Incendie à la SONABHY Bobo : Un blessé grave, pas de dégâts importants

mardi 5 février 2013 à 23h15min

Un incendie est survenu le mardi 5 février 2013 à la Société nationale burkinabè d’hydrocarbure (SONABHY). Alertés, les sapeurs-pompiers et les services d’incendie et de sécurité de la société se sont vite mobilisés pour maîtriser le feu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incendie à la SONABHY Bobo : Un blessé grave, pas de dégâts importants

Un chauffeur nigérian a amené un produit pétrolier à la SONABHY. La citerne qui contenait du carburant a une capacité de 42000 litres. Le service chargé de le vider a pu mener correctement l’opération sans incident, mais il y restait au fond de la citerne environ 2000 litres. Stationnée dans la cour de la Nationale des hydrocarbures depuis lundi 4 février, c’est ce mardi que le chauffeur s’est mis à vider le reste du produit qui, aux dires des spécialistes, est chargé de courant statique avec lequel tout contact peut produire des étincelles. C’est le choc entre le récipient et le produit qui aurait provoqué l’incendie. Le chauffeur, seul sur le lieu, a été grièvement blessé et transporté d’urgence à l’hôpital. La citerne quant à elle a été légèrement endommagée.

Cette situation nous interpelle encore plus sur la manipulation des hydrocarbures par les populations. Selon Zagré Singa Pinda, chef de service maintenance et sécurité par intérim de la société, l’incendie s’est produit pendant qu’ils étaient en réunion. A leur grande surprise, une fumée se dégageait au niveau de la citerne. Alertée, son équipe a maîtrisé le feu avant que les sapeurs-pompiers n’arrivent. La zone a été circonscrite et une enquête diligentée sur le champ.

Le gouverneur de la région, Joseph Nébilma Bakouan, les maires de la commune de Bobo Salia Sanou et celui de l’arrondissement de Konsa, Karim Barro, ont tous fait le déplacement pour non seulement faire un simple constat, mais aussi apporter leur soutien à la SONABHY. La question était de savoir si cet incendie entraînera une rupture de carburant au niveau des stations-service dans la ville de Bobo. A cet effet, Hyppolite Bassolet, directeur régional du dépôt a rassuré qu’il n’en sera rien. La distribution des produits pétroliers se poursuivra et la société prendra des mesures nécessaires pour qu’un tel accident ne se produise plus jamais.

Moumouni Niamba : Stagiaire

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés