Me Gilbert Ouédraogo : « Ce n’est pas de la poltronnerie ou de l’équilibrisme que d’appeler au dialogue »

lundi 11 août 2014 à 06h29min

Au cours de la clôture du forum national des jeunes libéraux de l’ADF/RDA, ce samedi 9 août 2014, Maitre Gilbert Ouédraogo a appelé la classe politique au dialogue afin de sortir de l’impasse. Il a été invité par la presse à se prononcer sur les propos du chef de l’Etat qui a déclaré sur une radio étrangère de la nécessité du référendum pour départager les pro et anti référendum. L’intégralité des propos du président de l’ADF/RDA…

« Le Front républicain qui a été constitué appelle au dialogue comme l’ADF RDA l’avait demandé. Tous les partis politiques ont répondu que sur le principe du dialogue, personne n’est contre. Il y a les interventions des uns et des autres, mais cela n’exclut pas le dialogue. Le principe du dialogue n’est pas d’arrêter une position donnée, dans lequel cas, il n’y a pas de dialogue. Le dialogue doit amener Toute la classe politique à trouver un compromis durable et efficace pour notre pays en tenant compte de nos réalités, en tenant compte des uns et des autres pour assurer la stabilité dans notre pays.

Même si nous faisons l’économie de la discussion, viendra un moment où on discutera. Entre Israël et le Hamas, il y a des confrontations. Mais ils font des pauses pour discuter(…) quelle que soit l’origine d’un conflit, il se termine toujours par une négociation. Le Burkina n’échappera pas à cette règle. Il faut que la classe politique accepte de s’assumer, s’asseye pour parler, dans l’intérêt de toute la nation, c’est ce que l’ADF/RDA a toujours prôné souvent au détriment même de notre formation parce que les gens ne nous comprennent pas. Les gens pensent que c’est de la poltronnerie ou de l’équilibrisme que d’appeler au dialogue.

C’est parce que les positions sont tellement distendues que, au lieu de voir le dialogue comme une position sage, on la voit comme une position de poltronnerie, ce qui est très grave. Cela montre le niveau auquel on est arrivé, où des tranchées sont créées. Nous ne sommes pas prêts à jouer ce jeu de tranchées. Soit vous êtes pour ou vous êtes contre, on divise la société en deux et il n’y a personne pour calmer le jeu. L’ADF RDA se refuse à ce jeu dangereux que nous allons tous regretter ».

Propos recueillis par Cheick Ouédraogo

Messages

  • C’est un juriste lui- la ? "Quelle que soit l’ origine de la confrontation, on finit toujours par la negociation ?" Ecoutez, ne mettez pas la logique sur sa tete. C’est quand il y a problemen que la constitution doit intervenir pour nous departager. Or la constitution n’ est pas pour la personnalisation du pouvoir. Me Gilbet, soyez honnete avec les burkinabe. On voit clair dans votre jeu goudron- opaque. Mais vous risquez de finir comme l’ homme Papa- m- a dit de Koudogugou. Arretez votre danse de tango, trois pas en avant, deux pas derriere. Vous ns exasperez en fin de compte. Rangez- vous directement sur les les pro-referendum. Ils sont plus admirables que ce jeu qui n’ est plus flou que vous jouez.

  • Une position ferme contre la modification de l’article 37 et l’instauration du sénat est bien venue dans la situation actuelle du Burkina déchiré par un égoïste qui veut s’éterniser au pouvoir. Bien dit maitre, le dialogue pour une alternance apaisé ou rien. Le président Blaise et son équipe se trompe, l’article 37 est intouchable, ou c’est le trouble nationale qui conduira le Burkina a la plus pire crise que celle de la Cote d’Ivoire. Espérons qu’autour du président blaise Compaoré, il y a encore un individu capable de réfléchir deux fois avant d’agir, afin de le raisonner.

    • Ou est la fermete de cet euilibriste larmoyant ?

    • Merci mon type pour cette vision juste et patriotique ,la grandeur n’attend points l’age vive le Dialogue ,et surtout a la paix

    • Anonyme, autour du président blaise Compaoré, il n’y a plus aucun individu capable de raisonner le président !!! C’est parce qu’ils n’ont pas réussi a le raisonner que les RSS ont pris leur courage a deux mains, et surtout le risque de claque la porte. Blaise Compaoré a fini par se convaincre qu’il est le plus fort du monde et considère comme une trahison et offense grave a sa personne toute prise de position contraire a la sienne. En témoigne sa réaction épidermique et digne d’un "bravo" de quartier a la déclaration de Obama a Accra.
      En fait, le Assimi, Yoda, Yonli, Bongnessan, Juliette, A. Tapsoba et autres se cherchent. Ils sont certainement conscients de la bêtise que leur champion est entrain de vouloir commettre et des risques que cela comporte pour le pays, mais ne rêvent même pas d’essayer de l’appeler a la raison pour ne pas subir sa colère qui peut leur être fatale. Tout le monde dit Amen Allelua, mais pensent le contraire. A moins d’être tous des monstres froids, ils doivent en souffrir énormément. Ils demandent en secret a Dieu d’inspirer leur champion pour qu’il veuille bien renoncer a son projet scélérat et insensé de modification de l’article 37 de la Constitution pour se pérenniser au pouvoir.

    • si tout ce discours ,n,est pas de l,équilibrisme et de la plotonnerie ,comme tu le dit ,alors dites nous svp ,ce que cela veut dire !!!car ce parti politique a toujours usurper l,opposition au profit de regime en place ,et etant lui-meme le fruit du cdp,nous ne voyons pas comment il peut se dire vraiment opposant ;de la duperie a la volte face !!yako adf !!!!

    • l’équilibrisme ne marchera pas chez nous MRS DE l’ADF/RDA. Qu’ils annoncent leur referendum vous verrez. Un individu sur les plus de 16 millions que nous sommes est concerné par l’article 37. En quoi c’est un intérêt national.Il n’y a pas de dialogue dans ça. C’est ça le vrai visage de celui là même qui nous avait chanté en 87 que c’est par ce qu’il nous aime que le 15 octobre a eu lieu ? Oh mon Dieu sauve nous.

    • Bien dit. Mais Gilbert n’est pas l’homme sur lequel on peut compter pour l’alternance au Faso. Véritable poltron et lâche, ses partisans seront déçu en 2O15 comme d’habitude. Que Dieu sauve le Faso.

  • Le désir de tout Burkinabé en 2104 au delà de tout desiderata individuel ou groupal, politique ou économique, est que nous soyons tous en vie en tant que tous enfants de ce pays. Et ce pour bénir Dieu, Allah, les ancêtres de tous ces ethnies qui la composent et fait sa beauté et fierté admirée.Et ce en reconnaissance à tous ceux qui ont su de par le passé trouver la sagesse politique de laisser cette Haute-Volta, ce Burkina, ce peuple déjà meurtri par la pauvreté, tantôt en acceptant une sorte de "honte", tantôt le sacrifice suprême.

    Le dialogue est une condition incontournable pour arriver à la paix, à la cohésion sociale. Mais à condition que tous les partenaires du dialogue soient dans la franchise, le parler vrai, le sentiment vrai. Dialoguer par stades est-ce du dialogue ? Dialoguer par menace dans l’opposition et dans la majorité,est-ce du dialogue ? Car la menace fait peur et pousse à se faire plus menaçant.Tout humain même quand il se dit être fort, même président peut avoir peur devant la menace. Il faut le savoir. D’où le dialogue pour le rassurer.
    Le dialogue est impossible où réside le ressentiment, le désir de vengeance !!
    Le dialogue est une parole qui se fait à deux quitte à faire de la représentation. Mais que se passe si on ne commence pas ce dialogue par l’humilité ? Reconnaître certaines vérité simple à savoir que même si une frange importante de la société voudrait un référendum est-ce pour autant que la raison ne doit pas l’emporter de penser que cela fera un clash social, du désordre ?
    Enfin l’écoute même de celui ou ceux qui nous observent est important comme prélude au dialogue dialogue.
    Voilà des questions toutes simples que chacun de nous burkinabé ou politique au pays ou de la diaspora doit se poser pour une paix surtout la paix durable au Burkina. Soyons ces enfants dont parle Jésus dans les évangiles à qui nous devons ressembler pour entrer dans le royaume des cieux. Et n’oublions pas, le royaume des cieux peut se comprendre aussi comme toute bénédiction ou félicité dans ce monde concret.

  • Ce n est pas de la poltronnerie ou de l équilibrisme que d appeler aux dialogues,non c est de la poltronnerie ou de l équilibrisme voire irresponsable que d appeler aux dialogues dont on sait que l interlocuteur est de mauvaise foi.Vous êtes allés dialoguer dans le cadre du ccrp et autres foras au sortir desquels,vous avez été contre la modification de l article 37 de la constitution mais favorables à la mise en place du sénat.Votre interlocuteur vous avait promis que les questions sans consensus resteraient en l Etat parce qu au fond de lui,il savait qu en acceptant la mise en place du sénat,il pouvait obtenir par voie détournée à travers le sénat (aveu de Tébguéré)ce que vous lui avez refusez,le déverrouillage du 37.Seulement voilà,ceux qui ont refusé de s asseoir sur la table du dialogue avaient vu dans cette manoeuvre de l institutionalisation du sénat,une voie dérobée du pouvoir pour parvenir à ses fins d où son niet cathégorique .Maintenant que toutes les possibilités lui sont fermées ,il veut revenir sur sa parole donnée à savoir mettre en cause ce que vous aviez arrêté et vous voulez nous faire croire que ce n est pas de la poltronnerie ? Est-ce à dire que ce dialogue pourrait aboutir à autre chose que votre REFUS d antan mais qui ne mettrait pas pour autant en cause la limitation des mandats présidentiels ? Dites nous bonnes gens...

  • Mr Gilbert vous n’êtes pas plus intelligent que les autres,bien sur que vous faites de la poltronnerie ,et votre passé et présent le démontre clairement.Vous vous désolidarisé des actions du cfop tous en voulant faire croire à un semblant de neutralité et en bénéficié .Les gens sont pas dupes.Dit moi Mr Gilbert,pensez-vous que le dialogue n’a pas été depuis 1998 privilégié avec le pouvoir de Blaise ?alors pourquoi les résultats de ces dialogues sont aujourd’hui balayé par le pouvoir ?
    Vous êtes avec le pouvoir et vous vous conduisez pour en semblant d’opposant ,comme pour que Blaise vous arrange le pouvoir.Qui refuse ou ne connaît le dialogue ?c’est bien le pouvoir parce Blaise veut un pouvoir à vie.Tu pense que c’est dialogue qui manque ?tu es louche .

  • comment on peut dialoguer avec des gens qui vous disent pian nous allons modifier l’article 37 et il aura rien. Nous avons la majorité avec nous parole mem du PF. Est ce que le président de tous les burkinabè doit dire ça. Celui là mem qui était censé nous réunir nous divise par ce qu’il veut conserver le pouvoir rien que ça qui lui préoccupe.C’est vraiment dommage de constater toutes ces manœuvres pour montrer aux gens qu’on est populaire. SANKARA a t il manigancé pour être immortel aujourd’hui ? non c’est parce qu’il tenait le burkinabè dans son cœur et non son petit frère ou sa sœur seulement.C’est pour ça que nous l’aimons et que son nom restera à jamais dans l’histoire. Certaines personnes peuvent manigancer et faire plus de 30 ANS au pouvoir mais ne seront jamais immortelle comme SANKARA l’est. L’immortalité ne s’achète pas.

  • comment on peut dialoguer avec des gens qui vous disent pian nous allons modifier l’article 37 et il aura rien. Nous avons la majorité avec nous parole mem du PF. Est ce que le président de tous les burkinabè doit dire ça. Celui là mem qui était censé nous réunir nous divise par ce qu’il veut conserver le pouvoir rien que ça qui lui préoccupe.C’est vraiment dommage de constater toutes ces manœuvres pour montrer aux gens qu’on est populaire. SANKARA a t il manigancé pour être immortel aujourd’hui ? non c’est parce qu’il tenait le burkinabè dans son cœur et non son petit frère ou sa sœur seulement.C’est pour ça que nous l’aimons et que son nom restera à jamais dans l’histoire. Certaines personnes peuvent manigancer et faire plus de 30 ANS au pouvoir mais ne seront jamais immortelle comme SANKARA l’est. L’immortalité ne s’achète pas.

  • POURQUOI DIALOGUER ALORS QU’IL Y A DES LOIS DES REGLES ?. ADF RDA VOUS FAITES LA POLITIQUE POURQUOI ?.

  • Belle position pour notre cher pays dont la principale richesse est la paix sociale. Vivement que la classe politique l’analyse et appréhende son riche contenu ! Un adage du terroire moaga ne nous enseigne t-il pas que : toute danse se termine par la marche ? Merci beaucoup à Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO Président de l’ADF-RDA pour ses propos pleins de sagesse et contenant les bons fruits de la paix. Que la paix règne sur notre pays !

  • Me Gilbert, vous savez que les gens vous traitent de peureux, je suis de ceux qui vous traitent de peureux et equilibristes. Nous sommes d’accord que sans dialogue, on ne peut résoudre aucune crise. Encore, faudrait-il que l’on discute avec un hors la loi ? Dois-je par exemple discuter avec quelqu’un qui a l’intention de violer ma femme ? Pire que violer une femme, la constitution burkinabe est très sacrée et on ne permettra à personne de la modifier à tort et à travers. Vous êtes un homme de droit et dites à Blaise de laisser tomber cette merde de l’article 37. Il peut être médiateur de l’ONU dans les zones de conflits et la vie continue ...... Webmaster laisse passer.....

  • Une position ferme contre la modification de l’article 37 et l’instauration du sénat est bien venue dans la situation actuelle du Burkina déchiré par un égoïste qui veut s’éterniser au pouvoir. Bien dit maitre, le dialogue pour une alternance apaisé ou rien. Le président Blaise et son équipe se trompe, l’article 37 est intouchable, ou c’est le trouble nationale qui conduira le Burkina a la plus pire crise que celle de la Cote d’Ivoire. Espérons qu’autour du président blaise Compaoré, il y a encore un individu capable de réfléchir deux fois avant d’agir, afin de le raisonner.

  • votre position est toujours floue et ambigue. êtes vous pour ou contre le reférendum ? est ce difficile de repondre à cette question ? Vous attendez certainement une proposition du cdp pour vous décider. Cest domage.

  • Allez vous asseoir pour discuter. Même si c’est dans un petit kiosque. Si c’est dans maquis aussi que vous êtes a l’aise ya plein de maquis a ouaga. Vous pouvez commander tout ce que vous voulez pendant les discutions. Ya bière, ya porc au four, ya mouton braisé, ya brochettes, ya poulet rôti souvent même ya binga qui passe a côté. Si c’est les serveuses aussi chacun peut choisir celle qu’il veut. Mais ne vous battez sur elles. Vous pouuvez boire beaucoup de bières pour vous dire la vérité. Mais ne vous soulez pas. L’alcool peut vous melénger et puis vous allez vous battre devant vos militants et sympathisants. Si vous discutez et puis ca va toujours pas. Ca veut dire que c’est l’heure des tournées. Donc chacun doit offrir une tournée. Généralement, les gens s’entendent autour de l’alcool. Donc allez vous asseoir dans un bar c’est mieux.

  • Ce n est pas de la poltronnerie ou de l équilibrisme que d appeler aux dialogues,non c est de la poltronnerie ou de l équilibrisme voire irresponsable que d appeler aux dialogues dont on sait que l interlocuteur est de mauvaise foi.Vous êtes allés dialoguer dans le cadre du ccrp et autres foras au sortir desquels,vous avez été contre la modification de l article 37 de la constitution mais favorables à la mise en place du sénat.Votre interlocuteur vous avait promis que les questions sans consensus resteraient en l état parce qu au fond de lui,il savait qu en acceptant la mise en place du sénat,il pouvait obtenir par voie détournée à travers le sénat (aveu de Tébguéré)ce que vous lui avez refusé,le déverrouillage du 37.Seulement voilà,ceux qui ont refusé de s asseoir autour de la table du dialogue avaient vu dans cette manoeuvre de l institutionalisation du sénat,une voie dérobée du pouvoir pour parvenir à ses fins d où son niet cathégorique .Maintenant que toutes les possibilités lui sont fermées ,il veut revenir sur sa parole donnée à savoir mettre en cause ce que vous aviez arrêté et vous voulez nous faire croire que ce n est pas de la poltronnerie ? Est-ce à dire que ce dialogue pourrait aboutir à autre chose que votre REFUS d antan mais qui ne mettrait pas pour autant en cause la limitation des mandats présidentiels ? Dites nous bonnes gens,à quoi aboutirait -il,ce dialogue ?

  • Quand le seul merite est d’etre ne d’ un pere grand, l’ heritage est vite effrite.

    Derrida Deux

  • poltron hoo équilibristes hoo jongleurs hoo il nya plus de sot métiers au burkina façon donc choisissez celle qui vous convient le mieux je dis hein vous là si vous voulez kèh faites ce que vous voulez comme vous pensez que nous on boit l’eau par nos narines là agissez comme bon vous semble vous êtes tous allés cacher vos enfants à l’extérieur et vous revenez pour faire votre danse de sorciers ici tchrrrrrrrrrr ?

  • poltron hoo équilibristes hoo jongleurs hoo il nya plus de sot métiers au burkina façon donc choisissez celle qui vous convient le mieux je dis hein vous là si vous voulez kèh faites ce que vous voulez comme vous pensez que nous on boit l’eau par nos narines là agissez comme bon vous semble vous êtes tous allés cacher vos enfants à l’extérieur et vous revenez pour faire votre danse de sorciers là donc c’est nous vos cobayes là ? tchrrrrrrrrrr

  • Quand quelqu’un remet en cause un consensus national parce que tout simplement il est à la fin du mandat et vous demande de trouver encore un rallonge à son mandat, pensez-vous qu’il respectera les accords que vous aurez pris ?

  • Maitre G.N.OUEDRAOGO, de par le passé, moi et bien d’autres personnes n’ont jamais compris tes choix et tes positions. Ce n’est pas maintenant que tout est clair à propos de cette pseudo crise que nous te comprendrons. Poursuis ta voie avec tes convictions. Nous, nous saurons quoi faire au moment venu.

  • Me, tu as le mérite de penser à une solution alternative autre que les positions tranchées. Mais il faut aller vite et avec des propositions concrètes.
    Je vous en fait une que vous pouvez gratuitement en faire la vôtre si vous l’épousez bien entendu :
    1. Blaise COMPAORE met fin à la 4 ème republique ;
    2. Il met en place une constituante composée par la société civile et les parties politique ;
    3. Un gouvernemant de large consensus est mis en place dirigé par un technocrate ou un de la société civile ;
    4. Il prend un decret qui interdit au président de la republique c’est à dire lui même, le président de la constituante et le PM à se présenter aux futures élections ;
    5. La constituante revise la constitution et un réferendum est convoqué ;
    6. Des élections triplets transparantes et libres (présidentielle, législative et municipale) sont organisées au plus tard en novembre 2015.
    S’il y a une volonté politique à épargner notre pays des affres de la guerre, j’ai la ferme conviction que c’est une des sorties de crise honorable possible pour tous.
    Je reste à ton service pour approfondir et améliorer cette idée.
    Vas y car le temps joue contre nous et chaque jour minute qui s’écoule est un pas vers l’affrontement.

  • Même si ce n’est ca, ca n’est pas loin. Vous invitez les gens au dialogue, il serait plus responsable d’adopter des positions justes , même si on est dans le domaine de la politique afin d’éviter de distendre les positions et inviter les autres au diaolgue.

  • Si chacun de vous savais ce que c’est que la guerre, personne ne s’opposerait au dialogue appelé par le Président de l’ADF-RDA. Arrêtez de parler dans les fora pour parler parce que le peule conscients veut la paix.

  • Me GNO est le plus à même de remplacer Blaise en çe moment et c’est ce qui sera. C’est les bavards qui sont pressées, Me Gilbert avance lentement mais sûrement.

  • Bravo à Gilbert et à ses lieutenants pour la clarté de leur vision. Vous êtes de hommes et des femmes de paix ; Puisse Dieu vous assister et vous édifier. Seul le dialogue peut prospérer dans ce Burkina actuel. Il ne sert rien de durcir les positions dans un pays où les gens peinent à manger 2 fois par jour. Je suis parfaitement d’accord avec vous sur ce point au moins. Votre parti mérite enfin mes respects.

  • "...Soit vous êtes pour ou vous êtes contre, on divise la société en deux et il n’y a personne pour calmer le jeu. L’ADF RDA se refuse à ce jeu dangereux ..."
    Veuillez m’expliquer le sens profond du propos de Gilbert ! Lui il est ni pour, ni contre ? Mais où il est ? Alors Là !

  • Gilbert, tu n’as donc rien appris des tangos de ton maitre Hermann, l’ autre enfant gate de la republique ? Sache que tu ne seras rien a part que tu as ete le fils d’ un PM et d’ un President de l’ Asemblee Nationale. Et toi, tu comptes laisser quoi en heritage a tes enfants ? Seulement le fric racle lors de tes compromissions politiques ? Malheur au fils qui ne fait pas mieux que le pere. Tu n’es pas un poltron. Tu manques simplement d’ intel ;ligence politique.

  • Me Gilbert Noël Ouédraogo, je salue la grandeur de votre pensée. Il faut toujours dialoguer même dans les moments les plus critiques ou tout semble fermé. Un adage mossé dit : le Chef c’est la poubelle. Je pense que vous incarnez bien ce rôle. Appelez toujours au dialogue, tout reste à jouer. Ceux qui pense que cela va entrainer une crise pire qu’en Côte d’Ivoire, ils ne savent pas ce que ça été la crise en Côte d’Ivoire. Si on aime sa patrie, on l’aime. On ne peut pas lui prédire un devenir sombre. Par ailleurs ce devenir sombre dont certains prédisent : à qui il est destiné ??? Que les jeux démocratiques se fassent paisiblement dans notre Cher Faso.

  • Oui Me poltron et équilibriste vous serez si vous dialoguez avec eux ! il nes veulent pas le dialogue ils imposent comme tjrs .

  • Oui Me poltron et équilibriste vous serez si vous dialoguez avec eux ! il ne veulent pas le dialogue ils imposent comme tjrs et tu le sait plus que quiconque .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés