Attention aux vendeurs d’illusions !

mercredi 27 mars 2013 à 19h10min

A la mi-mars 2013, le commissariat central de police de Ouagadougou a présenté à la presse, deux groupes d’escrocs présumés, qui ont été interpelés après des investigations concluantes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attention aux vendeurs d’illusions !

La première affaire concerne l’entreprise ORREFI/BF qui, sous le couvert d’un test de recrutement fictif, a planifié une grosse arnaque. Sur la base des frais d’inscription, de dossiers et de visite médicale, les responsables de cette société ont frauduleusement engrangé plus de 17 millions de francs CFA, entre décembre 2012 et février 2013. En quête d’emploi, des centaines de Burkinabè se sont fait avoir par ces escrocs rompus, qui ont fini dans les mailles de la police. Légalement constituée, l’entreprise ORREFI/BF, dixit les policiers, a relégué sa vocation première (le commerce général) au second plan, pour glisser étonnement dans le domaine de l’emploi. Ainsi, les dirigeants de cette structure ont trouvé la parade pour relancer leurs affaires, au détriment d’honnêtes citoyens. Toutefois, leur arrestation, rendue possible grâce à une infiltration, démontre qu’ils n’ont pas été assez intelligents pour prospérer dans la vente d’illusions. La seconde affaire est en rapport avec le Salon international des crafts (SIC). Montée de toutes pièces, cette manifestation devait regrouper, du 15 au 31 mars 2013 à Ouagadougou, des hommes d’affaires du monde entier évoluant dans les secteurs de l’or et des métaux précieux. Mal intentionnés, le maître à penser de cet événement, M.S.O et ses acolytes ont empoigné, en l’espace de trois mois, plus de 28 millions de francs CFA. Et pour parvenir à encaisser pareille somme, les organisateurs du SIC ont échafaudé un coup fumant autour d’une éventuelle vente de voitures. Ils ont prétexté qu’une centaine de véhicules (TOYOTA YARIS) devaient venir d’Europe pour l’organisation pratique du salon, et qu’après coup, ils allaient être mis en vente, à des prix variant entre 4 et 6 millions de francs CFA. Mais pour profiter de l’offre, avaient-ils expliqué, les éventuels acheteurs devaient verser une caution de 500 000 francs CFA par voiture, avant l’ouverture du salon. Rêvant de s’offrir des véhicules « Au revoir la France », beaucoup de personnes n’ont pas hésité à souscrire, mais c’est sans compter avec les funestes desseins des patrons du SIC. Et il a fallu qu’une dame, qui s’est acquittée de la caution pour un véhicule, sente le roussi et alerte la police, pour que le pot-aux-roses soit découvert.

L’un dans l’autre, on est scandalisé par l’attitude de ces escrocs, qui ont su exploiter deux « vrais » centres d’intérêt du public, pour accomplir leurs basses besognes. Réjouissons-nous alors qu’ils aient été mis hors d’état de nuire et traduits en justice pour répondre de faits d’escroquerie. Déplorables, ces deux affaires rappellent celle d’un autre escroc, dont le plan a également échoué. Courant 2008, celui-ci s’était fait passé pour un agent de la Banque Ouest-africaine de développement (BOAD), pour extorquer des fonds à des exposants de la Foire internationale de Bobo-Dioulasso (FIBO). Manque de pot, il a été mis aux arrêts, et remis aux juges, qui l’ont condamné en son temps après examen de l’affaire. Peu importe les moyens utilisés, l’escroquerie est un phénomène qui prend de l’ampleur sous nos cieux. Des individus futés, désespérément en quête d’argent, imaginent n’importe quoi pour se remplir les poches, même s’ils finissent par se faire prendre le plus souvent par les forces de sécurité.

Plus chanceux, certains délinquants à col blanc arrivent à se tirer à bon compte, laissant leurs victimes dans la colère et les regrets. Ce qui est rageant. Dans ce contexte, nous devons tous être sur nos gardes, afin de ne pas tomber dans les nasses de ces individus sans foi ni loi. Il faut réfléchir mille fois, ou s’assurer d’un minimum de crédibilité, avant de se lancer dans toute entreprise, qui implique un investissement financier. Le monde est tel, que l’on ne sait plus à qui faire confiance, surtout en matière d’argent. Prudence….

Kader Patrick KARANTAO

stkaderonline@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mars 2013 à 22:35
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Qnet qnet qnet qnet qnet ! on les oublie ceux là ! alors que c ’est les plus dangereux !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 06:04, par SY
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    merci d’attirer l’attention de la population sur cet état de fait. c’est vraiment navrant de voir comment évolue notre société. vouloir se faire de l’argent sur le dos des honnêtes citoyens !
    que dieu nous garde pour qu’on ne tombe plus dans les pièges des escrocs ! ces derniers doivent recevoir une punition de taille, afin de dissuader d’éventuels malfrats.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars 2013 à 12:00, par le voyant
      En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

      l’Etat doit dédommagé les victimes,car elle fut le principale responsable de cette situation du moment ou des chaines comme la RTB,RTB2,la Radio Nationale a contribuer a faire la la publicité de ce recrutement,c’est tous ça qui a induit les gens en erreur sinon on est pas aussi naif comme le pense certains ;il faut que l’Etat prennent ses responsabilité pour ne pas créer une autre crise au Faso quant au agents oyous(policiers) qui ont assuré la sécurité du recructement il doivent etre radier le la police car ils ne méritent pas la tenu de toute les manière au moment venu on rendra justice puisque la justice est déjà pourrit.....(koudougou)

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 09:45
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Sauf que pour ORREFI, la police a omis de signifier aux internautes que c’est elle qui a assuré la sécurité lors du déroulement du fameux test de recrutement dans tous les centres où il a eu lieu : OUAGA, BOBO, KOUDOUGOU, OUHIGOUYA et bien d’autres. Sans doute elle a été attirée par l’appât du gain facile. En effet, préoccupée uniquement par l’argent que ORREFI lui versera, la police ne s’est même pas donnée la peine de procéder à tous les contrôles et vérifications nécessaires en pareille circonstance. Elle s’est ainsi rendue complice par négligence d’une arnaque. Donc lorsqu’elle parle d’infiltration, elle se fout des burkinabé et des malheureuses victimes.
    La vérité est que n’eut été des plaintes que certains candidats venaient régulièrement déposer contre la société et la vigilance des internautes et de la presse, cette affaire auraient été étouffée comme d’habitude.
    Je pense qu’en pareille situation, les responsables de la police impliqués devraient être démis de leur fonction et sanctionnés comme il se doit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 10:05, par Ibrahimo
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    En effet,si la police est complice à quelque dégré que ce soit, que les responsabilités soient situées et des sanctions soient prononcées

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2013 à 11:31, par SIDPASSATE
      En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

      Décidément il yen a dans ce pays qui n’aiment pas du tout la police, avec tous les efforts qu’ils fournissent il se trouve des gens pour les accuser de tous les péchés d’Israël. Sinon comment comprendre que des sanctions soient proposées contre des agents qui ont juste assuré un simple service d’ordre et qui n’ont pas pour mission de contrôler la régularité des activités d’une société. Je suis d’accord avec réfléchissons bien avant d’écrire qui vous invite être intelligents car le fait d’être ignorant est moins grave que celui de ne jamais chercher à sortir de l’ignorance. Tous les policiers n’ont pas la même mission.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 11:07
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Réfléchissez vous aussi si les flics se foutent en taule qui seront leurs gardiens de taule ???Il faut bien que malgré leurs carences légendaires là ils fassent toujours semblant de jouer leur pseudo rôle de défenseur de la veuve joyeuse et de l’orphelin de circonstance !!! pays façon comme ça là tchrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 11:08
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Tous des pourris comme ça il n’yen a même pas un capable de rattrapper ou cacher derrière de son camarade tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 19:31, par Réfléchisson bien avant écrire
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Les flics kit y étai nont fait kune mission de service dordre.et bien évidemment ceux ki enquêtes ont fait le leur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 19:38, par Réfléchisson bien avant écrire
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    Les policier ont fait le travail et de façon professionnel ki soit.vous nallez pa pluto parlé de ceux ki on assuré ?Rtb,radio.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 22:20, par birgo
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    slt mes frères, ici au faso.c’est la merde.mais tout le monde parle mais je ne vois en aucun endroit où on fait cas du remboursement de notre argent.
    imaginer pour un étudiant lamda on lui arrache au total 28 750F , cela correspond a combien de souche de tiket de RU ? qu’on ns rembourse et les sanctionnent c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2014 à 14:06, par leonze
    En réponse à : Attention aux vendeurs d’illusions !

    mefiez vous les amis ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés