CDP : Soutien réaffirmé au Chef de l’Etat

lundi 9 septembre 2013 à 23h19min

A l’occasion de sa pré-rentrée politique tenue le 7 septembre 2013 au CBC, le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP), par la voix de son Secrétaire exécutif national, a réaffirmé son soutien total au Chef de l’Etat. Et ce, en pleine interrogation sur l’avenir du Sénat.

                                 CDP : Soutien réaffirmé au Chef de l’Etat

Samedi 7 septembre 2013. Au moment où Arsène Bongnéssan Yé et son équipe d’évaluateurs étaient face à la presse du côté de Ouaga 2000, le CDP, le parti au pouvoir tenait rencontre à l’autre bout de la ville.

Invités sur les lieux autour de 11h, les nombreux journalistes présents vont devoir patienter ; le temps que les participants n’achèvent leur conclave.

Peu de temps, après c’est le ballet des personnalités qui prennent à l’évidence, congé de l’événement.

Aline Koala (la nouvelle ambassadrice du Burkina au Sénégal), Jacob Daboué (le directeur du parc automobile de l’Etat et concepteur de l’hymne du CDP), Salif Lamoussa Kaboré ( le ministre des mines, de carrières et de l’énergie), Maurice Mélégué Traoré (l’ex-Président de l’Assemblée nationale)… Sont aperçus avant leur départ.

Puis quelques temps après, c’est François Compaoré qui fait son apparition ; encadré par un important dispositif de sécurité, il se dirige vers la sortie. Le signe que la rencontrée est terminée ? A l’évidence oui puisque les journalistes sont enfin invités à s’avancer vers la salle des travaux.

Invité à briefer la presse, Assimi Kouanda le secrétaire exécutif national du CDP, livrera son analyse des échanges avec l’espoir dit-il que cette fois ses propos seront fidèlement rapportés et qu’il sera compris par les burkinabè.

Pour lui, c’est une rencontre statutaire à laquelle le parti a sacrifié. Et qui est destinée à relancer la dynamique de cohésion interne en tentant de mêler réflexion et action. La finalité étant la recherche de la paix sociale au Burkina.

Comme il fallait s’y attendre, le parti réitère par la même occasion, son soutien au Président du Faso. Par ailleurs il souscrit dit-il, à son approche de poursuite des changes autour de la mise en place du Sénat. Une institution qui, aux dires du patron du CDP, n’est pas nouvelle. Par conséquent cette 50e session du bureau politique nationale en a effectivement parlé.

Juvénal Somé
Lefaso.net


Les grandes décisions de la 50e session du Bureau Politique National du CDP à travers le communiqué de presse ci-dessous.

Le Bureau Politique National du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a tenu le samedi 07 septembre 2013 à partir de 09 heures, sa 50ème session ordinaire, à Ouagadougou, dans la salle de Conférence du Conseil Burkinabè des Chargeurs sous la présidence effective du Camarade Assimi KOUANDA, Secrétaire Exécutif National du Parti, Président du Bureau Politique National.

Cette 50ème session avait à son ordre du jour les points ci-après :

1. point sur la mise en œuvre des délibérations de la 49ème session ordinaire du Bureau Politique National ;
2. compte rendu de la participation du CDP aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles ;
3. perspectives ;
4. informations générales ;
5. divers.

A l’entame des travaux, le Secrétaire Exécutif National a d’abord demandé une minute de silence à la mémoire des camarades militantes et militants disparus depuis la dernière session du Bureau Politique National.
Abordant le premier point de l’ordre du jour, le Camarade Assimi KOUANDA a fait le point de la mise en œuvre des délibérations de la 49ème session ordinaire du Bureau Politique National, notamment :

-  le processus de renouvellement des structures de base du Parti ;
-  les sorties d’informations et d’échanges de la Direction Politique Nationale qui se sont déroulées du 22 au 23 juin 2013 ;
-  l’opération de mobilisation des ressources financières auprès des militants ;
-  la mise en œuvre des programmes d’activités des différents Secrétariats ;
-  les travaux des commissions ad’ hoc de réflexion sur le processus électoral, l’enseignement supérieur au Burkina Faso et les préparatifs du colloque sur la social-démocratie ;
-  les missions de la Direction Politique Nationale auprès des structures du Parti à l’étranger (Maroc, Côte d’Ivoire, Sénégal, Ghana) ;
-  la participation du Parti aux élections sénatoriales du 28 juillet 2013.

Appréciant positivement ce rapport du Secrétariat Exécutif National, les membres du Bureau Politique National se sont réjouis de la mise en œuvre diligente de ces délibérations et ont félicité le Secrétariat Exécutif National pour toutes les initiatives développées afin d’assurer une exécution conséquente des instructions.

Il a particulièrement félicité l’ensemble des militantes et militants qui se sont mobilisés pour assurer une victoire éclatante (36 sièges sur les 39) de notre Parti aux élections Sénatoriales du 28 juillet 2013.

Au titre du second point de l’ordre du jour relatif à la participation du CDP aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles, le Secrétariat Exécutif National a rendu compte des dispositions prises pour mieux apporter la contribution du Parti aux travaux du comité, d’une part et d’autre part, pour assurer une participation organisée et homogène des partis et formations politiques de la Majorité présidentielle.
Le Bureau Politique National a approuvé la justesse de cette démarche et les initiatives entreprises par le Secrétariat Exécutif National. Il a en outre apprécié à sa juste valeur la participation de la Majorité présidentielle aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles et a salué l’esprit de consensus qui a prévalu tout au long des travaux du Comité.

Analysant le message du Président du Faso Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE en date du 06 septembre 2013, relatif au processus d’opérationnalisation du Sénat, le Bureau Politique National a réaffirmé d’une part, son soutien à cette décision du Chef de l’Etat et d’autre part, sa disponibilité au dialogue et à la concertation pour une mise en œuvre sereine et largement consensuelle de cette institution républicaine qu’est le Sénat.
Au titre des perspectives, le Bureau Politique National a dégagé les tâches majeures en lien avec la vie du Parti et le contexte national. Dans cette même dynamique il a décliné les activités majeures entrant dans le cadre de la prochaine rentrée au triple plan politique, socio-économique, scolaire et estudiantin. Il a instruit le Secrétariat Exécutif National à cet effet.

Abordant la situation politique nationale, le Bureau Politique National a condamné fermement la tentative d’assassinat dont a été l’objet le Président du Faso dans la nuit du 30 août 2013. Aussi, face à cet acte anti-républicain, il exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Il a réitéré le soutien du CDP au Chef de l’Etat et au Gouvernement dans toutes les initiatives visant à la consolidation de la paix sociale, de la stabilité et de l’affermissement de l’Etat de droit pour le développement socioéconomique du Burkina Faso. Dans ce sens, les membres du Bureau Politique National ont salué et encouragé la concrétisation immédiate les mesures annoncées par le Gouvernement pour apporter une réponse adéquate à la demande sociale.

Le Camarade Assimi KOUANDA, Secrétaire Exécutif National du Parti, Président du Bureau Politique National a adressé ses félicitations aux membres du Bureau Politique National et à l’ensemble des militantes, militants et sympathisants du CDP pour leur forte contribution à la réussite des activités du Parti. Il a par ailleurs, lancé un appel à la vigilance, à la mobilisation et à l’intensification de la communication afin de contribuer à assainir le débat politique et à fédérer les énergies pour la poursuite sereine de la mise en œuvre du programme du Président du Faso.

Avant de clore la session à 12 heures, le Secrétaire Exécutif National a souhaité une bonne campagne agricole à nos braves paysans et souhaité bon courage aux Etalons.

Démocratie - Progrès - Justice

Ouagadougou, le 07 septembre 2013

Le Secrétaire Exécutif National du Parti,
Président du Bureau Politique National

Assimi KOUANDA

Messages

  • Son Excellence Mr le président du FASO dans sa sagesse et dans son combat pour le développement et le bonheur du Burkina faso aura toujours le soutien, la confiance du PEUPLE et du CDP Vive la démocratie Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    • Lagui Adama, toi aussi change un peu tes formules pour nous faire plaisir. A force de répéter la même chose, je commence à douter de ta sincérité. Dis-moi si tu es une invention de cette opposition radicale pour énerver les internautes ou tu es sincère dans tes voeux à l’endroit du Président et de sa famille ?

    • le sage laisse LAGUI Adama tranquille. ces à ceux que la Blaiso donne des billets pour le pélérinage à la mecque. il a raison de faire les éloges pour qui il est aujourdh’ui LAGUI

  • Assimi, laisse les gens parler ! Riif ouf Riiboo, bouffe ton pouvoir comme les autres l’ont fait aussi à leur temps ! Quand tu n’y sera plus aux rênes, tu pourras aussi prôner le changement comme certains.

    • Exactement, après Assimi aussi pourrait devenir Messie du changement s’il n’est plus au Cabinet Présidentiel comme Diabré, Ablassé,........

  • VICTOIRE à BLAISO pour les élections de 2015. Dans l’opposition actuelle, nous ne voyons pas un candidat, bon nombre sont des vomissures du CDP.

    • Et au sein du CDP, il n’y a personne aussi ? Répond s’il te plaît.

    • Quand viendra le jour où Dieu rappellera à lui ton Blaise tu creuseras une grande tombe ou Tu mettras le Burkina au fond et Blaise à la suite pour qu’il puisse toujours gouverner.Il renverra Satan de son trône puisse que il nous conduira droit dans l’enfer et il n’y a pas deux capitaine dans un bateau.

  • "La finalite etant la recherche de la paix au Burkina Faso" Quelle recherche. Votre action de pyroman et pompier qui a creer cette situation. La creation du CCRP est la cause absolue et aboutssante a la creation d un Senat sans tenir compte des realites quotiennes de la masse appauvrie d une politique qui ne favorisent que les partisans du regime. Aucun regime depuis la creation de la Haute-Volta aujourdhui Burkina Faso n afavoriser un President comme Blaise Compaore. Comme on ledit comme a l acoutumer. Le pouvoir corrompre du a la duree d un mandat de 26ans. Lhomme veut mourir au pouvoir en creant la zizanie au sein de la societe ou tout le monde se connait. Les ruses,les manipulations,les tactiques politiques sont tictaques politique pour un seul homme qu on chante sa prodigialitecomme si au Faso il ya pas dhommes capables puissent lui relever de sa tache apres 2015.

  • Et voila c’est ce CDP que nous voulons voir ! un CDP qui gagne et qui persévère...
    Bravo à toute l’équipe pour tout le travail accompli.

  • pas le temps de faire des commentaires pour des inepties de ce griots

  • Continuer seulement à faire la sourde oreille. Un beau matin, vous vous souviendrez de cette mise en garde du Pr Laurent Bado : " un beau matin, la coccotte minute va peter. Et ce sera ca ma revanche....."

  • Avez -vous vraiment d’autres choix que de le soutenir ? Je ne souhaiterais vraiment pas être à votre place car j’imagine que vous faites exactement le contraire de ce que votre raison aurait voulu.
    Que vaut un homme lorsqu’il est depourvu de toute liberté de conviction. On devient juste une marionnette. Ca fait vraiment pitié pour paraphraser un artiste de chez nous.

  • k c monsieur assimi kuanda l’un jour il suivra l’l’actualité du BF a la télé depuis son pays d’asile.jen sw sure e persuade car tous ces faits e gestes d certains leaders du FPI en cote d’d’ivoire en l’occurrence BLe goude et otre Affi n’guessan.k dieu guide l PF e lui redonne la sagesse.

  • Alexio arrete de nous divertire avec tes histoires qui ne tiennent pas la route, nous voulons vivre dans un Pays de Paix c’est tout, proposer des solutions et arreter de critiquer comme des cons.
    vive le Burkina, Vive le President

  • Prési n’a pas besoin de votre soutien. C’est plutôt l’inverse.

    Un parti qui passe son temps à dire "soutien au président" même si ce dernier les contredit tout le temps.

  • Si ADF RDA est maintenant favorable, c’est qu’il y a un remaniement en vue et ils ont été consultés pour rentrer dans le gouvernement. C’est un parti opportuniste.
    Assimi est l’ennemi de Blaise et du peuple.

  • Monsieur je salut cette prise de position, je vois en ce Parti , un parti de rassemblement et responsable, oeuvrant pour la Paix et la democratie au Burkina.
    accompagner son Excellence Blaise dans la construction d’une democratie au BF

  • Le CDP est tombé si bas avec Assimi à sa tête !!!!!
    Ce type n’a aucune conviction politique. un froussard qui di Oui quand il faut dire Oui !

  • Le cdp est acquis à LA cause de blaise. même les bébé le savent. quand il se tait C’est normal et C’est logique. mais quand il fait du bruit C’est il ya quelque chose qui ne va pas. C’est la période de soudure, et nous sommes à LA veille de la rentrée colère... il faut donc développer une stratégie afin d’avoir quelque billets de banque. C’est là que l’on se rend compte que le phénomène de la vie chère touche tout le monde mais des font toujours confiance à LA politique de l’autriche. laissons aboyer ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés