BURKINA-ADMINISTRATION-CONCOURS : Aucune fraude signalée dans les concours directs session 2012

jeudi 4 octobre 2012 à 22h47min

Le ministre de la Fonction publique, du travail et de la Sécurité sociale Soungalo Apollinaire Ouattara a indiqué ce jeudi à Ouagadougou, qu’aucun cas de fraude n’a été signalé au niveau des concours directs session 2012.

BURKINA-ADMINISTRATION-CONCOURS : Aucune fraude signalée dans les concours directs session 2012

Selon le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale Soungalo Apollinaire Ouattara, aucun cas de fraude n’a été enregistré, sauf des erreurs matérielles constatées au niveau des concours des magistrats.

Il a aussi déploré la détérioration de l’affichage des résultats surtout dans la ville de Ouagadougou.

La publication des résultats de ces concours débutée le 21septembtre 2012 et à ce jour 4 octobre, explique le ministre, presque tous les résultats sont tombés à l’exception de ceux des professeurs des lycées et collègues et des maitres d’éducation physique et sportive.

Les épreuves sportives pour les concours incluant un test physique, débutent le dimanche prochain. Elles vont concerner 1225 candidats. « Une délégation spéciale de 32 professeurs d’EPS sera dépêchée sur le centres de composition pour mener le travail » a précisé le ministre Ouattara.

Il a rappelé aux candidats qu’ils obtenir leurs résultats par les messages, par les affichages et ou en allant sur le site du ministère de la Fonction publique ».

Les candidats admis effectueront leur rentrée entre le 5 et le 10 novembre 2012, a-t-il dit.

Les années précédentes, plusieurs cas de fraude ont été signalés dans l’organisation des concours directs de l’Etat, incluant des candidats, de surveillants et même de certaines personnes, falsifiant des documents pour se faire prendre en charge.

NO/AMK

Sidwaya

Messages

  • Bravo ! Bravo !
    Mais il y a comme un peu de populisme.
    anyway Courage ! gambate kudasaï

  • Il y a eu belle bien de la fraude. Notamment l’ENAREF cycle B. Des candidats avaient commencé a fêter après la publication des résultats. Vous faites des efforts certes, mais le mal existe toujours.

    • je n’ai rien compris dans ce que tu veux dire. Tu voulais que des candidats commence a feter avant les resultats ou quoi ? S’il ya belle et bien eu fraude il faut eclairer tout le monde surtout par la denonciation sauf si tu veux nous montrer que tu a pu contourner le systeme en fraudant ou sauf si tu veux proteger ton fraudeur

  • Monsieur le Ministre, il y a eu belle et bien de la fraude. Le pétrole a coulé pour les concours de l’ENARAF cycle C et B et les concours de la douane notamment le cycle des assistants. Dans ces concours, des candidats ont eu les épreuves et leurs corrigés avants d’aller composer. Mieux encore, ils ont annoncé leurs admissions avant les publications officielles. Monsieur le Ministre, vous faites des efforts. Mais certains de vos collaborateurs malhonnêtes ont inventé d’autres tactiques pour se procurer des espèces sonnantes et trébuchantes. Vraiment moi-même je me demande comment ils ont pu procéder malgré vos batteries de mesures sécuritaires. Continuez de fouiller toujours, vous allez sans doute découvrir un jour le pot aux roses !

  • je tiens à féliciter particulièrement ce battisseur de la nation qui ne cesse de dépenser son énergie pour la cause publique.
    monsieur le Ministre, vous êtes un digne fils de ce pays sous l’ère COMPAORE, que le signeur vous benisse walaiiiiiiii.

  • Félicitations Monsieur le Ministre. Vous êtes de loin le meilleur de l’équipe gouvernementale par votre esprit d’innovation et la célérité avec laquelle vous traitez les dossiers.
    Par contre il faut aller sur le site du MESS pour se demander si ce ministère a une cellule informatique ou si nous sommes dans le même monde. Pour un ministère de l’éducation il y a un effort à faire.

  • la fraude viens de l achat des sujets.moi je sais que cela existe toujour.comment pouvons nous comprendre que au concours de l ’enaref sur 100 ya plus de cinquante filles.pourtant on sait que les garçons sont deux fois plus nombreux a deposer ce concour.moi je ne suis pas contre le faite qu il y a beaucoup de filles. le ministre fait de son mieux mais y a toujours de brebis galeuse.

    • là n’est pas le probleme, on pourrait penser à leur fameux quota genre, qu’il faut serieusement repenser. mon probleme se pose au niveau du concours de la magistrature. l’an passé, il y a eu belle et bien fraude, mais rien. cette année, ce sont nos intelligents magistrats qui commettent une erreur mineure dans le sujet et on reprend. voyez vous meme les resultats. M. le ministre, je suis d’accord avec vous, mais il faut revoir ce concours

    • le tapage médiatique de ce ministre pour dire qu’il n’y a pas eu fraude surprend beaucoup. On aurait compris, si par modestie on c’était contenter de nous dire que l’on a pas attraper des fraudeurs....le risque O n’existe pas en cette matière monsieur le ministre....

  • Je pense qu’il faut être consequent. Tous ceux qui parlent de fraude peuvent etre poursuivis pour complicité car cela signifie qu ils sont au courant de ces cas et qu ils n’ont fait aucune denonciation aupres des autorités compétents. Il ne faut donc pas confondre des suspicions de fraude et des cas avérés de fraudes. Dans le cas il faudra denoncer pour que ce phenomene prenne fin.

  • le ministre soungalo est pour le moment le meilleur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés