Promotion de la santé publique : Une réorganisation pour faire du Centre Muraz un pôle de recherche et d’innovation

samedi 20 octobre 2012 à 12h03min

Le Centre Muraz a connu de grandes et profondes mutations en vue de devenir un pôle d’excellence et d’innovation dans la recherche au service d’une santé publique de qualité. Pour mieux se faire connaitre du public et de ses partenaires, il organise, du 18 au 20 octobre 2012 ses Journées portes ouvertes à Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de la santé publique : Une réorganisation pour faire du Centre Muraz un pôle de recherche et d’innovation

Aujourd’hui reconnu comme une structure incontournable de la recherche pour la santé, le Centre Muraz a été créé par le médecin militaire français Gaston Muraz en avril 1939. Avec le temps, il s’est frayé un chemin dans les services généraux autonomes de la maladie du sommeil qui couvrait l’Afrique occidentale français et le Togo.

En 2010, ce pôle par excellence de recherche pour la santé publique a décidé de se réorganiser pour une meilleure production de connaissances nécessaires à la mise en place de stratégies nouvelles pour l’amélioration de la santé des populations. Cette mutation visait principalement à faire du Centre MURAZ un pôle d’excellence et d’innovation dans le domaine de la recherche pour la santé tant au Burkina Faso que sur l’échiquier international.

Les reformes organisationnelles ainsi engagées ont permis la mise en place d’une direction scientifique chargée de la coordination et de trois unités de recherche appuyées par une unité technique. Dès lors, le centre est devenu un institut de recherche biomédicale et propose divers services relatifs à tout ce qui touche à la santé. L’organisation des Journées portes-ouvertes (JPO) qui s’inscrit dans une nouvelle stratégie de communication et de relations publiques devraient accorder une meilleure visibilité à ses acquis et son savoir-faire engrangés en 70 ans.

Il s’agit donc d’une occasion en or pour le public professionnel de la santé, les écoles, lycées, collèges, universités, instituts de recherche et de formation en santé, les partenaires techniques et financiers, les autorités, de même que les laboratoires publics et privées, les différentes centre de santé, la presse nationale et internationale.

Le public pourra également participer aux activités inscrites au programme comme les visites guidées du Centre Muraz, les formations ouvertes aux élèves et étudiants, les conférences et formations dans les lycées et universités de la ville, la projection de film ou diapositive sur la recherche et les résultats, les opportunités de stages de formations dans les unités, l’organisations de dépistage gratuits ouverts aux publics et un don de sang du personnel du centre.

Encore plus de chercheurs au service du développement !

Pour le directeur général du Centre, Jean Bosco Ouédraogo, la direction ambitionne ainsi révéler au grand public les compétences de centre de recherche, de formation et d’expertise, qu’incarne désormais son institution. Inscrite dans le plan stratégique de développement 2011-2015, cette vision répond par ailleurs à une nouvelle dynamique : rendre plus visible et plus accessible au public le métier de chercheur.

Si la santé des populations est connue comme un facteur indispensable à leur productivité, la recherche pour la santé demeure donc le pilier du développement. Conscient des charges qui lui incombent alors, le centre Muraz, structure publique de recherche promeut et cela par la nécessité de la culture scientifique par la population de Bobo-Dioulasso et partant du Burkina.

En cela, le secrétaire général du ministère de la santé, Souleymane Sanou, représentant le ministre a donc invité les populations à profiter de ces JPO pour connaitre le Centre Muraz. Souleymane Sanou a promis l’accompagnent du gouvernement à ces genres d’initiatives en faveur de la santé pour tous. Le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de la France au Burkina Faso, Franck Humbert, représentant le parrain, a promis au nom, l’ambassadeur Emmanuel Beth, d’initier des partenariats afin de faciliter l’octroi des bourses aux étudiants et chercheurs. Franck Humbert a réitéré l’engagement de la France et donner l’assurance à toujours soutenir le Centre.

Bassératou KINDO
Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés