Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a l’habitude de faire de la place à l’homme dont les paroles et les actions montrent qu’il sait où il va.» Napoleon Hill

Vertus des plantes : Vitex doniana, est une tisane très commercialisée

Accueil > Actualités > Environnement • • mardi 11 septembre 2012 à 23h13min
Vertus des plantes : Vitex doniana, est une tisane très commercialisée

Les jeunes feuilles du Koto (Jula) se mangent en légume ou en sauce. Le jus de ses feuilles sert de collyre dans le traitement des affections oculaires et la conjonctivite. Sa décoction soigne les maux de têtes, la rougeole, les éruptions cutanées, la fièvre, la varicelle, etc. Les feuilles associées aux écorces, guérissent les plaies et les brûlures. La pulpe de ses fruits noirâtres est comestible, sucrée et est très appréciée par les enfants. Ses fruits sont consommés secs et frais en cas de diarrhée. Aussi, en cas de carences en vitamine A et B. La boisson obtenue avec le jus des fruits, rentre dans la fabrication des alcools forts ainsi que le vin. La décoction de racines lutte contre les ankylostomes, le rachitisme, les affections gastro-intestinales et la jaunisse.

Les écorces de l’arbre soignent les coliques, les maux d’estomac et les affections de rein. Elle soigne également les maladies de foie, la lèpre. Chez les tradipraticiens les écorces de l’Andega (en mooré) sont utilisés pour pallier les saignements des femmes après accouchement. Les déchets recueillis après chauffage des feuilles, des fruits, de l’écorce, des racines servent d’encre dans les écoles coraniques. Selon l’Agence des produits forestiers non ligneux (APFNL), certaines sociétés pharmaceutiques de la place produisent et commercialisent une tisane à base de ces feuilles.

Le Galbi des fulfuldés est utilisé comme bois de chauffe et produit également de charbon de bois. Il est apprécié dans la construction de maisons, des cuves, des meubles, des tabourets, de la sculpture, des manches d’outils, des crosses de fusil, des bols, des cuillers, des tambours, des guitares et des ruches. Il convient aussi pour la construction légère, la parquetterie légère, la menuiserie, les boiseries intérieures, la construction navale, la charronnerie, les instruments agricoles, les jouets, les articles de fantaisie, la caisserie, les allumettes, les placages, le contreplaqué, les panneaux durs, les panneaux de particules, la laine de bois et la pâte à papier.

Ce grand arbre est localement planté pour son ombre, mais aussi pour ses fruits, ses feuilles et son bois. L’espèce est facilement multipliable et sa croissance est assez rapide. C’est un arbre qui peut atteindre 10m de haut.

Antoine AKOANDAMBOU (akoantoine@yahoo.fr)
Collaboration APFNL : www.apfnl.gov.bf

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés