Conférence mondiale des Églises Chrétiennes : Ouagadougou accueille le siège de l’Afrique de l’ouest

dimanche 20 janvier 2013 à 22h40min

Le Bishop Israël Paré est depuis ce samedi 19 janvier 2013, le représentant officiel de la Conférence mondiale des Églises chrétiennes et ONG pour la sous région de l’Afrique de l’Ouest (espace Cédéao). Il a été installé dans ses fonctions ce jour à Ouagadougou, par le président mondial de l’organisation, le patriarche Ursoel Mayumbu des États- Unis. C’était au cours d’une cérémonie à laquelle ont pris part autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses de la ville de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Conférence mondiale des Églises Chrétiennes : Ouagadougou accueille le siège de l’Afrique de l’ouest

C’est l’église de l’Union internationale des Chrétiens/Centre de réveil spirituel pour le salut des nations (UIC/Cressan) qui a accueilli ladite cérémonie. Prestations musicales de la chorale, allocutions, prières et louanges ont ponctué le déroulement de l’événement. C’est après ces différents actes que le patriarche Ursoel Mayumbu, président mondial de la conférence des Eglises chrétiennes, a procédé à l’installation officielle du Bishop Israël Paré comme 1er représentant de l’organisation au niveau de la région de l’Afrique de l’ouest.

Par cette nomination, le Burkina Faso accueille de fait le siège de la représentation de l’organisation dans l’espace Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, Ndlr). « Nous avons choisi la terre du Burkina pour abriter le siège sous régional à cause de l’esprit pacifique de son peuple. C’est sur cette terre de paix que nous avons aussi trouvé un homme intègre pour tenir le bureau ouest africain de la conférence mondiale des Eglises chrétiennes et ONG », justifie Ursoel Mayumbu.

Pour le promu du jour, Israël Paré, président de l’UIC/Cressan, cette nomination est une marque de confiance, d’abord à l’endroit du peuple burkinabè et en son gouvernement, avant d’être la sienne. A l’en croire, ses responsabilités d’homme de Dieu sont accrues. « Ma vision de travail est de continuer dans les prières et les conférences et, étant dans ce poste, réclamer la paix dans tous les pays de la Cédéao. Je vais surtout travailler à soutenir la politique de ces Nations en matière de projets socio-économiques de développement » promet-il, ajoutant que « l’Eglise de Jésus-Christ a une mission salutaire par rapport à la trilogie corps-âme-esprit qui est de subvenir aux besoins de l’être humain dans son entièreté ». L’inauguration et la visite du bureau de la représentation par les officiels a constitué l’acte final de la cérémonie.

Dimitri Kaboré

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés