Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

mardi 8 octobre 2013 à 23h44min

En marge de la rentrée politique du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP) effectuée le 5 octobre 2013 à la Maison du peuple de Ouagadougou, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibril Bassolé a donné une communication sur le rayonnement diplomatique du Burkina à l’extérieur. Alors que vaut justement cette action dans le concert des nations ? Quelques éléments de réflexions dans les lignes qui suivent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                   Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

On pourrait distinguer en gros deux, voire trois grandes périodes dans le management de la diplomatie burkinabè depuis la fin de la décennie 1980.

La première est celle qui correspond à la période de 1983 à 1987 ; pas besoin de chercher loin, c’est l’époque qui correspond à la période révolutionnaire. Une époque qui a vu ce petit pays marqué idéologiquement à gauche se mettre en évidence sur les grands débats internationaux. Une diplomatie conduite par un homme : Thomas Sankara.

Très actif aussi bien sur le plan continental qu’au niveau international, le pays montre une agressivité qui lui vaut l’admiration des uns et la méfiance des autres.

Avocat défenseur des causes sensibles

L’OUA, les Nations Unies, la guerre froide, la Palestine, l’apartheid, les inégalités sociales, le système international… Rien n’échappe au regard des révolutionnaires qui n’hésitent pas parfois à multiplier les coups d’éclat pour bien se faire remarquer du reste du monde.

Les amitiés qui se nouent en tenant compte bien évidemment d’une proximité idéologique permettent en fin de compte d’asseoir les bases d’un volontarisme à toute épreuve.

La deuxième période pourrait correspondre quant à elle à la parenthèse qui va de 1987 à 1998. Marginalisée par une conjoncture internationale défavorable, la voix du pays se met en sourdine.

Cependant avec l’organisation du sommet de l’OUA en 1998 à Ouagadougou, les grands événements s’enchaînent autant que les gestes d’ouverture. Toutefois les manifestations consécutives à l’assassinat du journaliste Norbert Zongo vont quelque peu ralentir le mouvement.

Retour sur la scène internationale

Le Sommet de la Francophonie en 2004, les rencontres internationales sur l’emploi et les nouvelles technologies, la multiplication des accords de siège, l’ouverture de nouvelles ambassades à travers le monde, l’accréditation de nouveaux ambassadeurs africains et occidentaux, le positionnement de cadres nationaux au niveau international…

Autant de gestes qui sont à mettre à l’actif de ce que certains ont appelé une « diplomatie de développement ». C’est le cas d’Ablassé Ouédraogo ex-ministre des Affaires étrangères aujourd’hui opposant et ancien directeur général adjoint de l’organisation mondiale du commerce(OMC).

Docteur ès médiations internationales

Ces dernières années enfin, l’influence mais surtout le niveau d’engagement diplomatique du Burkina est monté d’un cran. A travers notamment l’implication dans la résolution des conflits dans la sous-région, grâce aux médiations du Président Compaoré ainsi que la libération d’otages…

Et c’est bien ce qui réjouit Djibril Bassolé. Qui voit dans cette nouvelle phase des éléments concrets d’un rayonnement sur la scène internationale. Un rayonnement qui se traduit par les bons rapports avec les puissances occidentales. Ce qui vaut bien des doctorats honoris causa, des conférences internationales, sans oublier la désignation des pairs pour des missions de bons offices.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 octobre 2013 à 18:44, par un parent à Bassolé
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    Allez plus loin dans votre analyse car vous n’avez pas compris pourquoi le Burkina est devenu spécialiste en médiation depuis les années 2000 alors que le Burkina a failli être sous embargo par l’ONU quelques temps avant. Interrogez vous pourquoi Blaise fait la médiation a tout va, c’est parce qu’il n’a pas le choix sur le plan international avec toutes les casseroles qu’ils trainent avec l’Angola, la Sierra Leone et le Libéria (son ami Taylor qui avait sa ligne téléphonique à Ouaga est condamné à 50 ans de prison...). Si vous n’avez pas encore compris, posez-vous les bonnes questions. Par exemple, pourquoi le Burkina est devenu le pays des OGM depuis une décennie ? S’ils vous manquent quelques épisodes, allez sur le site web du Monde Diplomatique. Et, puis, vous croyez que Blaise et compagnie, jouent les intermédiaires pour libérer des otages au Sahel sans quelques contreparties....

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 18:54
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    soyons sérieux,honnêtes.....avant,personne ne connaissait la haute volta. c’est bien thomas sankara avec son charisme son volontarisme qui a fait connaître où se situait la haute volta pour ensuite devenir le burkina faso sous son régne. même maintenant en afrique,en europe,en asie que tu dis que tu viens du burkina,tes interlocuteurs associent directement thomas sankara. on ne fait cas de blaise compaoré que son coté criminel,destabiliseur de la sous région,ami des terroristes rebelles kidnappeurs des otages et sur ce point blaise compaoré se croit malin mais il se trompe. les blancs savent ce qu’il est vraiment mais ils le laissent avec son jeu de pyromane-pompier mais le jour venu,il sera gicler comme un mal propre. webmaster,la vérité rougit les yeux et tu n’es pas obligé de publier mon post s’il ne te plait pas mais c’est la vérité que je viens de cracher.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre 2013 à 13:47, par naghe
      En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

      Pourquoi vous êtes jaloux coe ca ? laissez Blaise faire ses médiation on s’en fou des jaloux. On sai bien que si tu n’aime pas quelqu’un il va beau faire et tu ne appréciera jamais mais vous on a mare de vous maintenant. Faites quelque chose vous aussi, ne restez pas a critiquer pour les autres. On sai que Blaise il a travaillé bien et on l’aime.

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 19:49, par verite no1
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    Bel article mon dagari, tu merites une jarre de bangui.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 20:04, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    Grâce à sa clairvoyance et à Ses Compétences affirmées et reconnues par tous Son Excellence Blaise COMPAORE a su tisser des relations fécondes pour le devenir des enfants de notre pays. Il a mis les Homme qu’il faut à la place qu’il faut. Merci Excellence ! Faites et laisser les autres....! Qu’Allah Vous Bénisse, Vous donne une longévité et un très long Règne pour le Bonheur du Burkina Faso ! Oui au sénat, Oui à la modification de l’article 37, Vive Son Excellence Blaise COMPAORE, Vive le Peuple libre du Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 20:07, par Boubou Niang
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    Le Ministre d’etat Djibrill Bassole a ete mon patron pendant plus de deux annees fructueuses pendant lesquelles il a mene d’une main de maitre les negociations de paix sur le conflit du Darfour. sous l’egide de l’Union africaine et des Nations unies. Il avait a ses cotes le talentueux ministre Qatari Al Mahmoud.

    J’etais fier, en tant qu’Africain, des resultats obtenus.

    Boubou Niang
    Ex Conseiller politique principal
    du Mediateur en chef conjoint de l’UA et de l’ONU
    pour le Darfour

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 21:04, par MAX
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    "Un rayonnement qui se traduit par les bons rapports avec les puissances occidentales" et des...brouilles en sourdine (des fois ouvertes) avec quelques voisins !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 11:41, par Yampasséké
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    Mediation médiation médiation mon oeil oui,
    Je souscris entierement aux propose de l’anonyme (8 octobre 18:54). Franchement pour avoir voyagé et très souvent en deplacement à travers le monde : quand tu rencontres quelqu’un à qui tu dis que tu viens du Burkina il te retorque Thomas Sankara. Et quand tu lui dis Blaise Compaoré il te repond Kadafi, Charle Taylor, terrorisme et pour finir et rarement médiation.
    Personnellement je pense que Blaise Compaoré comme président est un malheur pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 14:04, par Le refus
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    C’est quoi ce titre"petit pays ; grande diplomatie". Acun petit pays ne fait une grande diplomatie.C’est juste un role circonstancié qu’on a confié au Burkina.Le jour où on va juger que l’objectif est atteint on va le lui retirer. C’est tout ! Il faut bien connaitre la nature des relations internationales.ça ne marche pas comme les relations entre amis ou entre familles.Mais enfin, Bassolé ne peut que défendre son pain tout en sachant intérieurement les limites de tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 14:05, par Le refus
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    C’est quoi ce titre"petit pays ; grande diplomatie". Acun petit pays ne fait une grande diplomatie.C’est juste un role circonstancié qu’on a confié au Burkina.Le jour où on va juger que l’objectif est atteint on va le lui retirer. C’est tout ! Il faut bien connaitre la nature des relations internationales.ça ne marche pas comme les relations entre amis ou entre familles.Mais enfin, Bassolé ne peut que défendre son pain tout en sachant intérieurement les limites de tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 14:07, par Le refus
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    C’est quoi ce titre"petit pays ; grande diplomatie". Acun petit pays ne fait une grande diplomatie.C’est juste un role circonstancié qu’on a confié au Burkina.Le jour où on va juger que l’objectif est atteint on va le lui retirer. C’est tout ! Il faut bien connaitre la nature des relations internationales.ça ne marche pas comme les relations entre amis ou entre familles.Mais enfin, Bassolé ne peut que défendre son pain tout en sachant intérieurement les limites de tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 12:34, par ID4
    En réponse à : Burkina Faso : Petit pays, grande diplomatie ?

    je voudrai répondre a nagh en faite nous ne sommes pas jaloux si vous voyez que nous navons que notre bouche pour critiquer c’est parce que nos dirigeants nous ont tous volé ils ont vendu le continent mêmes nos consciences. aujourd’hui on ne récompense plus les plus méritant mais ceux qui accepte fermer les yeux sur l’injustice la corruption comme vous nagh. je ne sais pas ce que vous faites dans la vie pour parler ainsi mais ouvrer les yeux regarder dans votre service ce qui se passe regarder les grandes sociétés éétrangère piyées nos populations je vous donne un exemple comment peut-on permettre a des sociétés comme airtel et même telmob de nous vendre 5 mo a 100fcfa ou même encore l’appel a 1,5 fcfa la sec aller en côte d’ivoire ou même au Mali vous verez la nette différence. et si nos dirigeants permettent ces voles organiés c’est simplement qu’il ne travaillent pas pour la masse mais pour se remplire les poche que dis-je ! pour se gonfler les comptes en banque. je paris que vous nagh vous etes né a ouaga grandir a ouaga et vous pensez que le burkina c’ est ouaga seulment. aller a l’intérieur du pays vouz verez que nous sommes réèllement en retard.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés