si vous n’avez rien à dire au peuple burkinabè, mettez vous en mode veille et attendez de voir la surprise agréable qu’il vous apportera. Dommage que vous soyez doté de cette cécité congénitale comme d’ailleurs le sont vos mentors, sinon de quel pouvoir est doté le MPP pour empêcher le vote des Burkinabè de l’Etranger ? Donnez une seule preuve de vos allégations et nous envisagerons de la suite. Vous avez contribué, vous et votre gourou Hermann YAMEOGO, à entraîner sans résultat, le Burkina dans une confrontation civile. Cette fois, vous voulez opposer les Burkinabè de l’intérieur de ceux de l’Etranger. Connaissez- vous la honte ? La paix et la démocratie que nous souhaitons pour ce pays est vraiment aux antipodes de vos délires les plus morbides. Pour une fois, sachez la fermer et laissez- nous avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 10:50, par sana ousseni En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    L’UNDD N A QU ’A s’ EN PRENDRE A SES DIRIGEANTS INCONSCIENTS QUI ONT CREE CETTE SITUATION.LE MPP NE GOUVERNE PAS LA TRANSITION.TU PARLES DE MARCHER TU L’ORGANISERAS EN C I OU AU BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:00, par Cellou En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Arretez de dire n’importe quoi.Que represente l’UNDD au pays meme,à fortiori en RCI ? Celui qui veut voter, qu’il rentre au faso s’inscrire sur la liste électorale et voter en son temps. Vous vous en prenez au MPP pour rien à l’image de votre mentor Blaise. Nul ne peut se prevaloir de ses propres turpitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:08, par yantiahanli En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    La question ne se résume pas au nombre des Burkinabé vivant à l’extérieur. Sachez que le vote des ressortissants ne peut pas avoir le même poids que celui des Burkinabés de l’intérieur. Tous les pays qui ont autorisés le vote de leur ressortissants l’on fait avec des gardes-fous. le vote des ressortissants représente juste un certain pourcentage. le sacrifice consenti par ceux qui vivent au pays n’est pas comparable à celui de la diaspora même si nous reconnaissons leur apport. si des gardes-fous ne sont prise, il est possible qu’un président soit élu sur le seul vote de la diaspora et cela n’est pas acceptable. car on ne peut rejeter un individu dans son pays et des gens qui vivent hors du pays vont l’élire. qui va-t-il gouverner dans cette situation ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:09, par Godot En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Le MPP vous a fait quoi encore ? Chers Messieurs de l’UNDD, tout comme les autres malfrats du CDP et de l’ADF, vous gagnerez à faire profil bas. Vos gesticulations sont dignes d’un parti politique qui n’a rien à proposer de constructif. Votre hauteur de vue se limite juste à votre ventre. Au lieu d’accuser à tort vos adversaires politiques, il vaut mieux suivre l’actualité et les tout derniers développement de l’actualité national. Vous comprendrez les points de vue des uns et des autre et les tendances qui se dégagent sur cette question du vote des burkinabés de l’étranger. Ce n’est pas le MPP qui décide à la place de la CENI ni du gouvernement de la transition. Vous faites montre de lacunes dont vous gagnerez à combler très rapidement. C’est triste que des représentants de partis politiques est la critique facile sans aucun effort de raisonnement et de lucidité. Votre culture politique est en deçà de la moyenne. Mettez -vous au travail sinon vous jouerez toujours les seconds rôles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:10, par Alias En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    C’est comme çà vous vous conformez et on finit pas vous manquer du respect, vous insulter...
    C’est maintenant que tu peux tenir un tel propos. Si nous burkinabè résident s’étaient comportés de la sorte, on serait encore avec le vieux bourbier que tu connais.
    De l’humilité, de la sagesse. Puisse DIEU vous rendre sage.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:22, par Invincible En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Ahhhhh !!,

    C’est dommage que tous ces partis politiques agonisants soient encore en vie et de surcroit se croient encore legitime apres le deuil dans lequel leur projet funeste de modification de l’article 37 a plonge le pays.

    C’est dommage que les Bandits de grands chemin aient toujours pignons sur rue dans la politique au Burkina Faso

    C’est dommage que jusqu’a present la jeunesse de ces partis politiques ne soit pas encore decide a prendre position contre les coupeurs de routes electorales a la tete de ces partis pour les ejecter afin d’y insuffler du sang noeuf au non du renouveau democratique.

    Ces bandits politiques ont toujours reprocher a la jeunesse de leur parti, leur inaction, leur manque de maturite pour conduire les affaires. Maintenant qu’ils ont echoue lamentablement dans leur avanture politique solitaire avec l’article 37, je ne vois pas quelle autre opportunite plus que celle la, peut permettre a la jeunesse des partis politiques moribonds ou fourmillent les bandits, de valser tous ces brigands politiques en quete d’une retraite tranquille et prets a faire feu de tout bois.

    Je n’irai pas jusqu’a associer ces vaillants jeunes a ces brigands politiques. Avec leur jeune age,il peuvent changer la donne. Cela n’est possible qu’avant l’effet de corrosion ne devienne un heritage et ne se transmette aux jeunes generations de ces partis.

    Si les jeunes laissent les choses en l’etat au sein des partis dans lesquels ils militent sans rien faire, c’est dire qu’on n’a pas de releve politique au Faso et que la vie politique est programmee pour rhytmer de la meme maniere pendant au moins encore 20 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:27 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    avant l’undd n’existait pas et aujourd’hui l’undd est morte politiquement. parti de traites,d’opportunistes,de prostitués yakooooooooo

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:31, par tikrinoma En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Osez empecher les Burkinabe de Cote d’ivoire a voter et on verra. Vous jouez avec du feu. N’oubliez pas que ce sont les enfants des Burkinabe qui vivent en CI (ceux que vous n’aimez pas et que vous appelez Diaspo) qui ont ete dans la rue. Les autres sont de gros poltrons. Erreur de Gawa et on va regler le probleme une fois pour de bon. A fakaya !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:39, par Bèguè SESSOUMA En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Monsieur Gnissi, c’est la deuxième fois que je te suis sur la situation natonale du Burkina Faso. La toute première était sur Vox Africa où, même les aniamateurs ont passé le temps à donner des info erronées sur la mort de Sankara et autres. Quant à votre écrit sur le vote des burkinabés de l’étranger, vous manquez de beaucoup de sens et de responsabilité dans votre prise de position. Vous pouvez avoir une dent contre le MPP ou toute autre formation politique ; mais de là à tenir des propos incendiaires, c’est nous ramener en arrière. Le decret est dejà pris dans le sens du vote de la diaspora burkinabé ; Mais les conditions sont-elles réunies pour la mise en oeuvre en novembre 2015 ? Toi qui es en Côte d’Ivoire, peux-tu me dire combien vous êtes ? en Guinée ? En Taïwan ? Au Mali ? etc. Quel argent et quel temps avez-vous pour le recencement ? Quand on a rien à dire on a l’avantage de pouvoir se taire ! Mais je comprends que c’est parce que l’UNDD ne pouvait pas avoir mieux que vous Gnissi, l’homme aux multiples Baccalauriats qui voulait devenir prêtre. De Ouri à Done Orioné de Ouaga en passant par le Grand Seminaire Saint JB de Ouaga, tu es aujourd’hui en Côte d’Ivoire, loin de la sagesse et la droiture morale de l’église. On te tient à l’oeil !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 11:47, par chantal sawadogo En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    pour qui il se prend ce monsieur pour accuser notre mpp national. ce bobo la a du boire une calebasse de gnamou pour s’épancher de la sorte. vs etes 18 millions mais ns ne vivons pas les memes realités.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 12:02, par Blaise revient... En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Je dis hein c’est ban ki moon et obama vous allez négocier pour allez chercher blaise en plein 13h GMT pour venir réorganiser la pagaille que zida et kafando sont en train de faire !!!Vous n’avez rien vu d’abord demandez aux libyens à côté qui voulaient démocratie en tout cas ils ont bien mangé démocratie là jusqu’à ils vomissent et chient ça partout...ils vous diront s’ils pouvaient réveiller kadhaffi ...C’est le mpp qui est derrière tout ça piann La preuve zida et kafando ne sont que des faire valoir ceux qui doutaient ont maintenant la preuve que si le mpp prend le pouvoir c’est des goulags qu’ils vont créer pour parquer tous ceux qui seront contre leurs forfaiture..Vous allez amèrement regretter blaise comme les libyens et les irakiens ..le bonheur c’est quand on l’a perdu qu’on se rend compte qu’il ne peut y avoir que pire et jamais mieux !!!Bandes de faux opposants opportunistes voyous déguisés en "sauveur de démocratie" qui voulez remettre en cause 27ans de développement vous rendrez compte de gré ou de force à la génération future !!!Blaise revient piannn ton pays a besoin de toi ne le laisse pas aux hyènes et charognards apatrides à la mémoire courte qui sont devenus des "gens" à cause de ta bonté et ces salopards ingrats ont oublié que c’est par ta générosité s’ils peuvent ouvrir la gueule aujourd’hui pour se revendiquer de tel ou tel bord politique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 12:53, par HAGHARA En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    La section de l’UNDD de Côte d’ivoire,mon œil,combien sont-ils ? Où se réunissent-ils ?
    Et puis ,se vaurien de Nichi dominique,qui ,sous le règne de GBAGBO,à fait assassiné des pauvres Burkinabè de Côte d’Ivoire doit être purement et simplement bannit de la communauté Burkinabè.
    Si le MPP ne s’était pas levé pour combattre le régime de Compaoré et ses vallées tels que l’UNDD aujourd’hui nous serions encore sous la dictature.

    Il fait honte se Michi dominique.
    Même si l’on sait que la politique est faite pour des personne qui ont l’art de tout tourner en leurs faveur,il faut tout de même un peu de cœur pour faire la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 13:39, par doucement les gars En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Inscrivez vous dans vos villages et rentrez voter...rien ne s’y oppose et il y a des trains, bus et avions pour rejoindre le pays si tant est que vous tenez à voter....En attendant il y a trop de problèmes à régler avant d’atteindre l’objectif voulu.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 13:40, par CHEIKH En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Allons Hermann quitte çà maintenant. Même si aujourd’hui tu te fais appeler Gnissi
    Dominique , tout le monde ici sait que çà c’est encore toi et ton Blaise Compaoré là-bas, au bord de la lagune Ebrié

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 13:45, par Alexio En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Vous et votre UNDD sont les traitres du peuple Burkinabe avec votre omnipotent Me opportuniste Hermann Yameogo fils de son pere qui arouler Blaise Compaore et le diriger dans le fosse ou il se trouve actuellement.

    Nos ressortissants de Cote d Ivoire vivent -ils les realites du pays ? Vous qui avez fui votre pays n ont pas de lecons a donner au gouvernement de transition.

    Ne venez pas a nous habillez en peau d agneau, alors que vous ets des loups ravisseurs.
    N avez vous pas honte de dire que c est le MPP qui a financer cette revolution ? Lisezs encore une fois notre Constition fondamentale ou votre Hermann en Avocat de surcroit a mal interpreter les textes de l Article 37 en manipulant ceux qui voulaient ecoutes et faire rouler dans farine. Hermann chantait en plein jour qu il avait financer les tournees du Front republicain sans l apport de Blaise compaore ou son CDP naif.

    Au lieu de ramasser vos pots casses vous voulez rentrer dans votre politique politicienne.
    Les mauvaise habitudes politiques sont des tares qu on ne se debarrasse facilement, surtout quand nos intentions sont pas sinceres comme le disait un autre politicard Gilbert Noel Ouedraogo lui aussi un fils de son pere, qui disait que leurs sincerites etaient abusees par le peuple. Pour dire non au tripatouille de notre Constitution. L Argent et les faux honneurs lui ont terrasse dans la boue.
    Plaidez votre cause, il ny a rien de plus normale que vous voulez emgagez a cette lutte de la critique. Mais je vous conseillerai l Autocritique dans vos rangs de LUNDD.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 13:51, par Balm En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Ce monsieur n’est q’un unstrument de Herman Yaméogo et est plus aigri, zélé et arrogant que son mentor.

    Va doucement avec un peu d’humilité et de confiance en soi.

    Par une citoyenne burkinabè qui a suivi avec intéret un débat de l’insurection populaire sur Télésud dont il était un des invité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 14:11, par article 37 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    J’espère que Hermann est avec lui là bas. Le MPP leur fait peur.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 14:48, par fasocrate En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Dommage pour cette prise de position de l’UNDD. Mais qu’est ce qui doit nous étonner de ce parti ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 15:04, par Godot En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    C’est quoi même ? Quel torchon de raisonnement ? On n’a pas le temps pour vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 15:25, par Machavel En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    c’est ce Monsieur que Moumouni POGRAWA a donné un coup de poing sur le plateau de vox africa lors d’un débat sur l’insurrection. quand il a traité les manifestants du 30 et 31 octobre de Putshistes. UNDD est où n’en parlons pas de ses représentants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 15:45, par Bouba En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Il n’a rien à dire ce monsieur. L’UNDD est un parti qui n’a même pas 100 personnes derrière lui avec son traître de président Hermann.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 15:46, par Bayiribiga En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Merci au deux Burkibi
    Pour le moment, concentrons nous les votes des burkinabé de l’intérieur
    Le temps viendra pour nos compatriotes de l’étranger.
    Je crois que c’est le même UNDD qui voulait la modification de l’article 37 !
    Ils ont déjà oublié qu’ils ont mis le feu à mon beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:12, par issa DE gourcy En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    C’est avec ce langage que vous avez contribué à mettre le feu en Côte d’Ivoire. Un peu de respect pour les gens. Vous pensez sincèrement que le MPP seul peut empêcher le vote des Burkinabé de l’étranger ? Qui vous a envoyé de venir vomir votre akiéké mal cuit ici ? Soyons sérieux ! Le vote des Burkinabé de l’étranger ne sera pas possible car cela exige une nouvelle opération d’enrôlement partout dans le monde. Si vous étiez honnête vous reconnaitriez qu’en RCI il n’y a eu que 450000 personnes qui se sont enrôlées sur un potentiel de 7 millions de personnes selon la CENI. Ce qui rend encore plus compliqué le vote làbàs c’est que il y a un très mauvais découpage électoral qui va obliger des milliers de personnes à parcourir des centaines de kilomètres pour aller voter. Cela est valable aussi pour les diaspora vivant en Europe et en Asie. Entre nous, avec cette conjoncture économique demander à quelqu’un de se déplacer sur des centaines de kilomètres pour aller voter au risque de ne plus pouvoir revenir chez lui le même jour n’est pas facile.
    En plus on sait tous que actuellement, avec les milliers de fausses cartes consulaires qui circulent en RCI et la difficulté de la délivrance de la carte électorale biométrique, tout cela doublé de la volonté manifeste de frauder de la part de notre ambassadeur peu crédible KOUTABA, ne nous demandé pas de mettre en péril notre révolution. Toute fois on aime notre diaspora puisque nous y sommes tous issus. ALLEZ AU DIABLE MONSIEUR GNESSGA !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:27, par SIRIMA Madjoyogo Hervé En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Bonjour tous les internautes.
    Excusez moi du dérangement, mais je voulais demander à l’envoyé spécial de la section UNDD de la RCI de repartir en RCI se reposer tranquillement. Si tout est prêt nous lui ferons signe. Monsieur le représentant de la section UNDD de la RCI, le baromètre de notre époque n’est pas à la guerre et aux accusations inutiles mais à la paix et à l’organisation des élections libres et transparentes.
    Nous vous demandons sagement de faire attention car il appartient au Président de votre parti de faire ce travail.
    J’appelle tous les Burkinabè à faire attention à ce soi-disant envoyé spécial du BEN de la section UNDD de la RCI car le Président déchu se trouve làbas et en ce qui concerne ce parti il n’a jamais répondu aux aspirations du peuple Burkinabè. Ce parti est resté longtemps entrain de satisfaire les intérêts égoïstes du clan Compaoré et du même moment dénaturer l’image des Burkinabè que nous sommes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:33 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    mon cher parce que Blaise est en Cote d’Ivoire que tue te prends pour garçon ? Tu oublies que c’est nous qui l’avons chassé. Si le bandit Chef de Hermann ne nous a pas inquiété les 30 et 31 ce n’est pas toi ;

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 16:57, par lepays En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Les ne avant la honte sache que le peuple burkinabè est mur et si tu veux pousse des cornes et tu revient rien ne va se passer comme tu le souhaite tu veux venir semé la zizanie comme ce fut en cote d’ivoire mais sache que tu est vaincu. c’est ce même UNDD par ces conseils immature irréfléchie qui a jouer l’avocat du diable pour que cette situation soit. Donc de grâce boucle ta bouche et la diaspora n’est pas seulement en cote d’ivoire. Nous attendons de pieds ferme votre marche si vous avez des problème avec le MPP réglè ça entre vous car tous le peuple n’est pas MPP et n’est pas politique. Des déchets de la société.webmasteur laisse passer car ce monsieur veut une vrai réponse de quelqu’un qui aime sa patrie

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:07 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Venez voter au Faso si vous voulez. Et arretez de nous amerder en faisant croire que le MPP est le seul parti politique au Burkina.Je suis de la nsocieté civile mais je suis contre ce vote des non-residents en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:07, par Gjau En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Mr Gnissi quelle preuve détenez vous pour accuser le MPP ? Ce n’est pas une remise en cause du droit de vote de nos compatriotes à l’étranger, il faut que cette question soit débattue avec tous les acteurs de la transition et c’est pourquoi le président Kafando a initié une série de rencontre. Penses tu que le MPP à lui seul peut remettre en cause le vote de nos compatriotes ? C’est bien vrai que le régime déchu avait commencé à travailler pour que le vote de nos compatriotes soit une réalité en 2015 mais n’oublier pas que la donne à changé et le Burkina traverse une période transitoire. Il est donc nécessaire de recadrer l’organisation des élections.C’est une période difficile et il faut d’abord régler le problème des élections à l’intérieur du pays avant de s’attaquer à la question du vote de nos compatriotes à l’extérieur.Si on a mis 10 ans sans pouvoir faire participer nos compatriotes ce n’est pas un décalage de 5 ans en 2020 qui sera un problème.C’est mieux d’avoir plus de temps pour bien organisé les élections hors de notre pays que de se précipiter pour créer des contestations inutiles . A cela il faut aussi des moyens financiers supplémentaires pour assurer le vote à l’extérieur. Pour terminer je dirai à mr Gnissi de faire une lecture objective de la situation qui est d’ailleurs une circonstance atténuante au regard de cette transition que personne ne voyait venir car son parti UNDD a contribué à l’avènement de cette transition en apportant sa caution à la révision de l’article 37.Si l’UNDD avait plutôt dissuader l’ex président Compaoré à surseoir à son projet funeste de sacrifier notre démocratie, Gnissi ne sera pas là à poser le problème du vote des Burkinabè à l’étranger car ça allait être effectif.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:21, par JOHNESS En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Monsieur le représentant de l’UNDD, nous ne dénions pas le droit de vote des burkinabé de l’étranger et surtout ceux de Côte d’Ivoire. Suis né là-bas mais il y a une réalité qui est posée : le temps imparti pour assurer un recensement et un enrôlement des personnes en âge de voter, outre les moyens colossaux requis, est très problématique. De plus, combien d’entre eux se sont fait enrôler à travers la carte biométrique consulaire. Au lieu de tergiverser à travers des écrits du temps de l’ancien pouvoir, vous auriez du mener campagne de sensibilisation en vue de permettre au maximum de burkinabé majeur de disposer de la carte consulaire, sésame nécessaire pour pouvoir assurer leur droit de vote et aussi de confirmer leur appartenance à leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:25, par KANKOUN En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    « Les Burkinabè ont souffert de cette situation, le moment est venu d’entrer dans l’alternance tant souhaitée ».
    C’est bien L’UNDD qui parle ici de l’alternance tant souhaitée ? Expliquez moi ce que cela veut dire. Si je me trompe pas c’est votre président qui est et qui demeure le coprésident du Front républicain. Dite moi comment on peut souhaiter tant une alternance et soutenir tant la candidature du président sortant qui a déjà 27 ans au compteur. Vous me faite rire. Du courage quand même.

    KANKOUN

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:39, par massa En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    L’esprit de sagesse doit prévaloir et il serait difficile de pouvoir faire voter nos compatriotes de l’extérieur parce-que les conditions ne sont pas réunies, d’abord le temps qi reste ne suffit pas à la transition pour parcourir les pays. Vous avez fait surface pour reprendre vos bêtise comme l’article 37, de grâce ne perturbé pas les élections. Les fauteurs de troubles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:40, par massa En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    L’esprit de sagesse doit prévaloir et il serait difficile de pouvoir faire voter nos compatriotes de l’extérieur parce-que les conditions ne sont pas réunies, d’abord le temps qi reste ne suffit pas à la transition pour parcourir les pays. Vous avez fait surface pour reprendre vos bêtise comme l’article 37, de grâce ne perturbé pas les élections. Les fauteurs de troubles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:48, par Ramat En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Ce Mr Gnissi est un danger pr la paix au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 17:48, par eliane En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    En toute sincérité au regard des tournées concluantes et les installations des sections de la ceni déjà installées il serait mieux d’évoluer vers la concrétisation du vote de nos parents de l’étranger car un travail avait déjà été fait en prélude des echeances de nov 2015 par la Ceni, a cet effet l’argent du contribuable avait été dépensé pour cela n en déplaise a certain partis politiques qui ont peur de leur diaspora

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 18:07, par kihan En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    mon ami Alias, vous n’avez rien compris le MPP a peur du vote des Burkina de la RCI, ils mettront tout en oeuvre pour qu’ils ne votent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 18:30, par wangson En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    en toute sincerité les burkinabè de l’étranger doivent s’abstenir.le decret est là mais les conditions ne sont pas réunies.c’etait une fraude en préparation avec votre complicité pour aider le regime déchu. donc ne pleurer pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 20:18, par le citoyen En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    on s’en fou de l’undd et ton intervention est mal personne ne te dit d’etre a l’exterieur.nous voulon que tous les burkinabe votent mais avec ce petit temp ca ne sera pas possible c’est ca la realite et il faut la reconnaitre il ne s’agit pas de faire voter les burkinabes de cote d’ivoire seulement mais ceux vivant partou dans le monde.tu m’a enerve bcp et tu doi coprendre que la trangition aura des difficultes serieuses s’il tente de faire voter la diaspora.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 21:44, par kp En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Pourvu que la haine et les sombres calculs politiques ne prennent le pas sur la raison et la réalité vraie

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 21:47 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Puisque la passion politique, faite de vengence à tous vents et de bagarre effrénée pour la conquête du pouvoir à tous prix a pris le pas sur la raison politique, les apprentis-sorciers qui sont contre le vote des burkinabè de la diaspora vont précipiter inconsciemment notre Cher pays dans une guerre civile inévitable où des burkinabè de la diaspora seront obligés de prendre des armes contre leur gré, non pas contre les burkinabè de l’intérieur, mais contre tous ceux qui leur dénieront ce droit civique élémentaire : Voter.
    Pour moins que ça, lorsque Konan Bédié a inventé sa thérie de "l’ivoirité", opportunément relayée par Laurent GBAGBO, de braves citoyens ivoiriens comme M. SORO ont pris les armes pour se retrouver, à l’heure actuelle, Président de l’Assemblée Nationale en République de Côte d’Ivoire. C’est un devoir pour chaque burkinabè de l’intérieur et de la diaspora d’appliquer simplement la loi burkinabè qui autorise ce vote. Donc ce n’est pas seulement la position isolée de Monsieur Gnissi de l’UNDD, mais une vision non négociable de l’ensemble des membres de la diaspora et des burkinabè, épris de paix et de justice sociale, qui n’accepteront certainement pas que ce droit civique élémentaire, au demeurant consacré par les articles 11 et 12 de la Constitution soit bafoué. C’est tout autant une grave imposture que la révision de l’article 37 de la Constitution. C’est tellement simple et surtout patriotique de défendre une telle position. Ne croyez pas, chers apprentis-sorciers, sectaires et discriminateurs devant l’éternel que nous avons perdu notre ardeur de burkinabè intègre parce que nous vivons à l’extérieur du Burkina Faso. Bien au contraire, notre bravoure et notre intégrité ne nous ont jamais quittées. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 22:34, par Le Vigilent En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Monsieur Merci,

    Epargnez nous de ce langage ordurier digne des personnes sans foi ni loi.
    Vous êtes certainement de ceux-là qui avaient été dotes de tablettes et d’ordinateurs portables pour brouiller le débat sur le referendum.
    On dirait que vous reprenez du service avec cette fois-ci l’objectif d’empêcher l’aboutissement heureux de la transition. Vous perdez votre temps, car rien ne peut arrêter la marche d’un peuple décidé a créer les conditions pour une démocratie véritable, condition nécessaire a un développement profitable a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2015 à 23:01 En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Vous voulez voter ? C’est simple : venez vous inscrire au pays. C’est pas compliqué ça ! Vous voulez installer un système ici et continuer de manger chez les voisins ? Venez on va goûter ensemble. Tas de @€#&%@ ! En plus si c’est le même Gnissi que je connais c’est que c’est de la farce. Arrêtez de jouer au boucantier.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 00:41, par hehe En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    les Burkinabe de l’Intérieur n’ont jamais eu l’intention d’exclusre ses patriotes de la diaspora , seulement la transition actuellement ne peut résoudre ce problème de vote pour tous nos freres et soeurs à l’étranger , Europe, Amerique, Asie, ...et surtout en RCI où ils sont plus nombreux. N’accusez personne compatriotes ! Donnez du temps a plus d’organisation. merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 01:07, par Sacramento Usa En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    bonjour

    bien dit, ce monsieur doit ce calmer quand il vient au pays.
    il n’est pas du tous responsable, quand on l’attend parler.
    je l’ai vue sur un débat en CI, franchement il m’as decu.

    qu’il ce calme et repart tranquillement en CI

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 09:43, par Safiatou. En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    C’est son problème s’il veut voter qu’il vient au pays. Quel temps avions nous pour ces votes à travers le monde entier ? Par ce que vous aviez préparé les fraudes en masse en Cote d’Ivoire( raison de la présence de koutaba comme ambassadeur) maintenant que ça foire vous refusez de vous rendre à l’évidence que le temps nous permet pas.Roch est seulement réaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 11:23, par Konkona En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    Monsieur Gnissi Dominique, franchement, pour une fois chercher le bien pour ce pays. Ayez peur de Dieu et soyez honnête avec vous-même. Le Burkina a marre de personnes comme vous. Si vous êtes honnête avec vous-même, vous comprendrez que ni la situation actuelle, ni le temps ne militent en faveur d’une possibilité de prendre en compte les Burinabé de l’étranger. Quelle définition donnez vous à la dictature et à l’anti-démocrate ? Quand je vous lis, je pense à notre Grand Président, Thomas SANKARA qui ne manquait pas de démasquer les politiciens véreux comme vous. Arrêter SVP de penser à votre poche en oubliant le peuple. Nous savons la mission qui vous a été confiée mais je vous prie de penser à l’avenir de vos enfants et des autres fils du pays. En quoi, l’avis du MPP en est une dictature et antidémocratique ? Le MPP n’a jamais eu l’intention de refuser un vote des Burkinabé de l’étranger. J’ai suivi l’intervention du Président Rock lorsqu’il répondait à la question du journaliste. En substance, il a dit qu’il sera mieux indiqué d’organiser les élections de 2015 avec seulement les Burkinabé de l’intérieur (je vous rappelle que les Burkinabé qui vivent à l’étranger peuvent aussi voter si seulement, ils viennent s’inscrire au Burkina et soient au Burkina au moment des votes. D’ailleurs la plus part des chefs de partis vivent dans les grandes villes mais votent à leur village) et élargir aux Burkinabé de l’étranger en 2020. Loin d’être un refus de la part du MPP. C’est vous qui n’êtes pas démocrate. Son idée est bien juste. Maître SANKARA a eu plus ou moins le même avis. Si nous devons tenir compte d’autres éléments, nous savons en effet, ce qui se passe actuellement en CI. En vous mettant à table, vous et vos complices pour faire vos calculs, sachez que les honnêtes Burkinabé ont aussi cette capacité de réfléchir. J’ai tellement honte à votre place. Pitié, pitié et pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 12:31, par charles En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    avant la chute de President Blaise Compaore vous vous battiez pour que les burkinabè vivant à l’exterieur puissent voter. Pourquoi maintenant vous ne voulez plus qu’ils votent. Vous avez peur de quoi ? Le president Blaise Compaore avait tout mis en oeuvre pour que le vote de la diaspora soit effectif en 2015. Vraiment le BF est tombé dans la médiocrité. On a régressé d’au moins de 20ans. Les débats actuels sont plats. Pas de contradiction c’est devenu la pensée unique. Mon pays se meurt pitié......OH GOD WE NEED YOUR HELP !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 10:16, par Tourouz En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : la section UNDD de Côte d’Ivoire accuse le MPP de vouloir remettre en cause ce droit

    " Les Burkinabé de l’étrange payent-ils IUTS comme ceux résidant au Faso ? " L’ IUTS, c’est l’ impot unitaire sur le traitement des salaires. Il n’ a pas toujours existe. C’est le General Marc Garango qui a eu cette lumineuse idee pour faire face a la crise fiscale nee des fonds publics qui avaient ete dilapides par Maurice Yameogo, du en partie a un second mariage des plus dispendieux. Houphouet Bogny, en felin politique sentant la tempete, lui avait propose 4 milliards de l’ epoque pour calmer les coeurs mais en fierot, il a dit que la Haute- Volta, c’est sa natte et qu’ il allait mater ces petit agitateurs de syndicalistes.
    Donc si les burkinabe de l’ exteriuer ne paient pas l’ IUTS, c’est parce qu’ ils n’ ont pas de salaires au Burkina Faso. Et si beaucoup avaient un salaire, ils n’ auraient meme pas quitte le pays en premier lieu et ainsi l’ IUTS qui est un impot a la source serait retenu. Mais si le gouvernement veut, il peut creer un impot a l’ exil. Il peut imposer le fait qu’ il n’a pas cree toutes les conditions a tous les burkinabe pour vivre au pays. C’ est dans son pouvoir discretionnaire de le faire. Maintenant, est-ce qu’ il aura les moyens meme de suivre cela ? En plus, ce serait peut- etre plus efficient si l’ etat prenait l’ argent la meme ou il est dans le pays : en instituant une imposition vraiment progressive et en s’ assurant que les en- haut de en haut paient leurs impots. Mais il a deja suffisamment de contraintes techniques auxquelles il doit faire face. D’ abord, comment meme suivre tous ceux qui doivent payer l’ impot quand tout le monde n’ a pas de numero de securite sociale ou de numero matricule ? Quand les documents et archives sont mal conserves et quand le chomage es legion ? En plus, quand on peut corrompre des agents pour avoir tel ou tel document ?

    "On est tous d’accord que la diaspora contribue à sa manier au développement de la mère patrie. Mais il serait mieux que cela soit formaliser :
    - Les Burkinabé de l’étrange payent-ils IUTS comme ceux résidant au Faso ?
    "- Les Burkinabés de l’étrange payent-ils les taxes et impôts sur tous les produits
    (allumettes, sucre, huile, essence, électricité, eau, …) ?"

    Reponse : Les burkinabe de l’ etranger ne paient certainement pas les taxes sur ces produits dont vous parlez. Mais ils ne paient pas les taxes sur ces produits parce que simplement ce sont des taxes sur la consommation. Ce n’ est meme pas tous les burkinabe qui paient ces dites taxes. C’est simplement ceux qui achetent ces produits. Il y a meme des burkinabe qui vivent au pays mais par manque meme de moyens n’ achetent pas ces produits. Donc ils ne pourraient payer ces dites taxes qui sont en fait des taxes de jouissance. Pourquoi quelqu’ un qui ne reside pas au pays et qui n’ achete pas de tels produits en paierait les taxes ? Vous etes de bonne volonte mais le probleme est que NOus avons tous un grand effort d’ education a la citoyennete a mener.

    "- Rentrent-ils au moins au pays une fois tous les deux ans ?
    S’il est vrai qu’ils ont des droits (dont celui du vote), il faut souligner qu’ils doivent avoir des devoirs envers le Faso. "

    Pourquoi tous les deux ans quand nous avons meme des burkinabe qui rentrent tous les mois ? Toi qui parle, combien de fois rentres- tu chez toi au village puisque pour la plupart, nous ne venons pas de Ouaga ? Es-ce pour autant qu’ on vous a it buudu(banni) ? Avez- vous deja banni plus de six millions de burkinabe repandus dans la diaspora ?
    Vous etes de bonne volonte mais le probleme est que NOus avons tous un grand effort d’ education a la citoyennete a mener.

    "Ce n’est qu’une fois ces devoirs remplis, que l’on peut prétendre à ces droits." Quelle est la base juridique de cette oukase ? Y a- t- il une loi qui dispose de cela ?
    Vous etes de bonne volonte mais le probleme est que NOus avons tous un grand effort d’ education a la citoyennete a mener.
    "(Sinon il est facile de rester là-bas et voter des dirigeants qui viendront nous tyranniser ici au Faso, et vous, vous serez à l’aise à l’étranger)." Je voudrais souligner que tres peu de burkinabe pourraient etre a l’ aise dans un pays qui n’ est pas le sien. On n’ est pas des inconscients et on sait que si tu dors sur la natte de quelqu’ un... Des burkinabe ont sue sang et eua pour la cote d’ ivoire mais en 1999, a Tabou, on leur dit qu’ ils n’ etaient pas d’ "ici" et la chasse a l’ homme a commence. Des enfants qui n’ ont jamais connu le burkina, on leur dit de se chercher ailleurs alors que leur seul mal, c’est d’ etre nes de parents burkinabe d’ origine. Si on devait vivre necessairement la ou on est ne, pourquoi ADO a vecu le plus clair de son temps au Burkina alors qu’ il est ne a Dimbokro, chose que personne n’ a plus denier ?Il est vrai qu’ il a frequente le Grand Zinda, a voyage avec des passeports diplomatiques burkinabe en 1963 mais il a toujours ete reconnu comme ivoirien jusqu’ a l’ ivoiritisation de la Cote- d’ Ivoire. Bref.
    La Haute- Volta, puis le Burkina n’ ont jamais fait l’ experience du vote des burkinabe de ’ etranger. Pourtant le Burkina Faso n’a connu en realite qu’ un seul civil comme president. Est-ce le resultat du hasard ? Apres ce president civil, on n’a eu droit qu’ a un seul regime reellement civil avec en plus un militaire comme president, fut- il bonasse comme papa Lamizana. Peut- etre qu’ on aurait gagne si c’etait possible que les burkinabe de l’ etranger participent aussi pour une fois et on ne sait jamais. La bonne graine anti- tyrans viendrait de la puisque les tyrans, despotes et autres dictateurs que nous avons "elus" ici, n’ avaient pas besoin du vote de burkinabe de l’ etranger pour etre elus et pour etre dictateurs. Donc, mes petites connaissances statistiques me permettent de dire que la variable independante "vote des burkinabe de l’ etranger" a vraiment un prejuge favorable puisqu’ elle n’ a jamais ete utilise dans les elections qui nous ont donne le type de democratie hybride que nous avons eue jusque- la.
    Vous etes de bonne volonte mais le probleme est que NOus avons tous un grand effort d’ education a la citoyennete a mener.
    "Donc comprenez nous, il faut que nous soyons sûrs, que vous êtes des vrais patriotes (qui remplissent leurs devoirs envers le Faso) avant de vous laisser rentrer dans vos droits"
    On emploie "donc", quand on a fait un raisonnement logique et que la conclusion saute aux yeux de tous. Croyez- vous avoir ete logique dans votre raisonnement ? Vous avez employe des termes que vous n’ avez pas definis, si bien qu’ on ne sait pas le contenu que vous y mettez. Que recouvre l’ expression "qui remplissent leurs devoirs envers le faso" ? Il est 3:35 du matin la ou je suis actuellement , et 9 h a Ouaga et moi je lis les nouvelles de mon pays a plus de 5 mille kilometres. Le premier devoir pour son pays, c’est l’ aimer. Et le reste suivra. Je communique presque chaque jour avec des citoyens au pays. Quand une catastrophe plane sur le pays beaucoup ne dorment pas, que ce soit en france, aux Etats- unis, au canada, en Cote- d’ Ivoire comme en Ethiopie, etc. Pourquoi ils le font s’ ils ne se sentent pas burkinabe ou s’ ils savent qu’ ils ont moins de droits ? Tous les burkinabe qui sont a l’ etranger, quand ils peuvent, ils envoient de l’ argent au pays pour soit payer une scolarite, soit soigner un parent ou un ami malade, soit construire une maison. Tout le monde connait le burkinabe pour son attachement au faso, Generalement, nous avons tous le mal du pays. De quel pays s’ agirait- il si ce n’est pas le Burkina Faso ? Les transferts d’ argent sont tres importants pour l’ economie burkinabe, si vous ne le savez pas. Vous avez du travail a donner a tout ce beau monde si tout le monde revenait au bercail ? L’ operation Bayiri en 2003, vous vous rappelez ?
    "Avant de vous laisser rentrer dans vos droits ?" Mais voila un dictateur en herbes ! Pour ma part, vous n’ allez pas me laisser rentrer dans mes droits ? Je vais m’ emparer de mes droits ! De quel droit pensez- vous que vous allez nous laisser rentrer dans nos droits comme par bienveillance, par pitie meme ? Sommes - nous dechus de notre nationalite parce qu’ on vivrait dans un autre pays ? Si c’est le cas, montrez- nous encore un texte de loi. Ou sommes - nous des citoyens de seconde zone ?
    S’ il ya des contraintes logistiques serieuses qui font qu’ on ne peut pas voter, ca peut se comprendre. Mais il faut expliquer et bien expliquer. Si ca ne tient pas la route, on le saura aussi. Et si c’est avere que le "danger peut venir de la Cote d’ Ivoire" seulement , on sait tous que certaine spersonnes aimaient Blaise parce qu’ il garantissait leur bras arme mais s’ en foutaient du bonhueur du peuple burkinabe comme de leur premier manteau d’ etudiant a Penn State ou de leur premiere culotte de militant FESCIen mais ca ne nous fait ni chaud ni froid. S’ ils n’ ont pas digere la chute presque cocasse d’ un polichinelle qui etait leur protecteur, ils n’ ont peut- etre pas su que c’est lepeuple burkinabe qui est sorti les mains nues , sans rebellion armee, pour remettre ses pendules a l’ heure. On les comprend, les evenements ont pris un rythme tellemnt rapide que ca echappe...Avec le temps, certains vont se remettre. Mais le peuple a triomphe. Nous ca nous fout au pole nord que quelqu’ un soit fache contre nous parce que nous cherchons notre bonheur a nous, parce que notre peuple sait exactement ce que lui il ne veut pas, et toute personne a le droit de rechercher son bonheur. Chercher son bonheur ne doit pas faire honte. Mais on pourrait dire que pour X raison ou Y raison, les burkinabe de Cote- D’ ivoire ne pourront pas voter. Ca aussi nous sommes un pays souverain et nous pouvons decider de cela. Mais si les memes conditions ne se posent pas partout, alors, il faut permettre a ceux qui resident dans les pays ou les conditions le permettent de voter. ca aussi ca releve de la souverainete du peuple burkinabe qui n’a pas de lecon politique a recevoir d’ aucun autre pays.
    Moi je demande au gouvernement d’ expliquer davantage pourquoi le vote ne sera pas possible a l’ etranger. Si c’est seulement sur le cas de la Cote- d’ Ivoire, qu’ on taille une mesure qui sied au contexte de ce pays. Si dans les autre spays, il n’ y a pas danger, il ne faut pas punir tous les burkinabe de l’ etranger. Les etrangers au burkina ne sont pas plusburkinabe que les burkiabe de l’ etranger. On ne peut pas dire comme ce monsieur qui pense que si tu vis a l’ etranger, tu es moins patriote. Blaise vivait au pays mais en quoi il a ete patriote en faisant tirer sur des burkinabe qui n’ ont rien fait de mal ? Les gens qui vivent au pays et qui detournent des milliards pour eux seuls sont donc systematiquement meme plus patriotes que Goama qui a du s’ exiler au Gabon parce qu’ il etait desepere dans son pays ?Savez- vous que personne n’ aime en realite vivre chez quelqu’ un ? Le Bayiri, il n’ y a rien de tel. Meme si chez toi tu vis dans une hutte.
    Pardon, mon frere, nous vivons a l’ etranger mais tu sais bien que l’ antilope est en train d’ errer parce que sa demeure est inondee.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés