Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

vendredi 27 décembre 2013 à 00h41min

Pour la messe de Noël 2013, c’est l’archevêque de Ouagadougou, Monseigneur Philippe Ouédraogo, qui a officié la messe de la nuit à la Cathédrale de l’Immaculée Conception. Voici son homélie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

« Frères et sœurs bien-aimés,

En cette nuit très sainte, « je vous annonce une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui, vous est né un Sauveur. IL est le Messie, le Seigneur. Réjouissons-nous, la paix véritable vient du ciel sur la terre. » (Lc 2,10-12)

Tel est le message de Noël, la fête de la naissance de Jésus de Nazareth, la fête de l’amour de Dieu manifesté par l’Incarnation ! Alors, à tous et à toutes, bonne, heureuse et sainte fête de Noël.

I- NOEL : irruption de la lumière dans les ténèbres

Dans la première lecture de cette Messe de la nuit (Is 9, 1-6), le prophète Isaïe proclame que « le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » et cela a fait changer la vie des humains.

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres » fait référence au peuple d’Israël déporté en captivité en Assyrie au VIIIème siècle avant Jésus-Christ et plongé dans les ténèbres de l’humiliation et de la souffrance. Alors, le prophète Isaïe annonce la levée d’une grande lumière qui sera source d’allégresse et de joie ; et cela grâce à un Enfant-Roi, de la descendance de David. Cet enfant sera un libérateur pour le Peuple écrasé et humilié par le joug de l’esclavage….Il est « Dieu-Fort », « Père à jamais », « Prince de la paix »…. C’est l’enfant né de la Vierge Marie, Jésus, Emmanuel, Dieu-avec-nous ; c’est lui le Messie, le Seigneur, le Sauveur qui libère Israël et toutes les nations de tout esclavage et toutes oppressions extérieures et intérieures.

- Aujourd’hui, le peuple qui marche « dans les ténèbres et qui a besoin de libérateur, c’est nous, c’est le monde de ce temps.

Oui, nous formons un monde dit moderne et technologique, une société riche et prospère, mais caractérisé par beaucoup de disparités, d’inégalité, d’injustice, de pauvreté et de misère…Au plan mondial, il semble que 75% des biens sont entre les mains de moins de 25% de la population. Cela peut se vérifier aussi au Burkina Faso où d’aucuns pensent qu’une poignée de citoyens détient la majeure partie des richesses, face à une population majoritairement pauvre. Appartient également à ce monde opprimé et démunis, l’immense foule des pauvres, incapables de se nourrir, de se soigner ou d’accéder à une formation adéquate pour préparer leur avenir….Nombreux sont les chômeurs, les diplômés sans travail, , les prisonniers qui croupissent dans les maisons d’arrêt sans jugement, nombreux sont les victimes d’injustice, des crimes de sang ou des crimes économiques….

Le peuple qui marche « dans les ténèbres et qui a besoin de libérateur, c’est aussi tous ces patrons qui exploitent leurs employés, c’est ceux qui croient résoudre les difficultés en optant pour les casses, ceux qui n’ont de respect aucun pour l’autorité de l’Etat, ceux qui s’attaquent au bien public et qui participent à la paupérisation de nos pays. Ceux qui attisent le feu par des propos belliqueux et instaurent peut-être sans le savoir un climat de frayeur.

Le peuple qui marche « dans les ténèbres et qui a besoin de libérateur, c’est l’ensemble de notre monde qui est encore le théâtre de tant d’oppressions, d’injustice, de guerres…Finalement, vous convenez que c’est notre monde, petits et grands, riches et pauvres, nous tous qui avons besoin d’une Lumière, d’une libération, d’un Sauveur….

Aujourd’hui, la lumière dont parle le prophète Isaïe, c’est celle de Jésus qui naît dans l’obscurité du monde, dans la nuit de nos vies d’hommes et de femmes …nuit de suffisance, d’indifférence, d’égoïsme, de manque de solidarité et d’amour.

- A la naissance du sauveur à Bethléem, les bergers, symbole des pauvres et des pécheurs, ont accueilli la lumière du sauveur, annoncée par l’Ange. Mais comment la recevons-nous, cette lumière ? Quelle place lui faisons-nous dans notre vie quotidienne ?

II- Accueil de la lumière du Sauveur dans nos vies

Pour tous les chrétiens, le message de noël, c’est l’accueil du Fils de Dieu incarné, fait chair…..c’est accepter de l’accueillir et de donner son amour aux autres.

- Comme les bergers, nous sommes appelés à accueillir dans une foi simple et dans la joie, la grâce de Dieu manifestée en Jésus-Christ pour le salut de tous les hommes.

Dans la deuxième lecture (Tite 2,11-14), l’apôtre Paul nous invite à l’engagement personnel : « rejetez le péché et les passions d’ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnables, justes et religieux. » Jésus est né à Bethléem pour tous. Il désire naître en chacun ce nous. Lui ferons-nous une place, si petite soit-elle ? Si nous lui faisons une place en nous, il donnera sens à tout ce que nous vivons et nous permettra de ne pas craindre de nous rebeller contre la culture du provisoire, la dictature du relativisme, de la dépravation morale. C’est dans cette perspective que le Pape François insiste pour nous exhorter à combattre les idoles qui constamment nous assaillent : pouvoir, avoir, richesse, prostitution, corruption dont nous sommes si souvent esclaves. A la facilité du mal, nous devons opposer le courage de préférer Jésus-Christ, Unique Sauveur.

- Comme les bergers, nous sommes invités à accueillir et à mettre en œuvre la Bonne Nouvelle proclamée par la troupe céleste des Anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. » (Lc 2,14).

Aujourd’hui encore, notre monde et l’Afrique, sont en proie à des conflits et à des guerres fratricides qui déciment les populations et détruisent les richesses naturelles des pays. Multiples en sont les causes : tribalisme, régionalisme, ethnicisme, intolérance religieuse, soif de pouvoir et d’argent, injustices briment les populations et causent d’atroces souffrances. Pour nous chrétiens, la paix est un don de Dieu et le fruit des efforts des hommes. A la Nativité du sauveur, l’ange du Seigneur a proclamé un message de paix : « paix sur la terre aux hommes qu’il aime. » (Lc 2,14). C’est le même message de paix que le Ressuscité a laissé à ses disciples (Lc 24,36). Jésus est réellement le « Prince de la paix ». Aussi devons-nous instamment et avec confiance demander au Seigneur le don de la paix pour le monde, pour notre pays, pour nos familles.

- En outre, la paix est le fruit des efforts des hommes. C’est bien pour cela que le Bienheureux Jean-Paul II invitait à prendre des engagements concrets pour promouvoir et préparer les conditions de la paix. « Si vous voulez la paix, œuvrez pour la justice. »

Dans son message pour la célébration de la journée mondiale de la paix du 1er janvier 2014 message intitulé : «  La fraternité, fondement et route pour la paix  », le Pape François insiste sur une détermination ferme et persévérante à s’engager pour le Bien commun. Cela implique de ne pas se laisser guider par « l’appétit du profit » et par la « soif du pouvoir ». Il faut, dit le Pape, avoir la disponibilité de se « perdre », en faveur de l’autre – (personne, peuple ou nation) au lieu de l’exploiter ; de le servir au lieu de l’opprimer pour son propre avantage… (cf. Message du Pape François pour la journée mondiale de paix, n° 4).

S’engager pour la paix, implique aussi de refuser d’entretenir la vengeance, de fuir le mensonge et de poursuivre la vérité.

Il est préférable de prévenir les troubles sociaux et les guerres que de les provoquer et d’essayer de les arrêter après qu’elles ont éclaté. Le dialogue vrai et la recherche de solutions négociées constituent des moyens privilégiés pour la promotion de la paix. «  Heureux les artisans se paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » (Mt 5,9 ; E.IA, n° 117).

Frères et sœurs bien-aimés, puisse la célébration de Noël être pour tous une source d’abondantes grâces de renouvellement intérieur, de pardon et de réconciliation, de solidarité et de fraternité. Que Marie, Mère de jésus, nous aide à comprendre et à vivre tous les jours, l’amour vrai qui surgit du cœur de son Fils, Emmanuel, Dieu-avec-nous pour les siècles des siècles.

Monseigneur Philippe OUEDRAOGO
Archevêque de

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2013 à 14:07
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    suis païen mais j’ai un profond respect pour les responsables catholiques contrairement à ceux que vous devinez aisément qui se prostituent avec les puissants tout en trompant leurs fidèles. aux responsables de l’église catholique ainsi qu’à vos fervents fidèles,que dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 14:38, par tth
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    plein de clairvoyance

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 14:53, par tahi
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Mgr P. OUEDRAOGO, merci pour tout. Jésus notre sauveur écoutera vos doléances car vous êtes bon et juste envers le peuple Burkinabé. Vous aviez toujours pris les traces du pasteur Martin Luther King qui était toujours derrière les peuples meurtris. Dieu, grâce à vos doléances, sera avec le peuple Burkinabé traumatisé par l’impunité, l’injustice, la corruption, et la criminalité. La commémoration de la naissance du Christ donne tout en chacun de réfléchir pour ce qu’il a fait par la suite en versant son sang pour nos péchés. Que les chefs d’états sanguinaires qui ont ôtés la vie des êtres que jésus a sauvé s’abstiennent de grimper sans penser à redescendre, car l’enfer est plus rude que la fournaise. Je souhaite a toutes mes sœur, et a tous mes frères Burkinabé, Joyeux Noël, et que l’embarquement de 2014 nous soit inondés de la grâce de Dieu.

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2013 à 18:55, par horizon
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Tahi, peut être serait il préférable de remplacer "doléances" par "supplications ou prières". Je me joint à vous pour dire merci pour cette homélie qui nous interpelle chacun à son poste de responsabilité, message d’éveil des consciences. Je demande de nous donner le site du message du Pape François à Noël. "La fraternité fondement et route pour la paix". Merci

      Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 15:01
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    puisse ce message toucher le coeur de nos politiques, en premier ceux de nos gouvernants.Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 15:20, par ka
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    En cette commémoration de la naissance de Jésus Christ notre sauveur qui a apporter la parole divine, je remercie les chefs religieux pour les demandes de leurs doléances de paix auprès de celui qui a verser son sang pour nous sauver. Je profite lui demander de bénir sans réserve l’équipe de LE FASO.NET qui risque a tout moment leur vie pour nous informer les vrais informations de notre nation et internationale, et surtout d’avoir le courage de publier nos messages pour que tout burkinabé s’y retrouve d’où il y réside dans le monde. Joyeux N0ël et Heureuse année 2014 au peuple Burkinabé. Que Dieu aide nos gouvernants a réfléchir deux fois avant d’imposer des actions couteuses et inutiles à leur peuple déjà meurtri.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 15:29, par Le catéchiste
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    « Si vous voulez la paix, œuvrez pour la justice. » c’est tout dire...
    Cher Père Evêque, merci pour cet homélie qui interpelle les chrétiens s’ils veulent être véritablement sel et lumière de leur milieu. Malheureusement, « rejeter le péché et les passions d’ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnables, justes et religieux. » est encore bien difficile pour nous burkinabè, pauvres pêcheurs. Puisse l’Emmanuel nous donner sa grâce de la foi.
    Joyeux Noël

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 16:08, par Non au Senat
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Que le Seigneur benisse le Burkina et benisse tous ceux qui oeuvrent pour la justice et le bien-etre des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 16:26, par RLG
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    C’est clair comme d’habitude ; ’’Il est préférable de prévenir les troubles sociaux et les guerres que de les provoquer et d’essayer de les arrêter après qu’elles ont éclaté.’’

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2013 à 19:11, par Mohamed
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Même si on n’aime pas le lièvre, reconnaissons qu’il court vite. Ceci pour dire que vraiment les CATHOLIQUES des hommes de paix, des hommes libérés de toute peur, et des hommes de sciences et d’intelligences. Merci une fois de plus

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2013 à 09:05, par Sossolebakus
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Enfin nous avons un Pasteur.

      Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2013 à 09:13, par la lumière
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Un seul piment suffit à pimenter une sauce. Le nombre est un critère quantitatif mais pas forcement un critère de qualité. J’aime les chretiens car ils ont en coeur Dieu. Ils ne prostituent pas à cause des miettes pour faire plaisir à un roi qui n’est pas eternel. Ayons peur de Dieu au lieu d’avoir peur des hommes. Que Dieu benisse ce pasteur qui fait ce que le fils de Dieu nous a enseigné. Un pasteur doit être un exemple et non un contemplateur, une reference et non un griot, un homme au service des pauvres et non celui qui cherche à amasser des trésor pour son seul bonheur, un homme de Dieu tout court. Mais en voyant la fortune de certains de nos pasteurs je me demande s’ils sont vraiment au service des hommes ou si ce sont les hommes qui sont à leur service. Le pape François l’a denoncé et je demande à Dieu de lui donner longue vie pour que comme Jean Paul II il soit au service des pauvres. Au lieu de rouler avec des voitures de luxe, des villas, des espaces de luxe en location, des chateaux et que sais je encore ces hommes ne peuvent que louer le merite de ce qui sont au pouvoir pour leur avoir permis de s’enrichir au lieu de leur dire la verité

      Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2013 à 09:22, par Le KING
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Merci monseigneur pour cette homélie et surtout pour son contenu qui est une véritable sensibilisation à tous les acteurs de la société : que chacun joue sa partition pour l’avènement d’un Burkina meilleur fait de PAIX. C’est dommage que le Burkina Faso entend difficilement ce genre de langage surtout quand des individus s’érigent en messie d’un peuple pendant plus d’un quart de siècle. Priez monseigneur et prions surtout agissons à tous les niveaux.

      Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2013 à 10:38, par Omar
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Message epris de sagesse et de clairvoyance , très bien adapté au contexte national et international, dont la bonne médiation par tous ( dirigeants et dirigés ) nous permettra d’engranger beaucoup.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2013 à 11:00, par Edwige bam
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Merci monseigneur P Ouedraogo pour cette belle homelie, que la PAIX et le JOIE règne au faso

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2013 à 13:02, par rabi
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Grand merci monseigneur, votre homélie est pleine de bon sens et de morale pour ceux qui savent y déceler la sève nourricière. Je suis un musulman épris de paix et de justice.Mais j’ai honte de la façon dont mes frères abordent certaines questions. On se plait à citer le nom du prophète en répétant bêtement la formule" paix et salut sur lui" sans agir selon les prescriptions de celui-ci.Nous sommes guidés par le ventre et les intérêts matériels terrestres.Le drame est que l’ignorance est la chose la mieux partagée.Agissons ensemble pour préserver la paix dans la justice et non la manipulation.Que DIEU vous bénisse ! VIVE MON PAYS !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2013 à 14:18, par Le Laïc
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Merci à Dieu pour avoir inspirer Mr Ouédraogo pour son homélie qui colle avec la réalité que nous vivons. C’est un message qui répond aux besoins actuels des populations dans tous les pays d’Afrique. C’est genre d’homélie interpellent beaucoup chacun de nous individuellement, c’est un message profond qui doit susciter des changements dans le comportement de tous les citoyens des pays africains en particulier chez nous. Merci encore à Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2013 à 14:19, par Le Laïc
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Merci à Dieu pour avoir inspirer Mgr Ouédraogo pour son homélie qui colle avec la réalité que nous vivons. C’est un message qui répond aux besoins actuels des populations dans tous les pays d’Afrique. C’est genre d’homélie interpellent beaucoup chacun de nous individuellement, c’est un message profond qui doit susciter des changements dans le comportement de tous les citoyens des pays africains en particulier chez nous. Merci encore à Dieu !

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2013 à 03:14, par Koodissade
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Je suis musulman mais j’apprecie enormement le contenu de l’homelie de Mgr Ouedraogo.
      La religion ne peut pas se pratiquer en dehors des preoccupations des populations.
      Après la chute de ce regime certains chefs religieux vont se retrouver a la MACO pour complicite avec un regime qui a opprime son peuple. Que l’on ne nous dise pas alors qu’ils sont intouchables parce qu’ils sont des autorites religieuses. Certains chefs traditionnels subiront le meme sort. Il ne s’agira pas d’un reglement de compte mais chacun devra repondre des actes

      Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2013 à 00:58, par Le Druide
    En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

    Mgr, commencez à demander des tentes pour les réfugiés chrétiens. Même s’ il faut instrumentaliser les musulmans contre les chrétiens, ce pouvoir mettra le feu au pays. Tout se précise. Que Dieu sauve les femmes et les enfants.

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2013 à 16:06, par Neekre
      En réponse à : Messe de la nuit de Noël 2013 : L’homélie de Mgr Philippe OUEDRAOGO

      Le Druide, no panic. On ne les laissera pas faire. Je suis musulman pourtant, mais je sais que le Burkina Faso est un pays particulier. Si ces gens la essaient une chose pareille ; tu verra que ce sont les musulmans qui seront en première ligne pour leur barrer la route. Il ne faut pas confondre les musulmans a une petite clique qui manœuvrent pour leurs intérêts personnels

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés