Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

lundi 14 juillet 2014 à 23h46min

Le nombre des universités au Burkina croit chaque année. Pour cette rentrée académique, l’Université Saint Augustin (USA) ouvre ses portes aux bacheliers. Située dans la commune rurale de Komsilga, à trois kilomètres de l’hôpital Blaise Caompaoré, sur Ouaga-Léo, l’USA débute avec une capacité d’accueil de 200 étudiants. La bénédiction des bâtiments a eu lieu le samedi 12 juillet dernier en présence de nombreux fidèles, parents d’élèves et des enseignants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

L’Université Saint Augustin est construite sur un terrain de 13 hectares. Elle est réalisée à l’initiative de Jacques Ouiya déjà promoteur d’un collège. Situé dans la commune rurale de Komsilga, l’USA compte offrir, pour cette rentrée 2014-2015 des formations dans 5 filières dont trois à caractère professionnalisant. Il s’agit des Sciences juridiques et politiques (SJP), des Sciences économiques et de gestion (SEG). Pour la formation professionnelle, il y aura le Génie civil, les mines et l’énergie solaire. « Nous allons ouvrir nos portes avec ces filières d’abord et progressivement nous allons augmenter leur nombre », a indiqué le frère Bonaventure Yougbaré.

Pour œuvrer à la création de l’établissement une commission multidisciplinaire a été mise en place. Les membres de cette commission ont travaillé pendant deux ans à cela. C’est donc normal que le poste de recteur ait été attribué à Florent Kieno, Maître de conférences à l’Unité de formation et de recherches en Sciences Exactes et appliquées (SEA) de l’Université Ouaga II.

S’étendant sur 13 hectares, l’USA compte actuellement un bâtiment central composé de salles de classes, de toilettes et de bureaux. Un kiosque est également réalisé afin de restaurer les étudiants.

Il est également prévu la construction de cité universitaire. D’ici à la fin septembre deux bâtiments de 28 salles chacun pousseront de terre pour héberger les étudiants qui le désireront ainsi qu’un restaurant pour ces derniers. « La capacité d’accueil de la Cité sera de 100 lits dont 50 pour les filles cette année », a ajouté le Frère Yougbaré.

Particularités de l’USA

La rentrée administrative est prévue pour le 16 septembre et celle académique pour le 15 octobre. Les frais d’inscription sont à 15000 FCFA et la scolarité s’élève à 415 000 FCFA pour la licence SJP/SEG et à 685 000 pour la licence professionnelle.

Avec la floraison d’établissements d’enseignements supérieurs, l’USA entend se distinguer par l’offre d’une « formation complète ». « Nous allons mettre l’accent sur la dimension intégrale de l’homme. Il est bien de donner le savoir aux étudiants mais il faut aussi former leurs cœurs et leurs âmes », a précisé Frère Bonaventure Yougbaré. Afin d’y parvenir, il sera créé un espace d’échanges sur divers sujets au profit des étudiants sans distinction de religion, de sexe ou d’âge. « Cet espace sera appelé la Pastorale universitaire », a indiqué Frère Yougbaré.

Les inscriptions se font au siège de l’Université à Komsilga, à la Paroisse Notre Dame des Apôtres de la Patte d’Oie et au siège de FIDEREC International sis à Pissy.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juillet 2014 à 19:06, par k
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    très belle initiative.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2014 à 20:38, par oras
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    L’Université Saint Augustin est située à Zinguedessé dans la Commune rurale de Komsilga. Donnez la bonne information aux bacheliers qui voudront s’y inscrire afin que votre article soit plus utile car Komsilga est un des 36 villages que compte la Commune. Pour votre information, le village de Zinguedessé abrite la prétendue Centrale de Komsilga et la Centrale de la CAMEG en construction.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2014 à 09:17, par Ben Badi
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    Félicitations au Promoteur ! Que le Tout Puissant lui accorde les grâces nécessaires pour l’accomplissement de cette belle œuvre. Rectificatif M. le Journaliste : l’UFR/SEA n’est pas de l’Université de Ouaga II mais de l’UO. L’UO II regroupe deux UFR : UFR/SJP et UFR/SEG. Bon vent au Promoteur ! Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2014 à 09:43, par Wendmi
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    Bon vent à l’USA. Que la rigueur scientifique soit au cœur de vos préoccupations pour former des jeunes compétents.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2014 à 09:59, par yamgouba du kipirssi
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    les Universités au Burkina Faso naissent et se ressemblent toutes : UFR-SEG, UFR-SJP. Ces deux UFR ont en trouve à UO2, à l’USTA à Saaba, à l’UK à Koudougou, l’UB Bobo, à l’UCAO Bobo. les Universités du Burkina Faso ont produit tellement de juristes et de diplômés en Economie et Gestion qui chôment, qui s’emploient ailleurs dans l’enseignement ou autres. On ne parle pas des Ecoles Supérieurs en ceci ou en cela qui forment approximativement des jeunes à Waga ou à Bobo. De grâce les fondateurs d’Universités, il y a d’autres disciples : l’électronique : l’informatique, la téléphonie. les kényans grâce à leur formation technique fabriquent aujourd’hui des ordinateurs et des éléments de téléphonie ; la mécanique automobile:les dernières générations d’automobiles sont automatisées et il y a peu de garages à Waga qui sont outillés pour les réparer. Bref je vous prie de créer des Universités de Technologie qui offre plus d’opportunités d’emplois que les UFR de Droit et d’Economie.
    il semblerait même que l’UO envisage de créer une UFR-SEG dès que l’UO2 aurait libéré ses locaux actuels. vous voyez donc que même dans le Temple du savoir, l’imagination a foutu le camp chez nos chercheurs !

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 13:56, par Fatima
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Suis parfaitement d’accord avec toi, il faut voir aussi dans les filières de production agricole, élevage sur lesquelles on dit tous les jours que l’économie repose et aider les ingénieurs sortis à s’installer en privé pour absorber les gestionnaires de ufr seg et juristes pour les défendre et encourager nos parents analphabètes qui triment dans ses activités à adopter les nouvelles techniques qu’ils verront avec les nouveaux professionnels installés.

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 14:12, par BKG
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Comme tu as de belles idée il ne te reste qu’à créer ta propre école qui prendra en compte tes aspirations. Mais en attendant laisse ceux qui ont des petites idée apporter leur plus. Quand on es assis derrière son ordinateur on ne peut qu’avoir de belle idée. Tu sais combien d’informaticiens qui sont formés au Burkina et qui chôment ? Toi même tu es allé aller à l’école qu’est-ce que tu arrives à ajouté à la dynamique de l’évolution du Faso. L’UCAO Bobo a un département de génie civile qui est implanté à Kaya donc ne vient pas intervenir ici parce que tu es assis derrière un ordinateur.L’USTA forme des médecin dont les premiers médecins sont mis sur le marché de l’emploi

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 14:30, par Mechtilde Guirma
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Moi au contraire je vois là l’éveil de l’Église qui ouvre les yeux pour comprendre enfin qu’à la suite de ses établissements primaires et secondaires, il faut qu’il y ait une continuité dans le supérieur. Déjà dans les deux, elle a fourni des cadres à l’État burkinabé : Les présidents Ouezzin, Maurice, pour ne citer que ceux-là, nos pères fondeurs de notre État et de nos indépendances. Ensuite ce fut l’Église qui a été la promotrice des écoles de filles bien avant l’administration coloniale. Elle a fait en même temps la promotion des vocations tous azimut : religieuse, professionnelle, mariage. Malheureusement dans la formation professionnelle, il n’y avait pas beaucoup de choix pour la femme à part la santé la médecine, l’enseignement. Mais il y avait aussi les tendances économiques, politiques et sociales (même théologiques) cachées. Dans le volet économique par exemple, ce fut la tendance des professeurs de math (les matheux comme on disait) et de comptabilité qui a été privilégiée, et promu comme les meilleures. Tandis que les Sciences sociales et politiques non seulement n’avaient pas bonne presse aux yeux de l’Église, mais encore n’ont pas été encouragées. Résultat il y eut beaucoup de pertes de potentialité pour nos démocraties vues du côté féminin. Ce qui a laissé croire aux premières qu’elles étaient des cerveaux en tout. Résultat : voilà certaines d’entre elles se targuant de capacité politiques se sont crue des compétences en toute chose. Mais à présent l’Église apporte une rectification avec ses universités, pour enseigner la compétence en chaque chose, chaque discipline avec discernement, et de ce fait rétablira, à coups sûr, le concept de la vocation et de la conscience professionnelle avec tous les sacrifices et même l’abnégation que cela peut exiger. D’ici quelques années, on verra des hommes économistes, politologues, sociologues convaincus et décidés, discuter à égalité pour un meilleur devenir de notre pays. Mieux avec la diplomatie aidant, les femmes apporteront la bonne mesure et transcenderont les mesquineries les coups bas, les jalousies, que beaucoup d’homélies d’ailleurs de nos pères évêques ont dénoncés. Moi je dis vive les universités catholiques et par voie de conséquence les universités des confessions religieuses.

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 15:38
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Vous avez tout a fait raison mon frere. Les Universites au Burkina se ressemblenet presque tous. On ne fait fait que creer des UFR qui ne font que deverser des chomeurs sur le marche de l’emploi. Au lieu de chercher a se lancer dans la technologie qui se dessine comme l’or de demain, on passe notre temps a avancer a reculons. En plus de la technologie, on devrait songer a des universites qui ont vocation a former des ingenieurs agronomes. Le burkina a besoin d’ingenieur agronomes et de professionnels de l’elevage qui va nourrir sa population. Comment le Burkina peut-il se developer si sa population a faim. Pensons a de nouvelles technologies qui vont nous permettre d’accroitre nos differents rendements agricoles au lieu de mettre sur le marche des affamees qui ont du mal a avoir un boulot. Je sais qu’au Ghana par exemple, on a des universites qui forment des etudiants qui se specialisent dans l’elevage et l’agriculture. Le Ghana construit des usines qui transforment des produits qui viennent de leurs terres. La preuve en est que leurs camions defilent avec nos tomates sur la circulaire du SIAO ; ces camions qui contribuent a detruire ns routes. Shame on our leaders !

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 15:50
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Je suis d’accord avec toi Yamgouba du Kipirsi ! Tu as parfaitement raison. Il faut diversifier les filières. Si nous voulons nous développer, il faut sortir du mimétisme sempiternel et mortifère. Mais j’ai espoir car le fondateur semble être conscient en commençant par une filière technologique concernant l’énergie renouvelable.

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 15:52, par Paligba
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      La vocation première de l’université, c’est la recherche !

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 15:57
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      vous avez une bonne analyse. je crois savoir que cette nouvelle université a prévu de former en énergie solaire, il faut louer cela

      Répondre à ce message

    • Le 15 juillet 2014 à 19:55, par Mobutu
      En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

      Bien parlé, papa. c’est comme la plupart des opérateurs économiques qui sont quasiment tous dans "Import export" comme si à moyen ou long terme on pouvait développer le pays avec ça !

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2014 à 17:01, par hermann
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    Pour une université gérée par des religieux j’aurais aimé voir des filières comme la théologie ou la philosophie mais bref bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2014 à 18:50
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    Il faudra surtout veiller a ce que les diplomes fournis par ces universites soient reconnus par le CAMES. Dans les pays ou les universites poussent a tout vent, il y a le probleme de la reconnaissance des diplomes. Bon vent a L’USA

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 15:18, par savadogo serge
    En réponse à : Enseignement supérieur : l’Université Saint Augustin ouvre ses portes

    Souhaite entreprendre des etudes en geni civil

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés