Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Institut Bioforce à Bobo : 30 ans au service de l’humanitaire

Accueil > Actualités > Société • • mardi 22 octobre 2013 à 16h22min
Institut Bioforce à Bobo : 30 ans au service de l’humanitaire

« Mettre l’homme en capacité d’agir », c’est le thème des 30 ans d’existence de l’Institut Bioforce. A Bobo-Dioulasso, les 21 et 22 octobre 2013 ont été retenus par les représentants locaux de Bioforce pour s’ouvrir, informer et transmettre le gout du travail humanitaire aux jeunes. A travers des conférences-débats et 48 heures de journées portes ouvertes au centre Muraz.

1983-2013, Bioforce a 30 ans. Et pour célébrer l’évènement, l’Institut Bioforce a ouvert ses portes aux jeunes. 48 heures durant, Bioforce a montré des facettes du monde humanitaire et solidaire aux jeunes de Bobo-Dioulaso. Les activités entrant dans le cadre des 30 ans de l’Institut Bioforce à Bobo-Dioulasso sont parrainées par le président du conseil régional des Hauts Bassins, Alfred Sanou ; en partenariat avec la région Rhône-Alpes qui abrite le siège de Bioforce en France.

« L’image et la réputation de l’institut tant au niveau régional, national et international font l’unanimité dans le renforcement des capacités des acteurs engagés dans la solidarité internationale  » (…) 30 ans c’est donc un bel âge, celui de la jeunesse responsable et fier de l’être. On se sent en pleine possession de ses moyens, et on a l’enthousiasme de l’avenir et de la vie, et bien c’est le cas de l’Institut Bioforce », a indiqué Dr André Savadogo, chef de mission de l’Institut Bioforce.

Conférences-débats sur le travail humanitaire

Pour ses 30 ans à Bobo-Dioulasso, l’Institut Bioforce a organisé une série d’activités dont des conférences-débats à l’endroit des jeunes, notamment des étudiants. La première conférence a porté sur le thème : « Le marché de l’emploi humanitaire et solidaire au Burkina Faso, focus sur la région des Hauts-Bassins  ». Cette conférence a été une occasion pour les experts, les professionnels de l’humanitaire et des professionnels de Bioforce de partager leur savoir-faire avec les jeunes. Les conférences ont permis à ceux qui ont le goût de l’humanitaire de s’imprégner des opportunités d’emplois dans ce secteur. Les participants aux conférences ont également reçu des informations sur les formations que dispense l’Institut Bioforce.

Institut Bioforce, la passion de l’humanitaire

Basé à Lyon dans la région Rhône-Alpes en France, l’Institut Bioforce est né de la volonté des hommes et des institutions de former les acteurs de l’humanitaire. Premier président de Bioforce et figure emblématique de l’humanitaire et de la science, Docteur Charles Mérieux (1907-2001) en est un illustre représentant. Fils de bourgeois, Charles Mérieux a, au nom de l’humanitaire consacré une bonne partie de sa vie à la cause des démunis. Notamment des populations ravagées par des épidémies. Ecœuré par le sort des millions d’individus en proie à des maladies particulièrement mortelle, Merieux a entamé différent initiatives dont la "Mission Bioforce Développement" devenue Institut Bioforce. De son laboratoire à ses multiples actions humanitaires, il a fini par avoir l’adhésion d’universitaires, d’institutions, et d’organisations non-gouvernementales dans l’aventure « Bioforce ». Et depuis, plusieurs pays du monde bénéficient des actions des pensionnaires et des professionnels de l’Institut Bioforce.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés