Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Burkina : la sécurité privée a désormais un Conseil national

Accueil > Actualités > Société • • samedi 6 septembre 2014 à 13h57min
Burkina : la sécurité privée a désormais un Conseil national

Dans le souci de normaliser le secteur de la sécurité privée au Burkina Faso, les acteurs œuvrant dans ce domaine ont été conviés à une réunion à la Direction générale de la Police nationale (DGPN) ce mercredi 3 septembre 2014. Deux points essentiels étaient à l’ordre du jour : la mise en place du Conseil national des activités privées de sécurité/sureté (CNAPSS) et l’élection du bureau. C’était en présence de Lazare Tarpaga et Jean Bosco Kiénou, représentant respectivement le ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité et le directeur général de la Police nationale.

Porté sur les fonts baptismaux dans un contexte d’insécurité grandissante au Burkina Faso et dans le monde en général, de terrorisme, de piratage informatique, de catastrophes environnementales ou de multiples risques d’incendies, le Conseil national des activités privées de sécurité/sureté(CNAPSS) se présente comme une opportunité à saisir pour combattre efficacement ces maux qui constituent des freins au développement des pays africains.

Les membres qui accompagnent la structure sont, selon une liste non exhaustive, les patrons de sociétés de gardiennage, les directeurs ou responsables en charge de la sécurité des grandes entreprises (tous domaines confondus), les fabricants et fournisseurs d’équipements de sécurité, les dirigeants d’écoles ou centres de formation de sécurité agréés par l’Etat, les responsables en charge de la sécurité des institutions Internationales et diplomatiques.

Entre autres objectifs, le CNAPSS entend mettre à la disposition de chaque entreprise un outil de veille régulièrement mis à jour sur les questions d’identification de menaces, d’intelligence économique, de normalisation, juridique, un outil opérationnel avec un tableau risque, et un outil de formation et de sensibilisation sur les questions relatives à la sécurité privée. Il devra aussi constituer un cadre de partage et d’échanges avec les autres structures de sécurité dans le monde, et poursuivre les rapprochements (accords, conventions, chartes,…) qui unissent et concilient les acteurs publics et privés.

L’association se veut apolitique, indépendante et à but non lucratif (article 2 des règlements du conseil) et les membres se doivent de respecter un code de bonne conduite bannissant la corruption et les dérives de toute nature. L’assemblée générale, le bureau exécutif, les commissions spécialisées et le comité d’éthique sont les organes qui composent la structure. La fin des travaux, a vu l’élection de Arouna Nikiema, PCE de BBS Holding, comme premier Président du bureau du CNAPSS pour une durée de trois ans.


Le bureau du CNAPSS

- Président : Arouna Nikiema, PCE BBS Holding
- Vice président : Seydou Ouandaogo, Oil Libya
- Secrétaire : Romaric Sondo, DG MKS
- Trésorier : Serge Alain Manou, DG Burval Corporate
- Responsable chargé des Etudes et des formations : Zakarie Sanou, Total Burkina
- Responsable Veille et Prospective : Younoussa Sanfo, DG Intrapole Burkina

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les sites des déplacés internes (VIDÉO)
Yirgou, deux ans après : Le MBDHP Seno interpelle les autorités et les acteurs judiciaires
Eglise du Burkina Faso : La vie et la formation des futurs prêtres au cœur de l’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence épiscopale Burkina-Niger
Réconciliation nationale : « Au Burkina, personne ne semble prêt à confesser quoi que ce soit », regrette Moriba Traoré (SG du SBM)
Histoire du Burkina : Le CREDD apporte sa contribution à travers une conférence publique sur le passé sociopolitique et culturel du pays
Lotissement : Des populations de la commune de Liptougou s’insurgent contre les attributions anarchiques de parcelles
Fada N’Gourma : Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) vole au secours des déplacés internes
Eau potable à Tangaye (Région du Nord) : USAID réhabilite 10 forages pour les habitants
Burkina : Éducation sans délai va aider 800 000 enfants affectés par les crises
Fada N’Gourma : Les journalistes et communicateurs outillés pour la promotion du dialogue interreligieux, interculturel et le vivre ensemble harmonieux
Allaitement maternel exclusif : Une campagne régionale lancée à Fada N’Gourma
Mouvement d’humeur à l’ENSP : « Le fond du problème, c’est les réformes, l’universalisation et l’harmonisation des curricula », selon Dr Emile Paré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés