Religion : Dédicace de l’église de Boussé

dimanche 30 juin 2013 à 19h32min

Ces dimanches où les fidèles de la paroisse de Boussé se bousculaient pour avoir de la place dans l’église ne sont plus qu’un lointain souvenir. Depuis le samedi 29 juin 2013, ils ont inauguré la grande église en construction depuis bien des années.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Religion : Dédicace de l’église de Boussé

Le samedi 29 juin 2013, les paroissiens de Sainte de Thérèse de l’enfant Jésus de Boussé étaient en fête, avec la dédicace de leur église, par Mgr Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. Ce joyau construit par les hommes pour honorer Dieu aura mis près de 17 ans avant de voir sa réalisation.

La patience alliée à la volonté des fidèles chrétiens autour de leurs pasteurs, ont permis de rassembler plus de la moitié des cent neuf million deux cents soixante dix mille neuf cent quatre vingt et cinq francs (109 270 985 Fcfa) déjà investis. Selon l’entreprise de réalisation de l’ouvrage, la finition totale demandera encore une somme de huit millions (8 000 000). Nul ne doute que cette célébration de la dédicace, stimulera la générosité des fidèles et de tous les donateurs potentiels, afin que cette somme soit rassemblée.

Les dix sept (17) prêtres qui ont concélébré avec l’archevêque, ainsi que la foule immense des participants à cette eucharistie, ont été témoins de l’incrustation à l’autel des reliques des bienheureux Louis-Martin et Zélie (les parents de Ste Thérèse), de St Charbel Makhlouf et de saint Padré Pio.

Le sens des reliques à l’autel

Lors de la consécration d’un autel, les reliques d’un saint ou d’une sainte sont déposées à l’intérieur de celui-ci. Ce geste ne se résume pas à lui même. Sinon, il pourrait faire comprendre le rituel liturgique comme étant un acte proche du fétichisme. Non, le signe de la dépose de reliques dans les autels est hautement spirituel, théologique et… missionnaire.

Depuis les origines de l’Église, la foi se fonde sur la transmission de « personne » à « personne » de la Bonne Nouvelle de la Résurrection de Jésus-Christ. C’est ce témoignage, « le trésor dans les vases d’argile » qui est transmis depuis 2000 ans par des hommes et des femmes. Cette transmission fonde aujourd’hui la foi de plus de deux milliards de personnes dans le monde !

Au cours de l’histoire de l’Église des hommes et des femmes ont été reconnus « saints » par l’Église, non pas d’abord pour leur possible vie exemplaire, mais par leur fidélité à l’Évangile. Ainsi, les reliques de ces femmes, ces hommes ou ces enfants sont déposés dans les autels des églises pour d’une part montrer leur intimité avec le Christ –que l’autel représente- mais aussi pour rappeler à l’assemblée son devoir de transmettre pour les générations futures la Bonne Nouvelle du Salut. Car, les Saints de demain, sont dans les assemblées d’aujourd’hui.

Souvent, les reliques déposées sont celle du saint patron de l’église, mais cela n’est pas une obligation, on peut aussi enfouir à l’autel les reliques d’autres saints. C’est le cas de l’église de Boussé dédiée à Sainte Thérèse et dont l’autel porte les reliques des parents de cette sainte, de celle de Saint Padré Pio canonisé le 16 juin 2002 et de Saint Charbel Makhlouf, cet hermite libanais.

Abbé Joseph Kinda
Chargé de communication
Conférence épiscopale Burkina Niger

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2013 à 10:56, par Monica
    En réponse à : Religion : Dédicace de l’église de Boussé

    félicitation a l’église famille du Burkina. Un bel édifice pour Dieu, pour sa gloire et sa louange. que sorte de ce lieu saint beaucoup de grâces , de bénédictions de Dieu pour notre cher Pays le Burkina Faso et pour chaque homme et femme qui l’habite. Sainte Thérèse nous a fait cette promesse" qu’elle passerait son ciel à faire du bien sur la terre" , nous y croyons . Félicitation au fidèle Catholique de Boussé que Dieu dans sa misericorde exauce nos prières .

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet 2013 à 14:49, par Rachou
      En réponse à : Religion : Dédicace de l’église de Boussé

      Amen ! Merci pour ces paroles pieuses ; que Dieu Tout-puissant, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ fasse grandir en nous la paix, la paix dans nos cœurs, la paix dans nos familles, la paix dans nos communautés, la paix dans notre pays, la paix dans le monde, à travers notre volonté à lui rester fidèles et à témoigner de lui. Félicitation

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2013 à 12:06, par nabayouga
    En réponse à : Religion : Dédicace de l’église de Boussé

    A quoi ca sert d’inaugurer un aussi cher bâtiment alors que les paysans ne mangent même pas a leur faim . Cela me fait penser a Marx : la religion est l’opium du peuple . Et puis les reliques ne constituent -elles pas une forme de paganismes ? Comme quoi nos ancêtres n’ont pas tord et que ce sont les religions nouvelles importées d’ailleurs (le christianisme , l’islam....) qui ont tort ou du moins elles nous copient .

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet 2013 à 17:32
      En réponse à : Religion : Dédicace de l’église de Boussé

      @nabayouga que Christ dans sa miséricorde ne pardonne tes propos et te donne le grâce de venir à lui alors tu comprendras ce qu’est réellement le bonheur et la joie d’être appelé "enfant de Dieu"

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet 2013 à 13:09
      En réponse à : Religion : Dédicace de l’église de Boussé

      A voir une réaction mal inspirée comme celle de Nabayouga, on s’imagine seulement son niveau intellectuel et spirituel, même s’il ose citer Marx pour faire savant. Sinon il aurait compris que le Temple de Jérusalem n’était pas n’importe quel édifice. Il aurait dû s’opposer à la construction du Stade du 4 août sous le prétexte que les paysans ont faim ! L’Eglise n’a jamais manqué de penser aux pauvres, et l’histoire de notre pays en témoigne ; l’OCADES est là pour organiser et animer la charité de l’Eglise. Une proposition toute simple à lui qui semble détenir la clé au problème de pauvreté et de la faim dans notre pays : qu’il vende son ordinateur (celui qu’il utilise pour écrire ses c...) pour nourrir une famille de paysans ! M. Nabayouga, ne vous croyez pas obligé de provoquer les autres qui ne demandent qu’à pratiquer leur foi en toute quiétude, gardez vos convictions pour vous, et si vous voulez les partager, apprenez à respecter les autres. Sans rancune !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés