Travaux d’entretien périodiques sur les routes nationale N°7 et 9 : Des difficultés mais l’AGETIB est confiant

dimanche 18 mai 2014 à 23h13min

Maitre d’ouvrage délégué par le Fonds d’entretien routier du Burkina (FER-B) dans les travaux d’entretien périodiques des routes nationales N°7 et N°9, l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB), a tenu une conférence de presse pour informer les Burkinabè de l’évolution des travaux sur ces deux routes. C’était le vendredi 16 mai 2014 à Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Travaux d’entretien périodiques sur les routes nationale N°7 et 9 : Des difficultés mais l’AGETIB est confiant

En plein chantier sur les travaux d’entretien périodiques des routes nationales N°7 ( Bobo-Banfora, longue de 81 km) et N°9 ( Bobo-Faramana, 129 Km), l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB) et ses partenaires ont animé une conférence sur l’état d’évolution des travaux. Au présidium, Karim Triandé, le DG de l’AGETIB était accompagné par le DG du FER-B, Mamadou Ouattara, Ousmane Yonli, le représentant du Secrétaire général du ministère des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports (MIDT) et de Benjamin Ouédraogo de la direction des Hauts-Bassins de ce ministère. Technicité oblige, le DG de l‘AGETIB a dû clarifier les quatre types d’aménagement courants dans la gestion du patrimoine routier au Burkina (construction neuve ; la réhabilitation ; le renforcement et l’entretien). Ainsi, l’entretien périodique en cours sur les RN7 et RN9 a été défini comme étant toutes les opérations d’entretien de périodicité supérieur à un an : renouvellement de la couche de la surface d’une route ; enduit superficiel ou enrobé sur les routes revêtues, couche de roulement pour les routes en terre. Enrichis de ces notions, les journalistes ont soulevé des inquiétudes.

Du retard sur les deux chantiers

D’un délai d’exécution de 10 mois, les travaux d’entretien périodique sur les routes nationales N°7 et N°9 ont accusé un retard. Et les chiffre sont parlants. Dans la mesure où des niveaux d’exécution physique oscillant entre 27 et 37% sur les deux chantiers, l’on est entre 67 et 77% des délais des travaux. Pour faire face à ce retard, l’AGETIB dit avoir renforcé ses rangs avec des hommes et des machines. Ce qui va certainement accélérer les choses, même si, l’hivernage annonce des difficultés supplémentaires. Pour la qualité des travaux, les différents animateurs de la conférence se disent confiants.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés