Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

dimanche 15 septembre 2013 à 23h50min

Dans ce communiqué, les Evêques du Burkina clarifient leur position par rapport au sénat suite à leur lettre pastorale. Ils soutiennent qu’ils n’y participeront pas. Parce que « …l’Eglise catholique, fidèle à sa nature et à sa mission ne participe pas aux organes délibératifs, exécutifs, législatifs ou judiciaires »

Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

Des réactions relatives à la lettre pastorale des Evêques du Burkina Faso en date du 15 juillet 2013 ont révélé une attente de parole forte, claire et constructive au moment où les esprits s’échauffaient notamment autour de la mise en place du Sénat. Des interrogations de nombreux fils et filles de l’Eglise-Famille de Dieu au Burkina Faso et d’autres citoyens persistent au sujet de la position de la Communauté catholique. En outre, des propos tenus avant et après la parution de la « Lettre pastorale » nous sont parvenues et nécessitent des clarifications utiles :

1. L’Eglise catholique, comme à son habitude, au nom de sa mission de service, n’a pas hésité à répondre présente pour participer à la structure consultative qu’est le CCRP en vue de trouver des voies et moyens pour le Bien de notre peuple.

2. La position de notre délégation au Conseil consultatif sur les réformes politiques (C.C.R.P). à propos du Sénat était conforme à nos instructions et soutenait l’inopportunité d’une telle institution (cf. Lettre pastorale n° 20). Lors des débats au CCRP sur le Sénat, afin de sauvegarder notre rôle premier qui est moral et spirituel, et pour ne pas bloquer la marche de l’ensemble vers la mise en place du Sénat, l’Eglise catholique a transformé son opposition en réserve en insistant que ses réserves soient prises en compte et le Sénat est devenu un élément consensuel.

3. A notre Assemblée plénière de juin 2013, nous les Evêques du Burkina, sensibles à la situation sociopolitique nationale, voyant le climat social se dégrader avons voulu attirer l’attention de tous sur un certain nombre de maux qui minent la société et dont la résolution est prioritaire (cf Lettre pastorale n°1 à 12). Tout en réaffirmant que « l’Eglise catholique n’a pas à faire obstacle aux choix institutionnels et à l’adoption du Sénat » (n°20), nous avons soutenu et soutenons que « les institutions ne sont légitimes que si elles sont socialement utiles », favorisant le bien commun, la cohésion sociale, la paix.

4. De notre participation au Sénat. En réponse à la lettre l’invitant à communiquer le nom de son représentant, l’Eglise catholique a été claire :
- « Le consensus sur le Sénat auquel nous avons participé est un consensus sur le principe du Sénat. »
- « La loi organique qui a suivi et qui précise la configuration du Sénat, n’a pas été discutée au niveau du CCRP ni au niveau de son comité de suivi et d’évaluation. On ne peut donc pas élargir à ce niveau notre adhésion consensuelle. »
- « Une discussion sur le projet de la loi organique nous aurait permis en tant qu’autorité morale et religieuse de proposer de ne pas nous inclure comme membre du Sénat, organe délibératif, votant des lois selon des règles de la majorité. Notre participation à un tel processus nous amènerait toujours à un alignement sur telle ou telle position et nous enlèverait ainsi toute possibilité de jouer notre rôle premier d’autorité morale qui est celui d’éclairage, de promotion de la cohésion sociale et de médiation au besoin, tant au service de la majorité que de l’opposition. »

Il est donc clair que l’Eglise catholique, fidèle à sa nature et à sa mission ne participe pas aux organes délibératifs, exécutifs, législatifs ou judiciaires. Le Saint-Siège (Vatican) au niveau international, a un rôle d’observateur dans les Organismes et Organisations internationales et ne prend pas part aux votes.

L’Eglise catholique offre ses services dans les structures consultatives et ses prières pour la cohésion sociale, la justice et la paix.

Que Dieu bénisse notre pays, nos concitoyens et nos gouvernants !

Ouagadougou, 13 septembre 2013

Pour le Conseil permanent
Le Président de la Conférence Episcopale

+ Paul Y. OUEDRAOGO
Archevêque de Bobo-Dioulasso

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2013 à 21:55, par انصار بوركينا@Ançar Burkina En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Les sorties de l’église sont toujours des propos réfléchis, objectives pleins de sagesse et d’une logique et cohérence scientifique. Rien a voir avec les propos contradictoires et opportunistes de nos soit disant représentants de la Ouma Burkinabe au sortir de leur entretien avec le PF qui font honte aux musulmans du Faso. J’espère que les vrais intellectuels musulmans du Faso rectifieront dans les prochains jours cette sortie hasardeuse et irresponsable de ce autre Compaoré. Évêques du Burkina vous êtes de vrais Ançar Burkina (défenseurs du Burkina) Que dieux vous bénisse. Tabark Allah

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 07:39, par Omed En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Voilà qui est bien claire...si Blaise veut brûler le pays avec ses ambitions de roitelet,qu’il le fasse sans notre église mére...c’est dommage que les autres confessions se laissent prendre à son piège....et je crains fort qu’on est pas au bout de ses surprises...Aprés avoir su diviser les religieux,les gars risquent de nous sortir le coup ethnique..attendons de voir...(mais que Dieu nous en preserve..).pour ma part le message doit être claire à l’endroit de Blaise:president vous avez beaucoup fait pour ce pays,allez vous reposer en paix,ne sacrifiez pas ce que vous avez passé votre vie á construire...Vive le changement,vive la démocratie.A bon entendeur,salut.

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 21:56, par Cami En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Vive le senat sans l^’église catholique.

    Vive BC
    Vive le CDP

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:00, par Deborah En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    On n’a pas besoin de 164 au SÉNAT.
    Fin du débat

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:02 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Vous êtes formidables, vous êtes de vrais hommes de Dieu pas comme les ignorants de Musulmans. Je suis musulman mais je vais me convertir au catholicisme. Que Dieu vous bénisse

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 00:22, par Jamanatigui En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Je ne crois pas que l’ISLAM ait besoin de quelqu’un qui se mue au gré des événements. Conclure que la position des associations islamiques est celle de tous les musulmans est une betise qu’il ne faut pas admettre.
      Les associations ont exprimé leur position avec leur raison mais elles ne t’obligent point à les suivre dans leur logique.
      Il faut penser positivement et eviter de laisser verser dans la vulgarité en traitant les musulmans d’ignorants car c’est pas intelligents. Si beaucoup de Burkinabé raisonnent de la sorte c’est que le chaos n’est plus loin dans une confrontation interrligieux. heureusment que c’est pas le cas.

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:03, par karatyelé En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    je suis fier de vous.Que Dieu éclaire nos amis pasteurs et présidium musulmans(je pense que toute la communauté musulmane n’a pas le meme avis que les SANA,Dakouré et Souleymane Compaore).

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:10, par konzoé nifou En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    En tout cas, c’est clair . Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:17 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    voila ce qui est clair et net. quand la religion se mêle à la politique elle ne sera plus crédible sur certains points. Surtout ne pas utiliser une religion pour assoir un pouvoir politique. Je pense que la décision de nos frères catholiques est sage. Que Dieu guide tous les leader religieux dans leurs actes et prisent de décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:17, par la verite En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    merci chers eveques du burkina-faso.l’eglise seule est la verite.le reste ,c’est la politique au ventre .ce sont de gros mendiants et affames.les gens sans vergognes ni dignite.pitoyables citoyens. des gens sans foi ni loi.vous serez les premieres victimes de votre propre decision.malheusement vous etes tous analphabettes du premier degre.vive la verite te maudit les affames.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:19, par la verite En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    merci chers eveques du burkina-faso.l’eglise seule est la verite.le reste ,c’est la politique au ventre .ce sont de gros mendiants et affames.les gens sans vergognes ni dignite.pitoyables citoyens. des gens sans foi ni loi.vous serez les premieres victimes de votre propre decision.malheusement vous etes tous analphabettes du premier degre.vive la verite te maudit les affames.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:20, par Eric de Kouria En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Amen ! L´église Catholique vient de nouveau de me rendre ma fierté d´être chrétien et catholique. Elle vient de nouveau de prouver à tous qu´elle est la seule et unique religion de la liberté. Les fidèles catholiques n´ont pas été choisis, comme dans beaucoup d´autres religions. Ils ont répondu à cet appel divin, adressé à tous, depuis Abraham en passant par Moise jusqu´à Jésus Christ. Venez à la lumière, prenez le chemin de la vérité et de la liberté. Finie l´époque où il y avait en Haute Volta ou au Burkina, des évêques pour bénir les coups d´état. Finie aussi cette époque où des évêques prêchaient que seul le président Blaise Compaoré était le seul à même de diriger le Burkina. Non je ne rêve pas mais c´est la réalité, c´est la nouvelle donne au Burkina. Sans crainte, sans aucune contrainte, les évêques du Burkina se sont rangés du côté du peuple souverain. N´en déplaise aux dictateurs, l´église catholique est restée fidèle á elle-même. Si nos princes ne sont pas contents, ils peuvent toujours la quitter, cette église catholique qui n´est plus compatible á leurs intérêts partisans et égoïstes.
    Vive l´église catholique du Burkina. Vive tout simplement la liberté.
    Eric de Kouria.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 13:39 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Eric, je suis aussi catholique et tu ne peux pas mesurer notre fierté. Il y a des évêques qui ont du charisme malgré tout leur défaut humain. Mais pas de cela que je veux te causer. C’est la phrase prêtée à Son éminence Paul Cardinal ZOUNGRANA. Au regard de ce qui se tramait qui risquait d’amener à verser du sang innocent, il a dit que ce coup est béni de Dieu parce qu’il a permis de sauver des vies innocentes. Il ne faut pas se laisser embarquer dans l’intox. C’est comme si vous commencer un voyage et votre véhicule cogne un âne et vous êtes obligé de vous arrêter. Si l’on vous dit pas la suite que vous alliez faire un accident mortel si vous n’aviez pas eu l’accident avec l’âne. je suis convaincu que vous apprécierez l’accident avec l’âne. Quant à la sortie de l’autre évêque, c’est malheureux mais mon âme bénit le Seigneur car il laisse la proportion de l’humain intact en chaque homme !

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:23, par Londonnien En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je vous admire beaucouppp !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:23, par Sibiri En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Merci pour la clarté. C’est tout à votre honneur. Puissent tous les religieux savoir leur place garder pour la cohésion de leur ouailles et la paix sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:25, par l’intrépide En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Voilà qui est bien dit. Entant que croyant j’attendais une telle position des autres directions religieuses au Burkina y compris la chefferie coutumière : les raisons:dans toutes les sensibilités religieuses on rencontre toutes les sensibilités politiques ; de même, dans une communauté donnée on retrouve toutes les sensibilités politiques. Conclusion tous les responsables religieux et coutumiers doivent toutes raisons gardée être au-dessus de tout débat partisan A débattre

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:29, par le patriote En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Bravoooo je ne peux que vous applaudir .

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:41, par veriterue11 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Suite à mon analyse de la situation de la Haute-Volta et du Burkina Faso, notamment aux plans économique et financier dans le passé, le présent et pour l’avenir, j’étais arrivé à la conclusion, en toute conscience et en toute objectivité qu’actuellement, le Burkina Faso pouvait se passer sans grand dommage d’un Sénat dont l’utilité sociale n’était pas évidente parce que je raisonne dans le sens du rapport comparatif utilité sociale/coût affectif. En effet, l’utilité sociale d’un Sénat censé améliorer, consolider, et renforcer notre système démocratique peut se justifier dans un système parlementaire, si les conditions impératives de nécessité absolue et de moyens suffisants sont remplies ; cependant, dans le cas du Burkina Faso, notre système démocratique n’en a pas tellement besoin car, autant que je sache, la formulation et le vote des lois par la seule Assemblée nationale depuis plusieurs décennies n’a révélé aucune distorsion notable ni aucune grande lacune par rapport aux réalités géographique, sociologique, économique et culturelle du pays, qui sont des Particularités qui servent généralement de justificatifs pour la création d’une institution de type seconde chambre, Sénat, Bundesrat, Ainsi, le rôle de l’utilité sociale en terme d’amélioration, de consolidation et de renforcement de la démocratie est mince (risque de compliquer, d’alourdir, de ralentir et de réduire l’efficacité du travail au détriment de la diligence de la procédure parlementaire), elle est probable et incertaine. Quant aux coûts générés par un Sénat, malgré les mesures pour les minimiser et sauf à vouloir la réduire en une institution indigente et inefficace, ces coûts seront inévitablement réels et importants tant pour sa mise en place que pour son fonctionnement sans compter la possibilité de les manipuler en hausse à tout moment

    Le Général Tiémoko Marc GARANGO

    Grand Croix de l’Ordre national

    Premier Médiateur du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:43, par anticommuniste En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Ca c’est votre probleme. Ne venez pas vous plaindre de n’avoir ete pris en compte apres.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:45, par Le frère En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Que Dieu sauve le Burkina. L’église catholique au moins assume

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:54, par Sidnabiiga En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Vous êtes vraiment des hommes de dieu et de veritaires successeurs de jésus qui a tant lutté contre l’injustice et pour les faibles ! Recevez ici la reconnaissance du peuple burkinabé ! L’operationnalisation du sénat est ainsi arrêtée parce qu’une composante constitutionnelle n’y participe pas ! Vive l’Église catholique ! Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:56, par Devoir citoyen En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Ah oui ! Voila ce qui est clairement dit. Quand je vois que les dirigeants musulmans disent qu’ils ont leur intérêt dans le Sénat, j’ai bien envie de pleurer pour ces pauvres dirigeants musulmans qui ne comprennent même pas leur rôle dans la société. Je les invite a lire ce que l’église catholique vient de dire, sans peur ni crainte. C’est clair et net. Les religieux doivent donner leur avis si c’est nécessaire et demandé sur la gestion de la cité qui est une action politique mais pas prendre part a l’action ou dire qu’ils ont intérêt ou pas. Honte a ces dirigeants musulmans qui manquent vraiment de sagesse. Je suis musulman mais j’ai vraiment honte de mes dirigeants. J’espère qu’ils vont se ressaisir pendant qu’il est encore temps. En avant pour la suppression pure et simple du Sénat. En avant pour la non modification de l’article 37. Si Blaise est malin qu’il sorte pour dire que l’article 37 ne sera pas modifié et que le sénat est supprimée comme oil aura une retraite tranquille au Burkina sinon ça sera sauve qui peut. Ngawou !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:59, par Kingsenat En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je suis et reste fiert de vous mes Pères Évêques. Chapeau bas. Dieu toujours vous éclairer. abat le sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:00, par Sibiri En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Merci pour la clarté. C’est tout à votre honneur. Puissent tous les religieux savoir leur place garder pour la cohésion de leur ouailles et la paix sociale.

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre 2013 à 23:34, par Musulman acculé En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Que l’Eglise dise à KERe d’arrêter ses deals à la CENI
      Qui est plus corrupu que maître kere qui retiré le batiment de BALIMA pendant qu’il était en prison alors qu’il nourrit de nombreux et héberge l’éveque de tenkodogo dans sa villa construite malhonnemtnet donc nous n’avons pas de leçons à recevoir de vous

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:22, par dyi En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Faut pas s’amuser. Aimez les ou haissez les, vous devez reconnaitre que les dirigeants de l’Eglise Catholique sont de grands au propre comme au figure. regardez comment la lettre est subtilement redigee. Mon, Dieu, vous etes bon. Oui c’est ca une autorite morale. Et que tous ceux qui veut les accuser lisent cela ’’« Le consensus sur le Sénat auquel nous avons participé est un consensus sur le principe du Sénat. » Blaise et son Bobognessan ont cru rouler les eveques en ne discutant pas ce qu’il fallait discuter, Vous etes trop petits pour rouler ces grands savants et fins politiques car ils vous ont maga tape ar « La loi organique qui a suivi et qui précise la configuration du Sénat, n’a pas été discutée au niveau du CCRP ni au niveau de son comité de suivi et d’évaluation. On ne peut donc pas élargir à ce niveau [leur] adhésion consensuelle. »

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 13:53 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      J’avais écrit que un évêque c’est au minimum bac 13 et que quand ces "gens" là causent même si tu es passionné, il faut les écouter.
      Dans la société contemporaine, il y a trois personnes à craindre : un prêtre, un avocat et un journaliste (j’ajoute ici bien formé). Ce sont les maîtres de la parole. Quand ils écrivent ou causent, chaque phrase peut avoir au moins deux sens. Les ignares lisent au premier sens. Quand l’archevêque de Bobo a dit : "nous essayons d’être cohérents avec nous mêmes", j’ai dit ça y est. Pas de Sénat pour l’Eglise. Et voilà, le joyau de texte qu’ils nous pondent. Rédigé avec mesure dans un langage clair. On dirait un mandement de carême.
      Nous prions pour le Pape, pour les évêques et pour tous les Hommes de bonne volonté.
      Monsieur le Président du Faso est catholique. Il relève donc de l’Archidiocèse de Ouagadougou. Si quelqu’un peut lui parler, il faudrait lui demander d’écouter la parole de son évêque, en tant que chrétien. Cela pourrait être bien pour lui.

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre 2013 à 17:26 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

        Tout à fait. Un évêque a un minimum le doctorat. Ils ont le sens de la dialectique et ne sont pas du genre à écouter et acquiescer. C’est sûr que quand on est un responsable religieux, qu’on n’a pas fait l’école, qu’en plus on est homme d’affaires, bénéficiant de marchés publics, on est moins enclin à résister aux sirènes du pouvoir.

        Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:27 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je ne sais quoi dire,puisse Dieu vous aider toujours dans votre ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:30, par Skat Youl En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je suis musulman et je viens vous dire merci.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:39, par Gobnangou En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Franchement, je demande à tous de se ressaisir car l’heure est grave
    Le pouvoir a réussion a cassé le tissu social au burkina
    Ce qui est arrivé au rwanda, au burundi, au kenyan, en cote d’ivoire, en irlande etc n’est pas arrivé du coup mais suite des manipulations et divisions
    Aujourd’hui on a divisé les religieux il reste maintenant les ethnies car bientôt Souleymane Compaoré nous dira combien les mossis représentent face aux bissas
    L’heure est vraiment et il n’y a pas plus rien à attendre ce régime..............

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:43, par loog lafh raa En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Et la declaration sur les pretres pedophiles, c’est pour quand ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:49, par Le Tamis En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Affaire sénat nous a montré par A+B qui sont ceux-là qui suivent réellement la voie véridique c’est-à-dire la voie de Dieu.Les soit-disant autorités musulmanes et protestantes ont pour dieu Blaise Compaoré. Je suis vraiment triste car je ne suis pas fier d’être musulman aujourd’hui. A cause de 500 000 000 F, les autorités musulmanes ont abandonné la voie de Dieu. Honte à vous ! Je deviendrai catholique.Dieu vous jugera pour ça.vous êtes misérables. Je comprends pourquoi qu’on dise : "Moore la ribo".encore honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:54, par zinc En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    attention les amis l’église cath n’a pas dit qu’elle est contre le sénat mais qu’elle ne peut prendre part du fait de la manière qu’elle soit instituée,sinon elle a bien pris part au ccrp donc elle n’est étrangère a son principe d’adoption.arreter de fustigier les réligions ainsi naissent les frustrations les haines la discorde.a mon sens les réligions partagent les mèmes valeures,merci !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 00:16, par neiguet En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    MISE EN PLACE DU SENAT : L’AEEMB et le CERFI se démarquent des propos de Souleymane Compaoré qui ne reflètent pas la position de tous les Musulmans 16 septembre

    ZOODOINFOS.Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux
    Eminents membres du Présidium,
    Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du rapport d’étape circonstancié sur l’opérationnalisation du sénat, Son Excellence Monsieur le Président du Faso a invité le Gouvernement à « élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques, pour bien asseoir la pertinence du Sénat ». A cet effet, Il a entamé depuis le vendredi 13 septembre 2013, des rencontres d’échanges avec les différentes composantes de notre société.
    L’Association des Elèves et Etudiants Musulmans au Burkina (AEEMB) et le Cercle d’Etudes, de Recherches et de Formation Islamiques (CERFI) saluent à sa juste valeur cette démarche du Chef de l’Etat qui vise à dialoguer avec l’ensemble des composantes de la société burkinabè au sujet du Sénat, en vue de préserver la paix et la cohésion sociale sans lesquelles aucun développement n’est envisageable.
    En tant qu’organisations autonomes, membres de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB), nous faisons le constat que l’idée du Sénat constitue un sujet qui divise toujours les Burkinabè.
    Par conséquent, nos deux structures très surprises par les propos devant la presse du Secrétaire Général de la FAIB, au sortir de l’audience accordée à la Fédération par le Chef de l’Etat, le 14 septembre 2013, se démarquent desdits propos qui ne reflètent pas la position de tous les Musulmans, encore moins celle adoptée de façon consensuelle au sein de la Fédération. Du reste le Secrétaire général de la FAIB en tant que porte-parole désigné, n’a pas été mandaté pour tenir de tels propos.
    L’AEEMB et le CERFI qui ont pris part à la rencontre préparatoire et répondu présents à l’audience avec le Chef de l’Etat, ne se reconnaissent pas dans de telles affirmations qu’ils jugent personnelles. Nos deux structures en appellent au respect du consensus qui a toujours prévalu au sein de la fédération.
    En vous souhaitant bonne réception de la présente, nous vous prions de bien vouloir recevoir nos salutations distinguées fraternelles.
    Qu’Allah veille sur le Burkina Faso.
    Fait à Ouagadougou, le 15 septembre 2013
    Ont signé
    Le Président de l’AEEMB Le Président du CERFI
    Issaka SAWADOGO Moussa NOMBO

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 09:14, par Dignité En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Merci aux représentants du CERFI et de l’AEEMB pour leur message ! Ils ont fait là preuve du grande sagesse ! Comme quoi, cette sagesse ne rime pas forcément avec les cheveux blancs !
      L’AMI n’est pas celui qui te dit OUI sur toute la ligne vaille que vaille ! L’AMI est celui qui est prêt à te contrarier par ce qui parait juste et bien dans son intime conviction pour toi !
      Ceci étant, j’appelle les différents forumistes au discernement et à la pondérance dans leurs propos ! Ne soyez pas le reflet de ces types de religieux tels le porte parole des musulmans, M. Souleymane COMPAORE ! "Nous représentons 60% de la population......." ; "nous trouvons notre intérêt dans le SENAT...." ! Se demande t-il seulement, quel est l’intérêt de la majorité de ces 60% de musulmans ? Ce ne sont pas des propos responsables digne d’un représentant religieux ! Des propos désordonnés et incohérents sur toute la ligne !*Merci encore au CERFI et à l’AEEMB pour leur mise au point et prenez des mesures afin d’éviter à l’avenir d’avoir à faire encore des mises au point de ce genre qui n’ont pas souvent la même portée que le mal qui est fait pour le corriger (M. S. COMPAORE a parlé à la radio, à la télé et dans les journaux tandis que votre mise au point tout au plus paraîtra que dans les journaux et sur le net ! vous voyez ce que je veux dire ?)

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 00:24, par l’hom d Zoula En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    merci o clergé pour sa prévoyance e son sens d’anticipation. kant o Samuel e otre souleumane compaore ils prendront rendez avec lhistoire e ils répondront devant dieu d’avoir trahi leur disciples e adeptes.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 09:35 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      une autre réaction de leur part m’aurait surpris. les réligieux n’ont pas leur place au sénat, ils sont une autorité morale et eu dessus de la mêlée et bien souvent sollicités pour jouer à l’arbitre. En entrant au sénat les réligieux perdent toute leur neutralité sur le terrain politique avces pour conséquence la perte de crédibilité et ne peuvent plus être médiateurs entre les politiques en cas de conflit. Que diable on veuille faire siéger les religieux et les coutumiers et les syndicalistes au sénat ! car il risque d’avoir conflit d’intérêt sur certains sujet de lois. Les religieux et les coutumiers sont des institutions consultatives et des observateurs , en aucun cas ils ne doivent faire de la politique. De même je ne sait pas ce que des syndicats vont aller foutre au sénat ? leur rôle est de défendre les intérêts des travailleurs et non de faire la politique car voter la loi c’est faire de la politique

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 07:29, par Parimyéllé En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    "La loi organique qui a suivi et qui précise la configuration du Sénat, n’a pas été discutée au niveau du CCRP ni au niveau de son comité de suivi et d’évaluation" Voici qui veut tout dire. Il ne faut pas forcer quelqu’un d’autre à porter votre camisole.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 08:06, par Neekré En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Takbir ! Allahou Akbar ! Takbir ! Allahou Akbar ! Takbir ! Allahou Akbar !
    En tant que Musulman, je viens vous feliciter.
    Qiallah guide vos pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 08:09, par Peace En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Dieu vous garde dans Sa grace !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 08:26, par Parimyéllé En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    "La loi organique qui a suivi et qui précise la configuration du Sénat, n’a pas été discutée au niveau du CCRP ni au niveau de son comité de suivi et d’évaluation" Voici qui veut tout dire. Il ne faut pas forcer quelqu’un d’autre à porter votre camisole.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 08:50, par Mashoud En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Les réformes les plus impopulaires ont toujours emporté leurs concepteurs ! Retenez ceci pour votre gouverne
    En tout cas c’est bien de la part de l’église de se démarquer

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 09:06, par HOMME En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Félicitation a l’église catholique

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 09:35, par Karo En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Les évêques du Burkina sont contradictoires en eux-mêmes ! Vous ne pouvez pas déclarer que vous voulez garder une certaine position de neutralité pour pouvoir jouer votre rôle morale et de médiation en cas de besoin et faire une telle déclaration digne d’un parti politique d’extrême droite !

    Arrêtez de prendre les gens pour des idiots, vous n’êtes que des manipulateurs, vous qui avez béni en son temps, le coup d’état de Saye ZERBO !

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 10:14 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      cher karo vous êtes hors sujet ! les évêques ne s’opposent pas à l’idée du sénat ils disent simplement ne pas pouvoir y siéger. En effet on aurait dû soumettre au CCRP la loi portant composition du sénat ce qui n’a pas été le cas. Pour votre gouverne leur position est conforme à celle du vatican qui n’a jamais fait partie d’un organe délibérant dans quelque institution que ce soit. Le vatican a toujours garder son statut d’observateur . Celà n’empêche pas l’église de donner son point de vue sur des questions de société. Etre consulté pour donner un avis même politique(CCRP) et siéger au sénat pour voter la loi sont deux choses bien distinctes . Voter la loi est un acte politique , mais donner un avis sur une question politique ne fait pas de vous un politicien. Car en tant que citoyen tout individu peut donner son point de vue sur toute question que se soit tout en restant apolitique.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 09:55, par Le citoyen En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    L’Eglise catholique...., une et indivisible. Tes fidèles te remercie. Nous voyons avec objectivité que ta mission est claire : servir le peuple et nourir l’âme de l’Homme de la parole de vérité, qui est la vie...!?
    Tu te démarque du méchant, tu ne cherche pas à nourir ton oesophage. Tu ne vis pas pour les choses éphémères. Il est donc sûr et certain que DIEU est avec toi. Que ce DIEU de miséricorde te garde pour les éternités ...., Amen

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 10:06, par WendGuudi En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je suis musulman à 100%. Je respecte votre prise de position. Vous faites notre fierté. Grâce à vous le Burkina ne va sombrer. Même s’ il sombre, vous l’avez déjà et vous vous êtes démarqués. Honneur à Vous !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 10:07, par crevette En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Karo, on dirait que tu ne comprends rien ! Dans leur lettre, les évèques ont dépeint la situation déplorable de notre pays. Les dirigeants devraient d’abord donner aux gens à manger, les soigner et les éduquer avant de vouloir chercher à mettre en place des institutions comme le CHIENAT. Ce n’est pas une priorité ça. Dire cela, c’est pas faire la politique. Donc, élève un peu ton niveau

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 10:09, par PAROLEDEVIE En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    BRAVO PERES EVEQUES !!!. QUE JESUS MISREICORDIEUX VS BENISSE. SI VS AVEZ APPRECIEZ NOS PERES EVEQUES LISEZ CET ENSEIGENEMET DU PAPE FRANCOIS SUR ZENIT HIER SEULEMENT :

    « La foi n’éloigne pas des responsabilités, mais au contraire pousse à un engagement concret en vue d’une société meilleure », déclare le pape François.
    « Cheminer » d’abord, invite le chrétien à « choisir entre "errant" ou "pèlerin" » : « de nombreuses personnes sont "errantes" aujourd’hui, privées d’un idéal de vie et souvent incapables de donner sens aux évènements du monde ».

    Il s’agit donc d’être « témoins du sens profond, de la lumière qu’apporte la foi », les a exhortés le pape : « sachez conserver la grande richesse de valeurs, de sagesse du passé, tout en vivant intensément le présent, en s’engageant dans l’aujourd’hui, le regard vers le futur, en ouvrant des horizons d’espérance par votre action pour donner un visage plus humain à la société ».

    L’action de « construire » se fait « surtout par l’Amour »

    « Comment faire cela ? Quelles études doit-on suivre pour y arriver ? ». La réponse est « claire » : « Avec [ses] propres forces, [le chrétien] ne peut pas faire cela. Seule une grâce peut le faire en [lui] ».

    Et cette grâce, pour le pape, sera obtenue par « la contemplation de la Passion », de l’« humanité souffrante » du Christ : « pour pardonner, contemple Jésus souffrant. Pour ne pas haïr le prochain, contemple Jésus souffrant. Pour ne pas parler contre le prochain, contemple Jésus souffrant ».

    Il s’agit de « penser à Jésus seulement ». Si le « cœur et l’esprit » du croyant sont « avec Jésus, le triomphateur, celui qui a vaincu la mort, le péché, le démon, tout », alors le croyant « peut faire ce que demandent Jésus et l’apôtre Paul : la douceur, l’humilité, la bonté, la tendresse, la mansuétude, la magnanimité ».

    Au contraire, s’il ne « regarde pas Jésus », s’il n’est « pas avec Jésus », il ne « peut pas faire cela. C’est une grâce qui vient de la contemplation de Jésus. Il n’y a pas d’autre voie. C’est l’unique ».

    Le pape encourage donc à « penser à son doux silence : ce sera ta force. Lui fera le reste. Lui fera tout ce qui manque. Mais tu dois faire cela : cacher ta vie en Dieu avec le Christ. Cela se fait par la contemplation de l’humanité de Jésus, de l’humanité souffrante ».

    QUE DIEU VS BENISSE

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 10:10, par WendGuudi En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je suis musulman à 100%. Je respecte votre prise de position. Vous faites notre fierté. Grâce à vous le Burkina ne va sombrer. Même s’ il sombre, vous l’avez déjà et vous vous êtes démarqués. Honneur à Vous !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 12:41, par Alicia En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      bravo les catholiques ! je suis vraiment fière de vous . vous n’êtes pas comme ces faux musulmans ( car il y a de vrais encore) qui se cachent sous leur boubou de malfaiteurs pour ternir l’image des musulmans et de la religion musulmane toute entière. Mais comme l’a dit Dieu lui même il n’ y a pas pire ennemi de Dieu que celui qui obstrue à la religion de Dieu, donc celui- là même qui remplace le faux par le vrai. mes chers compatriotes, n’oubliez pas que nous tendons vers la fin monde. Ce qui veut dire que Satan va utiliser ses envoyés spéciaux, ses représentants directs tel compaoré souleymane sur terre pour dérouter les hommes, les amener à se décourager de la religion de Dieu. Ne voyez- vous pas d’ailleurs les protestants, tantôt cachés sous les pas du vaudou, tantôt sur ceux de mamiwata pour dire que c’est Dieu qui fait des miracles ? Or on se sait.Tout ça pour pouvoir escroquer les gens. Mais tout finit par se savoir. il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu. je veux dire que derrière ces tralala, il y a de bons musulmans.les vrais. ensembles, nous gagnerons. Battons-nous donc pour la patrie sans distinction de race, ni d’ethnie. A bas le sénat ! et vive l’union fraternelle entre les enfants du Faso !

      Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 14:06 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Les hommes de bonne volonté savent que l’Eglise catholique respecte l’islam et les autres religions du Livre. Il y a une commission pour le dialogue entre les religions. Nous demandons aux musulmans de croire qu’aucun vrai et bon chrétien ne les insultera, ne les méprisera tout comme nous savons qu’aucun bon musulman n’insultera un chrétien. La Sainte Bible nous enseigne l’amour. Et le Saint Coran qui est venu après la Bible enseigne clairement le respect et l’amour dû aux chrétiens.

      En religion, nous avons tous le même Père, même si le père (El hadj) a 4 femmes.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 12:41, par Réel En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Bonne décision. Elle est bien sage et refléchie. En quoi un Senat qui certainement aura la mème coloration que l’Assemblée Nationale peut-il constituer en un renforcement de la démocratie ? Avec deux chambres a dominante CDP, quelle décision de la 1ère ne sera pas confirmée par la 2nde ? Je pense à juste titre que les frais de fonctionnement de ladite deuxième chambre servirons utilement dans la construction de routes, CSPS, écoles...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 12:53, par Le faso En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Merci bcp a l’eglise,toujour claire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 13:01, par ALCATRAS En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Merci. Si le SENAT devrait être mis en place de façon consensuelle,c’est échoué et dans ce cas on doit le supprimer car il manque de consensus.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 13:31, par eglise catholique En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    chapeau bas à cette religion à laquelle je n’appartiens pas, cette annonce,je l’analyse à 2 niveaux
    1) l’église est mieux organisée et structurée que la religion musulmane dont les adeptes agissent dans le se,s de leur tube digestif, je conclus ceci ; le tube digestif quand il nous tient !
    2 )la position est on ne peut clair, c’est quand vient le moment de s’assoir qu’ion reconnait l’importance de fesses, on a vu à maintes reprises le gouvernement demander leurs conseils, il est donc plus qu’un devoir de tenter de prévenir car m^me les aveugles savent que le burkina est une poudrière qui ne tardera plus à sauter.
    3) compaoré souleymane est un type qui ne vaut rien, il ne sert pas de s’attarder sur ce monsieur, après les recherches que j’ai faites sur lui

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 13:33, par ibrahimo En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    sans être chrétien, je suis fier de voir au Burkina au moins une confession religieuse incarnée la sagesse divine et capable de se mettre au dessus de la mêlé. Bravo et merci à l’Eglise Famille de Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 14:28 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Le Pape rappelle que la politique est une dimension importante de la charité

    2013-09-16 Radio Vatican

    L’humilité et l’amour sont des traits de caractères indispensables pour ceux qui gouvernent. De leurs côtés les citoyens, en particulier s’ils sont catholiques ne peuvent pas ignorer la politique. Ce sont les deux problématiques abordées par le Pape durant la messe qu’il a présidé au Vatican dans la chapelle de la maison Sainte-Marthe. François a invité les fidèles présents à prier pour les autorités des Etats.
    L’Évangile du centurion qui demande avec humilité et confiance la guérison du serviteur et l’épître de Saint Paul à Timothée dans laquelle il l’invite à prier pour les dirigeants, ont donné au Pape matière à « réfléchir sur le service de l’autorité ». Ceux qui gouvernent – a souligné le souverain pontife – « doivent aimer leur peuple », car « un dirigeant qui n’aime pas, ne peut pas gouverner : au pire il peut réglementer, mettre un peu d’ordre, mais il ne peuvt pas gouverner ». Le Pape fait ainsi référence à David « qui aimait son peuple », de sorte qu’après le péché du recensement il demande au Seigneur de ne pas punir le peuple, mais de le punir lui. Ainsi, « les deux vertus d’un dirigeant » sont l’amour pour son peuple et l’humilité.
    La politique doit servir le bien commun
    En outre Saint Paul exhorte ceux qui sont gouvernés à prier « pour tous ceux qui sont au pouvoir, afin que tous puissent mener une vie paisible et tranquille ». Les citoyens ne peuvent donc ignorer la politique. Le Pape interpelle de nouveau les fidèles en se mettant à leur place : « Je suis responsable de ce gouvernement et je dois faire de mon mieux pour qu’il gouverne correctement ». Et d’ajouter : « la politique – rappelle la doctrine sociale de l’Eglise – est une des formes plus importante de la charité parce qu’elle sert le bien commun ».
    Nous avons pris l’habitude - insiste le Pape - de dire du mal de dirigeants et de toujours parler des « choses qui ne vont pas bien ». « Peut-être - a-t-il poursuivi - que le chef est un pécheur, comme David l’était, mais nous devons construire le monde avec notre propre opinion, avec notre parole, avec notre correction » parce que « nous devons tous participer au bien commun ! » . Et si « certaines fois nous entendons : un bon catholique ne se mêle pas de politique, sachez que ce n’est pas vrai, que ce n’est pas le bon chemin à prendre ». Le Pape de conclure : « donnons le meilleur de nous-mêmes, les idées, les suggestions, le meilleur et le meilleur c’est la prière. Prions pour les dirigeants, pour qu’ils gouvernent bien, car cela conduira dans le bon sens notre pays, notre nation ira de l’avant et même le monde, pour la paix et le bien commun ».

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 15:32, par KGS En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    LAGUI ADAMA, c’est toi même qui me fait peur ! Pourquoi ne demandes-tu toujours pas à Dieu de bénir ton dieu ? Si tes bénédictions sur ton dieu (Blaise Compaoré et sa famille) ont toujours été sincères, alors assumes ! puisque, soit tu es un vrai ignare, soit tu provoquais les autres (intelligents) ! Dans le premier cas, que le Créateur te Pardonne ! Dans le dernier cas, tu as contribué à salir les noms des El Hadj. Tu as contribué à raffermir la foi des pro-sénat qu’ils étaient dans la vérité ! Notre Dieu, l’Eternel, le Seul Vrai, qui n’a pas été engendré et qui n’engendre pas, te voit et te récompensera à la hauteur de tes actes !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 15:32, par GREG Soleil En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    si ce pouvoir te dit de regarder vers l,Est, regarde plus tot vers l,Ouest car c,est par là qu,il va frapper. Les eveque en ont fait l,experience. Heureusement qu,ils ont su lire les intentions malsaines du pouvoir. Peuple burkinabe, les sceptiques ont-ils encore besoin de quelles preuves pour s,opposer a ce senat de la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 15:34, par KGS En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    LAGUI ADAMA, c’est toi même qui me fait peur ! Pourquoi ne demandes-tu toujours pas à Dieu de bénir ton dieu ? Si tes bénédictions sur ton dieu (Blaise Compaoré et sa famille) ont toujours été sincères, alors assumes ! puisque, soit tu es un vrai ignare, soit tu provoquais les autres (intelligents) ! Dans le premier cas, que le Créateur te Pardonne ! Dans le dernier cas, tu as contribué à salir les noms des El Hadj. Tu as contribué à raffermir la foi des pro-sénat qu’ils étaient dans la vérité ! Notre Dieu, l’Eternel, le Seul Vrai, qui n’a pas été engendré et qui n’engendre pas, te voit et te récompensera à la hauteur de tes actes !

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 17:45, par Fangdha En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Frères et sœurs , nous appartenons tous autant que nous sommes ,en tout cas pour la grande majorité à des communautés de foi dans telle où telle voie qui nous rapproche de l’unique Dieu ; ce choix se veut d’abord personnelle avant d’être collectif . C’est pourquoi nous devons nous garder de tomber dans le piège diabolique où les tireurs de ficelles tapis dans l’ombre du palais veulent nous entrainer. Si un responsable égaré par sa volupté pécuniaire veut habiller sa communauté d’un manteau de faux tandis qu’il est débusqué par les siens même ,alors n’outrageons pas sa communauté .Restons sur le terrain politique car celui religieux est très glissant et plus dévastateur.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 16:54, par Pang Kayé, la wend waoga En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Seigneur, nous les Burkinabe t’aimons, te louons, te bénissons. Continue de veiller sur ce magnifique pays, matériellement pauvre certes, mais grand par sa force morale que nous essayons de préserver chaque jour que tu fais. Continue d’éclairer ceux qui désirent la vérité et le bien de ce pays. Par leurs seules paroles de vérités tu nous préserveras du mal. Mais ramène à toi ceux qui sont égarés. Bénis les évêques du Burkina Faso et tous les hommes et toutes les femmes de vérité de ce pays. Renouvelle leur intelligence et leur sagesse. Que ta vérité triomphe.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 18:43, par ROBERT En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

      Bénis soit le Seigneur pour la sagesse de nos Evêques, puisse l’Esprit du Dieu Vivant les assister toujours. Frères et sœurs nos parents ont se sont "battus" pour l’indépendance de nos pays, ne devons nous pas nous battre pour la délivrance de nos pays ? Voyons, la Guinée, le Togo le Benin le Mali, la Cote d’Ivoire le Libéria, la Sera-Léone le Niger, la RDC, le Congo Brazzaville, la RCA, le Tchad le Burkina Faso et j’en passe, il n’y t-il pas comme un esprit destructeur, qui a soif de sang humain et qui se délecte de chaos qui se saisi de nos pays ? Frères et sœurs peut être que notre génération a à lutter pour la délivrance de nos pays. Le combat est spirituel. Et quotidiennement nous devons le mener, puisse le Dieu AMOUR nous éclairer.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 18:01, par Aimons-nous En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    je vous aime mes pères évêques. vous avez beaucoup fait déjà, mais c’est pas fini, la lutte continue, je vous demande de ne pas baissez les bras, priez pour notre chère patrie. puisse Dieu vous investir davantage dans l’exercice de vos ministères.
    A l’endroit des internautes, je demande de ne pas céder à .../ faisons la part des choses : reconnaissons tous que la position de la hiérarchie des musulmans et des protestants ne rencontre pas l’adhésion de leurs propres fidèles, Donc, évitons de faire l’éloge d’une religions par rapport à l’autre, mais apprécions et critiquons à leur juste valeur la positions de chacune des bords religieux. « Pluie de bénédictions, de grâces, de bonheur, de paix de prospérité, d,harmonie..... pour notre chère patrie ».

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 20:35, par Embrouillé En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Je suis un jeune chef coutumier, protestant, militant du CDP.
    Qui portera ma voix au Senat ? Un jeune, un chef coutumier, un pasteur ou le representant du CDP ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 20:38 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    c’est bien clair maintenant, surtout que dans le rapport circonstancié, il était question de votre accord pour le nouveau format du sénat

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 20:48 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    le fond et la forme y sont. Bravo chers évêques.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2013 à 09:04, par VERGES En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    ENFIN LE VATICAN A DONNE LA CONDUITE A TENIR A NOS PRELATS, CAR CETTE POSITION SI SIMPLE AURAIT DU ETRE DITE DEPUIS LONGTEMPS ; : LE FAIT QUE LES HOMMES D’EGLISE NE SIEGE PAS DANS LES INSTITUTIONS ETATIQUES COMME LE SAINT SIEGE NE SIEGE PAS DANS LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES. C’ETAIT TELLEMENT SIMPLE, PLUTOT QUE DE NOUS ENTRAINER DANS DES CIRCONVOLUTIONS INTERMINABLES. MERCI PAPE FRANCOIS D’AVOIR RAPPELER CECI A NOS EVEQUES QUI COMMENCAIENT A PERDRE LE NORD. ALORS IL N’Y A RIEN DE NOUVEAU......

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2013 à 12:13, par Garaudy En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Il est donc clair que l’Eglise catholique, fidèle à sa nature et à sa mission ne participe pas aux organes délibératifs, exécutifs, législatifs ou judiciaires. Le Saint-Siège (Vatican) au niveau international, a un rôle d’observateur dans les Organismes et Organisations internationales et ne prend pas part aux votes.

    Qu’est ce que Mr Barthélémy KERE fait à la CENI au nom de l’église catholique ?

    Ces principes de Saint siège, vous les aviez oublier à l’époque ?

    Ou bien vous cachez vos manœuvres à travers ce couvert ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 05:27, par zani la logique En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    grand merci à l’église catholique pour clairvoyance et pour ces positions humanistes. je dis courage à tous les musulmans du Burkina, parce que je sais que leur position n’est pas celle qui a été livré au médias. je suis et reste convaincu que la vrai position des vrais musulmans sera livré et ça ne sera pas à la présidence. Au Burkina, personne ne séparera les religions. Soyons logique !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 07:23 En réponse à : Sénat : L’Eglise catholique réaffirme qu’elle n’y participera pas

    Que Dieu soit loué pour la position de l’église

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés