Route Sabou-Koudougou-Didyr : le premier ministre satisfait malgré le retard

mardi 19 août 2014 à 15h19min

Depuis le 31 juillet 2014 le Millenium Challenge Account (MCA) Burkina Faso a pris fin. En attendant le bilan global de ce compact courant novembre, le premier ministre était sur l’axe Sabou-Koudoudou-Didyr ce lundi 18 aout pour visiter les infrastructures réalisées. Si la route reliant Sabou à Didyr est terminée, ce n’est pas le cas des infrastructures d’assainissement pour lesquelles un temps additionnel a été accordé à l’entreprise pour l’achèvement. Le chef du gouvernement s’est dit tout de même satisfait de la qualité du travail et a félicité toutes les parties prenantes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Route  Sabou-Koudougou-Didyr : le premier ministre satisfait malgré le retard

98%. C’est le taux de réalisation des activités prévues par le volet « désenclavement » du projet sur cet axe. Le reste concerne essentiellement les travaux de drainage à Koudougou et à Réo, d’aménagement de la station de pesage et de péage, de signalisation et d’équipements, de même que les travaux de nettoyage et de remise en état des lieux. L’entreprise a promis d’achever l’ensemble des travaux dans 10 jours maximum pour mettre fin aux désagréments que vivent les populations. Le premier ministre qui était à sa 4e visite sur le tronçon long de 80,25km, a vu entre autres, le barrage d’Issouka sur la voie de contournement de Koudougou, la station de pesage et de péage et le pont de Pouni. Luc Adolphe Tiao s’est dit satisfait de la qualité des infrastructures réalisées tout au long de l’axe et a de ce fait félicité l’entreprise locale qui a été commise à la tâche. Le Pont de Poni l’a particulièrement ravi. « On ne se croirait pas au Burkina en étant sur ce pont. C’est un très bel ouvrage, je ne suis pas sûr que nous en disposions d’un tel au Burkina. La qualité est certaine », a noté Luc Adolphe Tiao pour qui cela est réconfortant parce qu’on a souvent tendance à peindre en noir les réalisations des entreprises locales.

La représentante résident du Millenium challenge corporation, Katéri Clément, a également traduit sa satisfaction pour les infrastructures réalisées. Elle a complimenté les parties prenantes pour le travail qui a déjà été abattu. Même si les travaux n’ont pas été achevés à la date du 31 juillet, date de la fin officielle du compact, la représentante a noté que le pays a fait des efforts remarquables et qu’aucun des trois pays qui avaient un compact aussi important que le Burkina n’a eu un tel taux de réalisation.

Satisfaction partagée par le coordonnateur national du MCA, Bissiri Joseph Sirima. Cependant, le coordonnateur n’a pas été tendre avec l’entreprise tunisienne qui assure la mission de contrôle qui selon lui, a contribué à faire perdre du temps dans le déroulement des travaux.

10 jours pour boucler la boucle

Constatant les difficultés enregistrées sur le chantier, et au regard de l’importance de l’assainissement dans les communes concernées, le partenaire américain avait accordé un délai supplémentaire d’un mois pour terminer les travaux d’assainissement des trois communes qui piétinent avec cause de la saison pluvieuse. Mady Kanazoé de l’entreprise « OK » a promis la fin des travaux dans 8 jours, plus deux, a ajouté le premier ministre. « Ces travaux ont relevé les insuffisances au niveau de l’assainissement urbain. Il va falloir à la fin de ces travaux que le gouvernement se penche sur l’aménagement hydraulique des villes de Koudougou principalement et bien sûr de Réo. C’est un autre projet qui va nous permettre d’achever le travail », a précisé le premier ministre qui a par ailleurs demandé au MCA de faire des recommandations afin qu’un autre projet puisse prendre le relais.

« C’est maintenant que commence l’enjeu pour notre pays. Il faut que nous continuions afin de montrer notre capacité à maintenir les infrastructures réalisées en bon état pour des décennies », a-t-elle ajouté.

L’objectif global du projet étant de lutter contre la pauvreté, le visiteur du jour a souhaité que les infrastructures réalisées servent au développement des localités concernées et à l’ensemble du pays

Tiga Cheick Sawadogo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 août 2014 à 19:40, par Wigou
    En réponse à : Route Sabou-Koudougou-Didyr : le premier ministre satisfait malgré le retard

    C’est reconfortant de voir une entreprise nationale à la hauteur du défi que représentait la réalisation de cette infrastructure surtout qu’elle (l’entreprise "OK") a été mise en compétition rigoureuse avec des entreprises internationales.
    Le peuple Burkinabè doit prendre le Premier Ministre au mot pour ce qui concerne l’entretien de l’ensemble des infrastructures réalisées dans le cadre de ce Compact surtout que cela fait partie des engagements à respecter pour prétendre à un autre Compact. Il faut donc mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut dans la nouvelle structure "APD" chargée de prendre la succession du MCA-BF pour consolider les acquis au lieu de faire des calculs politiciens de placement de proches ou d’amis politiques comme on a coutume de voir dans ce pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés