Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

mardi 14 mai 2013 à 22h28min

Dans ce communiqué, le Syndicat des Enseignants du Secondaire et du Supérieur (SNESS) et la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’Education et de la Recherche (F-SYNTER) de la région des Hauts-Bassins appellent la communauté éducative à une prise de conscience sur la crise aggravée qui secoue notre système éducatif.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

Aux

Parents et associations de parents d’élèves,
Enseignants et organisations d’enseignants,
Etudiants et organisations d’étudiants,
Elèves et organisations d’élèves,
Citoyens et organisations citoyennes soucieux de l’éducation,

Le système éducatif dans notre des Hauts-Bassins est à la croisée des chemins, secoué qu’il est par une crise profonde depuis des années. Cette crise s’est approfondie et aggravée de manière spectaculaire avec la mise en œuvre du Programme d’Ajustement Structurel (PAS), sous la houlette des institutions de Brettons Wood que sont la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International (FMI).

Les manifestations de la crise de ce système éducatif se traduisent par :
-  L’incapacité du système éducatif à absorber tous les enfants en âge d’aller à l’école ;
-  La dégradation des conditions de vie des acteurs, notamment la paupérisation des enseignants ;
-  Les conflits sociaux à répétition ;
-  La gangrène de la fraude et de la corruption dans l’impunité ;
-  La dégradation continue de la qualité du service public.

Cette situation de délabrement provoque colère, indignation et inquiétudes légitimes mais aussi une prise de conscience chez les vrais parents d’élèves, les enseignantes et enseignants consciencieux, les citoyennes et citoyens soucieux du devenir de notre jeunesse et de notre pays.

Parmi les problèmes que rencontre la communauté éducative aujourd’hui figure en bonne place celui des effectifs pléthoriques.
Cette année encore les effectifs ont continué de grimper et ont presque atteint le double du chiffre officiel dans certaines classes. Dans ces classes, les élèves sont assis à plus de quatre sur des bancs prévus pour deux. Des bancs tellement serrés que l’on a l’impression que les élèves sont assis sur une gigantesque natte.

Les effectifs pléthoriques dans les ordres d’enseignement, du primaire, secondaire et supérieur sont causés par l’insuffisance des infrastructures et du personnel enseignant. Mais notre conviction est que les effectifs pléthoriques dans l’école publique sont un choix politique de nos dirigeants :
-  Par l’acceptation des politiques des institutions financières ;
-  Pour briser toute solidarité nationale autour de la question stratégique de l’éducation ;
-  Pour faire payer au maximum les frais d’éducation de façon individuelle par les parents, car les sommes immenses collectées grâce aux multiples cotisations (frais de scolarité, cotisation APE, soutien à la vacation, soutien aux enseignants, etc.) constituent un financement de l’Etat et ces sommes sont reparties entre le MERSS, les DRESS, le FONER des étudiants ;
-  Pour maintenir les intérêts de certains de leurs amis fondateurs, car les 85% des enfants des préscolaires, 15% des élèves du primaire, 39,1% des élèves du secondaire, 85% des élèves de l’enseignement technique et 16% des étudiants scolarisés dans le privé, constituent un vaste marché très lucratif sur le dos des travailleurs et des couches populaires.

Dans le contexte de vie chère et de pauvreté accrue des masses populaires, les effectifs pléthoriques pèsent négativement sur les conditions de vie des couches les plus pauvres de notre pays. Les effectifs pléthoriques empêchent un apprentissage sérieux à cause des conditions d’étude difficiles et inadaptées ; ils entraînent l’accroissement du taux d’échec (renvoi du système et redoublement…) et l’exclusion d’une grande masse des enfants des pauvres du système scolaire. Ils sont une des causes importantes de la corruption dans le système scolaire dans tous les segments des acteurs de l’enseignement. Ils sont à la base de conflits sociaux à répétition dans les établissements d’enseignement de tous ordres publics comme privés.

C’est au regard de ces multiples problèmes et dommages que les organisations syndicales d’enseignants, s’adressent à leurs membres, aux parents d’élèves, aux élèves et étudiants. Cette adresse est fondée sur la conviction que :
-  Les enseignants, les autres travailleurs de l’éducation, les parents d’élèves, les élèves et étudiants, vivent les mêmes difficultés ;
-  Tous ces acteurs doivent développer une forte unité de lutte et d’action, pour obliger l’Etat à remplir ses obligations de l’éducation pour tous les enfants du pays.
-  Tous ces acteurs feraient fausse route en essayant de faire porter le chapeau et la note de la crise par l’un ou l’autre d’entre eux ; car cela n’entrainerait que des conflits stériles et contre leurs intérêts communs.

De notre point de vue ces intérêts reposent sur l’engagement de l’Etat par une politique éducative qui reposent sur la garantie effective de l’accès à l’éducation de tous les enfants du pays dans tous les ordres d’enseignement assurée par :
-  La gratuité effective de l’école,
-  La construction d’infrastructures scolaires suffisantes,
-  Des conditions de vie et de travail décentes des enseignants, élèves et étudiants,
-  Le respect des libertés démocratiques dans les espaces éducatifs.

De façon particulière, la question des franchises universitaires et scolaires est une préoccupation constante de la communauté éducative. Contrairement à certains discours sécuritaires stigmatisant la jeunesse et les organisations démocratiques une fois de plus. Pour nous c’est le respect du droit et de tous les droits dans les espaces éducatifs qui est la vraie et seule réponse, contre la violence et toutes les violences y compris celle d’Etat. Le premier à garantir les droits, doit être l’Etat au plan moral éthique et enfin judiciaire. En l’occurrence ce qui n’est pas souvent dit, la corruption et le déni qui sont institutionnalisés au quotidien et utilisés comme moyen de résolution des conflits est le lit de la violence.

C’est pour toutes ces considérations que nous attirons une fois de plus l’attention de tous les acteurs de l’éducation dont l’Etat autour des problèmes ci-dessous :
1. La construction d’infrastructures dans les différents ordres d’enseignement ;
2. L’amélioration des conditions de vie, de travail et d’études des élèves, des étudiants et du personnel du système éducatif dans tous les ordres d’enseignement ;
3. Le respect du cahier de charge dans l’ouverture des écoles et établissements privés dans tous les ordres d’enseignement ;
4. L’audit de la gestion des Associations de parents d’élèves et le respect des textes portant création des associations.
5. La normalisation de l’université de Bobo afin d’accroître l’offre de formation et la création de toutes les filières de formation ;
6. La garantie de la liberté d’expression et de construction de la citoyenneté.

Adoptée en Assemblée Générale,
A Bobo Dioulasso le 10 Mai 2013

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mai 2013 à 20:20
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    mais vous continuez la grève ou quoi. si vous bloquez pas ce pays par une grève illimitée ,vos beaux discours ne serviront a rien. il y a l’argent dans ce pays sinon nos dirigeants ne créeront leur sénat pour caser leurs amis avec 6 milliards par an ou payer des bagnoles a plus de 65 millions l’unité. il y a l’argent pour eux pour s’amuser,,il doit y avoir de l’argent pour les choses sérieuses comme la santé l’éducation. je le redis il faut un mouvement généralisé coordonné pour amener ces suceurs de sang a la raison. indignons nous et levons nous toutes et tous pour faire reculer ces malfrats avec leur senat etc.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2013 à 20:20
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Avec tous ces problèmes non solutionnés, on vient nous parler d’un SENAT inutile et budgétivore : 6 milliards de francs par an. Trop c’est trop ! La coupe est pleine maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2013 à 21:35, par Bouglass
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Cette sortie n’est pas à même de crédibiliser la lutte qui se mène présentement. C’est comme si il y avait un doublon malveillant :que veulent ces syndicats en définitive ? L’application du protocole ou poser une autre plateforme sur la table ?

    En toute chose, soyons de bons guerriers, des stratèges éclairés ; n’ouvrons pas plusieurs fronts à la fois ; le faisant on encourt la dispersion des énergies.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 02:23
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      instrumentalisation de limage cette photo est celle dune manifestation dune ecole genre sensibilisation sur le sida et les eleves repondent a des questions. je ne dit pas ques les classes ne sont pas bondees mais si vous pensez que les lecteurs ne savent pas regarder vous vous troupez. Dans une classe, a une question, tous les eleves ne peuvent pas lever la main. Et sils sont comme dans une grosse note il n y aucun espace pour le maitre. vous aussi

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2013 à 21:41, par Raogo
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Vos revendications sont certes légitimes, mais je trouve que c’est très lâche d’instrumentaliser les élèves. Ce que vos élèves posent comme actes ne vous honore pas. Vous devriez avoir honte à l’heure actuelle. Les biens que vos élèves détruisent n’appartiennent pas au pouvoir mais à nous tous.Personne ne peut désormais vous soutenir dans ce dérapage. Recadrer votre lutte et vous aurez le soutien du peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 02:14
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      les syndicats des enseignants ne sont plus credibles ce sont les veritables paresseux on a l,impression qu ils vont au syndicat pour couvrir leur forfaiture et toujours la meme phraseologie FMI BANQUE MONDIALE et consorts il faut evoluer. vous ne faites rien de bon et vous voulez avancer. les eleves et leurs parents savent que vous ne voulez pas de leur bien. on vous voit venir vous voulez braconner les examens des eleves dieu vous voit

      Répondre à ce message

      • Le 15 mai 2013 à 14:47, par zaid
        En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

        justement que faites vous pour qu’ils fasse du bon. avant de demander le résultat chose normale il faudrait s’assurer que les acteurs peuvent travailler. et puis si les autres travailleurs de la fonction publique avaient une arme comme les bidass c’est sûr qu’ils réagiraient. TOUT LE MONDE VEGETE ACTUELLEMENT ET LES GENS DE L’AUTRE COTE SONT A L’

        Répondre à ce message

      • Le 15 mai 2013 à 15:07, par zaid
        En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

        il passe les examens là même pour aller où ? en tout cas c’est pas là où on noirci pardon BLANCHI les annés de façon technique pardon TECHNIQUEMENT (n’importe quoi). vous parlez d’examen. c’est là meme qu’il faut agir là où ça va faire mal. tu as oublié qu’au faso pour se faire entendre il faut avoir une kalach où meme quelque chose qui y ressemble ? si les autres ont où taper pour se faire entendre alors... c’est ça le fason.

        Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 05:39, par Bouglass
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      M. Raogo, je trouve que vous ne devez pas accuser les enseignants. Avez-vous seulement la preuve que ceux-ci les manipulent ? Produisez-en si vous en avez !!
      Je le dis parce qu’il y a une année de cela, les enseignants en grève avaient programmé une marche mais ont été contraints de renoncer à celle-ci parce que les élèves étaient venus à la bourse du travail pour les soutenir dans leur marche.
      Vous voulez le responsable de ces actes de vandalisme, attraper le gouvernement qui a poussé ces enfants à la dérive. Le vandal n’est pas celui qui saccage le bien communautaire mais celui qui l’a poussé à cette extrémité regrettable. Si on avait respecté les accords il n’y aurait pas eu grève et son corollaire de désagréments.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 06:39, par RonnyBf
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Absolument d’accord avec vous Raogo. Et de grâce, malgré la légitimité de vos revendications, respectez les terme de la Loi : on dit désormais primaire, post-primaire, secondaire et supérieur. Merci

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 06:52, par koïg koïga
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      je crois que vous n’avez aucune idée des réalités vécues par nos enfants et leurs encadreurs.on n’est pas obligé de réagir à tout propos.trouvons plutôt des solutions pour avancer...

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 08:45, par ZAMEOGO
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      DES GENS ONT FAIT PLUS QUE CA AVEC LES ARMES DU PEUPLE ET IL ONT ETE SATISFAIT .AVEZ VOUS LA PREUVE QUE LES ELEVES SONT INSTRUMENTALISES ?JE PENSES QUE LES LACHES,IL FAUT LES CHERCHER AILLEUR .NOUS AVONS UN ETAT QUI A UNE CARAPACE DE TORTUE IL FAUT LA CHAUFFER.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 08:53, par Yaaba
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      M. Raogo, ces élèves sont aussi vos enfants. Alors emploie le terme nous. Ce ne sont pas les enseignants qui demandent aux élèves de manifester. Ce sont les élèves qui prennent ces initiatives eux-mêmes au regard du risque que l’année scolaire cour.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mai 2013 à 10:53, par SERENITO
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Quand un pouvoir (pas celui du Burkina) est capable d’organiser un coup d’état pour se maintenir au pouvoir, ne doutons pas de la capacité d’un autre à organiser ou instrumentaliser une manifestation pour discrédité un syndicat......................tu as beaucoup de choses à apprendre dans le système éducatif de ce pays..
      Tous les APE sont contrôlées par le parti au pouvoir et je sais de quoi je parle... Si tu n’est pas de l’enseignement, au moins tu as un parent qui y est, échange avec lui et tu apprendras.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2013 à 23:26, par Dozo N’Goni
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Ceux qui pensent qu’on instrumntalise les élèves n’ont jamais été de bons parents d’élèves. Car pour un bon parents il ne s’agit pas d’inscrire son enfant à l’école et de tourner le dos. Il faut également suivre les conditions dans lesquelles l’enfant étudient. L’argument d’"instrumentaliser les enfants" a toujours été celui des faibles et de ceux qui ont peur que les choses ne changent et qu’ils perdent leur place. En attendant, les élèves conscients se battrons toujours aux côtés de leurs enseignants. Et puis, on ne peut mobiliser quelqu’un en déhors de ses interêts. Si les élèves sont sortis c’est parce qu’ils savent où se trouve la vérité. Monsieur Raogo, les enseignants de nos enfants ont deja notre soutient. Tans pis pour ceux qui sont accorché à leur fauteiuil !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 17:39
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Mr. N’ Goni, ne tentez pas de reveiller des gens qui ne dorment pas. Si les enseignants peuvent manipuler les eleves, le gouvernement aussi peut manipuler les eleves. Et les enseignants n’ ont pas les feuilles. Ca veut dire qu’ ils ont moins de poids quand il s’agit de manipuler. On peut manipuler aussi en achetant et on achete avec des feuilles. Donc d’ ou nous vient que le gouvernement qui est feuillu n’ arrive pas a manipuler a son avantage ? Simplement parc que sa cause n’ est pas defendable. Alors, arrter de prendre nos eleves pour des gens qui ne reflechissent pas. Ils savent de quel cote se trouvent la moralet et leurs interets.

      David et Goliath

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 08:45
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    PAS celui qui a conduit tout ce processus au BF est celui la meme qui nous promet un "changement"

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 09:09, par l’intelligent
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    honte au f-synter et au sness pour avoir manipuler les élèves à s’adonner à des casses au ministère des enseignements secondaire et supérieur.quand on passe le temps à accuser le gouvernement de ne rien faire pour améliorer les condition de vie et de travail des enseignants,on doit soit même éviter de casser le peu d’infrastructure que nous possédons.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 13:46, par Bouglass
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Vous voulez trouver vaille que vaille un bouc émissaire dans les actes des enfants ? Allons à sa recherche si vous voulez bien. Commençons par trouver les potentiels responsables.
      1) Les parents d’élèves : que disent ces APE depuis ces gaz et cris ? Rien, donc, elles savourent sa victoire ; individuellement, les parents ne cautionnant pas ces exactions se précipitent dans les établissements de leurs enfants dès qu’ils apprennent qu’il y a grogne et manifestation, afin de ramener leurs enfants à domicile ; à défaut, ils les interpellent et leur intime l’ordre de réintégrer le logis ou de se démarquer des mouvements vandals.
      2)Les enseignants : proches des élèves, ils peuvent leur demander leur soutien, surtout que l’enjeu actuel est de taille.
      3)Les gouvernants : ils auraient répondu favorablement aux attentes des enseignants que les déboires actuels ne seraient pas connus.

      Tous sont des commanditaires potentiels. Mais qui émerge du lot ? L’enseignant est en même temps parent. Le délitement de la morale est avancé mais pas au point que des enseignants apprendraient la casse à leur rejetons-élèves !!

      Si la plateforme était concidérée, les enseignants ne déserteraient pas les classes et les élèves ne les soutiendraient pas.L’Etat est donc responsable au premier chef !! Il en est car il a appris aux populations qu’il ne répond que quand la paix est en péril. Alors ces jeunes lui parle le langage qu’il leur a appris et Basta !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 17:41
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Mintenant que vous savez que le sness et le synter ont manipule les eleves, vous savez qu’ on peut manipuler les eleves. Allez, a vos marques, prets, Manipulez aussi les elelves, gens du gouvvernement.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 09:44, par MARDIA
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    vous parlez de conditions de vie difficiles et vous permettez que les enfants detruisent le peu qu on a. quelle vision ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 14:23, par zaid
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      de quel peu parlez vous ? il n’ya meme pas de peu ou bien le peu c’est 5 élèves sur un table banc prévu pour 2 ou 150 élèves dans une classe prévue pour 30 au plus 45 ? ya meme pas de vision si ce n’est 2000 enfants dans un amphy pour 500 ou 1000. au fait notre conscience devait nous gronder que nous envoyions nos enfants sufoquer dans des procheries (il fait chaud actuellement imaginez ce qu’il ya dans la classe). au contraire les parents devraient avoir HONTE de n’avoir pas revendiquer de l’Etat ce qu’il faut pour l’éducation de leurs enfnats. Chers parents HONTE à nous, les enfants ont dit ce que nous, parents devriont dire au gouvernement même s’ils sont manipulés, ce qu’ils disent est VRAI ?

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 09:57, par Le Modéré
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Les vrais profs sont couverts profondément d’opprobre. De plus en plus, le peuple commence à comprendre que le cancer de notre éducation, c’est bien les enseignants eux-mêmes. Toute la violence en milieu scolaire trouve toute son explication. Honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 10:33, par Le sage
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Il est manifeste que les auteurs de cet écrit, s’ils sont enseignants dans les sections SNESS et F-SYNTER de la région des Hauts-Bassins, sont aveuglés par une jalousie et une convoitise fantasmagoriques des acteurs privés de l’éducation. Sinon, comment comprendre, qu’ayant eux-mêmes constater que malgré la forte contribution du privé à résorber la surcharge des classes qu’ils présentent comme un de leurs gros soucis, (85% des enfants des préscolaires, 15% des élèves du primaire, 39,1% des élèves du secondaire, 85% des élèves de l’enseignement technique et 16% des étudiants), ils en viennent à la conclusion que l’incapacité de l’état à satisfaire la demande d’éducation est délibérément voulu pour enrichir les fondateurs ? Comment le comprendre, si ce n’est par pure malhonnêteté intellectuelle, que ces prétendus intellectuels ne parviennent même à faire une déduction logique du constat que dans certains domaines (préscolaires et enseignement technique) les acteurs privés sont quasiment seuls avec 85% des effectifs ? Comment comprendre qu’ils se dressent contre le FONER qui procure un minimum aux étudiants non boursiers sous le prétexte que son financement vient en partie des APE ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 10:47
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Pour une burkina émergent il faut des filles et fils bien éduqués, bien formés et conscients.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 11:17, par Femme de caserne
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Je suis d’accord pour la lutte mais des élèves qui brulent des table-bancs c’est autre chose et ils doivent être fouettés avec la dernier énergie. Et dans tout ça quel rôle joue les associations des parents d’élèves ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 12:27, par neutralité
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Chers amis, vous savez, ne vous laissez pas guider par votre haine entretenu par votre manque d’analyse. Il est bien trop facile de juger, condamner, quand on est de loin concerné. Il suffit de quitter votre carquant de OUAGA, vous rendre dans le VRAI BURKINA, vivre la réalité, je pari que vous direz que les grévistes ont longtemps patienté.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 14:39, par zaid
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      eux au moins ont bruler (donc mal fait selon vous) pour qu’on sache que ça ne va pas ; vous femme de caserne qu’avez vous fait pour que quelque chose change. de 2 maux choisissons l’un : laisser un système pouri qui forme très mal donc pas d’avenir pour notre pays ou bruler des tables bancss et vos france au revoir pour se faire entendre et changer quelque chose. voyez vous le sujet est en train d’être dévoyé par vous parents d’élèves. c’est normal puisque les conditions d’apprentissage ne vous interesse pas mais les résultats et meme voir si vous analysez les résultats en profondeur. si vou voulez inscrivez votre enfant dans un établissement privé où les enseignants sont mal traités ou que les salles de classe sont exigues et les élèves sont à 6 ou 7 par table banc on verra le résultat. le FMI et la Banque Mondiale ont pris le système éducatif en otage.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 12:38, par Karayana
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    mes chers forumistes ayez les preuves de vos affirmations « les élèves sont manipulés ». et puis vous avez été tous élèves et vous savez bien que si un élève est indiscipliné et incivique ce n’est la faute aux enseignants.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 14:52, par zaid
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    ya tro de discour les gens ont signé un document qu’ils n’applique pas pourquoi voulez vous que les gens se taisent. les enfants sont plus concient que vous les parent. Hé administrateur pardon faut pas me censurer dè.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2013 à 17:10, par Un citoyen énervé par le SNESS et le SYNTHER
      En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

      Honte à ces messieurs qui se disent syndicalistes. Comment peut-on instrumentaliser des élèves à ce point ? Au lieu d’être des éducateurs, vous êtes des assassins. Le combat est le vôtre et il aurait fallu lancer un appel aux élèves afin qu’il arrêtent leur grève. Au lieu de ça vous enfoncez le clou. Est-ce que quand les élèvent font leurs revendications, vous les soutenez. Je suis déçu de ces syndicats...

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2013 à 16:36, par indigné
    En réponse à : Education : Appel du SNESS et de la F-SYNTER à la communauté éducative

    Si vous mangez vos gombos dans vos salons feutrés, laissez ces syndicats tranquilles. Je vois que vous prennez nos enfants pour des idiots.Ils sont plus murs que vous. Leur avenir est hypothéqué et c’est ce qu’ils veulent défendre aux cotés de leurs professeurs. Comment peut on manipuler un élève ? Il suffit que l’on le cuisine bien, il va tout révéler. Au temps de la lutte pour l’affaire Norbert ZONGO,les gens ont été accusés de manipuler les élèves parce qu’ils étaient contre ce qui se passait. Aujourdui encore à cours d’arguments , ils ressortent les memes balivernes . Pour qui prennez vous les burkinabè ? Pensez vous que vos enfants ont gardé leur biberon à la bouche et ne savent pas cogiter ? Les enfants de pauvres savent que dans ces conditions, il n’ya rien à attendre de ceux qui sont en face tant qu’on reste assis. Meme dans le privé certains élèves sont assis 4/4. L’argent des parents d’élèves est récupéré dès l’inscription bien qu’il ny ait jamais d’assemblée générale des parents. Une vraie mafia. La méthode employée pas les élèves est peut etre à décrier mais il n’ya que ce langage qui mobilise ceux qui vivent sur une autre planète en prétendant nous gouverner. Que Dieu sauve le burkina

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés