Journées de la commune burkinabè : Un rendez-vous désormais annuel entre le chef de l’Etat et les maires

samedi 10 mai 2014 à 00h05min

Le Président du Faso a eu un entretien direct ce vendredi 9 mai 2014 dans la matinée dans la salle polyvalente de Koudougou avec la communauté des maires du Burkina. Des échanges qui se tiennent dans le cadre de la 14e édition des journées de la commune burkinabè.

Journées de la commune burkinabè : Un rendez-vous désormais annuel entre le chef de l’Etat et les maires

Face au chef de l’Etat pour la première fois, les maires des différentes communes du Burkina ont pu exprimer vendredi dans la cité du cavalier rouge leurs préoccupations.

Des préoccupations qui portent essentiellement sur la vie de leurs communes. Il s’agit en l’occurrence des questions touchant entre autres au transfert des ressources, à la maîtrise d’ouvrage, là a coopération décentralisée, aux marchés publics.

Des sujets qui concernent plusieurs départements ministériels. Les ministres interpellés par ces préoccupations ont à leur tour fourni des réponses.

"Je suis venu surtout pour apprécier le travail immense réalisé par les maires du Burkina car comme vous le savez depuis bientôt deux décennies nous sommes engagés dans ce processus d’organiser notre pays" a dit le chef de l’Etat à l’issue des échanges.

Il faut noter que le chef de l’Etat a décidé d’institutionnaliser ce cadre de concertation avec les maires. Dorénavant, la rencontre entre le chef de l’Etat et les maires se tiendra tous les ans. C’est une information que Blaise COMPAORE a bien voulu porter à la connaissance des exécutifs locaux en cette matinée.

Le chef de l’Etat après avoir entendu les préoccupations des maires a promis de mettre en place des commissions au plus tard dans 3 mois afin d’y réfléchir et apporter des solutions.

Harouna MARE

RTB

Messages

  • Donc c’est sa dernière ou avant dernière rencontre avec les maires. Heureusement que tout mandat a une fin.

    • mon cher si tu as fait les mathématiques un peu je te demande de faire le reste d années avant 2015 plus cinq ans tu sauras combien de fois il va présider cette rencontre ,bonne vision mon président vive le développement

    • on voit vraiment que Blaise a accaparé tout ton esprit, a telle enseigne que tu ne te rend pas compte que Blaise a institutionnalisé cette rencontre entre les maires et le chef de l’état. Ainsi même après Blaise cette pratique sera toujours respecter. Donc laisse moi te poser une question : Est ce que l’acte que Blaise a posé n’est pas une bonne chose ?

    • C’est le début je t’informe.il lui reste encore 5 session a assister,après le referendum bien sur !

    • au dela du fait qu’il soit un homme politique,il est aussi un artiste politique.regardez comment il crée des événement pour consolider son slogant un Burkina émergent

  • BLAISO for life. Le peuple t’a soutenu et te soutiendra toujours...

  • UN mot m’a touché dans le discours du chef de l’état,il dis bien que nous sommes engagé bientôt deux décennie d’organisé notre pays !constatez vous même que le président se bat pour le pays.

    • Ceux qui aiment Blaise,c’est votre droit le plus absolu. Mais Est ce que le pays va s’arrêter sans Blaise ? N’est-il pas mieux de trouver un autre candidat pour qu’il nous propose autre chose ? Soyons sérieux mes amis. Blaise ne peut plus rien prouver.

    • Encore un non évènement après ceux de FADA ET BAGRE. ça ne sert plus de fermer les fenetres après la pluie. Si on t’a vomi au Marché tu ne peux plus passer devant les concessions pour redorer ton blason.Peuple du burkina levons nous pour barrer la route au capitaine Blaise COMPAORE et ses amis les brouteurs,les voleurs etc.

    • Le président s’est toujours battu pour le pays, c’est le président qui a réalisé et construit plus d’oeuvre ici au Faso et le tout dans le calme, dans le silence, dans la modestie, pas besoin de se venter sur ces réalisations.

    • ça fait 19 ans que lui est président et que les mairies existent.14 fois que les maires se rencontrent ;alors pourquoi ce brusque intérêt ?pour continuer la propagande honteuse car il a peur du lendemain:massacres de 87, affaire N.ZONGO ,soutien à charles taylor contre diamants du sang etc.blaise peut continuer à s’agiter,la jeunesse consciente le chassera.pour info blaise a été élu en 2010 avec une carte électorale déclarée illégale par un tribunal administratif.déjà en 1991 & 98 il était seul candidat ou accompagné par des marionnettes.c’est ça que vous admirez ?

    • J’ai bien peur pour l’avenir de ce pays car je constate que l’on monte la garde chaque fois que le pouvoir est menacé d’une manière ou d’une autre, et la baisse aussitôt dès qu’on se rend compte qu’on a rusé le peuple....Un pays piloté à vu en fonction des intérêts d’un groupe d’individus et non pour le souci de la croissance et du développement durable, ne peut émerger même dans 100 ans.

    • he oui ! Mais il n’est pas le seul Burkinabe. On ne veux plus de lui.

  • Le chef de l’Etat a des suites dans ses idées, il est très attaché au développement du pays et il est convaincu que ce développement pas par les communes c’est pourquoi il veut institutionnaliser l’événement d’échange avec les maires.

  • Qu’est-ce qui ne sera pas institutionalisé dans ce pays ? journée du paysan, forum des femmes, des jeunes,...Puisque toutes ces foires sont des tribunes de propagande politique. Elles n’apportent rien d’autre que les recommandations qui dormiront dans les tiroirs et les gros budgets qui feront l’affaire des organisateurs.

  • Si Blaise Compaoré pense qu’il y aura encore d’autres rencontres après 2015, il se trompe, à moins que ce ne soit l’initiative du nouveau président. 2015=terminus.

  • Institutionnaliser une journée pour la commune est une bonne initiative pour le Burkina.en effet c’est un système qui permet de développer le pays par partition,surtout avec l’avènement de la décentralisation.Blaise est un homme d’ambition et créateur.

  • Merci monsieur le Président, c’est à la dernière minute que vos engagements commencent à tenir ? heureusement que le peuple s’est réveillé a tant, merci quand même pour l’initiative qui servirons au prochain Président car vous devez respecter le peuple et vos promesses faites au stades du 4 août.

  • Le président ROCh va continuer en effet. vive l’alternance

  • les rencontres avec les jeunes et les femmes accouchent peu de choses.il y a deja une rencontre avec les députés qui votent la loi:accrochez-vous à celle-ci au lieu d’écouter un dictateur qui après les assassinats s’est converti à la corruption et à une honteuse propagande.taux d’assainissement d’un pays qui se veut émergent:6%

  • La 14 ème journée s’est tenue sans le bilan des 13 années antérieures : qu’est-ce qui a été dit, qu’est-ce qui a été fait, qu’est-ce qui reste à faire. Les journées se succèdent et se ressemblent malheureusement sans mesure concrètes et surtout sans actions véritables pour des changements notables. C’est toujours la même chanson, on mettra un comité de réflexion par ci, une commission ad’hoc par là, on approfondira la question ou la soumettra à l’étude. Après près d’une semaine de mobilisation qui contraignent énormément le vrai travail, chaque maire va se retrouver une fois de plus avec ses mêmes problèmes, ces mêmes angoisses, des besoins qui s’accumulent au fil du temps faute de solutions et d’actions concrètes. Combien de fois a-t-on entendu la volonté de transférer ceci ou cela, la volonté d’augmenter ceci ou cela, la disponibilité à échanger, ?
    Tout ce dont je suis sûr, l’émergence du Burkina chantée en longueur des rencontres comme une mode vestimentaire ne se réalisera pas par des coups d’éclats, des applaudissements, des engagements sans suite, le gâchis des ressources de l’état pour des rencontres improductives...
    Nous devons apprendre à réfléchir juste et profond, à être honnête avec nous mêmes, à mettre l’intérêt supérieur au dessus de tout intérêt clanique défendu au moyen des maigres ressources publiques. On a beau tenté, l’on ne pourra jamais se mentir à soi-même car c’est se faire harikiri. A bon entendeur salut !

  • On se demandait pour qui et pour quoi il avait été ’élu’. Après 26 ans d’absence et de mépris, Mr le président entreprend enfin de rencontrer son pays : première rencontre avec les maires, première rencontre avec le chef de file de l’opposition, premier conseil de ministres en province, premiers bains de foules avec des populations locales, etc. C’est maintenant qu’il commence à apprendre son travail. S’il lit bien son discours déjà préparé, une fois de plus, il nous a montré qu’il sait peu sur les dossiers du pays quant il s’agit de répondre aux questions.

  • Ce blaiso ce fout des gens ! Apres 27 ans de regnes dans le sang des burkinabés, c’est maintennant qu’il veut ecouter son peuple en rencontrant les chef coutumiers, les maires, mes agriculteurs...tous ca pour amadouer le peuple et modifier LA37, mais tout finira un jour !! Nous les jeunes on attend tranquillement son rappel au céleste

  • s’il y a un opposant de taille je le voterai sinon c’est pas ROCK il fait partir de ceux qui ont autant fais souffrir les Burkinabès

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés