Rentrée, les partis politiques sonnent la fin de la récréation

jeudi 3 octobre 2013 à 23h55min

C’est la période de la rentrée au Burkina ; après le gouvernement, les écoles, la justice, ce sont les partis politiques burkinabè qui se préparent à leur tour à sortir de la cour de récréation. Reste à savoir ce qu’ils promettent à leurs militants et à l’opinion nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                              Rentrée, les partis politiques sonnent la fin de la récréation

A chacun sa rentrée au Burkina ! Et pour bien faire les choses, la classe politique (prépare) fait également la sienne. Aussi bien dans le camp du pouvoir, qu’au niveau de l’opposition.

Coïncidence fortuite ou stratégie du coude-à-coude, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) et le Parti de la Renaissance Nationale (PAREN) reprennent officiellement leurs activités le 5 octobre 2013 quasiment aux mêmes heures. Bien entendu, les lieux ne sont pas identiques et on s’en doute aisément.

Habitué qu’il est aux démontrassions de muscles, le parti présidentiel a opté pour la Maison du Peuple. Et l’on devine aisément qu’il y sera question de réaffirmer une solidarité sans failles aux actions du Chef de l’Etat.

Ce dernier on le sait, a donné suffisamment de matière à ses partisans à travers ses multiples déplacements, mais également à travers ses prises de positions sur les sujets d’intérêt national, sous-régional voire international.

La PAREN à quant à lui opté pour le siège du Chef de file de l’opposition (CFOP) pour relancer sa machine. Avec, comme il sait si bien le faire depuis sa création, une approche très académique : il est prévu notamment une conférence sur la gouvernance électorale au Burkina.

Quoi de plus normal dirait-on, pour un parti qui n’a plus d’élus au Parlement alors qu’il y a peu, il jouait encore les premiers rôles sur la scène publique.

Mais à y voir de près, l’opposition et le pouvoir par CDP et PAREN interposés ne sont pas si éloignés que cela en termes d’enjeux. Car tout le monde le sait désormais, la prochaine élection présidentielle est bel et bien en ligne de mire. Même si certains, à commencer par le Chef de l’Etat, font mine de ne pas y penser. En tout cas il y en a bien d’autres qui y songent en se rasant tous les matins… Et cela est sans doute suffisant pour sonner le rassemblent des forces à droite comme à gauche.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés