Indépendance du Burkina Faso : les étudiants de la cité Kossodo ont aussi fêté

samedi 13 décembre 2014 à 02h10min

Le Burkina Faso a célébré le 11 décembre dernier à Dédougou le 54e anniversaire de son indépendance. 54 ans de maturité, de sagesse, mais surtout de lutte. Les étudiants de la cité universitaires de Kossodo n’ont voulu rester en marge des manifestations. Pour cela, ils ont organisé une série d’activités pour marquer leur attachement à la patrie le Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Indépendance du Burkina Faso : les étudiants de la cité Kossodo ont aussi fêté

Les étudiants de la cité kossodo à l’instar de tous les Burkinabè n’ont pas dérogé à la règle de ce jour spécial du 11 décembre. En effet, ils ont tenu à exprimer leur dévouement à notre chère patrie, le pays des hommes intègres. Diverses activités ont été donc programmées. Ainsi, à l’entame de la journée à 6h30, un rassemblement a été sonné, suivi d’un cross. Parti de la cité, ils sont revenus à partir du péage situé sur la route de Ziniaré. C’est au total une distance d’environ 4 km qui a été courue. Puis la montée des couleurs au sein de la cité pour exprimer leur attachement à la nation, leur respect aux couleurs nationales et leur profond respect du civisme. Une activité qui a réuni un nombre important des résidents de la cité. Un match de gala a eu lieu le soir à 16h et un débat à partir de 20h avec comme thème : « indépendance des pays africains, mythe ou réalité ».

Le délégué de la cité, Serge dans son mot à l’endroit de ses camarades, les a exhortés au travail, à la lutte et à la protection de l’intérêt commun : le Faso. Aussi ajoute-t-il : « Si nous avons fait cette révolution les 30 et 31 octobre, c’est pour que plus rien ne soit comme avant et cela est possible par notre participation active et entière à l’édification d’une nation plus forte, plus juste et plus fraternelle ». Il a également saisi l’occasion pour appeler tous ses camarades qui ont porté leur confiance sur lui à l’accompagner dans la tâche. Faisant référence au président Thomas Sankara qui disait, « aucun pas sans le peuple », il rappelle donc ses camarades que rien au sein de la cité ne se fera sans eux et que tout se fera pour eux et avec eux.

Kabore S Rosine (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés