Commémoration de la révolution du 04 août 1983 : L’UNIR/PS met en garde contre les vendeurs d’illusions.

dimanche 3 août 2014 à 23h33min

Dans cette déclaration commémorative de la révolution du 04 août 1983, l’UNIP/PS "‎invite le peuple burkinabè à se démarquer des marchands d’illusions et à rester serein dans sa quête d’une alternative sankariste". Le parti de Me Benewendé Sankara lance aussi un appel à l’unité à tous les révolutionnaires démocrates et patriotes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commémoration de la révolution du 04 août 1983 : L’UNIR/PS met en garde contre les vendeurs d’illusions.

DECLARATION DE L’UNIR/PS A L’OCCASION DE L’AVENEMENT DE LA REVOLUTION DU 04 AOUT 1983

Le 04 Août 1983, alors Capitaine de l’armée voltaïque, Thomas Isidore Noël SANKARA, proclamait la Révolution Démocratique et Populaire dont la raison fondamentale et l’objectif du Conseil National de la Révolution en tant que organe dirigeant de la Révolution, était « la défense des intérêts du peuple voltaïque aujourd’hui burkinabè, la réalisation de ses profondes aspirations à la liberté, à l’indépendance véritable et au progrès économique et social », c’est-à-dire libérer un pays qui, malgré 23 ans d’indépendance formelle, est, même de nos jours, un véritable condensé de toutes les souffre douleurs car pays très pauvre, très endetté et quasi démuni pour faire face à la misère ambiante, aux problèmes d’éducation, d’emplois, de santé, d’infrastructures, etc.

La révolution d’août a eu pour défi principal d’oser inventer un avenir pour l’ex Haute Volta rebaptisée Burkina Faso en 1984. Pour le Président Thomas SANKARA et le Conseil National de la Révolution, il fallait prendre en main son destin et assumer sa révolte.

Aussi, en quatre (04) années de révolution démocratique et populaire, le Burkina Faso va accéder de façon fulgurante au concert des nations, digne et respecté.

En rejetant définitivement comme il le dit lui-même l’idéologie de soumission, de mendicité, d’attentisme et de fatalité qui caractérise toute société sous domination étrangère, le Président Thomas SANKARA avait engagé le Burkina Faso sur un vaste chantier de développement à travers de très grandes réformes dans tous les domaines de la vie socioéconomique et institutionnelle.

Vingt sept (27) ans après la tragédie qui a vu l’assassinat du Président Thomas SANKARA, les burkinabè mesurent maintenant l’engagement d’un homme qui a donné toute sa vie pour construire un modèle de progrès pour son pays bâti sur des valeurs d’intégrité et de dignité dans le travail libérateur.

Ainsi, le contexte africain et sous régional actuel amène l’UNIR/PS, en tant que héritier des luttes sankaristes, à se remémorer de l’avènement du 04 août 1983.

En effet, plus de trente (30) ans après, Thomas SANKARA reste un mythe mais aussi et surtout une référence sûre en matière de vision et de force de proposition pour tous les peuples en lutte pour leur liberté, pour la justice et pour le progrès en tant que socle d’une véritable démocratie.

C’est pourquoi, l’UNIR/PS a une pensé particulière pour tous les peuples en lutte et en particulier pour les peuples Libyen et Palestinien, et s’interroge sur les nouveaux projets militaires des puissances occidentales en Afrique dont l’opération française appelée opération BARKHANE, rappelle à bien des égards, le triste souvenir d’opérations similaires qui ont fini par des tragédies. A ce sujet, le Bureau Politique National de l’UNIR/PS a fait des déclarations officielles et publiques pour rappeler à l’ensemble de la communauté internationale et à l’opinion que celui qui aime son peuple aime les autres peuples et cela est une condition essentielle pour la paix dans le monde.

Analysant profondément la situation nationale et internationale, l’UNIR/PS est convaincue que le peuple burkinabè est résolument engagé dans la voie du changement qualitatif en vue de restaurer un ordre révolutionnaire de transformation de notre société seul gage du salut pour notre peuple et pour les générations futures.

Aussi, l’UNIR/PS invite le peuple burkinabè à se démarquer des marchands d’illusion et à rester serein dans sa quête d’une alternative sankariste. En s’appuyant sur l’expérience du 04 août 1983, l’UNIR/PS lance un appel pressant et solennel à tous les révolutionnaires démocrates et patriotes et en particulier à tous les progressistes de se retrouver impérativement dans un cadre unitaire de luttes afin de mieux capitaliser les acquis du peuple dont l’abnégation et les sacrifices multiformes ne sauraient être hypothéqués. La marche de l’histoire est irréversible et l’UNIR/PS jouera toujours sa partition en faisant chaque pas avec le peuple.

Enfin, l’UNIR/PS manifeste toute sa compassion et toute sa solidarité avec les familles des victimes du crash de l’avion d’Air Algérie et des différentes déflagrations survenues à Ouagadougou.

Avec le peuple, victoire !
Ouagadougou, le 01 août 2014

Pour le Bureau Politique National

Le Président

Maître Bénéwendé S. SANKARA

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés