Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

lundi 9 juillet 2012 à 01h50min

Ce samedi 7 juillet 2012, des candidats au baccalauréat série F3 (électrotechnique) ont bloqué le passage aux usagers de l’avenue Charles de Gaulle à Ouagadougou. Les manifestants protestaient contre l’annulation des résultats du second tour de l’examen, alors que dans un premier temps, ils avaient été déclarés admis. Ils ont été dispersés par la Compagnie républicaine de Sécurité (CRS). Un vrai feuilleton à rebondissements.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Vendredi 6 juillet 2012. Aux environs de 20 heures, une foule de candidats au bac série F3 bloque l’entrée principale de l’Office du baccalauréat. Pendant que les uns scandent dans la nuit « on veut notre bac », les autres, pendus à leurs téléphones, invitent leurs camarades à venir leur prêter main forte. « A 12 heures ce vendredi, résume Mohamed Soura, l’un des candidats, ils (les membres de son jury, Ndlr) ont proclamé les résultats et affiché la liste des admis.

A 16 heures, un de mes amis m’appelle pour me dire que nos résultats ont été annulés parce que le logiciel utilisé pour le calcul des notes a fait des erreurs ». Un avis aux candidats est effectivement affiché à l’entrée du bâtiment. En voici le contenu : « Information très importante. Jurys 73, 74 et 75, 76, série F3. Suite à des erreurs constatées sur le logiciel, les délibérations du second tour de la série F3 sont annulées et seront reprises demain (samedi 7 juillet, Ndlr) à 11heures. Nous présentons nos excuses à tous les candidats et aux parents d’élèves. »

La foule (à peu près 80 personnes) regroupée devant l’office du baccalauréat somme les membres du jury de délibérer le vendredi soir même. « A 22h 30, ils sortiront nous donner leur réponse ! » ordonne un candidat, vite pris à partie par d’autres : « Non, ils sortiront pour nous donner nos attestions ! ». Des parents d’élèves viennent aux nouvelles. Ils sont introduits dans la salle où se trouvent les membres des jurys. Ils en ressortent une quinzaine de minutes plus tard. L’un des parents, une dame, prend la parole : « À notre avis, le jury est préoccupé, affirme t-elle. Ils n’ont pas pris la chose à la légère. Mais comme ils l’ont dit, c’est une question de logiciel… Néanmoins, ils sont en train de négocier pour trouver la meilleure formule…

Il faut vraiment que vous vous calmiez pour que ça ne dégénère pas », insiste t-elle. Visiblement insatisfait, un candidat interroge : « Maman, nous voulons savoir tout simplement si c’est nous qui devons assumer les erreurs du jury ? ». Une question à laquelle la dame tente de répondre vaguement. « Les membres des jurys sont embarrassés et ils tentent de trouver la meilleure solution pour que vous non plus ne soyez pénalisés » dit-elle.

A l’approche de 22h30, la tension monte d’un cran. Les deux agents de police sécurisant l’entrée sont pratiquement débordés. A 23 heures moins le quart, les membres des jurys sortent enfin. Ils réfusent de s’adresser à la presse, mais l’un d’entre eux lance à la foule : « On se suit pour aller afficher les mêmes listes. » Les manifestants laissent éclater leur joie. A travers cris et coups de klaxons, les candidats se dirigent dans la nuit vers le Lycée technique proche de l’Office du baccalauréat. Nous apprendrons par la suite que seules les listes de deux jurys -notamment les 75 et 76- seront affichées, et les « admis » invités à passer chercher leurs attestations le lendemain. Les membres des autres jurys, selon Adama Traoré, un candidat, en profiteront pour disparaître dans la nuit.

Dans la matinée du samedi, les « admis » des jurys 75 et 76 n’arriverons pas non plus à récupérer leurs attestations. « Quand nous sommes arrivés, les membres de jurys étaient assis dans une buvette non loin du lycée. Las d’attendre, nous les avons rejoints pour avoir des informations. Ils sont partis les uns après les autres sur leurs engins, sans nous donner de réponse », raconte Adama Traoré. Les candidats des quatre jurys descendent alors dans la rue pour perturber la circulation routière avant d’être chassés par les CRS.

Ce dimanche, 8 juillet, de nouvelles listes d’admis ont été réaffichées en remplacement des précédentes. Selon un de nos interlocuteurs, une cinquantaine de noms, préalablement déclarés admis, n’apparaissent plus. « Dans le jury 75 par exemple, le nombre passe de 67 à 39 », affirme t-il.

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 juillet 2012 à 02:36, par Boulougou Compaoré
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    ça, c’est ce que l’on appelle se foutre du monde ! Et en plus c’est des enseignants qui infligent ça à leur élèves. Qu’est ce qu’on ne vera pas au BF ?

    Ééééééh Yako !

    Boulougou Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 04:28
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Trop c’est trop.Si vous n’êtes pas à la hauteur,continuer à utiliser vos anciennes methodes au lieu de pénaliser certains élèves.
    Corriger dans le paragraphe attestations au lieu de attestés
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 04:36, par Kam Sié
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Faudrait à l’avenir initier les profs au maniement des logiciels de traitement des résultats. Nombreux sont ceux qui ne connaissent rien de ces logiciels. A part les directeurs adjoints des UFR et les chefs de départements le gros lot des enseignants ne maîtrisent pas ces logiciels.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 06:43, par pelega
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Nous comprenons aisément la légitime colère de ces candidats au bac. L’erreur est effectivement très malheureuse pour ceux qui se verront par la suite déclarés non admis. Mais qu’ils comprennent aussi (ces candidats) que le bac n’est pas un diplôme de complaisance, et par conséquent, les membres du jury, ayant constaté l’erreur, ne peuvent quand même pas laisser passer et déclarer admis des gens qui ne le méritent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 07:22, par samy
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    il ya trop de disfonctionnements à l’office du baccalaureat. il se dit que le directeur ne travaille pas en equipe mais tout seul. cette erreur logiciel n’est pas etonnante. Pauvres correcteurs les candidats vous en voudront alors que vous etes loin de la sphere de prise de decision.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 07:34
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    bonjour il faut que le gouvernement prend ses responsabilités pour que tous les enseignants qui ont semés le désordres dans les jury ne participent plus aux examens.le pays a trop de problèmes et nous ne voulons plus que des personnes de ce genre président les jurys. à KOUDOUGOU même chose ça c’est quel comportement ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 07:54
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    C’est quoi ces histoires de logiciel qui perturbent le système. Quel est le problème ? Des logiciels vétustes ou de nouveaux logiciels que les utilisateurs ne maîtrisent pas ? Dans tous les cas, ce n’est pas la faute aux élèvent. C’est aux différents jurys de vérifier et revérifier leurs résultats avant de les publier !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 08:23, par ld
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    un gros titre pour rien !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 08:23, par Télécritiqueur
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    L’erreur est humaine c’est vrai. Mais je pense que ces eleves ne doivent pas être les victimes de l’irresponsabilité des memebres du jury. Je pense à mon humble avis qu’il serait mieux de trouver une solution pacifique et rapide à ce problème. Peut être qu’il ne fallait meme pas en parler !!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 14:55, par ismoul international
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      telecritiqueur,tu as vu juste.il fallait juste etoufer le germe dans l’oeuf.un pays en colere qui reagit a toute pique,il faut eviter de le provoquer.les gens ont faim et encore vous deconnez comme ca.on a vecu le meme cas en 2008 au lycee communal de manga.le jeune a faillit se suicider.les jury calculent trop sur leur perdiem qu’ils oublient le travail auquel ils ont ete requisitionnes.fallait les laisser avec leur bac.ils n’y sont pour rien en tout cas.vous ne savez pas gerer les crises.mais j’oubliais,le burkine est tellement jaloux et mesquin qu’il aime les details.j’invite les candidats malheureux de ne pas se decourager.moi meme jai fais le bac 3 fois mais je vit actuellement aux etata-unis,notre premier de classe fais du jardinage presentement a bantogodo.excusez moi maais c’est tout vous dire que le bac n’est pas une fin en soi

      Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 08:50, par un frère
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    L’erreur est humaine mais franchement la fréquence des erreurs dans les délibérations des examens au Burkina pose un vrai problème.
    C’est qu’a même sensé être la fine crème du Burkina qui fait se travail. Dites-moi alors pourquoi il y a tant de problème ?
    Manque de professionnalisme ? Problème de logistique ? Négligence ? Fatigue ?
    Vous voyez même l’inteligencia Burkinabè rencontre beaucoup de problème dans l’utilisation des TIC. Et malgré cela (sans vraiment une réelle réflexion) le gouvernement a le courage de vouloir faire des e-conseil des ministres.
    Arrêtez de faire des tests (tablette à l’école, e-conseil des ministres etc.) et confortez surtout les acquis afin d’éviter ce genre d’erreur préjudiciable à la paix si fragile du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 08:51, par arso
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Après le BEPC c’est le BAC. Je ne comprend pas pourquoi les membres de jury se precipitent pour proclamer les resultats sans prendre le soin de bien vérifier.Est-ce que a chaque fois des erreurs de logiciel ? n’est-il pas humaines ? cela est inadmissible !! Si vous ne maîtrisez pas les logiciels ce n’est pas forcé de les utiliser.C’est quel genre de logiciel ça ? Qui l’a conçu ? Est-ce-que ce logiciel a été certifié après vérification de son bon fonctionnement ? Merde alors !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 08:55
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    C’est quoi encore ces histoires de logiciel qui font des erreurs ? Depuis 5, 6ans on a les mêmes problèmes. L’état ne peut t’il pas trouver un autre logiciel ou simplement maintenir celui utilisé ? ou est ce simplement de la négligence ? Franchement, pour reprendre ce que mon professeur dans ce même lycée technique a dit : "ce pays a son avenir derrière lui !"

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:10, par Filsdupaysan
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Bonjour,
    le ministère du département concerné doit prendre ses responsabilités.
    A l’heure où le gouvernement fait la promotion des TICS sont cheval de guerre, il est inconcevable que des erreurs de ce genre se constatent.
    Cela donne une mauvaise image de notre système éducatif et nous laisse croire que nos enseignants ne sont pas à la hauteur. Ceci peut expliquer aussi la baisse de niveau de nos frères.
    Je constate que cette année des erreurs d’inattention, de complaisance etc ont émaillé tous les examens scolaires. Que chacun se ressaisisse

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:15
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Au brevet il il y a eu aussi une "erreur de logiciel" ; c’est une erreur qui avait privé le jeune Zida. Y a t-il quelqu’un pour arrêter ce massacre de la jeunesse burkinabè ? Il est urgent de "nettoyer au karcher" le ministère de l’éducation nationale

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:26, par LESAINT
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    LAXISME OU QUOI.AU FOND CA VEUT DIRE QUOI.NE JOUER AVEC L’AVENIR DES GENS

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:30
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    ya des individus qui s’amusent avec la vie des autres.Ce n’est qu’à meme pas du tout serieux ? ce logiciel n’est il pas guider par un Homme ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:44, par uncitoyen
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    c’est grave ce qui s’est passé ;je suppose que c’est le même logiciel qui a été utilisé pour les autres séries du BAC.Pourquoi est ce que pour les séries A,D ; le logiciel n’a pas coincé et c’est pour la série F3 que le logiciel a coincé ?
    - Soit il y’a eu une mauvaise manipulation du logiciel ou un changement des paramètres de la part de certaines personnes de ce jury, de façon involontaire ;
    - Je propose que un informaticien qui maitrise les logiciels fassent parti des jurys où un logiciel est utilisé et que ce dernier donne son avis avant l’affichage des résultats.Cela peut permet d’éviter les erreurs de ce genre.
    - Je demande aussi au MESS d’être vigilant, une défaillance d’un logiciel peut être aussi une attaque venant des pirates de l’informatique dont l’objectif viserait le sabotage de votre travail et vous montrez aussi que la sécurité de votre logiciel est faible.
    Je demande aux élèves dont leur joie a été de courte durée, de garder leur calme.
    Je propose aussi que les membres de ce jury sont suspendus de l’organisation des examens et que leurs perdiems de cette année ne leur soient pas versés pour avoir faire subir un préjudice moral aux candidats de la série F3.

    Répondre à ce message

    • Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 13:58, par LeSage
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      Peut etre que la meme erreur a ete commise dans les autres series. Seulement ils ne se sont pas rendus compte et c’est dans le Jury du BAC F3 que quelqu’un a souleve le probleme apres la publication des resultats. Alors, pour ne pas reprendre tout le BAC on a ferme l’oeil sur les autres cas.

      Je crois que les gens doivent comprendre que les ordinateurs sont des machines et par consequent peuvent etre defaillants. Je ne sais pas quand est-ce que nos responsables vont se rendre compte que quelque soit les capacites de l’ordinateur, il reste une machine et n’est jamais egal ou superieur a l’etre humain.

      Par consequent, apres avoir traiter les donnes des candidats avec le logiciel, il faut toujours songer a calculer les resultats d’un echantillon a la main pour s’assurer que ca concorde avec le resultat donne par le logiciel. Le jury pouvait par example prendre 5 candidats au debut de la liste, 5 au milieu et les 5 derniers de la liste et calculer leurs moyennes a la main pour ensuite confronter ca avec le resultat donne par l’ordinateur. Mais comme nous vivons dans un pays ou les gens sont tres paresseux, ils trouvent que calculer les resultats de 15 candidats c’est trop.

      Q’ils epargnent nos petits freres de ces deceptions.

      Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 09:49, par Snake
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Nous n’avons encore rien vu ! Des Gouvernants qui pensent que subitement le pays es à l’ère de l’e-Faso... Chacun est assis dans son fauteuil à ouaga et pense que "c’est les States". Allez à 20Km autour de Ouaga et parlez de logiciels voir... Mettre la charrue avant les boeufs c’est ça la mode maintenant. Ya rien en face !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 10:52, par yamyélé
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    oui, effecivement, c’est quoi cette histoire de logiciel de merde ? le jury est là pourquoi ? Multiplier une note par son coefficient, additionner et donner le résultat, des enseignants ne peuvent pas faire ça ? Même sans logiciel, l’erreur peut être constatée à vue d’oeil quelque soit le coef. Avant les logiciels, on faisait comment ?Qu’apprenez vous alors aux élèves si vous n’êtes même pas en mesure de faire les quatre opérations ? c’est lamentable. Il faut que le ministre en charge de tous ces examens ’bepc, bac, bep, sanctionnent sévèrement les médiocres.Cette situation ne doit pas être au détriment des élèves. On est où là ? Ils sont payés pour qu’il n’yait pas d’erreur et grassement d’ailleurs. Quand il ya un peu d’acalmie dans le pays, certains cherchent à atiser le feu, comme s’ils sont amnésiques, à moins que ce soit sciemment fait par des infiltrés pour réveiller les manifs. A bon entendeur !! laisser passer ce message svp !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 10:53, par KOASSA
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Il faut mettre de l ordre dans le deroulement des examens. La surveillance la correction dans certains jury sont confiées a des parents non qualifiés. et voila la suite...il faut santionner les membres des jury qui font de telles erreurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 10:56, par "Je veux savoir"
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    QU’ON ME DISE LE NOM DU LOGICIEL. QUEL EST SA PARTICULARITÉ AVEC LE SIMPLE EXCEL QUE MÊME LES ENFANTS CONNAISSENT MANIPULER ? LES PROFESSEURS N’ONT QU’A RÉAGIR SINON NOUS SOMMES TENTES DE CROIRE QUE CES FAUTES SONT DUES A LEUR INCOMPÉTENCE EN INFORMATIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:08
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Franchement Je pense que les enfants ne méritent pas ça. le Minisère en charge devrait assumer ses responsabilités.comment convaincre les gens qu’il ya eut erreur ? Il me semble que c’est plus facile de rattraper une erreur pour donner des résultats positifs.Cette situation risque de jouer sur certains candidats faibles sur le plan psychologique.Je crain bien qu’ils nepuissen pls jamais avoir le BAC.Vivement qu’une solution soit trouver pour les remettre en confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:16
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Qu’est ce qui se passe dans ce pays ? Il n’y a rien à faire, donnez le bac de nos jeunes frères.
    C’est inadmissible ; merde alors !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:16
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    A voir de près il faut que les membres des jury concernés s’assument. Il faut arrêter d’accuser le logiciel pour rien. c’est bien et bel une erreure humaine. Parce que figurer vous que même dans le meilleur des logiciels si vous entrer de mauvaises données vous aurez de mauvais resultats et ça la machine n’y peut rien. c’est à l’homme de faire attention à ce qu’il entre dans la machine. Sinon pourquoi dans la plupart des jury ou ce même logiciel a été utilisé il y’a pas eu de problème. Il faut voir du coté des responsable de ces jury qui à mon avis doivent avoir une certaine culture informatique afin que le logiciel ne soit pas une sorte de laisse-guidon pour eux.
    Quand aux élèves je dit qu’il faut mériter son examen c’est pouquoi si on a déclaré admis par erreur un élève il faut que celui ci accepte qu’on puisse corriger ce fait .

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:52, par bidiore
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Et avec ce tâtonnement, on veut remplacer les manuels scolaires version papier par des tablettes électroniques au primaire. A vos marques chers instituteurs et écoliers et en route pour les nombreux déboires.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:53
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    "A Quant l’Afrique" Pr ky Zerbo.
    Hier j’etais nos jeune frere de koudougou avec les resultats du BEPC, Aujourd’hui, ce sont encore nos petit frere de ouagadougou avec le bac F3. Dans ce pays on plaisante beaucoup trop avec l’avenir de la nation. Que ca cesse ! Trop c’est trop ! Ailleurs, des tetes tomberont, au BF on recoit des "Congratulations !" pour avoir reduit le nombre de potentiels demandeurs de bourses.
    "A Quant l’Afrique"

    Allah kaBo !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 11:56, par Minnayi
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Juste encourager les élèves victimes de cette nième erreur pour le préjudice moral subi. Etre déclaré admis et ensuite ajourné pour un examen de baccalauréat n’est pas chose aisée surtout pour des jeunes d’un certain âge.

    Cependant, c’est aussi une occasion pour tous d’être sensibilisés sur la notion d’être "admis sous réserve d’un contrôle approfondi" qui donne droit à un jury de pouvoir déclarer une personne ajournée après être déclarée admise. Et je pense que ces erreurs de logiciel font aussi partie des motifs de contrôle approfondi. Le problème ici c’est l’ampleur de cette erreur.

    Beaucoup de courage à ces jeunes frères, le meilleur est peut-être à venir !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 12:24, par ibrahimo
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    ah le faso.entre nous un logiciel ne fait pas en soit une erreur, tout depend de la rigueur avec laquelle l’on introduit les données.Ce qui se passe ici est juste une negligeance et un laxisme des jury. Le ministère de l’enseignement sécondaire est interpelé et doit prendre ses responsabilité afin d’instaurer la rigueur et la discipline dans les jury comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 12:26, par N’Djolé
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Même assistés d’ordinateurs des enseignants sont nuls en travails serieux et délicat ! On prend l’ordinateur comme un dieu qui ne faillit jamais, sinon le bon reflexe voudrait qu’on vérifie une fois avoir reporté et sommation faite. Où est votre travail alors malgré tout ce que le ministre vous donne comme frais de mission ? Venir s’asseoir désanonymer et reporter ? Quand même ! si avec des ordi, il vous est dûr de faire des sommations correctes que dira-t-on des candidats qui ont travaillé avec des têtes ? Plus intelligents que vous ? Surement !

    Une chose est sure, les erreurs—le même type d’ailleurs— commises par d’autres jurys—à Koudougou lors du BEPC— devaient vous servir de leçon, chers membres de jury, pour mettre du serieux dans ce travail délicat.Un proverbe dagara dit,"les erreurs du défunt roi doivent guider le roi vivant". Chers candidats, ne baissez jamais la garde tant que vous ne serez pas retablis dans vos droits. Que le MESS en tire toutes les conséquences. D’ailleurs que renferme ce sobriquet"sous reserve de contrôle approfondis" ? Cette disposition absout-elle la responsabilité de ces nullards de membres de jury dans des manquements de ce genre ? Non ! Elle est établie pour servir au cas où un candidat n’aurait pas l’éligibilité de participer ou en cas de fraude ; et non pour permettre à d’exproprier d’honnêtes candidats du fruits de leur sueur. Mettez-vous à leur place pour comprendre comment c’est difficile d’accepter et dûr d’entendre son nom comme admis et une minute plus apprendre qu’on doit repartir dans la même classe encore l’année qui suit, tout simplement des gens ont passé leur temps à boire du nescafé tout en comptant sur une machine. N’importe quoi dans ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 12:35, par N’Djolé
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Vous savez, ce qui est grave dans cette histoire c’est que des erreurs pourront être commises au détriment des élèves sans qu’on ne revienne dessus. Imaginez le cas contraire. Pensez-vous que si on avait proclamé les resultats et qu’on découvrait par la suite que le logiciel " a fait des moins" aux candidats ces gens-là allaient revenir avec des listes additives d’admis ? Pas si sûr !

    De mémoire de burkinabe on est jamais revenu,après publication de resultats, dire qu’il ya d’autres admis qu’on avait omis. Sil ya des erreurs en "faveur" c’est qu’il peut y avoir des erreurs en "défaveur"

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 12:36, par JT
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Même si le logiciel est défaillant, les professeurs membres des jurys ne devraient en aucun cas être défaillants. S’ils sont incapables multiplier des notes par des coefficients, de faire une sommation pour ensuite calculer une moyenne, ce n’est pas la peine. Il est de leur responsabilité de vérifier les résultats donnés par le logiciel avant de publier les résultats, surtout si le logiciel est en phase d’expérimentation. Je crois que la paresse gagne nos rangs. En tout de mon point de vue, le BAC proclamé doit être un acquit pour les candidats déclarés tels. Ils n’ont qu’à se mettre à la place de ces élèves qui vivent cette humiliation. Comment expliquer à ses parents et à ses amis qu’en l’espace de quelques heures, l’on est passé d’amis à recalé. Préservons la paix sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 12:39, par sidzabda
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    ahh !!!! tro c’est tro donc finalement c’est un sabotage général parcque il ya eu aussi dans un jury où la majeur partie des candidats libres malheureux du premier tour avaient la même note 08/20 en francais, 04 /20 en math et 05/20 en philo pourtant ils n’ont même pas composés dans la même salle. Est-ce aussi un problème de logiciel ou un contingentement ou des foutaises ? il est temps que les candidats se réveillent et cela ne tardera pas. Et jespère egalement qu’il n’y aura pas d’erreur dans le E.conseil des ministre

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 13:13, par Mohamed
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    un logiciel ne fait pas d’erreur, d’autant plus que c’est le même logiciel qui est utilisé dans les autres jurys et aucun problème n’a été signalé, je crois que c’est un manque de professionnalisme,de négligence, d’irresponsabilité des membres des-dits jurys. ces membres méritent des sanctions particulières et non pas faire leurs erreurs d’inattention qu’ils imputent au logiciel aux élèves.
    je suis navré.

    Un parent d’élève.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 13:31, par nivaquine
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Au vu et au su de tous, j’espère que ce ne sera pas pareil aux élections à venir

    en bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 13:44, par Aeugène ILBOUDO
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Je veux croire à toute la réthorique que l’on nous sert lors de la préparation des examens. L’on nous menace, etc. L’on nous dit que c’est sérieux, etc. Si l’on sait la pression avec laquelle les présidents de jury travaillent, l’on serait moins prompt à les sequestrer. L’on ne peut pas éviter les erreurs dans un travail humain, même le Bon Dieu se trompe, la preuve, il contiue de fabriquer les gens de Manga, mais quand les erreurs se multiplient cela frise la négligence. Si dans un jury, l’on mettait a contribution tous les établissements qui ont les moyens, je dis bien qui ont les moyens d’accueillir correctement un jury, et si l’on responsabilisait tout le monde, en les écoutant, il y aurait moins de problèmes. Le drame est que que ceux qui savent sont fiers de ce qu’ils savent que ce qui leur reste à apprendre !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 14:29, par Lumière
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Un avis motivé :
    je comprends parfaitement la réaction des uns et des autres.
    Seulement voilà, nous devons avoir un minimum d’informations avant de nous exprimer.
    1- A titre d’informations :
    - l’informatique est ce moyen de traiter des données par l’ordinateur ( machine et pas l’homme). Un programmeur indique les étapes à parcourir par la machine jusqu’à la solution. Ici, aucun membre de jury n’effectue un calcul. Les secrétaires saisissent les notes remises par les correcteurs. Ces derniers vérifient l’exactitude des notes saisies, au moment des délibérations.
    - le logiciel est un programme conçu par un informaticien en vu de résoudre un problème précis. Ici le logiciel calcule automatiquement les moyennes et fait tous les traitements jusqu’à l’édition de tous les résultats. Le jury ne fait que signer et proclamer.
    2- Le problème qui est arrivé est lequel ? Après proclamation des résultats du premier tour, le logiciel a donné les admis et les admissibles. A ce niveau il n’y a pas de problèmes. Ceci est important à noter. Au second tour il y a le système qui consiste à retenir les meilleures notes entre celles du 1er tour et celles du second tour, puis refaire les calculs. L’erreur de programmation se situe à ce niveau. De sorte que les résultats sortis sont érronnés et il faut saluer la VIGILANCE DES MEMBRES DU JURY de constater, au moment d’imprimer les relevés, des notes du genre 25/20. On ne peut que se poser des questions. Les gestionnaires du logiciel reconnaissent l’erreur de programmation et corrigent le logiciel. Les nouveaux résultats sont les BONS et doivent etre pris en compte car il est écrit noir sur blanc dans toutes les proclamations des résultats du BAC ce qui suit : " SOUS RESERVE DE CONTRÔLE APPROFONDI, LES CANDIDATS DONT LES NOMS SUIVENT SONT DECLARES ADMIS...". Le contrôle approfondi ayant décelé une erreur, la correction suit immédiatement et les choses sont juridiquement correctes.
    3- Concusion. A qui la faute ? Au seul constructeur du logiciel. C’est comme votre moto achetée qui a présenté un défaut de construction. Merci de votre compréhension.

    Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 15:37, par N’Djolé
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      Non au lieu d’être lumière pour tous, tu l’as été pour toi même. Et je t’explique. Primo, quand courant 2010 les véhicules TOYOTA ont présenté un problème technique sur la boîte de vitesse, le constructeur a vite fait de rappeler les voitures déjà payées et dédommagé dans certains cas, la faute lui revenant. C’est comme ça vous fuyez vos responsabilités dans ce pays si bien tout le monde et personne n’y est pour quelque chose dans nos défaillances, même pris le pieds dur l’abîme.

      Secondo, introduire les notes ne veut pas dire que seuls les secrétaires doivent faire le reste du travail, il faut vérifier ensuite. D’ailleurs un autre site dit que les membres du jury ont tergiversé avant de publier, certains étant pour la façon de calcul du logiciel, d’autres contres. Preuve qu’ils étaient conscients des erreurs. Tu vois que toi même n’avais pas la bonne information, sinon es de mauvaise fois si tu étais membres du jury.
      Enfin qui te donne cette interprétation de SOUS RESERVE DE CONTROLE APPROFONDI..? Ce n’est pas une clef passe-partout qu’il faut évoquer à tout va. Je peux l’interpréter autrement aussi

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 16:06
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      De toutes les façons il y’ a eu négligence quelque part.
      Il s’agit d’un examen, donc les résultats qui en découlent sont à prendre trop au sérieux.
      J’ai l’impression qu’il eu du tâtonnement dans l’ affaire en ce sens que, même si c’est un logiciel qui affiche les résultats, ce sont les résultats du traitement des données introduites par l’Hommes.
      Je crois qu’il devrait y avoir deux ou trois vérifications Humaine avant publication. Je doute fort dans ce contexte que les seconds résultats soient les bons. Qu’est ce qui prouve que vous êtes allez plus loin pour voir s’il n’existe pas de -10/20 ?

      Je ne dis pas de donner le BAC à ceux qui ne le méritent pas, mais dorénavant faites preuve de plus de rigueur pour éviter ces situations désagréables.
      Amicalement !

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 16:36
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      Toi tu raconte des histoires... Quand on conçoit un logiciel de ce type, la moindre des choses c’est de le tester... Tu vas pas me dire qu’une moto va présenter un défaut de telle sorte qu’il roule en marche arrière lorsque tu mets la première quand même... Si tu laisse passer une telle moto sur le marché, c’est parce que tout simplement ton service "contrôle qualité" ne marche pas, et donc ton entreprise c’est la merde...

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 16:40
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      Voilà au moins quelqu’un qui comprend les choses ! Merci mon frère. C’est vraiment dommage de constater que dans mon beau pays, les gens réagissent souvent de façon brutale sans même chercher à comprendre. De sorte que nous tombons directement dans l’incivisme caractérisé sans le voir. Le "CONTRÔLE APPROFONDI"ayant décelé des erreurs, elles doivent êtres corrigées. Nous partageons la tristesse des élèves ayant échoués et leurs parents mais c’est comme ça !

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 17:02, par Boukary
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      Nous sommes dans le e-education :
      Il me semble que le logiciel a remplacé les notes de TP( de très bonne note) du premier tour par les notes d’écrit du 2nd tour(mauvaise notes pour certains candidats). Par analyse, soit l’erreur est dû a une mauvaise manipulation du logiciel et cela ne fait pas sérieux, soit le logiciel est mal conçu pour prendre en compte les notes du second tour,programmation a revoir.Mais je pense plutôt a une mauvaise manipulation du logiciel.De ce fait j’ interpelle tous les responsables a se mettre au sérieux, a vérifier davantage les resultats avant la proclamation.
      ça fait pas sérieux pour un examen national.

      Répondre à ce message

    • Le 9 juillet 2012 à 17:56, par maàni sugri
      En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

      salut je pense qu’il ne faut jamais faire aveuglement confiance à la machine.faites un effort personnel.on vous paye pour ça

      Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 16:24, par LeVOLTAIQUE
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    J’ESPERE QUE L’ON UTILISERA LE MEME LOGICIEL POUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE ....2015.
    WAAIII..QUI EST FOU...

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 16:28, par Le justicier
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    On comprend bien la colère des candidats mais les textes sont les textes il va falloir qu’ils comprennent la mention sous réserve d’un contrôle approfondi donc les résultats affichés précédemment ne sont pas définitifs. Aussi il faut déceler les coupables dans cette chaîne des examens BEPC comme BAC et que si des têtes doivent tombées qu’elles tombent. Merci et du courage à nos élèves

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2012 à 17:21, par 2IE
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Si l’on veut être juste , alors un élève qui se serait trompé de résultat lors d’une composition devrait-être autorisé à se corriger après coup.

    Il aurait falu laisser les résultats en l’état en se disant que ceux qui ont démérité n’auront eu que le bac comme chance.

    Moi je pense plutôt qu’il y a un cota de réussite qui a été dépassé et qu’il faut retablir le quota en réduisant le nombre. Cela est dommage car plus les gens redoublent plus cela coûte à l’état.

    De plus je n’aurais pas encourager que l’on laisse passer si cela avait été des BAC A4 ( les beaux parleurs) ou les BAC G1 ( sécrétariat) mais quand il s’agit des bac E F H , ils sont pratiquent et peuvent juste après le bac être immédiatement productif même sans études supérieures.

    Avant de prendre une décision , il faut analyser les pour et les contres car cela permet de juger utile.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2012 à 12:36, par etudiant
    En réponse à : Résultats du baccalauréat série F3 : Une « erreur de logiciel » met le feu aux poudres

    Dans cette affaire il faut clarifier les responsabilités de chacun.
    En réalité, le logiciel GestBAC dysfonctionnait depuis sa première mise en service l’année dernière.
    Les mêmes erreurs ont été constatées pour cette série l’année dernière et le directeur de l’office du BAC le savait très bien.
    Cependant cette information est ignorée des présidents de jury.
    Comment se fait-il qu’une année après, l’on n’ait pas pris soin de corriger le logiciel avant de le soumettre aux différents présidents ?
    C’est le directeur de l’office du BAC qui est l’informaticien du logiciel, comment comprendre cela pendant qu’il n’est pas informaticien et que des compétences en la matière existent ?
    Il doit avoir l’honnêteté de porter tout seul cette lourde responsabilité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés