Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 23 octobre 2013 à 05h43min
Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

Le gouvernement, avec à sa tête le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, a reçu les chefs coutumiers ce 22 octobre 2013 au palais de Kossyam à Ouagadougou. Objectif, échanger autour des « préoccupations quotidiennes » des dépositaires de nos valeurs culturelles.

L’on se rappelle, il y a un peu plus d’un mois - le 16 septembre 2013-, les chefs coutumiers ont été reçus à Kossyam, sur invitation du maître des lieux, en l’occurrence le président Blaise Compaoré. Officiellement, l’occasion aura été celle d’échanges autour de la mise en place du sénat. Mais elle aura également été celle de la soumission d’une doléance de leurs majestés : être reçus dans les mêmes locaux pour discuter des problèmes liés à la chefferie traditionnelle.

Et c’est ce jour, 22 octobre 2013 qui a connu la matérialisation de la suite favorable donnée à cette doléance. Peu après 11h, neuf chefs coutumiers font leur entrée dans la salle qui a servi de cadre aux échanges. Il s’agit des Naaba du Mogho, de Ouahigouya, de Boussouma, et de Tenkodogo ; du Koupiendieli de Fada ; de chefs des cantons de Dédougou, de Dakola, et de Banfora ; du prince de Bobo-Mandarê. Ils sont accompagnés d’une délégation, une vingtaine de personnes. Installés, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, fit son entrée. S’en sont suivis des poignées de mains, le prononcé de mot introductif. Et la suite s’est déroulée hors la présence des scribouillards priés de se retirer.

Dans ce mot introductif, Luc Adolphe Tiao a relevé d’entrée de jeu, avoir été instruit par le président du Faso de diriger les discussions avec les audienciers du jour. Ce qui, selon lui, témoigne de « l’attention » que Blaise Compaoré « accorde à la chefferie traditionnelle en tant qu’institution incontournable dans l’animation de la vie politique, socio-économique et culturelle dans notre pays ». Quant au gouvernement, lui aussi, prête à en croire son chef, « une oreille attentive » à tout ce qui préoccupe les chefs coutumiers.

Et pour cause, les garants de nos traditions ont fait preuve d’une « forte implication à la résolution de la crise de 2011 ». Ils mettent en œuvre « des actions multiformes pour désamorcer les tensions à travers le pays ». Aussi font-ils preuve de « fort engagement dans la lutte contre certaines pratiques néfastes telles que l’excision, les mariages forcés et l’exclusion sociale ». C’est en ces termes que le Premier ministre a dépeint l’engagement des chefs coutumiers.

Mais ces derniers ont des problèmes internes. Et ces problèmes, Luc Adolphe Tiao les trouvent liés « aux successions de chefferie » sources de conflits par endroits. Pour lui, il s’agit de crises à même non seulement de « saper les bases » de l’autorité des chefs coutumiers eux-mêmes, mais aussi d’ouvrir « une ère d’instabilité dans nos régions ». Il a saisi l’occasion pour solliciter, au nom du gouvernement, l’accompagnement de ses interlocuteurs du jour, dans la perspective de la résolution définitive de ces problèmes.

Après moins de deux heures de conclave, l’épuisement de l’ordre du jour est annoncé. Remise de message pour transmission au président du Faso et photo de famille terminées, les deux parties – gouvernement et chefs coutumiers (visiblement peu satisfaits) - ont, rebroussé chemin.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 octobre 2013 à 05:21 En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    ce pays est rempli de comédiens. socialement quand ça chauffe le gouvernement fait appel à ces bonnets d’ane et les voilà chez leur fossoyeur pour demander de l’aide. la vérité,c’est bien ces politiciens notamment blaise compaoré et son cdp qui créent ces tensions au niveau des successions en cherchant à imposer leurs hommes parceque vous êtes pourvoyeurs d’un bétail électoral. vous le savez,nous le savons tous. si vous pensez incarner quelque chose encore mais j’en doute,puisque vous avez perdu votre âme votre dignité depuis longtemps,il vous reste à sortir du jeu de ces politiciens à l’image de vos homologues ghanéens.

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2013 à 08:31, par Reality En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

      Mais de quoi je me mele ! La chefferie traditionnelle est elle regit dans ses regles de succession par le droit poditif burkinabe ? Il faudra que les gens arretent de melanger les genres ! Si le PM n a rien a dire a nos distingues chefs traditionnels, qu il aille s occuper des vrais problemes de nos populations ! Le PF les avait recu et ils ont exprime leur vision sur la situation nationale, nous les avons tous entendu ! Faire deplacer le Mogho Naba et ses confreres juste pour le fun ! C est a gaver les gens maintenant ! Laissez nos chefs traditionnels tranquile et que chacun travail dans son domaine pour la paix au Faso. Du reste ils l ont toujours mieux fait dans le systeme traditionnel !

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 08:24, par Kouma En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Vous les Chefs coutumiers saviez que vous parlez au nom de vos ancêtres respectifs et vous le saviez très bien que vos ancêtres ont toujours dit la vérité devant les fétiches et aussi devant le colon même si ceux ci doivent payer le prix de leur vérité devant le colon ; et c’est pourquoi nous existons aujourd’hui ici au Burkina Faso. Donc chers chefs coutumiers j’espère que toutes vos vérités sur la situation nationale ont été répétées devant Luc Adolphe TIAO pour retransmettre comme de coutume à Blaise COMPAORE pour nous éviter l’inpensable au pays des hommes désintégrés !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 09:39, par Sû toogo En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Quelle honte pour ces chefs coutumiers. C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Ils n’ont pas trouvé autre cadre ou structure de référence pour se faire conseiller sinon la présidence. Voilà qui vient confirmer leur perte de vitesse et les discrédite de plus en plus. Attention !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 09:40, par Tiéfotiè En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Pourquoi ce pas Blaise lui-même qui les a reçu ? y a t-il une cassure entre eux, une sorte de désamour lié à la retissence des chefs à soutenir le Blaiso dans la mise en place de son Senat ? Y a de quoi sortir insatisfait et même frustré de cette conclave. Ils ont demandé à voir le Président et non son premier Ministre. C’est la preuve que Blaise n’a plus ses cartes en main. ça commence à sentir mauvais tout ça ; n’est-ce pas l’Adji ADAMA ???

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 09:47, par qui est fou En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Je suis fils d’un chefs qui a fait parti de la delegation. Papa m’a dit en ce qui concerne les propositions que les chefs ont exprimé leur inquiétude par rapport à l’instabilité politique que peut poser la mise en place du SENAT. De ce fait ils ont unanimement demandé au président d’annuler ce projet à polémique. Raison soutenue : Depuis la suspension de sa mise en place la quiétude règne au pays. C’est dire que sans SENAT il y aura moins de problème que si l’exécutif procède à sa mise en oeuvre.

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2013 à 10:27, par obs En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

      j’aurais aimé que PF et sa suite constatent le même état de quiétude relative qui règne. Malheureusement on a appris qu’ils ont l’art de se créer des problèmes là ou il en existe pas

      Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2013 à 10:29, par Reality En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

      Merci qui es fou pour tes infos, mais Senat ou pas, la question n est memepas a ce niveau ! Combien de fois doit on faire deplacer les chefs pour entendre les memes paroles ? Sans compter toutes les rencontres informelles dont on entend pas parler ! Voila une journee de perdu a mobiliser tout un gouvernement pour rencontrer des dignitaires traditionnels qui n attendent pas l autorite publique pour faire leur travail, et bien ! Il faut vraiment arreter avec ces divertissements ridicules et non productifs d un centime pour le burkinabe ! Si le PF les a deja recu, quel est le sens de cette rencontre gouvernementale encore ? Apres le PF c est clos ! Ou bien il fallait commencer par la avant ! Allez ! Au travail maintenant !

      Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 09:56, par Kouma En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Vous les Chefs coutumiers saviez que vous parlez au nom de vos ancêtres respectifs et vous le saviez très bien que vos ancêtres ont toujours dit la vérité devant les fétiches et aussi devant le colon même si ceux ci doivent payer le prix de leur vérité devant le colon ; et c’est pourquoi nous existons aujourd’hui ici au Burkina Faso. Donc chers chefs coutumiers j’espère que toutes vos vérités sur la situation nationale ont été répétées devant Luc Adolphe TIAO pour retransmettre comme de coutume à Blaise COMPAORE pour nous éviter l’inpensable au pays des hommes désintégrés !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 10:45, par CHANGEMENTNECESSAIRE En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Mes déférences à la coutume. Pour l’avenir, il me semble mieux que le Gouvernement se déplace. A vous, Traditions, à vous honneur et respect.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 10:46, par CHANGEMENTNECESSAIRE En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Mes déférences à la coutume. Pour l’avenir, il me semble mieux que le Gouvernement se déplace. A vous, Traditions, à vous honneur et respect.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 19:19 En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    ainsi donc Blaise Compaoré a refusé de recevoir personnellement les chefs coutumiers .pourtant ils lui avaient demandé l’audience lors des concertations sur le sénat. comme ils ont refusé de cautionner le sénat, il est faché contre eux. et ils le les fait savoir en les boudant. les chefs aussi sont repartis fachés de l’accueil. soyez honnetes, Blaise Compaoré n’est pas un democrate. un democrate respec te et accepte que l’autre ait un point de vue différent. mais Blaise ne veut pas qu’on le conteste. que dieu benisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 19:48, par MAX En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Et voila, maintenant le gouvernement veut faire peur a des chefs coutumiers en brandissant le spectre de l’instabilité par ces mots du PM : "il s’agit de crises à même non seulement de « saper les bases » de l’autorité des chefs coutumiers eux-mêmes, mais aussi d’ouvrir « une ère d’instabilité dans nos régions".
    C’ est y pas grave TOEGUI ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2013 à 21:00 En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Chers chefs coutumiers, attachez de nouveau vos ceintures, en plus du sénat, il y’a que le pouvoir est en train d’organiser les homosexuels par la prise en charges de leurs soins.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 10:33, par Thién En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    Chefs coutumiers ? De qui parle-t-on ? Des bonnets rouges ? A-t-on déjà fait un recencement des chefs coutumiers dans ce pays ou s’agit-il de nous divertir tout le temps avec les chefs mossis ? Combien d’ethnies y a-t-il dans ce pays ? On sait que la chefferie diffère selon la culture des ethnies. Alors de deux choses, l’une : ou l’on récence tous les chefs des différentes ethnies de ce pays ou l’on arrête de jouer à ce petit jeu qui consiste à instrumentaliser certains chefs à bonnets rouges pour parler au nom de toute la population du Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2015 à 19:55, par la vérité toujours En réponse à : Présidence du Faso : Le gouvernement à l’écoute des chefs coutumiers

    le mouvement le plus crédible de l’Afrique a parlé...nous attendons simplements le mots d’orde. les gars du cdp qui tentent dénigrer le mouvement peuvent continuer leur delation. mais nous peuple burkinabè adhérons aux positions du balai...bravo balai citoyen.merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés