Assemblée Générale à Mater Christi : Les religieux et religieuses donnent un exemple d’intégration.

jeudi 21 février 2013 à 15h29min

Le cadre du centre Mater Christi abrite depuis le 18 février 2013, la 4ème Assemblée Générale du comité directeur du consortium Mater Christi. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le mardi 19 février avec la messe présidée par Mgr Paul Ouédraogo ordinaire du lieu qui était assisté de plusieurs prêtres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée Générale à Mater Christi : Les religieux et religieuses donnent un exemple d’intégration.

Le Centre Mater Christi a pour mission de former des religieuses et religieux pour l’Afrique. L’idée de la création de ce centre remonte aux années 1987-1988. De la « Rencontre de collaboration Africaine » qui réunissait régulièrement 6 supérieurs Généraux et Supérieures Générales ainsi que les 9 évêques du SCEAM (Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar), est né ce projet de créer une « école pour responsables de noviciat ».

Après moult enquêtes et recherches de faisabilité, le projet a abouti à la création de l’URCAO (Union Régionale de Conférences de Supérieurs Majeurs d’Afrique de l’Ouest Francophone), qui fut toute suite reconnue par Rome en mars 1992. Existant en esprit mais pas encore physiquement, le centre Mater Christi trouvera ses fonds baptismaux d’abord dans le centre Moundasso au Burkina Faso, puis au foyer de charité de Zébra en Côte d’Ivoire avant de s’établir définitivement à Bobo-Dioulasso où la formation qui se donnait en 3 mois va passer à 9 mois.

Créé prioritairement pour former les responsables de noviciat, Mater Christi devra étendre ses formations au bénéfice des jeunes profès et professes, des animateurs de session et des aînés. Très rapidement, le centre a pris une telle envergure que pour plus d’efficience dans sa gestion, l’URCAO a créé un consortium de congrégations pour être directement responsable de la gestion de Mater Christi. Peuvent alors appartenir au Consortium, toutes les congrégations implantées en Afrique de l’Ouest francophone, et qui s’engagent à soutenir les activités de Mater Christi par une participation financière et si possible par une participation en personnel.

Le comité directeur désigné par l’Assemblée Générale qui veille au fonctionnement de Master Christi, se charge de rechercher le personnel et les financements pour le fonctionnement du centre. C’est donc ce comité qui tient sa 4ème Assemblée Générale du 19 au 22 février 2013 au Centre Mater Christi, en banlieue sud de Bobo-Dioulasso. Durant ces quelques jours, les participants auront droit à des communications autour du thème à l’intitulé suivant : « la vie consacrée face aux enjeux sociaux-politiques ».
L’animateur principal est le Père Dominicain Benjamin Sombel SARR. Selon la directrice du centre, sœur Marie Claver SOME, « cette instance qui tient son Assemblée Générale, épaule beaucoup le centre. Elle va sans doute nous donner des directives pour la formation durant les trois ans à venir. Elle va nous proposer des thèmes pour la formation, et nous encourager dans le travail abattu au quotidien ici ».

Au regard du thème central retenu pour cette assemblée, nul doute que l’appel se fera pressant pour une formation des responsables et des profès et professes, qui tienne beaucoup compte des questions actuelles. C’est en tous cas ce que pense Sœur Caroline de la Côte d’Ivoire, Mère de la Congrégation des sœurs de Notre Dame de la Paix : « La formation que nous donnons met l’accent sur la psychologie, le religieux et le spirituel. C’est une personne que Dieu appelle et non un ange. Tenir compte de ces aspects est d’une importance capitale et toutes les formations qui sont données sur place ici au centre ou de façon décentralisée dans les pays membres du consortium, travaillent à cet équilibre entre le spirituel, l’humain et le psychologique ».

Dans le respect du charisme de chaque famille religieuse, les statuts de Mater Christi stipulent que « sa spécificité consiste à offrir une expérience de formation vécue dans la communion des Instituts de Vie Consacrée et de toute l’Eglise Famille de Dieu. (Une) formation qui s’appuie sur la croissance humaine et spirituelle, le partage du vécu communautaire, la relecture des expériences et des événements ainsi que des apports théoriques en sciences humaines et religieuses ».

Le religieux vole donc au secours de l’intégration et du respect des différences, et Mgr Paul OUEGRAOGO archevêque de Bobo qui ouvrait les travaux de cette Assemblée Générale l’évoquera : « Révérends frères et révérendes sœurs, ensemble vous faites l’expérience de la communion fraternelle entre personnes d’instituts différents, communauté internationale et inter ethnique, richesse qu’il faut savoir développer et qui doit émaner dans notre mission d’évangélisation. Le monde a tant besoin de nous, de vous aujourd’hui pour trouver le chemin d’une paix profonde et du véritable progrès ».

Abbé Joseph Kinda

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés