Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

mercredi 11 juillet 2012 à 00h27min

La deuxième session annuelle du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) s’est ouverte, le 10 juillet 2012, sous la présidence de M. Blaise COMPAORE, Président du Faso, président du CSM.
La Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mme Salamata SAWADOGO/TAPSOBA, vice-présidente du CSM, a prononcé une allocution dans laquelle elle a situé le contexte de la session et présenté l’ordre du jour.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le présent Conseil Supérieur de la Magistrature se penche, entre autres, sur « le mouvement de magistrats », l’intégration et l’affectation de nouveaux magistrats.

Le Ministre de la Justice a précisé que les hautes juridictions, les Cours d’appel et certains tribunaux « ont exprimé un important besoin en magistrats, en raison du volume important de leurs affaires et de l’insuffisance de ressources humaines nécessaires pour y faire face ».

En outre, la 19e promotion de magistrats qui vient de terminer sa formation à l’Ecole nationale de l’administration et de magistrature (ENAM) a été reversée au Ministère de la Justice et doit être intégrée et affectée à l’occasion du présent CSM, affirme Mme SAWADOGO.

La vice-présidente du CSM a par ailleurs noté, avant le début du huis clos de cette séance, être « d’avance assurée que la responsabilité et la sérénité qui ont toujours caractérisé les échanges continueront de prévaloir afin que se raffermisse l’œuvre d’édification perpétuelle d’un pouvoir judiciaire affirmé et respecté ».

La Justice burkinabè a saisi l’occasion pour exprimer sa gratitude, au Président Blaise COMPAORE, pour toutes ses « marques d’attention et d’intérêt à l’appareil judiciaire », malgré son agenda national et sous-régional chargé.

www.presidence.bf

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2012 à 09:30, par Tiéfotiè
    En réponse à : Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

    Le 20 mai 2011, s’est tenu à Kosyam, un conseil supérieur de la magistrature élargi, consécutif à la crise socio-militaro-politique au cours duquel, SEM le Président du Faso avait préconisé l’institutionnalisation de cette rencontre. j’aimerai savoir ce qu’est advenu de ce souhait du Chef de l’Etat. Cette rencontre était une occasion importante pour les acteurs de la Maison Justice de discuter de leurs préoccupations et d’en dégager les voies et moyens, que dire, des solutions idoines pour le fonctionnement efficace et efficient de la justice. A certains égards, on a l’impression que de le ministère la justice s’apparente plutôt au MINISTERE DE LA MAGISTRATURE. Et ça, ça peut frustrer. Merci Webmaster de me publier, y a rien de mal n’est-ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 12:20
    En réponse à : Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

    Et en voilà le verdict. Le jour de gloire est arrivé. Bravo à tous pour le travail abattu. De mémoire d’homme, c’est la première fois qu’un CSM a duré dans ses délibérations. Les pauvres magistrats qui ont été consultés pour les nomminations, sont restés accrochés à leurs téléphones portables espérant avoir des bribes d’informations. Mais hélas, c’était sans compter avec les dossiers inscrits au rôle. Il s’emblerait que pour ce CSM, il y a eu plus de 110 consultations. Quand on cnnait le nombre total de magistrats, ce CSM est variment un reccord. Mais quelle peut être le motif de grand débalage ? Bien mal malin est celui qui le saura.
    Mais seulement dans les coulisses, il semble que la confiance entre les syndicats de magistrats n’est plus au beau fixe. La hache dde guerre est alors déterrée.
    Wait and sea

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 14:56, par le sage
    En réponse à : Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

    il n’y a du reste jamais eu de confiance entre les syndicats de magistrats ( qui ne sont que deux, le 3è le SMB ne tenant jamais de congrès pour renouveller ces instances ne pouvant plus être cité comme un syndicat de magistrats, puisse qu’il ne respecte pas ses propres statuts, quel exemple pour nos concitoyens !)pour la simple raison que certains magistrats pensant que parce qu’ils ne retrouvent pas leur collègue à leur réunion occulte qu’ils sont avec l’adversaire d’en face.il est grand temps que les magistrats sachent que la lutte des classes est terminée, il n’y a plus d’est et d’ouest ; pas non plus de johannesbourg face à soweto, tout cela appartient au passé ; seuls les intérêts des magistrats importe,^pas les idéos politique.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 17:56
      En réponse à : Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

      Je suis parfaitement en phase avec votre point de vue. Mais cependant, je crois que les intérêts des magistrats ont été sacrifiés sur l’hotel du CSM d’hier à en croire son contenu en sa version nommination. Pensez-vous qu’après le temps mis pour glaner ensemble le bien commun, quelqu’un serait aujourd’hui prêt à aller s’asseoir à une table de rencontre soit disant pour une unité d’action, quand bien même le motif en vaudrait la peine et se voir demain, seul sacrifié au grand dame de ce même intérêt commun ? Je ne pense pas que cela pourrais arriver. Je ne sous-estime pas le sursaut d’orgueil qui pourrait animer les magistrats pour la sauvegarde du peu de dignité qui leur reste quand on sait quelle est l’opinion que le justiciable a de ces magistrats, quand viendrait encore une atteinte à l’indépendance de la justice. Mais je suis très pessimiste quant à une réaction d’ensemble. Sans trop vouloir paraître l’oiseau de mauvaises ogures, je crois que la configuration actuelle de la situation nous rappelle une lointaine et si proche époque où les choses se partageaient dans la maison de justice en considération du plumage. Si l’on n’y prend garde, il nous sera desormais impossible de continuer à espérer des lendemains meilleurs pour la maison ’’justice’’ et pour les justiciables.

      Wait and sea

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 18:34
      En réponse à : Justice : Le Conseil Supérieur de la Magistrature tient sa deuxième session 2012

      Donc vous ne pensez qu’à vos interets ?

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés