BEPC 2014 : L’effectif des candidats s’accroit de 28,56%

vendredi 9 mai 2014 à 03h09min

Le ministère des enseignements secondaire et supérieur a organisé une conférence de presse ce 08 mai 2014 à Ouagadougou. Objectif : faire le point des préparatifs des examens du secondaire et du supérieur. L’on note un accroissement des effectifs des candidats aussi bien au BEPC (28,56% par rapport à 2013) qu’au BAC (9,39%).Logiquement, le budget d’organisation a également pris l’ascenseur. A moins d’un moins du début des épreuves écrites, le budget n’est pas encore bouclé.

BEPC 2014 : L’effectif des candidats s’accroit de 28,56%

Les épreuves écrites des examens organisés par l’OCECOS (Office central des examens et concours du secondaire) se tiendront du 3 juin au 2 juillet 2014. Il s’agit du BEPC, du BEP et du CAP. Les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) ont déjà débuté et se poursuivront jusqu’au 17 mai prochain.

Les effectifs des candidats au BEPC sont passés de 143 431 en 2013 à 184 391 cette année, soit une hausse de 28,56%. Pourtant de 2012 à 2013, l’écart n’était que de 1,61%. Au nombre des raisons qui expliqueraient cet accroissement, l’on cite : le faible taux de succès enregistré en 2013 (22%) et « l’augmentation normale des effectifs résultant de l’accroissement continuel des capacités d’accueil au post-primaire ». Les candidats au BEP (commerciaux et industriels) sont au nombre de 9637. Au CAP (commerciaux et industriels), ils sont 4956 sur la ligne de départ. C’est dire que pour ces trois examens organisés par l’OCECOS, le nombre cumulé est 198 984 candidats. Le nombre de jurys et de centres secondaires s’est également accru de manièreconsidérable (+104).

Sur le plan financier, le budget de l’organisation desdits examens est évalué à 3 596 981 276 francs. Un montant en hausse de 13,25% par rapport à la dotation de 2013, mais insuffisant selon les structures en charge de l’organisation de ces examens. Le gap à combler serait d’environ 350 millions de francs CFA.

Pour le baccalauréat qui devrait se tenir du 19 juin au 5 juillet, l’organisation est assurée par l’office du BAC. Là, le nombre de candidats est de 59 983 contre 54 832 en 2013, soit une hausse de 9,39%. Pour le premier diplôme universitaire, le budget d’organisation a connu une augmentation de 16,8%. Il est arrêté à 2 384 727 270 francs CFA. Pas de problème majeur, les préparatifs se déroulent normalement, assure-t-on.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Ci-joint la déclaration liminaire pour plus de précisions

Messages

  • Comment on peut travailler sérieusement si à moins d’un mois des examens, il manque encore plus de 300 millions pour boucler le budget. L’état avec ses sinistres ne sont qu’une bande d’incapable... mais, quand c’est pour détourner avec les marchés de l’état, on est les champions du monde.

  • Le changement de DAAF à l’Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS) intervenu au conseil des ministres du 16 Avril est-il lié au fait que le budget ne soit toujours pas bouclé ? Surtout qu’il intervient à moins d’un mois des examens à la charge de l’OCECOS. Ah le Faso !!!

  • Pourquoi le budget n’est pas encore bouclé ? pourtant le nombre aproximatif des candidats était connu depuis la rentrée en octobre 2013. Eclairez moi, je suis perdu. On est où là ?

  • je ne sais pas ou on va avec tous ces effectifs !! d’ailleurs c’est toute la population qui croit a un rythme effréné !! arrêtez de faire des enfants, non de dieu !! vraiment

  • Malgré tous ces efforts financiers consenti par l’état, il y a des inconscients ou des plus véreux qui s’adonnent à des jeux dangereux se traduisant par des fuites et des reprises d’épreuves ! J’espère qu’au cas où on mettra la main sur de "plus malin", les sévices seront proportionnelles au tort causé !

  • la reforme du système éducatif reste à revoir ça ne sert à rien d’avoir un fort taux de candidats aux examens pour un taux de réussite minable. le travail doit être fait depuis la base c’est à dire le primaire où nous avons des moyennes catastrophique et on nous demande que ces enfants passent en classe supérieure. alors faudrait pas s’étonner si cette année encre le taux de succès est très faible.
    tout de même bonne chance à tous ceux qui doivent subir ces examens.

  • Qu’Allah le misericordieux guide les pas et donne la chance a nos enfants.

  • Normal puisse que l’année dernière fut un échec dans l’échec de l’éducation au niveau du BEPEC. Les enseignants ne sont plus motivés pour relever le niveau de nos enfants. Si cette année l’échec de l’enseignement se confirme par les résultats, il vaut mieux une autre pédagogie plus adapter pour relever ce déficit.

  • YA PA LARGENT PR EXAMEN MAI DES SOUS ST DOSPO PR REFERENDUM.BURKINA YAAKO

  • s’il vous plait arrêter de nous prendre pour des abrutis.Quels candidats n’ont pas payer leurs frais de dossiers,rejetez ces dossiers le nombre de candidature va diminuer.

  • Bonne chance à tous les candidats !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés