Journée Internationale de la Veuve : La Fondation Lucie Kaboré toujours engagée pour le bien-être de la veuve et de l’orphelin

lundi 23 juin 2014 à 23h13min

Sous l’égide de la fondation Lucie Kaboré-Traoré pour la promotion de la veuve et de l’orphelin, est commémorée la Journée internationale de la veuve. Ce lundi 23 juin, date de la commémoration, les veuves se sont retrouvées pour cette journée qui leur est consacrée. Le discours de lancement a été prononcé par le Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale, Alain Zoubga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée Internationale de la Veuve : La Fondation Lucie Kaboré toujours engagée pour le bien-être de la veuve et de l’orphelin

Au fil des allocutions, le mot Merci est revenu à l’endroit de la fondatrice, affectueusement appelée maman ou mamie Lucie Kaboré. Selon Madame Koumbo Drabo/Diallo, représentante des veuves, c’est l’amour, la douceur et la paix de la veuve Lucie qui se manifestent à travers ses actions en faveur des veuves et des orphelins du Burkina. Le Ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, représentant le Premier Ministre, salue le combat de la veuve Lucie Kaboré et lui rend hommage. Des actions qui sont menées depuis quarante ans et qui se manifestent depuis 2010, année de l’institution de la journée internationale de la veuve par la commémoration officielle, à laquelle des centaines de veuves venues de différentes provinces participent et qui s’inscrit dans l’optique de la défense des droits des veuves et des orphelins pour arriver à leur épanouissement.

Dr Alice Zoungrana/ Kaboré, représentante de la fondatrice, affirme que cette « quatrième édition revêt pour la fondation Lucie Kaboré-Traoré, un cachet tout particulier avec en toile de fond, la célébration des quarante ans de combat de la veuve Lucie Kaboré aux côtés des veuves et orphelins du Burkina ».

Dans la salle de spectacle du palais de la culture Jean-Pierre Guingané où a eu lieu la cérémonie de lancement de la journée, toute l’assemblée fut émue par la voix éloquente de la mamie de 88 ans lorsqu’elle entonnant le chant de gloire. Après ce gloria rendu à Dieu, la chanteuse Rovane lors d’une prestation, lui rend hommage à travers une chanson composée en son honneur. Une sensibilisation a également été faite sur les inconvénients du lévirat par une représentation théâtrale. Après cette cérémonie, une conférence s’est tenue sur la représentation sociale des veuves et des orphelins dans les sociétés traditionnelles africaines. L’exemple a été pris sur la société moaga. Cette conférence a été animée par Amadé Badini. A la suite de cette rencontre a eu lieu une causerie de sensibilisation sur la succession, pour permettre aux femmes de connaître leur droit. Car, il convient de le dire, le combat de Lucie Kaboré a conduit à la traduction du Code de la famille dans trois langues nationales à savoir le moore, le dioula et le fulfulde, pour donner l’opportunité aux femmes non instruites de sortir de l’ignorance en ce qui concerne leur droit. Un autre fait marquant de la journée aura sans doute été le don de vivre aux veuves, des dons composés essentiellement de céréales.

Pour une meilleure action

Toujours animée par le souci du mieux-être de la veuve et de l’orphelin, en plus des actions déjà réalisées comme l’octroi de micro crédits, l’organisation de campagnes de dépistage gratuit, les dons de vivre, la fondation Lucie Kaboré a en perspective la construction d’un local qui sera une vitrine d’exposition des réalisations des veuves, l’élaboration d’un projet de fond de développement économique dans les provinces, la formation et l’insertion professionnelle, la mise en place d’activités parascolaires à l’encontre des orphelins, pour ne citer que ceux-là.

Martiale Zongo (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2014 à 08:06, par Gisele B.
    En réponse à : Journée Internationale de la Veuve : La Fondation Lucie Kaboré toujours engagée pour le bien-être de la veuve et de l’orphelin

    Toutes mes félicitations à toutes les veuves du monde entier, du Burkina en général et à la veuve Mamie Lucie en particulier qui par son combat et sa confiance en Dieu nous a fait preuve d’un courage sans faille. Merci merci merci merci je ne cesserais de dire merci à Dieu de nous donner Mamie Lucie comme exemple. Oui j’ai eu à la côtoyé personnellement et une chose qui m’a le plus touché en elle est sa louange sans cesse à Dieu et à la Vierge Marie. je ne vous le dis pas comme elle est adorable cette mamie que je porte dans mon cœur comme une femme (veuve) exemplaire.
    PS : je ne suis pas veuve mais je trouve en elle une force,un réconfort pour ma vie de tous les jours et la preuve sans faille que Dieu ne nous laisse jamais. Non jamais
    QUE DIEU LA BÉNISSE A JAMAIS ET QUE MAMAN MARIE L4ENVELOPPE DE SON MANTEAU ; AMEN !
    Gisèle B.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés