Une cérémonie pour le civisme au Ministère de l’économie et des finances

samedi 8 février 2014 à 00h34min

Ce vendredi 7 février, une brève cérémonie a réuni le personnel du Ministère de l’économie et des finances ainsi que le Ministre, Lucien Bembamba, dans le cadre de la promotion du civisme initiée par le gouvernement. Au menu : montée du drapeau et exécution de l’hymne national.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Environ cinq minutes, c’est le temps qu’a duré l’exécution de l’hymne nationale au ministère de l’économie et des finances sous le regard du ministre Lucien Marie Noel Bembamba, entouré de ses proches collaborateurs et des agents du ministère. Après avoir entonné le Ditanyé en chœur, chacun a rejoint son bureau afin de vaquer à ses tâches quotidiennes. Mais, le symbolisme de la rencontre valait la peine que les cadres du ministère se retrouvent. Selon le ministre Bembamba, elle répond à un mot d’ordre du gouvernement à savoir la promotion du civisme. Pour ce faire, «  il a été décidé que dans toutes les institutions et ministères, il y’ait un lancement officiel des montées de couleurs », a-t-il indiqué avant de préciser que « désormais, il y aura cette acte très important qui vise à montrer aux fonctionnaires et à tous les citoyens qu’il faut respecter les attributs et les insignes du pays  ».

La montée des couleurs : un acte patriotique

Elle existait au département de l’économie et des finances selon M. Bembamba même si, mentionne t-il « elle se faisait de façon linéaire ». Le Directeur général du budget, Amadou Sangaré dit se rappeler de beaucoup de souvenir en ce qui concerne la montée du drapeau. « Quand on était jeune, c’était des moments de recueillements, des moments forts, et d’introspection  », nous-a-t-il confié, avant de déplorer le fait que le sens du civisme ait tendance à s’émousser. Aissata Congo/Sanné, Directrice générale adjointe de l’institut national de la statistique et de la démographie (INSD) ajoute, pour sa part, que « je ne peux qu’être fière après avoir assisté à la montée des couleurs nationales dans la mesure où elle rappelle le sens notre patriotisme. En plus, on l’a fait en commun, tous des agents relevant du même ministère ».

Au-delà de cet acte collégial, instituer une cérémonie d’exécution de l’hymne nationale dans les administrations publiques, voire privées ne fera qu’interpeller tous les citoyens leur devoir d’appartenir à une même patrie. Avant de parler d’une « administration moderne et efficace » comme le stipule la vision du Ministère de l’économie et des finances, les agents s’engagent dorénavant à prendre part à la levée des couleurs nationales qui, selon eux, participe à la promotion du civisme.

Eric Ouédraogo (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés