Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

lundi 3 juin 2013 à 22h46min

Ils avaient pour cible privilégiée des étrangers. De nationalité ivoirienne, A.R et O.A en complicité ou non avec des taximen opéraient à Bobo-Dioulasso. En usant toujours ou presque de la même stratégie pour dépouiller leur victime.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

Déférés à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB), les sieurs A.R et O.A, de nationalité ivoirienne ont été épinglés par le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) des Hauts-Bassins dans la semaine du lundi 27 mai au dimanche 02 juin. Avant d’être dans les filets de la police, ces présumés voleurs opéraient dans des taxis. Leur mode opératoire consistait à trouver un taximan consentant généralement avec leur supercherie.

Le taximan trouvé, A.R et O.A, comme des vautours rodent autour de leur acolyte. En attendant une victime. Celle-ci à bord (victime), A.R et O.A sollicitent à leur tour le service du taximan. En feignant de remettre de l’argent à un d’entre eux qui occupe le siège arrière, l’un des malfaiteurs qui occupe toujours le siège avant laisse tomber des pièces de monnaies dans le taxi.

De façon insidieuse, La victime, ignorante de la mauvaise foi de ses compagnons est invitée à l’aide par un des présumés malfaiteurs. Profitant de la chasse aux pièces perdues, les deux hommes fouillent et dépouillent leurs compagnons d’un jour.

Il est à noter que les deux présumés malfaiteurs pouvaient agir à l’insu des taximen. Avec leurs clients, ces derniers sont donc appelés à plus de vigilance. Par ailleurs, la police encourage les victimes de vols à porter plainte. Pour être le plus vite possible sur la trace des malfaiteurs.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 juin 2013 à 02:10, par Justice
    En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

    Je ne comprends pas pourquoi les gens ne portent même pas plainte dans ce pays la.. Il y a une dizaine de jours, un jeune homme, dans la vingtaine, a été certainement droguée puis violée par trois pédés mais personne n’en parlent.. Alors qu’il s’agit d’un cas vraiment grave dont l’alerte pourrait aider d’autres jeunes a faire attention a ces maudits bourreaux de ce jeune garçon...
    Maintenant je veux savoir si en tant, connaissance de la victime, je peux informer au moins la Police sans avoir a donner de plus amples details, d’autant plus qu’a mon grand désarroi l’intéressé, de même que sa famille, ne veut pas ébruiter l’affaire ? Et pendant ce temps, les criminels circulent librement, ciblant d’autres futures victimes...

    Répondre à ce message

    • Le 4 juin 2013 à 09:18, par Agit mon frère en contactant la police Ne laisse pas ta conscience te gronder plus tard
      En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

      @justice bien sûr qu’il est de ton devoir d’alerter la police sinon ça s’appelle non assistance à personne en danger et ne t’occupe pas de ce que les parents de ce jeune diront car pour le moment ils ne comprennent pas mais ils te remercieront plus tard !!!
      Il faut que tu dénonce ce cas de viol à la police afin qu’elle puisse diligenter une enquête et arrêter ses criminels.Peut être que tu as des frères cousins ou des enfants à qui ça pourrait arriver alors de grâce Fais le contacte la police Merci

      Répondre à ce message

    • Le 4 juin 2013 à 09:56, par le justiciable
      En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

      Salut. Rassurez-vous que la Polcice ou la Gendarmerie respectent aussi le secret de l’anonymat. Meme si vous vous présentez à eux ils vous le diront. Tout comme vous pouvez également utiliser les numéros verts tels que 17 et 80.00.11.45.
      Vous faites bien de le souligner car c’est par la contribution des honnetes citoyens comme vous que les services de sécurité mèneront à bien les missions qui sont les leurs. On oeuvre toujours à cultiver une police de proximité

      Répondre à ce message

    • Le 5 juin 2013 à 09:27
      En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

      bonjour JUSTICE ; à mon humble avis je pense que toute contribution est la bienvenue et surtout si vous désirez garder l’anonymat c’est sans inquiétude. Raison pour laquelle il ya des numéros verts qui ont été mis à la disposition du public ; ce sont :le 17 ; le 1010 et le 16. Cette victime et sa famille pensent que aller porter plainte c’est se honnir d’avantage alors qu’en s’abstenant aussi ils se rendent complices de ces bourreaux qui ne cesseront de viser d’autres cibles ! Donc dénonçons pour éviter de nous rendre complices de ces actes ignobles !

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2013 à 08:40, par bientôt désolidarité africaine
    En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

    Voilà à force d’accueillir tout et n’importe quoi on en vient à ça tchrrrrrrrrrrr
    Burkina terre d’accueil bientôt burkina poubelle ambulante avec toute la racaille qui y pillulent si ce n’est pas des pédophiles bien franchouillards c’est des proxénètes ibos anangos...des escrocs brouteurs ivoiriens déja qu’on a assez de merde soit même à gérer on ne va pas en plus supporter la merde des autres tchrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2013 à 09:30
    En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

    J’ai déjà fais les frais de cette pratique à Cotonou ! Exactement la même procédure ! Et généralement commis par des Ibos !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2013 à 09:35, par dieudonne
    En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

    quelle supercherie ! mon Dieu dans quel monde nous vivons !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2013 à 12:57, par Linokab
    En réponse à : Transport en commun : Alerte aux taximen et à leurs clients

    ça existe également à Ouagadougou. J’en ai été victime sur la route de Tampouy (Kolgnaaba-Tampouy). malheureusement, lorsque je suis allé pour la déclaration les policiers ne se préoccupaient pas des circonstances, ils m’ont demandé de déclarer simplement la perte de mes documents (CNIB, carte de crédit, ...) afin de pouvoir les refaire.
    Bravo aux agents qui ont arrêté ces malfaiteurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés