Fait de chez nous : Poids d’une vie

vendredi 27 juillet 2012 à 00h49min

Dotéré n’a qu’une seule raison de vivre. Elever son unique fils en attendant de crouler sous le poids de sa vie. Une vie qu’il tente de reconstituer en vain, sans s’en sortir. Tout semble lui échapper autour de lui, car il se sent abandonné. Suite aux conseils de ses parents et grâce à son ambition de réussir comme ses camarades, Dotéré s’est vite marié. Dès son premier poste d’affectation pour servir l’Etat, il a régularisé sa situation avec une fille de la localité. De leur union, est né un garçon et se dernier demeure l’unique enfant de Dotéré. A peine l’enfant avait-il commencé ses premiers pas, que sa maman qui semblait pressée de prendre la « belle vie », a commencé à découcher. Dotéré va la conseiller pour qu’elle se ressaisisse. Madame n’a pas voulu l’entendre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

De guerre las, Dotéré la « met à la porte ». Elle déménage chez un garçon. Là aussi, elle n’est pas restée tranquille. Ce dernier finit aussi par la mettre à la porte. De conjoint en conjoint, madame « attrape » une maladie qui a eu raison d’elle. Dotéré essaie de refaire sa vie. Il fait alors la connaissance d’une autre femme. Leurs relations aboutissent au mariage. Comme un sort, cette dernière emboîte les mêmes habitudes que la première. Non seulement, elle découchait, mais aussi n’avait aucun respect pour son mari. Après une première phase de négociations pour qu’elle revienne à de meilleurs comportements, Dotéré est contraint de « libérer » madame. Mais, non seulement elle refuse de plier bagages, mais pire elle intensifie sa mauvaise conduite.

Dotéré demande alors une affectation pour s’éloigner d’elle. Dès la première semaine après avoir rejoint son poste, la « vipère de dame » l’a rejoint. Et elle continuait de lui rendre la vie insupportable. Dans ses virées nocturnes, elle finit elle aussi sur un lit d’hôpital. Avec ces deux cas malheureux, Dotéré a mis du temps pour entrer encore en ménage. Quelques années plus tard, il accepte tout de même de vivre en « concubinage » avec une collègue. Les deux premières femmes n’ont rien fait, comparativement aux actes de cette dernière. De peur que l’entourage ne le qualifie de mesquineries, Dotéré la laissait faire. Madame était donc libre de ses « randonnées ».

Un jour, elle est surprise par monsieur sur le lit conjugal, tant et si bien que ce jour-là, elle a dû ramasser ses bagages sans que Dotéré ne décide. Avec ces trois cas « atroces » Dotéré a opté pour une vie sans épouse. Le malheur pour lui, est que cette dernière est présentement atteinte du « mal du siècle ». Une information que l’entourage de Dotéré ne veut pas partager avec lui. Un sort qu’il porte sans savoir comment tout cela finira ?

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2012 à 09:13, par somketa
    En réponse à : Fait de chez nous : Poids d’une vie

    dè kun garcon commence a travailler, son premier souci après avoir payé télé foteuil et cuisinière, cè vite se marier !!!surtout les petits fonctionnaires des provinces !!!les parents, la famille, il sen fou !!! vite une femme !! il sufi ke cel la vienne lui faire a manger , la lessive, netoyé la maison, et il court a la mairie !
    il est vrai ke nul ne peut savoir ce ki latend mais faite preuve de patience souvent ! mieu connaitr ton conjoin bien kon fini pa de decouvrir kelkun.COURAGE A LUI

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 09:36, par GRACE DIVINE
    En réponse à : Fait de chez nous : Poids d’une vie

    Bonjour M. le journaliste. Je ne sais pas si cette histoire est réelle ou relève de la fiction. Si ce M. Dotéré existe réellement, j’aimerais lui apporter mon soutien à travers la prière de délivrance car selon votre relation des faits, cet homme souffre d’une malédiction que seule la prière peut ôter. Contact 76587241

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 10:30, par Cressin
    En réponse à : Fait de chez nous : Poids d’une vie

    Dotéré le pauvre ! Que Dieu te protège et protège ton jeune homme !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2012 à 12:16, par RAMSES
    En réponse à : Fait de chez nous : Poids d’une vie

    Bonjour !!! Un bel article Monsieur Souro DAO. Bcp de courage !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés