Palais de Justice : L’appel de Nabaloum renvoyé au 9 septembre

vendredi 28 juin 2013 à 04h51min

L’affaire portant sur des destructions de parcelles au secteur 32 de Bobo-Dioulasso dans laquelle Nabaloum est incriminé et condamné à 4 ans de prison, était au rôle en appel de l’audience de la Cour d’Appel du lundi 24 juin dernier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le dossier a été mis en fin d’audience et au regard de la forte affluence de la population venue soutenir le prévenu et ses accompagnons, la justice a fait appel aux forces de l’ordre pour la sécurisation des lieux. La Cour n’a cependant pas pu statuer sur le dossier pour défaut de rapport qui devait être produit par le conseiller. Il devait en effet analyser le dossier et faire des propositions de solution ; c’est-à-dire infirmer ou confirmer la décision du Tribunal. Conformément donc à l’article 513 du code de procédure pénal qui dit que l’appel est jugé à l’audience sur le rapport oral d’un conseiller, le dossier a été renvoyé pour le 9 septembre 2013.

Irrésistible face à l’argent, il va en prison

En 2007, Adama a été condamné à 6 mois de prison ferme pour abus de confiance. Cinq ans après, il est encore devant les juges du Tribunal de grande instance (TGI) pour une infraction. Il sera relaxé pour insuffisance de preuve. Le lundi dernier, Adama, pour la troisième fois était à la barre de TGI pour tentative de vol le 6 juin dernier. Avec son complice qui n’a pu être arrêté par la police, Adama est allé dans une boutique avec l’intention de dévaliser le commerce. Profitant alors du sommeil de la vendeuse, Adama a glissé sa main dans un coffre pour dérober de l’argent. L’ayant surpris dans son acte, la vendeuse va crier au secours et Adama de lui infliger une gifle. Devant le tribunal, le prévenu n’a pas nié son acte. Il a fait savoir aux juges qu’il est irrésistible face à l’argent. Les faits étant constitués et le prévenu ne contestant pas son acte, le ministère public a requis de le condamner à 24 mois de prison ferme. Il séjournera pendant 12 mois après la décision du Tribunal.

Le pédophile de Karpala écope de 4 ans de prison ferme

Marcel Philippe Marion, de nationalité française, résidant à Karpala, ex-secteur n°30 de la ville de Ouagadougou, avait comme pratique la sodomie de garçonnets dont l’âge est compris entre 4 et 14 ans. Arrêté le 30 mai 2013, il vient d’écoper d’une peine de 4 ans de prison ferme. Il a abusé de 17 enfants à Ouagadougou.

Marion, à en croire la brigade de recherche de gendarmerie de Ouagadougou allait être extradé en France pour être jugé. Finalement son procès a eu lieu à huis clos au Tribunal de grande instance de la capitale et a duré deux heures d’horloge. Certains parents des victimes dénoncent la faiblesse de la sentence infligée au pédophile au regard du préjudice moral et corporel causé aux enfants. Marion doit aussi verser une somme allant de 500 000 FCFA à 1 000 000 FCFA à 4 enfants particulièrement affectés par ses actes.

Rassemblés par Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juin 2013 à 12:49
    En réponse à : Palais de Justice : L’appel de Nabaloum renvoyé au 9 septembre

    Je suis complètement abassourdi par la frivolité de la sanction infligée à ce pedophile.Pour 17 enfants abuses on ne récolte que 4 ans de prison ?La tentation même est de croire que plus de 17 enfants ont été abuses mais qu’à cela ne tienne,voulez-vous vraiment décourager la sodomie avec un telle sentence ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés