Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

lundi 19 août 2013 à 22h05min

La matinée du dimanche 18 août 2013 a été l’une des plus chaudes à Kilwin, un quartier périphérique de Ouagadougou. Pour exiger la lumière sur la mort d’un des leurs, Moumouni Zongo, dans les locaux de la gendarmerie, des jeunes du quartier ont érigé des barrières sur la nationale N°2, route de Ouahigouya.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

Est-ce un accident ou une bavure ? Difficile d’y répondre. Mais selon Aristide Zongo, instituteur à Koudougou et cousin du défunt, c’est le jeudi 15 août 2013 qu’il a été informé par téléphone du décès de son cousin. « Sans chercher à connaitre la cause de sa mort nous avons embarqué pour Ouagadougou », a-t-il raconté. C’est à son arrivée qu’il aura une version des faits. « J’ai appris en arrivant qu’il avait été arrêté par la gendarmerie et en le conduisant au poste, il demandait de l’eau à boire », a-t-il ajouté. Le cousin avouera n’avoir plus su ce qui s’est passé jusqu’à son décès. « C’est seulement dans la nuit du mercredi à jeudi, aux environs de 1 heure du matin que des éléments de la Gendarmerie sont venus prendre le papa, Ouinoaga Zongo, et le conduire à leur poste. C’est là-bas, que le papa a appris que son fils était décédé », a précisé Aristide Zongo.

Joint au téléphone, le lieutenant de gendarmerie, Hervé Yé, chargé de communication de la Gendarmerie, a donné la version des gendarmes. « Suite à une plainte d’un habitant du quartier qui dénonçait un groupe de jeunes qui fumaient la drogue, des éléments ont été dépêchés sur le terrain. A leur arrivée, ils ont trouvé effectivement un groupe de quatre personnes, 3 garçons, une fille dont celui qui est décédé. Sur place, ils ont procédé à l’interpellation des deux garçons et de la fille mais Moumouni Zongo a pris la fuite. Un élément s’est mis à sa suite. Des habitants qui ont vu la course-poursuite ont cru que c’était un voleur que le gendarme pourchassait. Ils se sont aussi mis dans la course. Moumouni Zongo sentant qu’il ne pouvait pas échapper à la foule est allé se cacher dans des toilettes. Les habitants l’ont récupéré de là et voulaient le molester. Il y a même un qui tenait un marteau et voulait l’assommer. C’est en ce moment que les éléments sont arrivés et ont réussi à empêcher que la population le moleste. Ils l’ont pris et il se plaignait de difficultés à respirer. Arrivé au poste, il a demandé de l’eau à boire. Les gendarmes lui ont effectivement donné à boire. Mais ses problèmes respiratoires continuaient. Ils ont appelé les sapeurs-pompiers mais à leur arrivée, il était déjà mort », a raconté le lieutenant Yé avant de préciser que le substitut du procureur du Faso est venu faire le constat avant que le corps ne soit transféré à la morgue. « Arrivé au poste, il est décédé à peut-être 15 à 30 minutes après.

Pour élucider cette affaire, une autopsie a été faite du corps et les résultats sont attendus dans les heures à venir. Mais à Kilwin, la tension est montée d’un cran. Les jeunes refusent de faire l’inhumation avant de connaitre les résultats de l’autopsie. « Nous avons demandé de faire l’enterrement mais les jeunes refusent. Ils disent d’attendre les résultats de l’examen post-mortem avant de l’inhumer », a indiqué Aristide Zongo. Décidés, les jeunes veulent fermer la voie tous les jours tant que les résultats ne sont pas connus.

Dans la matinée du 19 août, des incidents ont ainsi été signalés à nouveau. Comme pour signifier que les habitants n’ont pas l’intention de baisser les bras.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 août 2013 à 18:09, par hunsu loh
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Une fois de plus la demonstration est faite de l’incapacite de nos gouvernants a diriger ce pays. Nous avions encore confiance en la gendarmerie mais si les faits relates s’averaient vrais il faudra reconnaitre qu’elle n’est plus a la hauteur de sa mission. il a manque du professionnalisme dans cette mission.Les gendarmes connaissaient le nombre de personnes mises en cause avant, il aurait fallu envoyer plus d’elements et encadrer la zone.Certes l’otopsie ne rendra pas a la famille son fils mais elle permettra d’elucider cette affaire qui sent plus une bevure qu’un linchage lie a la vaindicte populaire. Puisse Dieu avoir pitie de l’ame du defunt et inspirer nos dirigeants a avoir plus de consideration pour la vie humaine. Que Dieu benisse le Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 07:42, par devoir de mémoire
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Mr Hunsu loh, toi tu as confiance à la Gendarmerie !!! faut demander à la famille Cohoun à Bobo. leur fils a été abattu avec deux balles au vu et au su de tout le monde et ce dans sa famille alors qu’il était menotté. les gens sont encore sous le choc et toi tu tiens de tels propos. c’est très grave ce que tu dis. Que Dieu nous protège seulement des loups de ce pays.

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 08:13, par Le balayeur
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      N’importe quoi ce problème n’a rien à voir avec la gestion du pays. C’est l’incivisme total de la population qui est à l’origine. Rien ne prouve la foule n’a pas donné des coups à la victime avant l’arrivé de la police.

      Il faut arrêté du tuer ou de tabasser à mort toute personne qui court dans nos rue sous prétexte que c’est un voleur.

      Laissez les gens tranquille avec votre histoire de gérer le pays.

      Répondre à ce message

      • Le 20 août 2013 à 11:14, par N’Djolé
        En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

        Mais tu oublies que c’est la gendarme qui a pourchassé le jeune et cela a alerté la population. Il est interdit ces genres de poursuites ; d’autant plus que trois ont été arrêtés et grâce à eux ils auraient pu mettre la main sur ce fugitif. Que la gendarmerie assume jusqu’au bout. Ces genres de situation de peuvent pas ne pas amener les gens à se révolter et passer à l’acte.

        Répondre à ce message

        • Le 20 août 2013 à 13:44, par le bon citoyen
          En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

          C’est dans la nouvelle qui sera voté par le Sénat qu’il est interdit à un gendarme de poursuivre un délinquant ?

          Il ne faut exagéré avec la loi. Sinon on en patira tous. Pourquoi on apprend les arts martiaux et le sport pour les gendarmes et policiers ? C’est pour qu’ils puissent poursuivre des déliquants.

          Répondre à ce message

        • Le 20 août 2013 à 14:20, par Truth
          En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

          Mon Cher N’Djolé, depuis quand il est interdit de poursuivre une personne interpellée et qui refuse de se rendre. On aura vu toute sorte de réaction !

          Répondre à ce message

        • Le 21 août 2013 à 12:00, par Qui-vivra-verra
          En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

          N’Djolé, toi tu es trop fort !!! Tu crées ainsi des lois dans une republique quoi. Pardon va doucement stp et cherche à connaitre bien la loi. Qui vivra verra...

          Répondre à ce message

        • Le 21 août 2013 à 12:22, par Yakou
          En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

          Cela n’a rien avoir avec la gestion du pays. Pourquoi vous voulez profiter toujours dans une situation pour mettre en cause les gestionnaires du pays. Et dites nous l’article qui interdit la poursuite d’un malfaiteur ? Le gas à tellement fumé sa drogue qu’il ne pouvait plus courir, en voulant échapper aux gendarmes, il est succombé. Je pense que les gendarmes sont professionnelles pour violer la loi. Ils sont pas idiot comme ça .

          Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 18:46
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Ecoutez, il ne faut pas qu’au FASO les gens par leur aigreur, mauvaise citoyenneté et autres mauvaises conduites nous amènent un jour à la situation Egyptienne. A trop défier, agacer les autorités et les pousser à leur dernier retranchement, il est à craindre que la goutte d’eau ne fasse déborder le vase.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 19:50, par SANOU
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme. Puisse Dieu lui pardonner ses péchés et le mettre parmi les hommes biens.
    C’est incompréhensible que vous aidez la gendarmerie à poursuivre le monsieur et après vous bloquez les routes.
    Si cela est vraie que la population a aidé la loi, alors qu’elle aie le courage d’attendre sagement les résultats.
    Aussi, va t on demander à la population de ne plus aider la gendarmerie dans ces cas de figure. Il se pourrais que ce soit un coup porté par un de la foule qui a donné une hémorragie interne à cette personne ; ou même l’effet de la drogue avec la course. Quelque soit alpha, il y a ceux là qui veulent condamner la gendarmerie ; C’est à dire qui veulent toujours qu’il y ait des problèmes avec la loi. S’il vous plait, Gendarmerie et Population, mettez de l’eau dans votre vin

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 19:51, par RDV 2015
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Je suis convaicu qu’il y a des non-dits dans cette affaire. Essayez d’obtenir la version des autres camarades aux arrêts. ce n’est même pas sûr que ces pauvres jeunes fumaient reellement la drogue et c’est peut-être par souci de vengeance des parents de la jeune fille qu’ils ont été denoncés. Bref. Que les resultats de l’autopsie soient les vrais pour que toute la lumière soit faite afin de situer les responsabilité car on ne doit pas mourir de cette façon.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 20:36, par Les oubliées de la nation
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    N importe quoi ! Comment la gendarmerie peus se permettre de poursuivre un fumeur de drogue , alors que vous avez arrêté 3 pamis les 4 , sais pas professionnel .
    Et de surcroît ceux sont les vendeurs que vous devez démasquer , ou tue ses enfants dont le système est entrain de transforme en délinquant .
    Trouvez des solutions avec nos ministère de tutelle( s est leur devoir envers la nation ) pour un avenir meilleurs de nos progéniture . En créant de l emplois dans des secteur propice ., et voir le niveau de l enseignement qui se degrade de jour en jour , que vouloir crée un SENAT qui ne changera rien au quotient du citoyen labda.

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 10:12, par kabré
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Je pense qu’en ayant appréhender déjà les 3 parmi les 4 nos chers gendarmes pouvaient ouvrir une enquête approfondie pour d’une part chercher à connaitre l’origine d’ un éventuel circuit de fourniture de la drogue d’autre part prendre les identités des 3 et du 4ème.
      Nous avons connu la Gendarmerie de par sa discrétion et son efficacité d’agir bien.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:22, par Qui-vivra-verra
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Vraiment n’importe quoi ! Il ne faut pas exager "Les oubliées de la nation"... Savez-vous le nombre de délinquants en cavale que la police ou la gendarmerie recherchent depuis des années ??? Ce n’est pas parce qu’il y a mort d’homme que les procédures ne doivent pas être respectées. Par respect pour le défunt (Paix à son âme) je vais m’arrêter là sinon, pourquoi les autres n’ont-ils pas détalés ? Eux sont en vie non ? Nous devons faire attention et continuer de respecter nos forces de l’ordre. A bon entendeur, salut

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 21:40, par Kindy le Sage
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Vraiment les gabelous sont graves,on cherche des drogués il y en a partout même eux même gendarmes se droguent souvent pour des missions.
    il y autant de droguer dans les gabelous que les civils.
    On se pose beaucoup de questions

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 22:03, par simple
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    La crise de confiance entre les autorités et la population continue.ce qui favorise et conduit à l’incivisme. Une seule question : Comment résoudre ce problème de confiance ?
    Tous nous savons que l’incivisme conduit au non respect des lois.............. et normes de la société.
    Chers autorités montrer cette fois votre bonne foie et donner la chance à cette génération consciente de vous accepter.
    Il y a trop de morts flous. il faut faire vraiment attention le démon n’est vraiment pas loin du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 22:49, par zzz
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    incivisme total non respect d la justice ni du defunt en rfusant linhumation et si ls resultat st trafiqu tt l tord q vs orez cosé en bloquan ls voi vs n pourez pa l rparé il fo arter ca ls gen exagere mtnan pourkw il a pri la fuite seule ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 23:20, par vetcho
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    paix à son âme

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 23:26, par Pokolé
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme et mes condoléances à la famille éplorée. Puisse Dieu vous consolez !

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 23:29, par L’enfant choco
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    la verite rougi les yeux,mais elle bonne a dire. Ns n’avons pas bessoin de la justice,mai ns la voulons au burkina maintenant. Sinon le bf c’est le farwest !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 00:02, par le teaureau
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à l’âme du défunt et tous mes condoléances a la famille Zongo. Ces genres de situations avec la foule se terminent toujours au drame quand les forces de l’ordre ne sont pas vigilants ; surtout quand leur nombre n’est pas assez important pour protéger le présumé. Mais retenons notre calme car ces derniers moments, notre gendarmerie est très crédible. Ils ont démantelé pas mal de gangs courant 2012-201 ; il y a aussi la police nationale et la BAC qui ont mené avec succès beaucoup d’opérations dans les quartiers sans oublier la collaboration franche des citoyens pour que ns vivons en toute tranquillité dans nos familles...

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 06:31, par Atrap Le Moize
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      En realite, les gens en veulent aux autorites politiques qu’ils confondent de facon puerile avec les autorites politiques. Tout ce qui represente l’Etat n’est pas politique ou CDP. Arretez de vous en prendre a la Police et a la Gendarmerie qui actuellement font un excellent travail sur le terrain. Nous avons tous interet a ce que ces institutions fontionnent de facon efficiente. Pour cela, elle se doivent d’etre respectees pour qu’elles puissent oeuvrer efficacement a nous securiser. Ne les confondez pas avec les politiques car elles ne sont pas politiques. La police et la Gendarmerie font un travail dont elles ont ete chargees et elles le font bien. Bravo et courage aux Forces de securite.

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 07:44, par maslow
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Difficile de comprendre la population Burkinabe. Ce sont ces memes voyoux qui prennent la drogue qui egorgent les gens. On veut aussi en finir avec eux vous protestez. Chacun a la responsabilité d eduqué son enfant, s il est un dechet pour la société, il est mis la ou on met les ordures. Dommage pour la famille Zongo, tachez de bien eduquer vos enfants dans le futur

      Répondre à ce message

      • Le 20 août 2013 à 09:17, par Lecitoyen
        En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

        Connaissant la Gendarmerie, elle n’a pas pu donner à boire à l’infortuné. Disons-nous la vérité car Dieu nous voie.

        Répondre à ce message

      • Le 20 août 2013 à 10:05
        En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

        vraiment au burkina on est dans un autre continent quand on a un malfrat dans la cite tout le monde crie il nous emmerde le jour il y a un probleme ces meme personnes ou ceux qui ont interet se leve et font la merde .si on contunu comme sa on donnera la force aux bandits car tous ceux je dis biens tous ceux qui s’irige en defenseur aujourdhui sont ceux que vous savez leur compagnon la delincant a ses beaux jours wait and see

        Répondre à ce message

      • Le 20 août 2013 à 10:17, par WENDPANGA
        En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

        Monsieur Maslow ! arrèter d’insulter la famille Zongo !OK ? Quels sont ces injures que vous adressez a l’égard de la population de KILWIN et du défunt ?Tous ce que la Gendarmérie est entrain de raconter,ya rien qui prouve que c’est la vérité,attendons les enquètes réel pour commencer a parler au hasard, nous savons tous que quelqu’en soit alpha,les resultats de l’autopsie ira en la faveur du plus fort. Queski prouve qe la gendarmérie n’a pas aussi torturer le jeune ? mm si c’est la drogue qil a consommait ce n’est pas une raison de parler des bétises ? la gendarmérie connait très bien les grand trafiquants de drogue dans ce pays ?kil partent les arrèter ! On a tuer et calciner NORBERT ZONGO,la gendarmerie connait très les commanditaires,kil parte les arrèter. Toi MASLOW,si tu es garçon,va à KOUDOUGOU pour repéter ces bétises ke tu as écris !

        Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 09:03, par Yeux Rouges
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Sachons raison garder face à cette situation. L’autopsie viendra situer tout un chacun.

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 09:18, par Fangdha
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Le sort du régime est il lié à celui de la grande famille ZONGO de KOUDOUGOU jusqu’à tel point qu’on ne veuille prononcer ce nom (un totem) ? je veux bien ne pas sombrer dans la superstition mais c’est comme si tout concourt à celà. Voyez , au cours du journal télévisé de 20 h à la RTB le capitaine de gendarmerie parlait de OUDRAOGO Moumini au lieu de ZONGO Moumouni pendant que les autres presses parlent de ZONGO , et le journaliste David THIOMBIANO parle de la route de Ouaga -Bobo qui est prise d’assaut par les jeunes manifestants au lieu de celle Ouaga - Ouahigouya pour localiser KILWIN le quartier en ébulition. Ainsi va la manipulation de l’information

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 02:46, par alerte
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    encore un Zongo ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 07:46, par dabi
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Écoutez, messieurs chargés de la politique sécuritaire du Burkina : il faut mettre un terme à ces réactions in-citoyennes ; nous ne comprenons pas votre passivité face à celles-ci. s’il est vrai que devez protéger votre pouvoir, il est aussi vrai que ce pouvoir s’écroulera si vous ne réagissez pas ;

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 08:17, par horizon
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Il est temps pour nous de mettre en action une vraie police des polices qui soit à la hauteur. Capable et responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 09:24, par ZKO
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Que la paix règne au burkina et que l’âme de ce jeune repose en paix.
    Lors de l’intervention de la gendarmerie à la télé le nom du défunt a été modifié au lieu de ZONGO Moumouni c’est OUEDRAOGO Moumouni qui a été annoncé. Certainement une erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 10:01, par le sage TRAORE
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    je pense qu’on doit vérifier si réellement il fumait la drogue . car si cela est vrai, la course spontanée pourrait lui causer des difficultés respiratoire puis la mort par asphyxie. la seule chose que je reproche à la gendarmerie c’est de ne l’avoir pas conduit directement a l’hôpital, après avoir constaté qu’il avait des problèmes à respirer. j’encourage aussi la population dans de telle lutte afin que nos forces de l’ordre apprennent à avoir plus de professionnalisme dans leur mission

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 10:08, par le faso
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    un Zongo encore.décidément qu’ est ce que la famille Zongo a exactement ?c’est une malédiction ou quoi ?excuser moi.mais revoyer les sacrifiches sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 10:16, par fils du Ministre
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    que cette foule ? c’est vous qui l’avez arrêté et remettre aux Gendarmes non !!! n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 10:28, par Tagsda
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix a son ame et je profite demande a la famille Zongo de nous aider pour que la paix reigne sur tout le Burkina et lancé un apel a tout le monde d’eviter l’auto justice surtout les coups donnés a tous ceux qu’on poursuivent sans savoir de quoi ils sont poursuivie. Quand a la justice faite vous respecter par des jurudictions justes et transparents. Ensemble soyont intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 11:20, par Bariolé
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    je croyais que c’est les béret rouge seulement qui tue au Faso ?djah !!!! ya les pandore aussi dedans !!! grouillez sa va payer un jour .

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 14:21, par Docteur
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      l
      Des difficultés respiratoires sont susceptibles de causer un arrêt du cœur et donc la mort peut s’en suivre. En 2007, un gendarme a poursuivi un délinquant à Bobo et quelques dizaines de minutes après il rendait l’âme. certains ont cru que cè le délinquant qui était waqué. Et pourtant le gendarme est mort suite à un arrêt cardiaque dû à l’effort qu’il venait de fournir. Marc Vivian Foué a subi le même sort en 2003 en plein match. Que nos populations sachent raison-garder. Ne décourageons pas nos gendarmes sinon un jour on les alertera et ils ne viendront pas et bonjour aux dégâts ; condoléances à la famille Zongo.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 13:49, par Le sorcier
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Eh dieu !comment cela est possible du moment que la population ou quoi qui vous a informer que des jeunes fume la drogue au quartier sur 4 vous aviez pris 3 ya quoi vs ne pouviez pa mener des enquete encor ? ces vs la gendarmerie qui la tuer il mort chez vous non !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 13:49, par oy
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    avant tout propos je réitère
    mes sincères condoléances à la famille du disparu.mais ne nous acharnons pas sur les forces de l,ordre ou sécurité.nous sommes responsables et nous civils nous sommes auteurs de ces bavures.la police à sauvé combien de pauvre gens qu’on traque dans les rues pour sous prétexte qu’ils sont voleurs ?or aucune justice n’a attesté leur culpabilité ?nous avons bruler des des centres de police pour exiger de nous remettre des présumer délinquants pour tuer.mais ce ne pas les bonnes manières aidons les forces de l’ordre à maitre la main sur les présumés délinquants et laissons la justice faire son travail.on me dira que notre justice est corrompu et même si cela s’avère vrais recherchons la solution mais évitons les exécutions extra judiciaire

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:57, par yack
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    le changement ou rien

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:01, par yack
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    le changement ou rien
    la gendarmerie n’est plus digne et credible comme 20 ans passees maintement les jeunes font la gendarmerie pour l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:34, par Rachid sidpayété
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    SALUT FRÈRES DE KILWIN !! ne défendez pas l’indéfendable SVP !! la consommation de la drogue est à l’origine des fréquents CRIMES CRAPULEUX QUE NOUS DÉPLORONS TOUS . Je ne suis pas un homme de tenue et je les défends rarement mais cette fois-ci soyons raisonnables !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 05:13, par Somimades
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Tant qu’il y aura une justice a deux vitesses :rien ne marchera dans ce pays ;faut-il ne plus agir ou intervenir en cas de cris de detresse de la population ?
    Voila des cas et souvenez vous comment des agents des forces de l’ordre ont ete jettes a la MACO il n’ya pas longtemps ! pour avoir fait leur travail ;
    Liberez les ?Pour avoir arrete un delinquant a Tampouy des voriens ont barricardes la voie ; ;
    Paix a l’ame du defunt et condoleances a sa famille ;
    Pauvres populations ,vous connaisez les forces de ’’desordre ’’qui vous depouillent
    vous vous taisez ; ;

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 09:35, par par Guétawendé
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Paix à son âme et que la terre lui soit légère. les gens veulent deux choses à la foi mais on ne peut pas faire des omelettes sans cacher les œufs. autant que la police ne doit plus rendre service à la population ? Sachez que tout travail comporte des risques. combien de police on perdu leur vie en voulant rendre service à la population ? là on n’en parle pas. ceux qui sont de nature à exciter la violence il est temps que vous cessiez ces agissements car si le pays est en
      paix on y profite tous. A bon entendeur salut !

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:45, par le burkındı
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    je ne comprend pas une chose une populatıon quı aıde les gendarmes a arrete un presume fumeur de drogue et cette meme populatıon sort pour reclamer lumıere sur la mort de ce presume qu’est ce quı a tue notre presume fumeur de drogue ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:48, par par Guétawendé
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme et que la terre lui soit légère. Les gens veulent quelque chose avec son contraire mais on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs. Autant que les forces de sécurités ne doivent plus rendre service à la population ? Combien d’ agents ont perdu leur vie en voulant service à la population ? Vous n’en parlez pas. ceux qui sont de nature à exciter les gens à la violence, il est temps que vous vous conseillez. Si le pays est en paix on y profite tous. A BON ENTENDEUR SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:03, par par Guétawendé
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme et que la terre lui soit légère. Les gens veulent quelque chose avec son contraire mais on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs. Autant que les forces de sécurités ne doivent plus rendre service à la population ? Combien d’ agents ont perdu leur vie en voulant service à la population ? Vous n’en parlez pas. ceux qui sont de nature à exciter les gens à la violence, il est temps que vous vous conseillez. Si le pays est en paix on y profite tous. A BON ENTENDEUR SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:50, par par Guétawendé
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme et que la terre lui soit légère. Les gens veulent quelque chose avec son contraire mais on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs. Autant que les forces de sécurités ne doivent plus rendre service à la population ? Combien d’ agents ont perdu leur vie en voulant service à la population ? Vous n’en parlez pas. ceux qui sont de nature à exciter les gens à la violence, il est temps que vous vous conseillez. Si le pays est en paix on y profite tous. A BON ENTENDEUR SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:42, par VETCHO 1er
    En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

    Paix à son âme. je voudrais simplement vous dire que jusqu’à présent nous n’avons eu que la version de la gendarmerie, qui est aussi parti prenante dans cette affaire.Soyez en sûr qu’ils ne vont pas relater les faits tels qu’ils se sont produits.
    Je sais que les faits se sont produits entre 14h et 15h dans la localité en question, l’enfant a été envoyé vers 16h au poste de gendarmerie où il mourut 30mn plutard.Et c’est à 1h du matin que son père est informé. Celà fait prèt de 9h de tps que le corps du petit était en leur possession et seul Dieu sait de quoi ils sont capable pour se tiré d’affaire.

    Répondre à ce message

    • Le 1er septembre 2013 à 22:51, par Le sankariste du Danemark
      En réponse à : Ouagadougou : chaude matinée à Kilwin

      Par le sankariste dk
      Vous savez chers freres et soeurs cette situation d’insecurite n’est pas la faute des gendarmes mais celle des populations qui n’ont pas ecoute les appels aux differentes luttes contre l’impunite instauree par Blaise Compoare et son CDP depuis des annees.Je suis presentement compatissant aux sorts des forces de securite qui sont elles-meme en insecurite, car exposees a la vindicte populaire depuis la grande crise de 2011. Reveillez-vous car sous Compaore chaque famille aura son cadavre a enterrer. Paix a l’ame de Moumouni !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés