AU COIN DU PALAIS : Le cambrioleur et la crise d’épilepsie

mardi 3 décembre 2013 à 07h00min

Le 2 décembre 2013, RM a comparu devant le Tribunal correctionnel de Dédougou pour s’être introduit par effraction dans le commerce de OB. Il est accusé d’avoir soustrait des objets divers composés entre autres de savon, de quatre téléphones portables, de deux batteries de 12 volts, etc. dans la nuit du 8 au 9 novembre 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sans détour, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a cependant tenté de justifier cet acte par une quelconque maladie qui aurait entamé son discernement au moment du forfait. En effet, le prévenu a indiqué être atteint d’épilepsie, et il aurait piqué cette crise une heure avant de passer à l’acte. Appelés à la barre, OB et un témoin ont affirmé que RM jouissait d’une bonne santé. Il ne serait donc pas souffrant comme il veut le faire croire. Le parquet s’est dit perplexe sur les mobiles avancés par le prévenu pour justifier son acte et a demandé une peine d’emprisonnement de 8 mois fermes à son encontre. Le déclarant coupable, les juges ont eu la main un peu plus lourde, en le condamnant à 12 mois d’emprisonnement ferme.


A-t-il volé ou pas le mouton ?

A l’audience correctionnelle du 2 décembre 2013 du Tribunal de grande instance (TGI) de Dédougou, DO comparaissait pour vol d’un mouton appartenant à SA, le lendemain de la Tabaski, à Yéréssorosso. Niant les faits, DO a soutenu qu’il a été injustement accusé en lieu et place de son petit frère qui serait coupable du vol. La victime quant à elle, a soutenu devant le juge que dans la nuit du 15 au 16 octobre 2013 aux environs de 2 heures du matin, il a été alerté par le bruit de ses brebis. Et dès qu’il s’est réveillé, il a aperçu trois personnes parmi lesquelles il a reconnu deux qui s’échappaient avec sa bête, le troisième ayant pris la fuite. Lorsqu’il a voulu les appréhender, l’un d’entre eux l’aurait menacé avec une arme blanche. Impuissant, il se résignait, et c’est quelques jours après, qu’il porta plainte auprès des services de l’ordre qui ont appréhendé DO. Resté sur sa soif quant aux arguments avancés par le plaignant, le ministère public a requis la relaxe de DO au bénéfice du doute. Suivant le parquet, la magistrature debout, a relaxé DO au bénéfice du doute.


« J’ai menti tout le long de l’affaire… »

Pour le troisième dossier de la journée du 2 décembre 2013 à Dédougou, les juges ont statué sur un cas de recel de deux batteries de véhicule et des clefs de mécanique. En effet, DM a été accusé de recel de deux batteries et de clefs mécaniques appartenant à TS et volés par DD âgé de seulement 15 ans. Ayant soutenu au début du procès avoir soustrait les clés et les batteries qu’il a vendues à DM et TS, DD avouera à la fin que c’est sous des sévices corporels administrés par TS et KK qu’il a accepté endosser la responsabilité du vol et désigner DM comme son receleur. « J’ai menti sur DM tout le long de l’affaire. Sinon en réalité, je n’ai même pas volé les batteries du véhicule. Mon ami et moi avons certes, tenté de les voler, mais nous n’avons pas pu », a dit DD dans sa dernière déclaration à la Cour. Au regard de l’ambiguïté et de la contraction des témoignages, le parquet a demandé aux juges de relaxer le prévenu pour la non constitution des faits. Le Tribunal a relaxé DM au bénéfice du doute, contrairement à la requête du parquet qui souhaiterait la relaxe pour la non constitution des faits.

Rassemblés par
Kamélé FAYAMA
faygracias@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés