Boissons frelatées : 7 200 bouteilles de jus saisies par la Police municipale de Ouaga

vendredi 10 octobre 2014 à 00h45min

Porter à la connaissance du public, la saisie d’un important lot de produits frelatés, c’est à cette fin que la Direction de la Police municipale de Ouagadougou a animé un point de presse le jeudi 09 octobre 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Boissons frelatées : 7 200 bouteilles de jus saisies par la Police municipale de Ouaga

300 cartons contenant en tout 7 200 bouteilles de jus de mangues et d’ananas, voilà ce qu’a présenté la Police municipale. Il s’agit de produits arrivés « à péremption depuis mars 2014 » ; donc des denrées alimentaires périmées mais frauduleusement mises à la consommation. Des produits saisis « au niveau de la gare de l’Est » le 4 septembre dernier sur instruction du Directeur de la santé de la Commune qui aurait été informé par son collaborateur Chef de la Section santé de l’arrondissement 5. Sur place, « des étiquettes falsifiées de mars 2015 et mars 2016 » ont également été retrouvées.

La consommation expose, foi du Directeur de la Santé de la Commune, Dr Dar Francis Albert Somé, inévitablement à l’intoxication dans le court terme, et à l’insuffisance rénale plus tard. Et à en croire le directeur adjoint de la Police municipale, Jean-Marie Ouédraogo, la valeur monétaire de ces produits est de l’ordre de 2 880 000 FCFA.

Le propriétaire desdits produits et les individus qui s’attelaient à la pose des étiquettes falsifiées ayant pris la fuite avant la descente de la Police, une plainte contre X a été déposée au Commissariat de Police de Nongr-Masson pour que soit déclenchée la procédure judiciaire. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre l’officier Jean-Marie Ouédraogo qui a aussi confié que sous réserve de vérification, les produits ainsi saisis proviendraient du Ghana.

Après avoir rappelé le Code d’hygiène public en son article 47 interdit la production, l’importation, la commercialisation ou la distribution de denrées alimentaires avariées, périmées, falsifiées ou contenant des substances pouvant nuire à la santé, le Directeur de la Santé a indiqué le propriétaire des denrées saisies et sa bande devront subir la rigueur de la loi. En effet, l’article 146 du Code d’hygiène publique prévoit que ceux qui contreviendraient aux termes de l’article 47, sont passibles d’une amende supérieure à 50 000 FCFA, mais n’excédant pas 200 000 FCFA, et d’un emprisonnement de 1 à 3 mois, ou de l’une seule de ces peines. Il est aussi à préciser que cette peine peut être portée au double en cas de récidive.

Tout en saluant la dénonciation anonyme qui a permis de saisir ce lot de produits frelatés, le Directeur adjoint de la Police municipale, appuyé par le Directeur de la Santé de la Commune de Ouagadougou, ont invité les populations à vérifier minutieusement avant achat, toute denrée alimentaire. Et en cas du moindre doute sur la date de péremption ou sur la présentation de la denrée, saisir le service de sécurité publique le plus proche. Il s’agira d’une dénonciation, qui peut être faite sous anonymat pour éviter d’éventuelles représailles. Pour leur part, les services d’hygiène publique, la Police municipale à travers la brigade cycliste et d’éléments en service au sein des marchés, continueront leurs traques aux produits impropres à la consommation. Et à en croire Boukari Tapsoba de la Ligue des consommateurs, les denrées alimentaires les plus contrefaites actuellement, sont les boissons et les huiles.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés