Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

mardi 9 décembre 2014 à 00h53min

Initialement prévue se tenir le 13 décembre prochain, la Journée d’hommage aux martyrs des 30 et 31 octobre derniers est reportée à une date ultérieure. L’information a été donnée ce lundi 8 décembre 2014 par le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Denise Barry. Il a aussi mis en garde « les manifestants qui ne respectent pas les canaux légaux ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

Les protestations ont finalement eu raison de la décision du gouvernement de la transition de coupler la Journée d’hommage aux martyrs des 30 et 31 octobre derniers et la commémoration du 16e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, directeur de publication du Journal l’Indépendant. Au cours d’une conférence de presse le Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Denise Barry, a donné l’information.

En rappel, la décision gouvernementale avait créé une vive protestation des associations de défense des droits de l’homme dont le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP). Selon le Ministre Barry, la décision du gouvernement n’avait rien de provocant. « Le choix de cette date est mu par la volonté de rendre un hommage appuyé à Norbert Zongo, assassiné le 13 décembre 1998 dans des circonstances connues de tous. De Norbert Zongo, tout le peuple burkinabè est unanime pour reconnaître à ce grand homme, le courage et l’abnégation payés au prix de sa vie. S’il y a un martyr au cours de ces quinze dernières années qu’il faut honorer, c’est bien Norbert Zongo dont le sacrifice a ouvert la voie à la jeunesse vaillante du Burkina Faso, jadis apathique », a-t-il indiqué. Il a, en ajouté que c’est conscient de cette situation et du rôle combien important de cet homme dans la lutte pour la liberté et la démocratie au Burkina Faso que le gouvernement a estimé, qu’il n’y a pas une date plus indiquée que celle du 13 décembre pour lui rendre hommage mérité en association avec l’ensemble des martyrs des jours glorieux des 30 et 31 octobre 2014. Le gouvernement de la transition estime que la victoire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre est l’aboutissement de la lutte menée depuis toujours par Norbert Zongo.

Le Collectif avait également reproché à l’Armée de lui refuser la Place de la Révolution pour les activités entrant dans le cadre de la commémoration du 16e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo. « Faux ! », rétorque Denise Augustre Barry. « Pour ce faire, il réaffirme ici et maintenant que la place de la Nation n’a pas été refusée au Collectif. La formule utilisée en réponse à la demande d’occupation de la place de la Nation est d’usage et s’explique par le souci de se préserver de tout imprévu », a-t-il précisé. Faisant dans les détails, le Ministre a décrit le déroulement des tractations entre le Collectif et l’Armée : « Le collectif a adressé une demande à l’Etat-Major général des Armées pour l’obtention de la Place de la révolution pour les manifestations. Mais à la réception de la demande, le constat a été fait que le dossier était incomplet parce qu’il ne comportait pas l’autorisation de manifester de la Mairie. L’Etat-Major a alors appelé le collectif pour lui signifier qu’il manquait une pièce au dossier et qu’il fallait le compléter. Ce que le collectif a fait. Les responsables ont été reçus par le chef d’Etat-Major général des Armées pour leur signifier l’esprit dans lequel le gouvernement avait voulu commémorer la journée d’hommage ce jour. Ce qui est déjà, en termes d’appréciation de cette démarche, bien. Car si les autorités étaient animées de mauvaise foi, il leur était loisible de rejeter purement et simplement le dossier. Mais dans un esprit de compréhension et d’accompagnement, on leur a permis de venir compléter le dossier et l’autorisation leur a été accordée en bonne et due forme. Si on entend aujourd’hui certaines choses, c’est un mauvais procès que l’on fait aux autorités. Et dans de pareils cas, il faut échanger avec les autorités. Nous sommes dans une situation transitionnelle et nous sommes ouverts. Nous l’avons démontré à toutes les occasions ».
En décidant de reporter la Journée d’hommage à une date ultérieure, le gouvernement a invité les forces vives à réfléchir à une journée unique dénommée "Journée d’hommage aux martyrs" qui sera consacrée annuellement à la célébration de tous les martyrs tombés pour le Faso.

Gare aux manifestants illégaux…

Au cours de sa rencontre avec la presse, le Ministre Barry a tenu à siffler la fin de la récréation. En effet, il a prévenu que des dispositions seront pour mettre fin aux manifestations anarchiques rencontrées dans presque tout le pays. « L’on constate ici et là sur toute l’étendue du territoire des velléités de contestation, de remise en cause de certaines situations qui prévalaient jusque-là, à tort ou à raison. Vous aurez constaté une certaine tolérance de notre part pour faire en sorte que l’élan que nous avons constaté depuis l’insurrection populaire puisse permettre que certaines situations soient mises en avant. Mais cela ne saurait se faire dans le désordre », a-t-il ajouté.

Pour le colonel Barry, ce n’est pas de la faiblesse mais de la compréhension : « Il est hors de question que certains pensent que cela relève de la faiblesse ou qu’il s’agit d’un laisser-aller et qu’ils peuvent tout se permettre. Nous allons nous donner les moyens de mettre fin à tout cela. Toute contestation qui ne s’inscrit pas dans la légalité sera traitée comme il se doit. Ce n’est pas de la faiblesse mais il y a un temps pour tout. Nous permettons évidemment aux uns et aux autres d’exprimer leurs attentes des nouvelles autorités. Mais cela doit suivre les canaux légaux. Il y a des gens qui aiment ces situations qui s’apparentent à l’anarchie pour faire de la récupération. On les connait, on les suit et on saura en temps opportun mettre fin à leurs agissements ». Tout le monde est donc prévenu. Car pour le conférencier, il faut permettre au gouvernement de « trouver des solutions idoines aux questions urgentes ».

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2014 à 04:50, par YIRMOAGA
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Il est hors de question que..........Nous allons nous donner les moyens de mettre fin à tout cela...........Ce n’est pas de la faiblesse mais il y a un temps pour tout. etc etc , tout le monde est donc prévenu.............Donc les libertés sont confisquées et place alors à la répression ?LA TRANSITION SE MILITARISE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 05:01, par philly
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Pourquoi le gouvernement veut imposer sa vision des choses au CODMPP. L’heure de la soumission est revolue. Nous voulons discuter,echanger et donner notre point de vu. Ne nous imposez plus les choses comme durant ces 27 dernieres années. On a trop "encaissé" et on ne le fera plus même au peril nos vies. Tes "garants" ne font plus peur aux vaillants guerriers (aux mains nues). La vingtaine de martyrs ne sont partis, ils se sont reincarnés dans des millions de burkinabè pour pousuivre le combat.(comme l’avait si bien Thomas Sankara)

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 05:51, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    - 1-Il ne faut pas que les autorités de la transition se trompent de boulot. Elles sont là pour organiser la transition en moins de 11 mois maintenant. Il serait certainement dans l’erreur, si toutefois le gouvernement du LtC Zida a dans son programme la répression d’une certaines catégories de manifestations qui sont en réalité des revendications de Justice pour des causes que le régime de Comparé n’a pas pu faire taire en 27 ans. Est-ce vraiment le rôle du gouvernement en démocratie de vouloir imposer à tous burkinabè, de manière unilatérale, un jour unique pour la commémoration de tous les martyrs de la nation ? Le pire, c’est que ce genre de proposition venant d’un ministre militaire (un colonel) peut laisser comprendre qu’on veut enterrer les affaires en pratiquant l’amalgame, puisque déjà la rue refuse de fusionner la commémoration de l’assassinat de Norbert Zongo à l’hommage national dû aux martyrs de la révolution. D’ailleurs, trop de zèle pour l’hommage aux victimes contraste avec le silence assourdissant sur la Justice à rendre à ces martyrs et au sort à réserver à leur bourreaux. Le peuple du BF n’est pas naïf à ce point !
    - 2-Il faut que ce gouvernement et ceux qui viendront à sa suite apprennent à dialoguer avec leur peuple. Les manifestations annuelles des 15 octobre (depuis 27 ans) et 13 décembre (16 ans) et bien autres, ne sont pas de simples commémorations d’hommage aux défunts, car elles comportent surtout une revendication de Justice pour ces défunts. Ces revendications sont adressées depuis aux gouvernements successifs qui ont toujours refusé jusqu’à présent de les satisfaire. Après l’ère Compaoré, ceux qui ont renversé le régime précédent s’attendent à ce que, pour le moins, les autorités actuelles mettent fin au dénie de Justice et à l’impunité devenue intolérable. Les gens ne veulent plus se contenter de bonnes paroles. La répression et le dilatoire ne peuvent pas mettre fin à cette revendication qu’après tant d’années l’ancien régime n’a pas réussi étouffer.
    - 3-Pour vraiment mettre fin à ces manifestions, les gouvernements successifs feront mieux d’y répondre selon la justesse des causes défendues au lieu d’évoquer des arguments d’ordre public et de légalité. Si une cause est Juste, les peuples défieront tout, y compris la loi et la force de l’ordre pour revendiquer Justice : nous l’avons fait les 30 et 31 octobre dernier et nous voulons rendre hommage aux martyrs de ce combat Juste ! Pour les peuples, consciemment ou inconsciemment la Justice et la Vérité sont à défendre à tout prix, dans la légalité ou dans l’illégalité, dans l’ordre où le désordre. On n’y peut rien d’autant plus que le temps joue toujours en faveur de la Vérité et de la Justice.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 05:59
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Bien dit : Le nouveau pouvoir qui a cede ne prouve pas "faiblesse". Mais il ya quelque chose que je ne comprends pas : Norbert Zongo (Paix a son ame) est mort comme martyr. Les 33 autres sont aussi morts comme martyrs et cela a cause d un seul systeme, celui de Blaise Compaore. S ils ont tous peris pour nous livrer de la "gueule" de ce systeme, pourquoi pas alors choisir une seule date pour commemorer les deux evenements ? Heureusement que le nouveau pouvoir a mis de l’eau dans son vin, sinon, qu’est ce qui allait se passer ? Que Dieu nous sauve ! Sommes nous toujours un pays divise ? Deux evenements pour deux choses identiques, c’est pas reflechi ! Restons toujours unis nous et nous en sortitrons plus forts ! Je me dis que c’est mieux de donner un peu plus de temps aux familles des 33 martyrs de se consoler et ainsi le 13 decembre 2015 (deux mille quinze), on pourra commemorer cette journee en memoire non seulement de Norbert Zongo, mais aussi en celui des 33 que nous venons de perdre, et ainsi de suite pour les autres annees desormais.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 06:47, par NOAGA KAFANDO
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    En moins d’un mois d’exercice, l’on se rend de plus en plus à l’évidence que la transition risque d’être un chemin de croix pour notre peuple dont la soif de justice et de liberté est le fondement de sa longue marche de plus de 16 ans et dont l’insurrection des 30 et 31 octobre est un aboutissement logique.
    Que comprendre des propos du colonel BARRY sur les questions de légalité, de respect de l’ordre public, etc.? Personne de ce gouvernement, pas en tout cas le ministre de la sécurité, ne connait mieux que notre peuple ses valeurs universelles.

    Le gouvernement de transition, nous pensons, a grand intérêt à traquer urgemment les grands délinquants du régime de Blaise Compaoré pour que les ressources qu’ils ont volées reviennent rapidement au peuple et servent à créer des emplois pour la jeunesse, à lutter contre la vie chère, à donner des engrais et du matériels à nos braves paysants.

    L’agitation du gouvernement autour des questions d’hommage cache mal les faiblesses d’une transition décalée des aspirations de notre peuple résolu à faire changer sa situation.
    Chers messieurs, occupez-vous des dossiers brûlants, crimes de sang et crimes économiques, que le peuple connait au lieu de faire diversion sur des questions de "récupération" car si vous pensez connaître et suivre des gens dont vous mettrez fin les "agissements", le peuple vous connait et vous suit et ne manquera pas de mettre fin à vos dérives au moment venu.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 07:25, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    @ L intervenant 4 du 9/12/14 à 5.59’ ,ce n est pas non plus réfléchi de confondre les choses sans chercher à comprendre.Les deux commémorations ne sont pas les mêmes.Le 13 décembre a toujours été une journée de revendications de la justice pour NZ et ses 3 compagnons d infortune ;ce qui diffère de la journée d hommage aux martyrs que préconise le gouvernement.Voilà pourquoi j adhère à la proposition du Pr Traoré selon laquelle,oui à une journée d hommage à tous les martyrs de Sankara à la vingtaine de victimes du 30 et 31 octobre 2014 en une seule date qui leur sera annuellement dédiée mais pas avant que les responsabilités ne soient établies ,que justice leur soit rendue d abord .En attendant ,pas de confusion de genre qui s apparenterait à un noyautage.Il nous rappelle que Blaise Compaoré a inclut THOM SANK dans le panthéon des martyrs pour mieux bloquer la justice,tout comme Moboutou du Zaïre l a fait pour Lumumba alors qu il a été son bourreau.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 07:34, par LY
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Le ton utilisé ici par le Ministre militaire est martial. Il n’est pas pédagogique. Avant de décider de transformer cette journée historique du 13 décembre où les restes (cendres) de Norbert Zongo assassiné dans les conditions extrêmes de cruauté ont créés l’émoi et la révolte dans toutes les couches de la société, il fallait une concertation par des canaux appropriés. Car toucher à la journée du 13 décembre de façon aussi cavalière, peut à juste titre être interprété comme une velléité du nouveau pouvoir de tronquer l’Histoire, en effaçant un pan de l’Histoire ! L’heure n’est pas à montrer du muscle, mais plutôt à travailler à la prise de conscience des jeunes que la situation a changée. Est-ce la meilleure façon de le faire en passant par des menaces ? L’autorité de l’Etat ne se décrète pas, elle s’acquiert. Pensez-vous que les gens doivent baisser la garde quand on a l’impression à tort ou à raison que les militaires gèrent la situation comme s’ils avaient fait un coup d’Etat et qu’ils ont appelé les civils pour les accompagner ! Les rôles semblent inversés. La concertation, le dialogue, la pédagogie, l’établissement de la confiance sont les leviers sur lesquels il faudra s’appuyer pour que la transition réussisse, si non je crains que le peuple qui n’a pas encore décompressé de l’ancien régime se retrouve à la case départ, pour exiger une réelle transition. Les militaires ne doivent pas confondre le peuple à une caserne !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 07:36, par Mega vision
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Mr le ministre, écoutez beaucoup votre SG Mr SADOU Sidibé si vous voulez réussir dans ce département. C’est un conseil de neveu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 07:45, par CHRIS
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Bjr,
    Mr le Ministre, vos mises en garde ne révèlent que votre mépris et une certaine arrogance vis à vis de peuple ;qu’avez-vous fait depuis 1998 pour que la lumière sur la mort de Norbert soit faite ? Simon Compaoré avait mis ses milices à nos trousses en 1999 ; il avait également parlé de ’zones rouges’. Comment a t-il fini dans le régime de Blaise ? Il ne faut pas essayer de nous diviser, s’il vous plait. Il n’y a aucun capitaine encore moins un colonel parmi ceux qui sont tombés sous les balles de ce poltron de blaise. Alors, nous connaissons nos héros et nos martyrs. Nous demandons du respect mon colonel, sinon...
    L’homme fort a fui sans tirer un seul coup de feu ; nous n’avons pas peur de ceux qui l’ont plus ou moins accompagné durant cette tyrannie.
    LA PROPHETIE S’EST ACCOMPLIE

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 07:47, par Ditvrai
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Je pense que le Colonel BARRY pense qu’il est un Ministre de Blaise Compaoré puisqu’il l’a été. Qu’il arrête de menacer les honnêtes citoyens qui font la lutte contre l’impunité depuis des années. Lui, il est noviste et c’est à cause de sa tenue qu’il est au gouvernement. Lui même a profité de la situation pour se faire voir. Jamais les armes du contribuable ne se retourneront plus contre lui. Fin du despotisme, plus rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:20, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    ’’Il a aussi mis en garde ......’’.

    - Mr BARRY, ceci est un langage de despote ! Et on n’est pas non plus dans un camp militaire et nous ne sommes pas des soldats !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:20, par jean
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    vous allez manifester contre qui ? blaise n’est plus là alors sachez changer de stratégie. La mort du pauvre Norbert est devenu un fonds de commerce pour beaucoup de personnes . c’est dommage . si le 13 décembre devient une date nationale pour l’ensemble des martyrs alors les robinets sont fermés pour le CODMPP car il n’ont plus leur raison d’être c’est si simple que ca . Alors ne me tirer pas mon pain de ma bouche si non ?. La famille du pauvre Norbert gagne quoi dans tout ca ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:23, par Abdoul
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    il serait souhaitable que le gouvernement murisse ses decisions avant de les rendre publiques. Je suis étonné de voir qu’aucun ministre n’ai attiré l’attention du PF et du PM sur le choix du 13 decembre pour celebrer nos martyrs. C’est un mauvais signe car nous croyions en la presence des ministres issus de la société civile et des partis politiques de l’opposition dans le gouvernement. Comment une telle decision unilaterale et impopulaire peut leur echapper ? Ou bien le PF et le PM ont decidé sans consulter le reste des membres du gouvernement ? Chose presqu ’ impossible. Une decision prise en conseil des ministres est collegiale. Dommage pour un début ! Pour finir qu’en est -il de la nomination du ministre de la culture ? Manque t -il d’homme(s) capable pour occuper ce poste ? Pourquoi ne pas confirmer le SG ou prendre en compte un homme comme Prosper KOMPAORE, KOUDBI Koala ou d’ autres personnalités du monde de la culture.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:23, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    - Vous avez tué les martyrs et jusque-à vous ne rendez pas compte et c’est ce qui vous encourage à vouloir récidiver n’est-ce pas ? Le RSP a tué pour Blaise COMPAORÉ durant 27 ans et vous pensez que celà peut encore continuer ? OK Mr BARRY, bandez vos muscles et nous on vous attend au dehors ici ! C’est finit et bien finit toutes ces brutalités !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:26, par Allright
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Je félicite le gouvernement pour cette grandeur d’esprit de montré à l’opinion que c’était une erreur de communication à propos des dates de la commémoration des martyrs. nous devons avoir le courage de reconnaitre les bonne intention et savoir pardonne. il ya des gens qui leur bonheur ne nécessite que des tiraillement, il voit tout en noir et peint tout en noir

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:32, par Vigilance
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Le Gouvernement doit être en phase avec le peuple. Vous êtes là pour le peuple et le peuple a accepté là où vous êtes alors profitez marquer une belle page de notre histoire. Évitez d’avancer sans le peuple et améliorer vos moyens de communiquer ce peuple. Ce peuple n’est pas contre vous et n’oubliez pas qu’il a tant souffert et a besoin de justice. Pour véritablement aider le peuple à panser ses plaies, n’hésitez pas à rouvrir tous les dossiers pendants crime de sang, crime économique ... pour contraindre le futur Président à terminer le travail. Du courage et ne vous laissez pas gagner par la colère !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:33, par Jamanatigui
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Monsieur le ministre, trêve de discours et aux actes. Votre pririoté c’est de mettre fin aux manifestations anarchqiues. Ne vous laissez surtout pas intimider par ceux qui sont etraine d’exercer un chantage sur vous. Quel que soit vocabulaire (argot ou langage militaire) faites les comprendre que la recréation est terminée. Certains Burkinabé pensent que nous devons vivre dans un climat insurectionnel permanent, c’est à toi de leur faire comprendre le contenu de " rien ne sera plus comme avant".

    Tous ce debat de dates n’est en réalité qu’une querelle enfantine. Noerbet ZONGO et les martyres du 30 octobre sont morts pour la même cause donc il n’a aucune distinction possible à faire entre martyres. Maintenant je pouvais comprendre ces réactions epidermiques si le gouvernement de la transition developpait des manoeuvres dillatoires pour etouffer une ou l’autre des affaires.

    Certaines personnes de la société civiles comprenent mal le rôle qui est le leur. Ils pensent qu’ils doivent être consulté chaque jjour par l’executif pour des décisions courantes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:35, par BADR
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    La date du 13 Décembre était vraiment la mieux indiquée pour rendre hommage à nos martyrs. Dommage que le gouvernement n’a pas communiqué sur son choix. Même un commentaire sur son choix dans le compte rendu du conseil des ministres auraient suffi pour convaincre de ses nobles intentions. Il faut combler le déficit de communication pour une transition apaisée. Nous venons de rater une excellente occasion de consacrer définitivement cette date du 13 décembre. Il faut également que la sagesse prédomine dans nos prises de position en ne suspectant pas toutes mesure gouvernementale car les défis sont nombreux et il faut aller vite.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:44, par Natiol
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Ces gens là, qu’ils disent ce qu’ils veulent ! C’est eux qui font la musique, ensuite ils dansent ! Que ce gouvernement fasse ses tournures, il va revenir nous trouver. Le peuple est souverain !
    Que le peuple reste encore plus que jamais vigilant !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:06, par Sidik
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    "......Les responsables ont été reçus par le chef d’Etat-Major général des Armées pour leur signifier l’esprit dans lequel le gouvernement avait voulu commémorer la journée d’hommage ce jour. Ce qui est déjà, en termes d’appréciation de cette démarche, bien......."

    1- de quel esprit faites vous allusions ?
    2- Quand on considère que sa démarche est "bien" alors on se verse rapidement dans l’autosatisfaction et on considère donc que sa démarche exempte de tout critique ;
    3- Si le gouvernement de transition avait communiqué de façon très claire avec le CODMPP il n’y aura pas eu de protestation.
    4- En effet si le gouvernement avait donné son avis favorable sans aucune ambiguïté (La formule utilisée en réponse à la demande d’occupation de la place de la Nation est d’usage et s’explique par le souci de se préserver de tout imprévu) pour l’occupation de la place de la nation, on en sera pas là. Aussi, s’il avait defini clairement l’importance de cumuler les hommages de Norbert Zongo et des Martyrs des 30 et 31 octobres et afficher leur volonté de recherche de vérité et justice pour ces défunts, le peuple les aurait compris.
    5- en raison de ce qui précéde, j’invite le gouvernement de transition à surtout éviter les erreurs du gouvernement passé (les décisions unilatérales, les menaces de répression, les repressions.....) face à un peuple assoiffé de justice et de paix car notre détermination pour ces valeurs est notre seule arme

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:14, par Brotteaux des Illettes
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    J’ai l’impression que ces messieurs de la transition pensent que le pouvoir est un cadeau que le peuple leur a fait et donc ils peuvent s’en servir comme ils veulent. La liberté est une quête permanente et le peuple dira toujours non quand celle-ci est piétinée

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:16, par bouba
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Encore ses militaires.
    Peuple du Burkina, levé vous dès a présent, si non, Zida veut confisqué notre soif de liberté que nous avons arraché à Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:39, par BONKOUNGOU
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Le gouvernement de Zinedine est là pour divertir le peuple. Le 2 décembre a été consacré à l’inhumation des martyrs. pourquoi pas retenir cette date. Vous savez, peuple du Burkina, nous ne sommes pas sortis de l’auberge. si ce gouvernement veut bien faire les gens, qu’il se penche réellement sur les dossiers pendants. Pourquoi ne veut-il pas entendre parler de Norbert ZONGO ? Tout simplement parce qu’il est un ancien du RSP, alors milice qui a fait ce besogne. s’il n’est là pour la continuité des oeuvres de Blaiso, qu’il fasse la preuve maintenant :
    1-En dissolvant le RSP ;
    2-En intruisant tous les dossiers pendants ;

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:47, par yéro
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    la récréation est terminée, bien dit, il faut commencer à mâter les indisciplinés.la pagaille est terminée.je vous soutien mr le ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:55, par RAOGO
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Je pense que les menaces de répressions ne sont pas appropriés pour un gouvernement de transition. Leur réaction montre bien que ces militaires ne vont pas lâcher le pouvoir même après la période de transition WAIT AND SEE. Le Diable sait flatter la vanité des hommes. Si le peuple ne prend pas garde, ce groupuscule fera plus que Blaise pour se maintenir au pouvoir. Rien qu’à voir le cortège austentoire du PM de transition cela en dit long. Webmaster laissez passer car c’est la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 09:57, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Gloire Éternelle à DIEU Tout PUISSANT ! Le parent Norbert,ZONGO, le Héros ne connaîtra pas une seconde mort puisque la "nihilisation" de la date anniversaire du 13 décembre n’aura pas lieu. IL eût fallu penser plutôt avant créer cette amalgame qui ressemble à une tentative de diversion ou de dispersion. Les explications du MATS sont acceptables et le report fort louable. L’unicité de cette date pour fêter désormais les héros du Burkina est aussi acceptable à condition que l’on soit sûr que la justice sur ce quadruple crime comme ceux de la révolution des 30 31 octobre sera rendue au peuple qui la réclame depuis longtemps.

    Frères sang, Bradri, Bramogo, Artisans de la Révolution des 30 et 31 octobre 2014, Combattants de la liberté ; de la justice, RDV le 13 pour ressusciter Les suppliciés du 13 décembre 1998 et attendons que la date d’hommage aux héros de la révolution populaire soit connue.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:08, par Togsdasida
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Pourquoi pas retenir le 13 décembre pour une journée d’hommage à tous les martyrs tombés sous blaise compaoré ; pourquoi voulez-vous le 13 décembre pour Norbert ZONGO uniquement alors que les derniers martyrs de l’ancien régime sanguinaire sont ceux de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Il aurait fallu retenir le 13 décembre pour tous ces martyrs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:11, par Le Jeune
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    monsieur le militaire ministre, vous parlez de canaux légaux, je pense que ce discours c’est à tenir à l’endroit du RSP (dont vous êtes un des éléments) qui se permettait tout durant le règne Compaoré. Dites moi, c’est quel canal légal ZIDA avait utilisé pour interdire la lecture de certains journaux à Kosyam ? Vous êtes furieux parce que les enquêtes avaient pointé des éléments du RSP. Votre comportement laisse penser que vous en savez beaucoup. Mais en attendant taisez vous !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:19, par réaction à chaud
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    merci pour avoir compris que la paix passe par là. On n’est pas contre mais il faut faire la lumière d’abord sur les crimes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:28, par biriki
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Barry confond bien des choses :
    - il s’est agit d’une insurrection, ce n’est pas un coup d’Etat,( même si la gestion actuelle fait penser à un coup d’Etat dans l’insurrection) le peuple s’est libéré et vous êtes ministre pour la transition. Ce n’est donc pas pédagogue de menacer un peuple qui a offert sa poitrine pour sa liberté. Si vous mettez du temps à comprendre ces choses élémentaires, votre surprise sera grande ;
    - La journée du 13 décembre n’est pas une commémoration, mais une demande de justice depuis 16 ans. Il va falloir que vous fassiez l’effort de comprendre la différence entre ces deux notions. Quand justice sera rendue à Norbert, il y aura commémoration ;
    - votre déclaration du genre "on les connait, on les suit", n’est vraiment pas digne d’un ministre, tout le monde sait que dans un État, il y a le service des renseignements, mais dire bêtement comme ça ressemble de vraies menaces et dans ce cas, je pense que vous n’avez pas compris grand chose dans ce qui se passe au Burkina et vous avez encore besoin de méditation. Vous pensez vraiment que si les gens avaient peur de la répression, les évènements des 30 et 31 octobre auraient eu lieu ?
    - On ne vous demande d’être ni fort ni faible mais d’entrer dans la République c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 10:51, par idtaxéwussogo
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    « Il y a des gens qui aiment ces situations qui s’apparentent à l’anarchie pour faire de la récupération. On les connait, on les suit et on saura en temps opportun mettre fin à leurs agissements ». Mr le Ministre :
    1- Pourquoi attendre que ces gens créent des situations difficiles avant d’agir ? Gouverner c’est prévoir ; convoquez- les pour en savoir le mobile de ces agissements et solutionnez.
    2- Vous n’êtes pas des lâches ni des faibles à nos yeux ; vous êtes entrain de devenir de grands Hommes par votre écoute et savoir convaincre par la force de l’argument. Mr du gouvernement ne devenez pas des Hommes forts par l’argument de la force. Vous avez promis de nous écouter à tout moment.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 11:04, par le vrai
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Un peu de tolérance mes frères . A force de tout contester je crois qu’on finira par ne plus trouver quelqu’un pour diriger le pays et ce sera l’anarchie totale .sachons qu’il n’est pas facile de gouverner un peuple surtout dans ce contexte . Rien de sérieux ne peux se construire dans l’indiscipline .

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 11:17, par La bâtardise ne gagnera pas
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Haro Dénise BArry c’est l’arrogance qui a fait fuir blaise donc attention. On sait qui vous etes. seulement le peuple vous attend au tournant une erreur de plus et vous rejoindrez blaise en exil. a bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 11:30, par Dèdègueba SANON
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Il faut saluer l’esprit de compréhension des autorités de transition. Les animateurs du défunt régime, auraient "bander les muscles" pour montrer que ce sont eux qui décident. Une transition "truffée" de militaires qui font preuve d’esprit de compréhension devant la "contestation", c’est pas courant.
    Cela dit laissons les militaires mettre de l’ordre, car il en faut, et seuls eux peuvent le faire. Il y a eu pas mal de dérapages lors des manifestations. D’honnêtes gens qui n’avaient rien à voir avec les inconditionnels du pouvoir à vie ont eu leurs biens saccagés. Et des élus CDP "innofensifs" ont également eu chaud. Il ne faut pas verser dans la contestation systématique.
    Le vrai hic c’est que dans l’euphorie de la victoire populaire, le Col ZIDA et sa troupe ont trop chargé leur mandat d’objectifs qu’on ne leur avait pas demandé. Ils ont douzes mois pour organiser les élections, et douzes mois c’est vite arrivé...à moins qu’il n’y ait comme le disent certains milieux, un agendat caché ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 11:33, par Nomos
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Encore des propos pour intimider. Décidément ces hommes en casquette font honte. Le peuple sort sacrifiés ses enfants sur l’autel de la liberté et de la vraie démocratie et tout ce que vous trouvez à faire c’est de confisquer, à la limite voler sa victoire pour venir parler ensuite des ’’gens qui profitent de situations pour récupérer". Sil y a des gens qui savent toujours profiter de situations dans ce Burkina c’est bien vous. Vous saviez très bien que le 13 décembre est une date intouchable et vous la retenez quand même pour semer la confusion et diviser le peuple. Même votre patron Blaise tremblait chaque année à l’approche de cette date funeste.Dans les 11 mois qui vous restent la seule date qui vous a paru alléchante c’est le 13 décembre ? Choisissez une autre, celle-là est déjà prise. Laissez-nous commémorer notre holocauste en espérant que vous allez dans les jours qui suivent dépoussiérer certains dossiers qui empêchent beaucoup d’hommes en casquette de dormir parce qu’ils mêlés de près ou de loin. Faites tout ce que vous voulez, la justice triomphera toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 11:40, par Nomos
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Encore des propos pour intimider. Décidément ces hommes en casquette font honte. Le peuple sort sacrifiés ses enfants sur l’autel de la liberté et de la vraie démocratie et tout ce que vous trouvez à faire c’est de confisquer, à la limite voler sa victoire pour venir parler ensuite des ’’gens qui profitent de situations pour récupérer". Sil y a des gens qui savent toujours profiter de situations dans ce Burkina c’est bien vous. Vous saviez très bien que le 13 décembre est une date intouchable et vous la retenez quand même pour semer la confusion et diviser le peuple. Même votre patron Blaise tremblait chaque année à l’approche de cette date funeste.Dans les 11 mois qui vous restent la seule date qui vous a paru alléchante c’est le 13 décembre ? Choisissez une autre, celle-là est déjà prise. Laissez-nous commémorer notre holocauste en espérant que vous allez dans les jours qui suivent dépoussiérer certains dossiers qui empêchent beaucoup d’hommes en casquette de dormir parce qu’ils mêlés de près ou de loin. Faites tout ce que vous voulez, la justice triomphera toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 12:02, par grand
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    bonjour, peuple du Burkina faisons attention .Blaise est parti, main dans la main reussions la transition et préparons un Burkina libre au lieu de discuter de date ,de distiller des racontars.Si après Blaise nous ne freinons pas nos ardeurs une bagarre qui éclate entre nous sera très tragique.Dieu nous a libérés de la tyrannie de plus de 27 ans.Soyons patients.Notre défi est la justice afin que tous les burkinabé rentrent dans le rang.Parmi nous il y’a des opportunistes qui voient le diable partout,des délinquants qui utilisent le chaos comme pendant que nous étions mobilisés pour chasser Blaise eux ils pillaient les magasins.Ils sont indignes dans leur grande majorité d’être citer des burkinabé.Si Sankara était la,ils seraient fusilles.Bien sur ,je ne parlent pas des affamés mais casser une caisse de banque, prendre des télés,motos non,ce n’est pas lutter mais voler.Nous voulons la quiétude pour construire le Burkina de justice et de paix.

    Ensemble ayons l’œil sur tout et veillons pour que l’essentiel ne soit pas voler.Travaillons a ce que ceux qui disaient ,apres blaise le chaos sont déçus.Dieu benisse notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 12:06, par yéro
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    je reviens ,j’ai dit que je soutien et encourage les autorités pour arrête la pagaille, pourkoi vous censurer mon message,si c’est parce que j’ai dit de mâter les indisciplinés que vous ne voulez pas laisser passer mon écrit, je suis désolé.je dit il faut encourager et soutenir la transition.il faut être ferme avec les troubleurs à l’ordre public.personne n’a le monopole de la violence ni de la bonté !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 12:17, par Nomos
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Encore des paroles pour intimider. messieurs les hommes en casquette, ne nous prenez pas pour des nez percés. S’il y a des gens qui profitent de situations c’est bien vous. je ne crois pas qu’il y a un seul des vôtres qui a reçu les balles assassines le 30 octobre. D’ailleurs vous-vous pavanez trop autour de la mémoire de nos camarades martyrs. Si vous êtes vraiment décidés à leur rendre hommage, commencer d’abord par situer les responsabilités. Faire toute la lumière sur nos braves tombés le 30 octobre dernier. l’hommage suivra. Vous saviez très bien que la date du 13 était prise et vous la retener quand même. Même Blaise votre poltron avait peur de cette date qui rappelle un certain holocauste. Ne menacer plus le peuple. Vous êtes ministre par la bravoure de ce peuple. Vive la justice et la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 12:22
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Maitrisez !les gars trouvons des solutions a nos problèmes.nous devons aussi aider le gouvernement car nous sommes tous des Burkinabès.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 13:07, par YIRMOAGA
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    J’avais prévenu du Zèle d’un certain Officier assis à la droite du L-CLN ZIDA au temps fort de la prise du pouvoir ou de l’usurpation du pouvoir ? Tout se confirme avec la sortie tumultueuse de cet OFF devenu MINISTRE. Après la mise en garde, ça sera la répression à mon avis, si telle est la volonté du MINISTRE. Ce n’est pas une décision du conseil des ministres mais sa volonté de nuire au peuple qui est en lutte. Que 2015 arrive vite pour nous sortir des emprises de la discipline militaire web master SVP laissez passer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 13:57, par joseph
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    On les connait d’après BARRY. Qui ne connait pas qui au Burkina. M7me toi Barry on te connait de A à Z. Tu est un agent de renseignement utilisé par l’armée francaise au Burkina. Cela n’a pas empècher zida de t’appeler au Gouvernement ; puisque vous ètes tous pareil. Tout ce que vous pouvez faire pour que le peuple vous écoute, c’est d’ouvrur les dassiers de crimes et les jugés. UN point un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 14:19, par Bendrina
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Attention ! Le syndrome Libyen et Irakien n’est pas loin. Mon Faso risque de devenir un pays ingouvernable tant la rue et différents groupuscules veulent dicter leur loi. Quand on chante à longueur de journée que "le peuple est souverain", c’est bien. Mais en réalité c’est chacun pris individuellement qui se prend pour le peuple tout entier. Et dès lors que l’avis de l’autre ne correspond pas au mien, je réagis comme si ce dernier ne fait pas parti du peuple.Avec un comportement de ce genre, la porte de l’anarchie est grande ouverte.
    La démocratie a ses règles. Quand on accepte que des personnes désignées dirigent le pays même si c’est de façon transitoire, il faut apprendre à leur faire confiance en leur accordant ne serait-ce qu’une petite marge de manoeuvre. Si pour toutes les questions on veut être consulté, pour l’ironie du sort nous passerons tous notre temps à organiser des référendum. Et même là, rassurez-vous : pris individuellement nous n’aurons jamais le même avis. Quand un peuple à la nuque raide, il faut un homme fort pour le gouverner d’une main de fer. Mais quand ce peuple fait preuve de maturité, il peut être gouverné par une institution forte. Alors mettons tous un peu d’eau dans notre vin ou dans notre bissap, et ne donnons pas raison à l’autre qui est devenu Marocain par la force des choses.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 14:52, par Freud
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Moi, je donne raison au Ministre Barry de vouloir proposer une seul date pour la commémoration de la journée des martyrs dans la mesure où aussi bien que Norbert Zongo, les autres martyrs ont périt en voulant dénoncer le régime dictatorial de Blaise Compaoré. En quoi la date du 13 Décembre est plus importante que le 18 septembre 1988 (mort de Henri Zongo et Boukari Lingani) et d’autres dates de la mort de Watamou Lamien, Oumarou Clément, Dabo Boukari, etc.
    Où alors, il faudra donc proposer une journée de commémoration pour chacun des martyrs depuis les 27 ans de pouvoir de Blaise Compaoré et on verra qui va travailler encore au Burkina. Chacun de nous a contribué à faire partir Blaise Compaoré et après avoir fini d’enterrer nos frères tombés sous les balles du régime Compaoré, j’invite les Burkinabé à se mettre au travail pour la construction de notre patri au lieu de s’enfermer dans des débats inutiles. Les monsieur du CODMPP ont plutôt intérêt à engager des débats avec le CNT sur l’emploi des jeunes et d’autres chantiers de développement au lieu de tenter de les ramener encore dans la rue pour des dates commémoratives...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 15:00, par boronga
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Bien vrai que le gouvernement à manquer de bien communiquer sur son choix et ses motivations de la date du 13 décembre pour célébrer les martyrs ,mais concernant la lutte contre les manifestations anarchiques ,il faut les arrêter à temps, sinon c’est la voie irréversible vers le chaos Ce n’est pas parce que le peuple à fait partir Blaise et son système que lEtat n’existe plus ou ne doit plus exercer son autorité .Attention chers frères et sœurs ,le désordre n’arrange personne et comme le disait le Président houphouet de RCI "entre l’injustice et le désordre ,je préfère l’injustice ". Je regrette mais il me semble que des compatriotes sont entrain de s’égarer totalement en se livrant de façon permanente au chantage à la descente dans la rue pour un oui ou un non .Et comme l’a dit un jeune administrateur civil ,au BURKINA Faso tout le monde est devenu maintenant "autorité " et sa propre autorité depuis l’insurrection populaire et ça va devenir difficile pour les administrateurs de pouvoir travailler sereinement

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 16:02, par AFGANO
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Honnêtement si le PF Michel KAFANDO et le Premier Ministre ZIDA ne rétablissent pas l’autorité de l’Etat avant de passer les reines du pays au futur président du Faso ,je vous assure que le BURKINA Faso est mal barré Et je suis d’avis avec l’internaute Bendrina 43 que nous risquons même de regretter Blaise COMPAORE . A lire certains internautes ,à entendre certaines interventions sur les émissions radios interactives ,il faut vraiment commencer à s’inquiéter pour notre avenir à tous ,et ce n’est pas jouer à l’oiseau de mauvais augure en disant cela . Franchement ,les burkinabé sont devenus haineux,méchants ,intolérants ,vindicatifs . On ne peut pas vouloir de la démocratie et de lEtat de droit et ne pas vouloir l’expression de la pluralité des opinions . Il faut savoir pourquoi on s’est engagé dans la lutte contre Blaise COMPAORE jusqu’au sacrifice suprême pour nombre d’entre nous .Alors du calme et de la responsabilité s’il vous plait

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 16:39, par Bahiya
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Bonsoir à tous et merci pour les différentes contributions pour la recherche de la vérité. Les temps changent et nous devons changer (dans le bon sens bien sur !!!).
    de plus en plus nos autorités doivent accepter les critiques comme cela se fait dans les vraies démocraties.Toutes les personnes de bonne volonté cherche le bien de tous chacun à sa manière. la date du 13 décembre, je pour que justice soit faite d’abord avant de la désigner pour journée Nationale d’hommage aux martyrs (JNHM). Sans vouloir classer les martyrs par ordre d’importance, j’attire l’attention des uns et des autres que nos martyrs ne sont pas morts dans les mêmes conditions ; pour la même cause sans doute, mais pas dans les mêmes conditions. Je précise qu’ils peuvent être célébrés ensemble mais avant que justice ne soit rendu à chacun. Pas de charrue avant les bœufs car c’est contreproductif.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 17:28, par rayim
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    j’invite tout les burkinabè a etre honnette avec eux meme , Le desordre que nous vivons faisait partir de la mal gouvernance de blaise , son seul probleme etait son fauteuil , le reste pas de probleme .
    Alors nous somme tous devenu , incivic, arrogeant , intollerant ,et tout ceux s’en suit .....
    le ministre a raison , qu’il nous promette que désormais , on a plus besoin de se faire justice sois meme , parce qu’il y’aura une justice pour tous , et mettre fin au promoteur du desordre .
    CHER BURKINABE OUVRER LES YEUX ,IL Y’A ENCORE DES PRO BLAISE ENTRE NOUS , QUI NOUS INDUIRONS TOUJOURS EN ERREUR.
    en cote d’ivoire ouattarra a compris ,et ik travail sans souci

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 20:28, par Le rebel Sankara
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    M BARRY. Le Burkina Faso n’est pas un camp militaire. Nous ne connaissons "ni garde à vous" ni "repos". Chez nous, c’est la démocratie vraie où il y a la liberté plurielle des opinions (ce n’est pas l’anarchie).Nous refusons la caporalisation. Apprenez les bonnes techniques de communication. Nous avons fait notre révolution et nous voulons que la lumière soit faite sur les tueries et les crimes économiques au BF. Nous voulons le changement profond et pour cela, avant de prendre des décisions importantes discutez avec les forces vives de la nations ( N’oubliez pas comment vous êtes venu au pouvoir).Commencer par chasser tous les directeurs véreux et autres fossoyeurs du peuple qui étaient les yeux et les oreilles de Blaise et de son frères François .car on constate que les mêmes injustices existent dans les ministères. Arrêtez de menacer le peuple car nous sommes prêt à mourir pour notre liberté !Vos méthodes commencent à nous rappeler l’ère compaoré. Attention !!!!HeiiiiBarry !

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 20:42, par RADOLPH
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Colonel BARRY. Il semble que vous fréquentez une église évangélique de la place. Alors si c’est vrai, inspirez vous des méthodes et techniques de communication de JESUS ! C’est le meilleur communicateur.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 23:17, par YIRMOAGA
    En réponse à : Situation nationale : la journée d’hommage aux martyrs est reportée

    Pou Norbert ZONGO, c’st pas des hommages mais une manifestation pour amener les autorités à se pencher sur le dossier, et il va de même pour les martyrs, au lieu des hommages, il faut situer le comment comment ils ont trouvé la mort (justice) et les élever au rang de martyr afin de les rendre les hommages de la nation ? Sinon après ces hommages , on risque de les oublier, seule congratulation, les inscrire au panthéon et fini ? Laissez les organisations manifester la mort de NORBERT,si la transition veut, elle ré ouvre le dossier, rend justice et élève le fils en martyr et héros de la nation, ainsi que les morts du 30 oct. Comment passer le temps à célébrer..........?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés