Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

mardi 2 octobre 2012 à 23h44min

Plusieurs personnes ont manifesté mardi à Pouytenga contre la douane après la mort accidentelle d’un élève, tué par des présumés fraudeurs qui tentaient d’échapper à des douaniers qui les avaient pris en poursuite.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

Ces présumés fraudeurs pris en chasse par la douane, ont heurté des élèves qui revenaient du lycée Kalwatenga de Pouytenga, tuant sur le coup l’un d’entre eux et blessant un second.

"Juchées sur des motos de type ‘‘rain-bow’’, ces personnes pourchassées par la douane de la brigade mobile, sont arrivées à vive allure dans la ville et tentaient de semer la police lorsqu’elles ont heurté violemment les élèves", a indiqué le correspondant de l’AIB à Koupèla.

En représailles, la population s’est rendue à Koupèla, à l’escale de la brigade douanière mobile située sur l’axe Koupèla-Tenkodogo et a brûlé un véhicule et une moto trouvés sur les lieux, a-t-il indiqué.

Les manifestants ont rejoint par la suite le carrefour de Sapaga où ils se sont attaqués aux véhicules de l’Etat, communement appelés « fonds rouges ».

Le 27 septembre dernier, des échauffourées entre partisans et comtempteurs de l’ex-maire de Pouytenga Prosper Larba Yaméogo, avaient fait plusieurs blelssés, dont certains par couteaux.

AMK-AS/

AIB

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 octobre 2012 à 05:21, par Sonm boinm
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Ça me rappel Boussé. Il faut revoir les méthodes d’intervention. Entre le douanier et le fraudeur on ne sait pas qui fait le plus mal à la république. Sûrement le douanier, corruption et affairisme oblige, il ne saura laisser filer un deal de ce genre. En oubliant que mieux vaut laisser passer un fraudeur téméraire que de se faire lyncher de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 06:25, par L’Expert
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est regrettable d’avoir perdu une vie de cette façon ; Mais c’est aussi regrettable que les populations continuent d’agir de la sorte avec la Douane chaque fois qu’elle poursuivra des vauriens de voleurs qui dans leur fuite commettent des accidents... A cette allure, nos villes seront infestées de ces malfrats et la douane bien que sachant où les trouver dormira sur ses lauriers juste pour ne pas se faire prendre à partie au cas où.....

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 06:27, par l’ami du peuple
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Dans quel pays sommes nous ? Je déplore la perte en vie humaine causée par les présumés malfrats et non les braves douaniers. Les douaniers sont dans l’exercice de leur fonction dans cette situation et je ne comprends la population qui s’attaque à eux ; Soyons droits

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 06:36
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    il faut tout faire pour retrouver les commanditaires de cette barbarie et les punir à la hauteur de ces idioties. oû allons nous ? autant qu’à supprimer les forces de l’ordre et autres et va dans la pagaille !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 06:43, par Truman
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:02
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Et voilà encore une preuve de l’idiotie des Burkinabè ! Est-ce les douaniers qui ont tués l’élève ou bien se sont les fraudeurs ? Continuez de les protéger ils vont tous vous tuer un à un !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:07
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    il faut que l’etat prenne ses responsabilités.une scène similaire a eu lieu à Boussé entr douanier et fraudeurs.cmt peut on laisser ds gens rentrer avc ds produits fraudés pr ensuite ls pourchasser dn nos rues au risq d tuer nos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:11, par le cervo
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Paix a l,ame de cet eleve disparu par la faute de ces deliquants de fraudeurs.Et
    bn retablissement au second.Il dire qu,au faso le desir de nos politiciens de flatter ces populations a l.oree des elections nous amene tous a la derive.Personne ne decide fermement de mater un cas de trouble a l,ordre public.Alors que c,est lorsque la
    paix sociale existe que l.on peut gouverner.Pour terminer je dis que tous ces agissements sont du fait ces populations pretes a la justice de la rue vivent de la fraude et sont tous complices.Il faut un bouclage dans cette zone du faso repute etre un Etat dans un Etat.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 12:49
      En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

      Les populations au Burkina sont jalouses des douaniers. C est la seule explication a cette manifestation. Les douaniers sont riches et le Burkinabe n aime pas voir son voisin devenir riche.
      Jalousie va tuer le Burkinabe

      Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2012 à 18:25, par Verité
        En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

        c’es ce que tu va dir je pari que tu est soit un douanier, soit la femme d’un douanier, soit l’enfant d’un douanier. je vais te dire une chose, paix d’abord a l’âme de cet enfant. les douaniers de ce pays on connait leurs salaires ok ? ce salaire ne les permet pas de vivre comme il le font. ok ? donc c’est pas une affaire de jalousie ou de quoi que ce soit. le(s) douaniers qui ont poursuivi les fraudeur, etaient bien a la poursuite de leur argent, okay ? la preuve un douanier qui ce permet d’avoir des cantines d’argent che lui d’une valeur inestimable, ou tu a vu ca ?

        Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:12, par Vagabond
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Au lieu de vous attaquer à la douane, attaquez plutot les fraudeurs bande d’ignards !

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 12:20
      En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

      euhhhhh....pouytenga est une zone de fraudeurs c’est connu depuis longtemps. ils ne vont pas s’en prendre à leurs collègues fraudeurs mais dans ce drame,il y a la douane et dans l’ensemble,c’est un corps que je ne pourrai jamais défendre parcequ’ils sont plus fraudeurs que les fraudeurs qu’ils pourchassent. c’est une triste réalité

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:21, par Atrap Le Moize.
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Encore un cas d’incivisme de plus. La Douane est une administration sur laquelle l’Etat compte beaucoup pour pouvoir faire face a ses charges. Nous exigeons tout de l’Etat et en meme temps nous nous attaquons a ses structures pour des raisons qui ne lui sont pas imputables. Pourquoi attaquer des douaniers qui ne font que leur travail ? Pourquoi entretenons nous et developpons nous cette culture d’auto-justice ? Les institutions judiciaires sont elles devenues si peu credibles ? Freres et soeurs burkinabe, ressaisissons nous avant qu’il ne soit trop tard. Un pays sans loi ne sera viable pour aucun de nous. Les douaniers ici ne sont pas responsables de ce qui est arrive. Il n’est pas encore tard. Ressaisissons nous !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:44
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Ah !!!! Le Burkina va de plus en plus mal. Mediateur international, il se pencher sur le cas du Burkina qui est en train de sombrer

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 07:55
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est pas du tout raisonable. Regarder le jugement de la popullaire !!!
    Un fraudeur tu un enfant, et on s’en prend à la Douane. Je crois
    Quel jugement populaire !!!!
    C’est comme ca ! Je vous explique :
    Ces fraudeurs ayant attiend la ville, tue betement un enfant. Par solidarité, les autres fraudeurs enbrouille la population (c’est très facile de crier n’importe quoi pour que les gens vous sens reflexion, sans analyse, instinctivement). Les meneurs se retire ensuite et on ne peut plus savoir la verité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:11, par so proud
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    La mentalité des uns et des autres nous ramene à l’etat de nature.Pourquoi s’emprendre à la douane ?et les fraudeur qu’en dites vous ?Les burkinabè n’ont qu’à savoir que même s’ils ont des droits ils sont également astreint à des obligations.à cette allures on va du mal en pire d’où la necessité de parfois refléchir avant d’agir

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:13, par yayou
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    QUELLE ANALYSE FAITES VOUS DE CETTE SITUATION ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:17, par selmo
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    des hors la loi

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:19, par yabafasofils
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Paix à son âme.
    Donc par ce que les fraudeurs ont heurté à mort un élève la population s’en prend à la douane ! C’est pas vous dèh, c’est la douane qui vous a laissé faire. C’est sûr que cette ville regorge que des fraudeurs raison pour laquelle sa population se manifeste. Enfin que veut la population burkinabè ? A peu prêt la même histoire qui s’était passée à boussé. Tas d’ignorants que vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:20, par Mann
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Décidément il faut qu’on change de mentalité ça ne peut pas continuer comme cela. ou on a un gouvernement ou on ne la pas et c’est le laisser aller. si vous n’êtes plus capable de gouverner alors démissionner et regarder faire les autres. ça me fait mal tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:26, par ibrahimo
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Les auteurs de ces agissements se sont trompés de cible et ont perdus la raison. La douane n’a fait que son boulot. C’est aux fraudeurs qui ont semés cette désolation qu’il faut s’en prendre. Ces personnes doivent être sanctionnées car en plus de leur comportement ignoble, ils sont clairement complices des fraudeurs pour qui connait cette localité.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 10:21, par anta
      En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

      En fait cette manifestation est conduite par les fraudeurs eux-mêmes.C’est facile donc de les avoir. Il suffit de calmer la situation et de les attraper un à un comme des rats voleurs. Je propose surtout qu’on s’attaque à leur point sensible:leur commerce. Ils ont tous des boutiques dans le marché de Pouytenga.

      Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 11:40, par yisono
      En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

      on ne peut continuer àtout casser et bruler impunément. il faut arriver à designer un seul manifestant et le faire porter le chapeau si ce dernier ne paut par effet de boule de neige faire remonter aux autres. ce soutien à ces délinquants visent à décourager la douane et encourager les délinquants ou quoi ? est ce que les gens savent que nous payons tous ? que c’est tout le monde qui rembourse les dégâts ? on ne peut pas laisser certains s’enrichir illicitement et d’autres peinés dans la misère. on comprendrais ces comportements de soutien si au moins les prix des produits fraudés étaient moins chères mais vous verrez que c’est les mêmes prix que les produits légaux. si ce comportement vise à venger la mort de l’élève il faut dire que c’est plutot les fraudeurs qu’il fallait retrouver et lynchés. il faut que l’Etat assume ses responsabilités. merde alors

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:32, par yat
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Bonjour le procureur de de KOUPELA , les Burkinabè t’ont à l’oeil. Fait comme ZERBO à GAOUA. pour éviter des injustices.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2012 à 13:42, par JUSTICE
      En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

      Toute la republique déplore ces actes de vendalisme posés par ces brigands de fraudeurs. La populations de Pouytenga est alors interpellée. Elle doit pour se faire coopérer pour l’arrestation des personnes ayant organisé cette manifestation. VIVEMENT TOUTE LA POPULATION BURKINABE CONDAMNE DE TELS ACTES.

      Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 08:56, par patrie
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Monsieur de l’AIB, de grace relate les faits avec sincérité pour ne pas vexer les parents et amis de la victime. Ou as tu eu ces infos relatives aux circonstances du decès de l’enfant. Nous esperons que la justice fera son travail et que la Paix reviendra dans notre chere pouytenga et au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 09:06, par bereta
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    bonjour
    cette version des faits n’est pas vrai.J’ai eu le privilège d’assisté à l’arrivé des jeunes qui sont venus de Pouytenga.En effet la douane situé sur l’axe Tenkodogo-Koupéla se trouve devant notre service ,lorsque les jeunes sont arrivé ils ont passé près de 5mn à se plaindre avec les douaniers qui certainement essayaient de les calmer.Par la suite un des douaniers a pu s’échappé avec son vehicule personnel sans aucun degâts mais les 02 autres ont vu leur vehucules (mercedes et un pick-up de l’état) brisé les vitres de voitures.Mais aucun VEHICULE n’a été brilé sauf la moto DT qu’ils ont brulés sur le goudron avec les chaises des douaniers.Il faut signature que parmi le groupe certain même s’opposait aux actes de vandardismes mais on ne peut jamain contrôler un groupe.
    UN TEMOIN OCCULAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 09:06, par synetik
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est quel affaire ça là ? Des fraudeurs qui heurtent des élèves tuant l’un d’entre ces derniers, et c’est à la douane que la population s’en prend ? Allez-y comprendre l’histoire ! C’est à croire que notre population a perdu les boules !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 09:08, par Paloma
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    paix à l’âme de l’élève. Mais entre les fraudeurs et les douaniers qui étaient en tort ? Faire de la casse ne résoudra jamais un problème. Il faut plutot enrayer les problèmes à la source. Pas de fraudeurs, pas de poursuite par des douanier. Parfois il faut penser avant d’agir. Ces casses seront encore réparer par l’argent du contribuable que nous sommes. Ne nous faisons pas du tort. Arretons ces pratiques d’un autre âge.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 09:09, par Anonymous
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Pauvre Burkina, ou allons-nous ? Ou sommes-nous ? Des douaniers poursuivent des malfrats. Ces derniers causent la mort d’un élève et la population s’en prend à la douane. C’est tout simplement une façon de dire à la douane de laisser tranquille les fraudeurs, dire à la police et à la gendarmerie de ne pas inquiéter le sommeil des voleurs. C’est pur BÊTISE que d’agir de la sorte. Cher population de pouytenga, dénoncez plutôt les fraudeurs afin que ceux-ci soient appréhendé sans course poursuite. Mes condoléance à la famille éploré.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 09:46
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Vous croyiez ainsi échapper à la douane ? Non, peuple de Pouytenga, les auteurs de ce drame c’est bien les soit disant fraudeurs !
    Vous avez été manipulés par ces commerçants véreux qui ne veulent qu’affamer le peuple !
    Vous allez payer ça, auteurs des casses !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:01, par Noonga siida
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Vous aussi, qu’estce que la douane a avoir dans ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:02, par Yabyouré
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Bonjour, suis de Koupéla, pour le moment il n’y a pas de Procureur , il est à Tenkodogo. C’est quand même IDIOT d’agir de la sorte à Koupéla qui est calme, nos parents de Pouytenga (surtout commerçants) se croient tout permis sur ce Burkina parce qu’ils ont de l’argent pour la majorité TRES TRES SAL SAL SAL. Il faut que les deux brigades de la Gendarmerie et la recherche nouvelle de Koupéla investiguent sérieusement et envoyer ces INDIVIDUS CRAPULEUX de Pouytenga, qui ont agit (Voleurs, fraudeurs) à la MACO le plus loin comme à l’ouest pour longtemps pour que ça serve de leçons. Ils ne respectent aucun fonctionnaire qui y travail là-bas. PAUVRES IGNORANT DES ILLETRES. Les bons commerçants restent muets et ne sensibilisent pas ces BANDES DE RAKARDS qui ont eu l’argent dans la FRAUDE et la Malhonnêteté.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:11, par samy
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Lorsque l’on veut vivre dans une société de paix et réaliser ses projets en réagissant de la sorte face à des situations où les responsabilités sont partagées, c’est vraiment triste. La violence n’a jamais pu résoudre efficacement un problème ; de grâce, soyons sages et agissons en véritables citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:18, par penseur
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes qui minent la société, ces manifestants s’en prennent aux pauvres agents de douanes qui risquent leur vie pour le recouvrement des recettes qui contribuent au développement de leur localité en terme d’infrastructures sanitaires,scolaires et autres ;il faut que les pouvoirs publics affirment leur autorité et sévissent fermement pour que ces d’attaques sur la douane ne se reproduisent plus.finalement en province les gens se croient tout permis même jusqu’à certains services de l’administration publique comme l’ONEA qui se permet de ne pas desservir jusqu’à deux secteurs( 8 et 9) de la ville de FADA en eau potable toute l’année même en saison pluvieuse sans donner de motifs aux habitants de ces secteurs

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:24
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    le journaliste n’a pas fait d’investigation.Aucun véhicule n’a été brulé.C’est une moto YAMAHA DT qui a été brulé.Ne tramatisons pas les choses.Ce sont les élèves qui ont réfusé de se s’arrèter aux controles de DOUANE de Bogandé qui était sur l’axe Boulsa-Pouytenga.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:24, par Taryam
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est vraiment déplorable. Que la sagesse visite davantage la population. On ne cessera de le dire, l’autorité de l’Etat doit être restaurée

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:28
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    rien ne prouve que se ne sont pas les meme fraudeurs qui sont les meneurs de ses troubles. Dans ce pays quand quelque chose ne va pas on s’attaque à l’autorité. ah si SANKARA était là nous serions tous actuellement au pas bloqué

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:31
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Les fraudeurs sèment la merde dans nos cités.Ce qui fait plus mal est que nous aidons ces derniers à exercer correctement leur boulot.L’Etat souffre

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:40, par Fils du Boulkiemdé
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Vraiment ! les populations se trompent de cible maintenant. Il faut en prendre aux fraudeurs. mais non !vous vous dites que ce sont vos parents donc il faut trouver des boucs émissaires : la douane. Non ce sont vos parents fraudeurs qui on tué le malheureux élève. Paix à l’âme du disparu, prompt rétablissement au blessé.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 10:43, par la verite
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    le plus grand delinquant et fraudeur de la republique est belle et bien des douaniers.pourchasser un petit debrouillard et faire des victimes est criminel.fraude,combien de camion quitte bitou,dakola escorter par des douaniers vers des destinations inconnues sont enregistrer chaque jour au vu et au su de tout le monde contre de forte somme d’argent.vous laisser ses malfrats du premier plan et vs parlez des citoyens qui se debrouillent.merde.autorite,prend ta responsabilite car le temps des reglements de compte est proche.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 11:09, par UNCITOYEN
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    les gens de pouytenga ont utilisé ce prétexte pour s’attaquer à la douane.Je suis sûr que la douane ainsi que les services de l’Etat de manière générale étaient dans le viseur de ces commerçants véreux de pouytenga. Au fait ceux qui ont brulé le véhicule de la douane et autres sont eux-même des fraudeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 12:48, par la flèche
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    quelle bétise, raisonnons autrement supposons que ce fut les forces de l’ordre qui auraient poursuivi des délinquants voir des criminels qui auraient commis une attaque à main armée et que ces délinquants percutent et tuent dans leur fuite, auriez vous attaquer ces force de l’ordre ? De grace

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 13:42, par AD
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Il ya de l’incivisme notoire dans cette ville du Burkina. Je propose qu’on envoi la CRS "faire son travail" afn de raisonner les gens une bonne fois pour toute. Nous vivons dans un meme pays et tout burkinabè se doit de respecter la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 13:55, par L’africain
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Que veulent les populations à la fin ? Des fraudeurs causent la mort d’un élève et c’est à la douane qu’on s’en prend (Cette zone du pays a toujours été une zone de non droit) mais que fait l’autorité publique. Mon PAYS est perdu, tout fout le camp et c’est la faute à ceux qui nous gouvernent. Incompétence et malhonnêteté sont actuellement la voix à suivre. Burkinabé nous pouvons changer cela. Tous aux urnes le 02 DECEMBRE pour changer cela.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 14:03, par nerwaya
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    toutes mes condoléances et bon rétablissement au malade. mais de grâce kel est cette culture de l’incivisme de cette population. A vrai dire on comprend la colère des uns mais la majorité sont des fraudeurs ; conseillons nous , admettons que l’autorité n’existe plus ? qu’allons nous devenir ? qui veut la paix et la justice ne sème pas cette pagaille. Sachez que l’Etat c’est nous d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 14:25
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    " ... pourchassées par la douane de la brigade mobile, sont arrivées à vive allure dans la ville et tentaient de semer la police ...." C’est la DOUANE qui soit disant pourchassait les fraudeurs, et soudain les fraudeurs tentent de semer la POLICE. Qui pourchassait vraiment ces malfrats ? Le deuil n’est pas un passe droit. Avec de telles mentalités mesquines, les burkinabè analphaBÊTEs de mauvaises foi, œuvrent sauvagement au sous développement du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 14:41, par IN
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    Pouytengua c’est où encore ? C’est à Gaoua encore ou bien c’est à Ouahigouya ? C’est une ville de Lobi encore ou de Yarga ? L’indiscipline de la population burkinabè n’est pas tolérable mais elle est explicable. Quand dans un pays les richesses sont reparties inéquitable ment et de façon complaisante, les citoyens perdent confiance aux dirigeants et essaient à chaque fois de se rendre justice. Quand une route départementale (Ziniaré-Zitengua) est bitumée sur budget de l’état pendant qu’une autre nationale (Kongoussi-Djibo) est totalement impraticable, ne demander pas aux populations de payer volontairement des impôts et des taxes de douane dans ces conditions. Quand on trouve 2 milliards de CFA chez un DG de douane (qui n’a pas plus de 500000/mois comme salaire) qui au lieu d’être emprisonnée est plutôt interné dans des cliniques de luxe de la place avant d’être libéré pour aller souffler en occident, croyez vous que les citoyens ont encore vraiment tord de refuser de payer la douane. Quand un douanier avec moins de 200000/mois se permet de construire des bunkers de plus de 50 millions à Ouaga 2000 et dispose de véhicule privé de luxe rien que pour déposer les enfants à l’école et la bonne au marché, croyez vous que la population ne voit pas. Quand la famille de l’autre et ses amis se sont tout accaparé au niveau du public (postes, institutions, justice, défense etc.) et du privé (mine, BTP, immobilier, foncier, finances etc.) croyez vous que les gens vont continuer à payer normalement les impôts et taxes. Quand les dossiers dorment en justice (Thom Sank ,N Zongo, Rapports ASCE, rapport cour des compte etc.) , croyez vous que les Burkinabè peuvent encore payer normalement les taxes ? Indjaba si les gens pensent les Burkinabè sont assez dupes pour regarder les autres les piller, les voler, les narguer et les mentir pendant plus de 25 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 17:04, par caliber
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    protégez une population je crois que c’est protéger tout le monde,mais les hommes de tenues font-ils partis de la population ou pas ?s’il vous plait arrêtons de protéger les voleurs fraudeurs malfrats parce que aucun de nous ne voudrait qu’un vienne le voler à la maison.a quoi ça sert donc d’appeler secours à la sécurité si vous êtes menacer.soyons réalistes et arrêtons certaines choses,merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 17:48, par debf
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est regrettable ce qui est arrivé. Je suis convaincu que ce sont des fraudeurs ou autres malfrats qui manipulent les populations contre tout symbole de l’Etat, y compris les forces de police de manière générale (douanes comprises donc). Où va-t-on ? Les pouvoirs publics sont impuissants après avoir été à l’origine de plusieurs gaffes. Comment rattraper ça ? Par la fermeté et la stricte application de la loi aux casseurs de tout genre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2012 à 20:23, par Le pag
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    C’est grave que des gens prennent partie pour ces fraudeurs qui penses que nous nous trouvons dans la jungle .aah non dans un état de droit bien sur .ou bien vous pensez faire ce bordel pour bien frauder Heyyyyy non .bande de manque de civisme .on déplore la perte en vie humaine mais vous les fraudeur pas de place pour vous ici .

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2013 à 11:31, par balboneabdoulgani
    En réponse à : Burkina : Echauffourées après la mort d’un èlève à Pouytenga

    information important pour nous les burkinabé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés