Problèmes dans la commune de Kouka : Eddie Komboïgo prié de surseoir à sa médiation

vendredi 18 octobre 2013 à 23h42min

Initialement attendu ce samedi 19 octobre 2013 à Kouka pour une médiation entre Mosse ressortissants de la province du Passoré à Kouka et des Bobos de cette même localité, le député Eddie Comboïgo est prié de surseoir à son action. Dans une lettre adressée au gouverneur de la Boucle du Mouhoun, au haut-commissaire, au préfet et au maire de la commune Rurale de Kouka, une soixantaine de conseillers, du CVD (Conseil villageois de développement), voire de simples citoyens, demandent à Eddie Comboïgo de ne pas faire le déplacement de Kouka, le samedi 19 octobre comme prévu. Pour des raisons évoquées dans la lettre ci-dessous.

Problèmes dans la commune de Kouka : Eddie Komboïgo prié de surseoir à sa médiation

Les populations des 15/17 villages de
la Commune

A

Monsieur le Gouverneur de la Région
de la Boucle du Mouhoun.

Objet : Demande de concours.

Monsieur le Gouverneur,

Par la présente, les populations de 15/17 villages que compte la commune rurale de Kouka par la voix de leurs porte-parole vous sollicite pour intercéder auprès de l’honorable député Eddie Komboïgo afin qu’il sursoie à son déplacement dans la commune dudit, prévu pour le 19 octobre 2013 en vue de participer à une rencontre de concertation avec les Mossés ressortissants du Passoré résidents à Kouka et un groupe de jeunes du quartier bobo, à la demande de son collègue Aboubacar SANON député natif du village de Kouka .

Monsieur le Gouverneur,

Ceux dont souffre de nos jours la commune rurale de Kouka est orchestré par le député Aboubacar SANON afin que la commune tombe dans le statut de délégation spéciale. Ce sont :
- l’insécurité criarde des conseillers élus ressortissants des villages environnants qui y sont interdits de séjour à Kouka,
- les perpétuelles perturbations constatées ces derniers jours dans le fonctionnement de la Mairie,
- la désunion des populations de la commune de kouka depuis les élections municipales et l’installation du conseil municipal,
- l’absence d’un cadre réel d’échange des ressortissants membres du CDP et autres à l’issue des élections municipal etc…

Les populations des 15/17 villages de la commune remercient l’honorable député Eddie Komboïgo ressortissant du Passoré de sa disponibilité à bien vouloir apporter un appui à son collègue. Cependant, elles souhaiteraient que cet appui porte sur les vrais maux sus cités qui minent la commune à travers un cadre de concertation légal par l’ensemble des acteurs de la commune et non sur des problèmes montés de toute pièce à travers une assemblée générale sans issue.

Car cette rencontre n’est qu’une machination du député Aboubacar SANON décrié par les militants CDP et autres de la province des Banwa en général, et de la commune de Kouka en particulier, cherchant à se redorer le blason auprès du bureau national du CDP.
Convaincues que cette rencontre de fortune pourrait entrainer des conséquences fâcheuses, nous populations des 15/17 villages de la commune de Kouka souhaitons une fois de plus l’annulation pure et simple du déplacement de l’honorable député Eddie Komboïgo sur Kouka.

Recevez monsieur le Gouverneur de la Région de la Boucle du Mouhoun l’expression de notre haute considération.

Kouka, le 17 octobre 2013

Ont signé :

- Sanou Missa (Conseillers) de Kouroumani
- El Hadj Gansoré Boureima de Houna (Conseillers)
- Savadogo Ousséni de Fini (Conseillers)
- Sanou Boroma de Kouka, Militant.

Ampliations :
- Haut-Commissaire de la Province des Banwa
- Préfet du département de Kouka
- Maire de la Commune de Kouka

Messages

  • POUR AVOIR DES ARGUMENTS SOLIDES CONTRE NOTRE DEMOCRATIE, IL SUFFIT DE FAIRE UN ENTRETIEN AVEC UN MAIRE CDP

  • Mais que se passe t-il dans les commune rurale, les élections de 2012 ont accouché d’un vrai chimère édifié en conseil municipal dans la quasi totalité des communes rurales. Mais, dit donc ? dites moi quel conseil municipal de commune rurale roule à merveille depuis le début de ce mandat municipal : voyons rien que dans les haut-bassins : Kouka, Djiguèra, Orodara, Koloko, Kangala, les arrondissements 5 et autres de la grande Bobo même, et j’en passe. Il y a certainement un problème de fond. D’abord le 1er passage en force du bureau actuel du parti au pouvoir CDP pour évincer les ténors et autres caciques (ce qui n’est pas mauvais en soit, car il faut l’alternance à tout les niveaux), ensuite vient le 2ème passage en force de CEN du CDP lors des candidatures, alors que le peuple avait choisi ces candidats lors des primaires. C’est cela qui est indubitablement,la cause profonde des troubles actuelles. Le CDP a raté le virage à 180° qu’il voulait faire. Les déçus et les virés s’érigent maintenant contre leur propre parti en jetant de temps en temps du sable dans la farine du parti. N’ayant pas le courage de réclamer haut, leur désir de reformer, il se mutent en petits vampires destructeurs de leur parti. Notre souhait, Que cela puisse permettre de créer un meilleur clivage politique au Faso et d’améliorer la gouvernance politique.

  • Quelque chose me chagrine ces derniers temps. Tous les signaux de conflits divers (ethniques, politiques, surtout intra-CDP, régionalistes, etc..) sont au rouge dans ce pays et j’ai l’impression que les pouvoirs publics restent passifs face à la situation. Il ne se passe pas un jour sans que l’on n’entende parler de conflits ici et là. Le feu est entrain de se propager dans la maison et les habitants dorment poings fermés. C’est vraiment très inquiétant. J’ai bien peur qu’on ne puisse pas faire l’économie d’une guerre civile ici au Faso si on ne fait pas attention. Chaque jour qui passe, le pays avance vers le gouffre.SOS !

  • si cè exacte la situation ci-dessus expliquée ,j suis deçu du comportement de certains soient disant leaders politiques,vraimen la democratie n’est pas faite pr l’Afrique

  • si cè exacte la situation ci-dessus expliquée ,j suis deçu du comportement de certains soient disant leaders politiques,vraimen la democratie n’est pas faite pr l’Afrique

    • Il y a une chose que je ne comprends pas : entre le titre de l’article et la lettre ouverte ci-dessus, on ne voit pas exactement ce qui se passe entre "Mossé ressortissants de la Province du Passoré et les Bobos de la localité" Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne ?

  • Tout le monde connait le problème dans se pays ,mais personne ne veut mettre le doigt sur la plaie !! On en a fait une affaire Dreyfus !!!<< IL NE FAUT PAS QU’ON EN PARLE<<< et pourtant il le faudra un jour ! et ça peut péter à tout moment !! Si j’en parle ouvertement ici le site va censurer ma contribution !

  • ce probleme est a prendre au serieux. ce nouveaux Maire n’a pas volé son poste. il a procedé de la meme manière que beaucoup de nos leaders politiques politiques font.il a corrompu les conseillers avant l’election. c’est ça notre comprehension de la politique !!! et de la democratie.ces deputes qui sont derriere et allument le feu doivent faire attention a ce jeux !!!!

  • M Ouédraogo, c’est simple, le peuple a besoin d’alternance. y’aura bientôt les homosexuels qui entreront en ligne avec les anti homosexuels. C’est l’usure du pouvoir d’état, ni plus,ni moins.

  • JE SS TRES DECU. CE DEPUTE SANON DOIT ETRE ENVOYE A BARRE POUR COMPLOT CONTRE LA SOCIETE, CONTRE LA COMMUNE ET CONTRE LA DEMOCRATIE.

  • En vérité je vous le dis, c’est la guéguerre interne au CDP qui perdre ce pays... Voilà qu’un problème politique prend un tournant ethnique moosé contre bobo. Il faut que ça s’arrête !

  • encore du n`importe quoi,
    - quelle bagarre y`a t`il entre un bobo de kouka et un mossi ?
    - de quel ressortissant du passore` vous faite cas ici.
    - combien de ressortissant du passore` y`a t`il dans la region de kouka.
    le probleme de kouka est d`abord social, puis financier avant que le politique ne s`invite.
    toute personne qui veut la verite` peut se deplace` .
    personne d`autre ne viendra d`ailleur pour une mediation .

    • Hé mes chers politiciens balle à terre . Ne contribuer pas à destabilsiser ce que des générations ont mis du temps pour construire dans l amitié, la fraternité et la solidarité

  • nous allons tout droit vers le chaos et le comble, le seul soucis de ce délinquant de blaise, ne venez pas vers kossyam. On va venir pian. Si tu ne quitte pas on te trouvera làbas.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés