Wilfrid Martial Bassolé, membre du Comité d’organisation du 2e Forum des leaders du Sanguié : « Il y a motif de satisfaction et nous aurons à relever le défi de la consolidation »

vendredi 17 août 2012 à 00h26min

Membre de la Commission thème du deuxième Forum des leaders du Sanguié tenu les 4 et 5 août derniers à Tenado et à Kyon, Wilfrid Martial Bassolé a été l’un des acteurs clés de la manifestation. Il aborde dans l’interview qu’il nous a accordée les conclusions du forum et les perspectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Lefaso.net : Après Tenado le 4 août, les travaux du 2e Forum des leaders du Sanguié se sont poursuivis le lendemain à Kyon. Qu’est-ce qui s’est passé le 5 août dans cette cité ?

Wilfrid Martial Bassolé : La journée du 5 a été consacrée à 2 actes majeurs :
-  la mise en commun des résultats des travaux des ateliers tenus la veille à Ténado. En effet, deux groupes se sont penché chacun sur un aspect particulier du thème. A savoir les opportunités d’intercommunalité pour les secteurs sociaux et pour les secteurs économiques.
-  la cérémonie de clôture qui était le deuxième acte majeur a été marquée par la signature d’un cadre de coopération entre les communes hôtes matérialisant ainsi l’option faite de promouvoir l’intercommunalité.

L’engouement était-il le même qu’à Tenado comme on l’a vu la veille ?
Nous avons fait de mauvaises prévisions en estimant que l’essentiel du travail ayant été fait la veille, il n’y aurait que les seuls participants au forum aux travaux de cette dernière journée. Mais nous avons été surpris parce que l’espace prévu pour abriter les travaux du jour 2 a refusé du monde.

Globalement, qu’est qu’on peut retenir comme conclusions de ce deuxième Forum des leaders du Sanguié ?
Si je me reporte aux objectifs du forum qui étaient d’offrir un cadre de rencontre à toutes les forces vives de la province et de réfléchir sur les défis de l’intercommunalité je puis dire que le bilan est positif, en effet :
-  plus de 500 personnes ont activement participé aux échanges, en dépit des fortes pluies reçues avant et pendant le forum,
-  nous sommes sortis du forum avec des recommandations fortes pour faire de l’intercommunalité un levier pour le développement du Sanguié ;
-  et pour joindre l’acte à la parole deux communes ont été plus concrètes en signant un cadre de coopération.
Les autres temps forts ont été :
-  les échanges l’expérience d’intercommunalité dans le canton de Kornaka au Niger dans la pronvince du Bam que les Maires de Kornaka et Bourzanga ont bien voulu partagé avec les participants ;
-  la remise de fournitures d’une valeur de 18 millions pour l’état civil des 10 communes qui est une contribution du CerCles à la production des actes d’état civil pour les populations.

Quelle appréciation faites-vous de ce bilan ?

Il est difficile de juger une organisation dans laquelle on est au milieu de l’action. Toutefois au regard des commentaires que nous avons reçus de gauche à droite, globalement, il y a motif à satisfaction.

Il y a quand même eu des ratés à ce forum unanimement salué, je suppose ?

L’œuvre humaine n’étant jamais parfaite, il y a certainement eu des ratés parmi lesquels l’absence remarquée de nos frères de la commune de Zamo du fait des fortes pluies du 03 août qui ont coupé la route. Les contraintes de temps qui n’ont pas permis aux ateliers d’approfondir la réflexion sur l’identification de projets concrets devant faire l’objet d’initiative d’intercommunalité.

Est-ce que les souscriptions des participants couvrent entièrement les dépenses engagées pour l’organisation du Forum, n’y a-t-il pas un manque à combler ?

Au stade actuel, il m’est difficile de faire un bilan financier exact parce qu’il y a eu beaucoup d’annonces de soutiens qui devront être mobilisées et compte tenu de la répartition des tâches, les dépenses ont été effectuées par plusieurs personnes et le comité de finances est en train de faire le point. C’est à l’issue de cet exercice qu’on pourrait avoir le bilan financier exact. Mais, d’ores et déjà je puis dire qu’il ne devrait pas y avoir des difficultés majeures à ce niveau.

A court et moyen terme, à quoi faut-il s’attendre comme actions après ce forum ?

Dans l’immédiat nous avons à cœur de finaliser les actes du forum et d’engager le processus de mise en œuvre des recommandations notamment pour les innombrables attentes qui ont été faites à l’endroit du CerCles. En outre nous allons engagés une réflexion pour affiner davantage le format du forum et mettre en place un dispositif de suivi de la mise en œuvre de ses conclusions.
Savez-vous déjà où aura lieu le prochain forum dans 2 ans ?
Pas encore. Mais nous avons une idée qui devra être murie.

Au-delà de l’édition 2014, quels sont les prochains défis majeurs du CerCles, qui est à l’initiative du Forum ?

Le premier défi reste le renforcement de la mobilisation des forces vives de la province autour de projets/programmes concrets de développement socioéconomique. Ensuite, il nous faut mettre en place un dispositif efficace de suivi des recommandations du forum avec notamment le suivi de l’opérationnalisation du cadre de coopération intercommunale signé entre les communes de Kyon et Ténado. Enfin, nous aurons à relever le défi de la consolidation du caractère apolitique non partisan du CERCLES afin de renforcer sa crédibilité et son rôle d’acteur de la société civile contribuant à l’amélioration de la gouvernance et du développement local.

Propos recueillis par Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés